L’Egypte Antique

 

Les trois mille ans d’histoire de l’Égypte antique semblent receler autant de changements que de constantes. Les périodes fastes alternent régulièrement avec des périodes d’instabilité plus ou moins prononcées. Au fil du temps, la vie de l’État pharaonique paraît toutefois devenir plus chaotique. Aux cinq siècles de prospérité du Nouvel Empire succèdent sept siècles de troubles. Changements de maîtres et changements de frontières s’enchaînent jusqu’à l’avènement de la Pax Romana.

Pourtant, l’une des caractéristiques de l’Égypte ancienne est son étonnante continuité. Car au-delà des mutations territoriales et des bouleversements politiques, cette civilisation a perduré pendant plus de trois millénaires, fait unique dans l’Histoire. Depuis leur mise en place aux débuts de l’histoire écrite jusqu’à leur bannissement au triomphe du christianisme, les grands principes de la culture égyptienne se sont maintenus et préservés. Durant cette période, le mode de vie au bord du fleuve Nil a très peu évolué, toujours rythmé par la crue, les impôts et les dieux.

Selon l’historien grec Hérodote, « l’Égypte est un don du Nil ». Il avait observé à juste titre que le fleuve est indissociable de l’identité égyptienne antique, car sans lui l’Égypte n’existerait pas. Il était donc tout naturel que les habitants de la « Terre noire » en fassent un dieu important de leur panthéon. D’autant plus important que ce dieu pouvait se montrer capricieux : une mauvaise crue et les récoltes étaient perdues, entraînant la famine. Avant la construction du haut barrage d’Assouan, les paysans ont toujours vécu dans cette crainte.

Afin de pallier cette éventualité, une administration compétente s’est mise en place dès les origines. Les surplus de grains étaient prélevés par l’impôt et stockés en prévision d’années moins favorables où le besoin se ferait sentir. Une armée de scribes et d’intendants s’occupait scrupuleusement du recouvrement. Ce corps de fonctionnaires a constitué de tous temps le principal pilier du pouvoir royal, le socle de la richesse et de la puissance du pays jusqu’aux débuts de l’industrialisation.

Au sommet de la hiérarchie, dirigeant l’ensemble, coordonnant les services, une seule autorité : Pharaon. Le roi tire directement son pouvoir des dieux. Il est à la fois leur descendant et premier serviteur, donc ne saurait être mis en doute. L’institution pharaonique est surtout le symbole de l’unité nationale et une condition essentielle de la stabilité du pays (donc de son exploitation). Les envahisseurs successifs ne s’y sont pas trompés et ont constamment pris soin de sacrifier à la coutume. En se faisant couronner pharaons ils garantissaient la continuité de l’État tout en gagnant une certaine légitimité auprès du peuple.

Car le destin de celui qui occupe la fonction royale est intimement lié à celui de l’Égypte elle-même. Chaque affaiblissement du pouvoir central est potentiellement porteur de crise, alors que chaque fois qu’un homme fort occupe le trône, la paix du royaume est assurée. Ceci pourrait expliquer la facilité avec laquelle les Égyptiens ont accepté des rois étrangers, pourvu qu’ils respectent les traditions ancestrales.

Le système a prouvé sa force plus de temps que nécessaire. Les siècles ont finalement révélé ses limites et ses faiblesses. Sa trop lente évolution et son incapacité à s’adapter à un environnement en mutation l’ont conduit à se faire supplanter et dominer par ses voisins. Il lui fallut attendre de nombreux siècles pour briller à nouveau d’un éclat réel mais différent, celui du monde arabe.

 

Organisation politique 

L’Égypte antique est une monarchie théocratique. Bien plus qu’un roi, le pharaon est à la fois l’administrateur principal, le chef des armées, le premier magistrat et le prêtre suprême de l’Égypte. En effet, Pharaon avait une mission à remplir : mettre en œuvre la règle de Maât sur Terre, c’est-à-dire assurer l’harmonie entre les hommes et le ciel, être garant de la morale de son peuple, contribuant ainsi à assurer son éternité. Pour exercer son contrôle sur les terres et les ressources, le pharaon s’appuie sur une administration composée de fonctionnaires qui gère ses affaires au quotidien. Cette administration est dirigée par son homme de confiance, le vizir, qui agit comme représentant du roi et coordonne l’arpentage des terres, le trésor, les projets de construction, le système juridique et les archives.

Le territoire égyptien est découpé en quarante-deux régions administratives, appelées nomes, qui sont chacune régie par un nomarque, responsable devant le vizir de sa compétence. Les temples constituent l’épine dorsale de l’économie égyptienne. Ainsi, les temples sont non seulement des lieux de culte mais ils sont également responsables de la collecte et du stockage des richesses de la nation dans un système administré de greniers et de trésoreries qui redistribuent les céréales et les biens.

 

Organisation sociale

La société égyptienne est très stratifiée et le statut social de chaque individu est expressément affiché. Les agriculteurs constituent la grande majorité de la population bien qu’ils ne détiennent la propriété ni de leurs produits, ni de leurs terres. En effet, les produits agricoles sont détenus directement par l’État, un temple ou une famille noble qui possède la terre. Les agriculteurs sont aussi soumis à un impôt sur le travail et sont obligés de travailler sur les projets d’irrigation ou de construction via un système de corvées. Les artistes et les artisans ont un statut plus élevé que les agriculteurs même s’ils sont eux aussi sous le contrôle de l’État. Ils travaillent dans des boutiques attenant aux temples et sont payés directement par le Trésor public. Les scribes et les fonctionnaires forment la classe supérieure dans l’Égypte antique, désignée sous le nom de « classe au pagne blanc » en référence aux vêtements de lin blanc qu’ils portent pour indiquer leur rang. Cette classe supérieure met en évidence son statut social dans l’art et la littérature. Juste en dessous de la noblesse se trouvent les prêtres, les médecins et les ingénieurs qui ont suivi une formation spécialisée dans leur domaine. Bien qu’aucune preuve n’indique que l’esclavage soit pratiqué à cette époque, s’il existait son éventuelle ampleur et sa prévalence restent inconnues.

Les Égyptiens de l’Antiquité considèrent les hommes et les femmes comme égaux devant la loi, quelle que soit la classe sociale. Le plus humble des paysans a ainsi le droit de présenter une requête auprès du vizir et de sa cour pour obtenir réparation. Les hommes et les femmes ont le droit de posséder et de vendre des biens, de conclure des contrats, de se marier et de divorcer, de recevoir un héritage et d’entamer des poursuites devant les tribunaux en cas de litige. Les couples mariés peuvent posséder des biens communs et se protéger du divorce en signant un contrat de mariage qui stipule les obligations financières du mari à sa femme et à ses enfants dans le cas où le mariage prendrait fin. Comparés à leurs homologues de la Grèce antique ou de Rome, les Égyptiennes bénéficient d’une grande liberté et de la possibilité de se réaliser sur le plan personnel. Plusieurs femmes dont Hatchepsout et Cléopâtre accèdent même au pouvoir suprême, alors que d’autres exercent un pouvoir religieux en tant qu’épouses d’Amon. En dépit de ces libertés, les Égyptiennes ne peuvent toutefois pas exercer de postes officiels dans l’administration et restent cantonnées à des rôles secondaires dans les temples, en raison d’une inégalité par rapport aux hommes devant l’instruction.

 

Système judiciaire

Au sommet du système judiciaire égyptien se trouve officiellement le pharaon qui est chargé de promulguer les lois, de rendre la justice et de maintenir l’ordre public, un concept que les anciens Égyptiens dénomment Maât. Même si aucun code juridique n’a survécu, les documents judiciaires de l’époque montrent que la loi égyptienne est fondée sur le bon sens entre le bien et le mal qui se base avant tout sur la résolution de conflits et sur la conclusion d’accords plutôt que sur un ensemble complexe de lois.

 

Suivant la gravité des actes incriminés, les sentences pour les crimes mineurs vont de la simple amende à la mutilation du visage, en passant par les coups ou l’exil. Les criminels les plus dangereux tels que les meurtriers ou les pilleurs de tombe sont condamnés à mort, soit par décapitation, par noyade ou par empalement. Dans les cas très graves, la sanction pouvait même être étendue à la famille du criminel. À partir du Nouvel Empire, les oracles jouent un rôle majeur dans le système juridique en rendant la justice dans les affaires civiles et pénales. La procédure consiste à demander au dieu un « oui » ou un « non » à une question concernant le bien-fondé d’une affaire. Avec le support d’un certain nombre de prêtres, le dieu rend son jugement en choisissant l’une ou l’autre des réponses, en se penchant en avant ou en arrière ou en pointant l’une des réponses écrites sur une feuille de Papyrus ou un ostracon.

 

Commerce

Une grande partie de l’économie est centralisée et strictement contrôlée. Bien que les Égyptiens ne frappent pas la monnaie jusqu’à la Basse Époque, ils utilisent un système monétaire basé sur le troc, avec des sacs de grain ou des deben d’or ou d’argent pesant environ 91 grammes. Les salaires des travailleurs sont versés en grains : un simple ouvrier peut ainsi gagner cinq sacs et demi (soit 200 kg) de céréales par mois, alors qu’un contremaître peut gagner sept sacs et demi (soit 250 kg). Les prix des marchandises et des denrées sont fixés pour l’ensemble du territoire et sont consignés dans des listes pour faciliter les échanges. À titre d’exemple, une chemise coûte ainsi cinq deben de cuivre, tandis que le coût d’une vache est de 140 deben. Le grain peut ainsi être échangé contre d’autres biens, selon la liste de prix fixes. À partir du Ve siècle, la monnaie est introduite en Égypte depuis l’étranger. Au début, les pièces sont utilisées comme quantités normalisées de métaux précieux, plutôt que comme une vraie monnaie. Toutefois, après quelques siècles, les négociants internationaux commencent à se fonder sur la monnaie.

Les Égyptiens établissent des relations commerciales avec leurs voisins pour obtenir des produits exotiques et rares qu’on ne peut pas trouver en Égypte. Dans la période prédynastique, ils mettent en place une route commerciale avec la Nubie pour obtenir de l’or et de l’encens et une colonie stationne également dans le sud de Canaan. Ils établissent également des liens commerciaux avec la Palestine, comme en témoignent les cruches de pétrole de style palestinien trouvées dans les sépultures des pharaons de la première dynastie. Narmer possède également des céramiques égyptiennes produites au pays de Canaan et exportées vers l’Égypte.

À partir de la deuxième dynastie, l’Égypte commerce avec Byblos pour s’approvisionner en bois de qualité. Sous la cinquième dynastie, le commerce avec le pays de Pount fournit des résines aromatiques, de l’or, de l’ébène, de l’ivoire et des animaux sauvages tels que des singes et des babouins. L’Égypte se repose aussi sur le commerce avec l’Anatolie pour acheter de l’étain ainsi que des réserves supplémentaires de cuivre, nécessaires à la fabrication du bronze. Les Égyptiens apprécient également le lapis-lazuli qui est importé du lointain Afghanistan. Parmi les autres partenaires commerciaux de l’Égypte en Méditerranée, on trouve également la Grèce et la Crète qui approvisionnent le pays en huile d’olive. Pour équilibrer sa balance commerciale, l’Égypte exporte surtout des céréales, de l’or, du lin, du papyrus, ainsi que d’autres produits finis parmi lesquels du verre et des objets en pierre.

 

Agriculture

Il existe un étonnant paradoxe entre l’image que les Égyptiens de l’Antiquité avaient de leur agriculture et l’image qu’en avaient les visiteurs étrangers. Ainsi, alors que les scribes dépeignent le métier d’agriculteur comme le plus harassant et ingrat des travaux manuels, les voyageurs grecs comme Hérodote et Diodore de Sicile s’extasiaient devant cette terre où les plantes semblaient pousser sans grand effort. Il est vrai que l’agriculture égyptienne connaît un grand succès pendant l’Antiquité en raison d’une combinaison de facteurs géographiques favorables, au premier rang desquels on peut citer la fertilité du sol résultant des inondations annuelles du Nil. Les Égyptiens sont donc en mesure de produire une nourriture abondante ce qui permet à la population de consacrer plus de temps et de ressources aux activités culturelles, technologiques et artistiques. Le rendement des terres est alors d’autant plus crucial que les taxes sont calculées sur la superficie des terres appartenant à un individu.

L’agriculture de l’Égypte est largement tributaire du cycle du Nil. Selon les Égyptiens, l’année se divise suivant trois saisons : Akhet (la saison des inondations), Péret (la saison des plantations) et Chémou (la saison des récoltes). Lors de la saison des inondations, qui dure de juin à septembre, se dépose sur les rives du fleuve une couche de minéraux riches en limon, idéale pour la croissance des cultures. Après le retrait des eaux de la crue, les agriculteurs labourent et plantent les graines dans les champs. La végétation entame alors sa période de croissance qui s’étend d’octobre à février. En raison de la faiblesse des précipitations en Égypte, les champs sont irrigués par des fossés et des canaux communiquant avec le Nil. De mars à mai, les agriculteurs utilisent des faucilles pour récolter leurs cultures qui sont ensuite battues avec un fléau pour séparer la paille du grain. À l’issue de cette opération de vannage, le grain est ensuite broyé en farine, brassé pour fabriquer la bière ou stocké pour un usage ultérieur.

Les Égyptiens cultivent l’amidonnier, l’orge et plusieurs autres céréales qui sont toutes utilisées pour produire les deux denrées de base que sont le pain et la bière. Arraché avant que la floraison ne commence, le lin est cultivé pour ses tiges fibreuses. Ces fibres sont séparées sur toute leur longueur, puis filées pour être ensuite utilisées pour tisser des vêtements et des draps en toile de lin. Le papyrus qui pousse sur les rives du Nil est utilisé dans la fabrication de papier. À proximité des habitations et sur des terrains plus élevés, des fruits et des légumes sont cultivés dans des parcelles de jardin qui sont arrosées manuellement. Parmi les fruits et légumes cultivés, on retrouve notamment des poireaux, de l’ail, des melons, des courges, des légumes secs, de la laitue, du raisin pour le vin.

 

Ressources naturelles

L’architecture égyptienne est riche en pierres décoratives, en cuivre, en or, en minerais de plomb et en pierres semi-précieuses. Ces ressources naturelles permettent aux Égyptiens de construire des monuments, de sculpter des statues, de fabriquer des outils et des bijoux de mode. Les embaumeurs utilisaient des sels du ouadi Natroun pour la momification, qui fournissent également le gypse nécessaire pour faire du plâtre. Des formations rocheuses riches en minerais se trouvent dans les oueds inhospitaliers du désert d’Arabie et du Sinaï, ce qui nécessite l’organisation de grandes expéditions contrôlées par l’État afin d’y accéder sans encombre. Il y avait de nombreuses mines d’or en Nubie et l’une des premières cartes connues est celle d’une mine d’or de cette région. Le ouadi Hammamat est alors une source importante de granit, de grauwacke et d’or. Le silex est le premier minéral recueilli et utilisé pour fabriquer des outils. Par ailleurs, les bifaces en silex sont les plus anciennes preuves d’habitation de la vallée du Nil. Des nodules du minerai sont soigneusement taillés en flocons pour faire des lames et des pointes de flèches à dureté et à durabilité modérées, même après que le cuivre a été adopté pour les mêmes raisons.

 

Les Égyptiens se servaient des dépôts de galène à Gebel Rosas pour lester leurs filets, pour leurs fils à plomb ou pour réaliser des figurines. Cependant, le cuivre est le métal le plus courant dans la fabrication d’outils dans l’Égypte antique. Le cuivre est fondu dans des fours à partir du minerai extrait de la malachite en provenance du Sinaï. Les travailleurs recueillent l’or en lavant les sédiments alluvionnaires pour en extraire des pépites ou en broyant les minerais de quartzite aurifère. Les dépôts de fer trouvés en Haute-Égypte sont exploités durant la Basse Époque. Les pierres de construction de haute qualité sont abondantes en Égypte : le calcaire est charrié le long de la vallée du Nil, le granit est extrait d’Assouan et tant le basalte que le grès proviennent des oueds du désert d’Arabie. Les gisements de pierres de décoration tels que le porphyre, grauwacke, l’albâtre ou la cornaline parsèment le désert d’Arabie et sont recueillis avant même l’avènement de la première dynastie. Durant les périodes ptolémaïque et romaine, les mineurs travaillent dans les gisements d’émeraudes du ouadi Sikait et d’améthyste du ouadi el-Hudi.

 

Écritures

L’apparition de l’écriture hiéroglyphique date du XXXIIe siècle. C’est une écriture composée d’environ 500 symboles pouvant représenter un mot, un son, ou un déterminant, le même symbole peut avoir plusieurs usages dans des contextes différents. Les hiéroglyphes étaient une écriture formelle, utilisée sur les monuments de pierre et dans les tombes, qui pouvaient être aussi détaillés que de simples œuvres d’art. Pour l’usage courant, les scribes utilisaient une forme d’écriture cursive, appelée hiératique, qui était plus rapide et plus facile à écrire. Alors que les hiéroglyphes pouvaient être écrits en lignes ou en colonnes dans les deux sens (mais en général de droite à gauche), les hiératiques sont toujours écrit de droite à gauche, habituellement horizontalement. Une nouvelle forme d’écriture, le démotique, apparut et s’imposa, toujours avec les hiéroglyphes.

Autour du Ier siècle, l’alphabet copte a commencé à être utilisé parallèlement à l’écriture démotique. Il est basé sur le grec avec l’ajout de certains signes démotiques. Bien que les hiéroglyphes demeurent utilisés dans un rôle protocolaire jusqu’au IVe siècle, seuls quelques prêtres pouvaient encore les lire. La dissolution des centres religieux traditionnels fit perdre définitivement la connaissance de l’écriture hiéroglyphique. Les tentatives visant à les déchiffrer aux époques byzantines et islamiques furent vaines. Ce n’est qu’en 1822, après la découverte de la pierre de Rosette et des années de recherche de Thomas Young et de Jean-François Champollion que les hiéroglyphes furent presque entièrement déchiffrés.

 

Vie quotidienne

La plupart des anciens Égyptiens étaient des paysans attachés à leurs terres. Ils n’habitaient dans la même maison que les membres immédiats d’une famille. Ces maisons étaient construites en briques crues, conçues pour laisser la maison fraîche durant les chaudes journées. Chaque maison possédait une cuisine avec un toit ouvert, qui contenait une meule pour moudre la farine et un petit four pour cuire le pain. Les murs étaient peints en blanc et pouvaient être couverts de tentures de lin teints. Les planchers étaient couverts de nattes de roseau, tandis que des tabourets en bois, des planches surélevées du plancher et des tables individuelles formaient le mobilier.

Les anciens Égyptiens donnaient une grande importance à l’hygiène et à l’apparence. La plupart se baignaient dans le Nil et utilisaient un savon pâteux à base de graisse animale et de craie. Les hommes rasaient tout leur corps pour la propreté, et des parfums aromatiques et des onguents couvraient les mauvaises odeurs. Les vêtements étaient fabriqués à partir de draps de lin blanc simple qui ont été blanchis, et les hommes et les femmes riches portaient des perruques, bijoux et cosmétiques. Les enfants vivaient sans vêtements jusqu’à la puberté, à environ douze ans. À cet âge les garçons étaient circoncis et avaient la tête rasée. Les mères avaient la responsabilité de prendre soin des enfants tandis que le père assurait un revenu à la famille.

L’alimentation de base se composait de pain et de bière, complétés avec des légumes comme les oignons et l’ail, et des fruits tels que les dattes et les figues. Le vin et la viande étaient appréciés les jours de fête tandis que les classes supérieures en consommaient plus régulièrement. Les poissons, la viande et la volaille pouvaient être salés ou séchés, étaient cuits en ragoût ou rôtis sur une grille.

 

Architecture

L’architecture de l’Égypte antique comprend certains des monuments les plus célèbres au monde comme les pyramides de Gizeh et les temples de Thèbes. Les projets de constructions étaient organisés et financés par l’État à des fins religieuses ou commémoratives, mais aussi pour renforcer le pouvoir du pharaon. Les anciens Égyptiens étaient des constructeurs qualifiés, utilisant des outils simples mais efficaces et des instruments d’observation. Les architectes pouvaient construire de grands bâtiments de pierre avec exactitude et précision.

 

Les habitations des Égyptiens, de haute comme de basse condition, étaient construites avec des  matériaux périssables comme des briques crues ou du bois et n’ont pas survécu. Les paysans vivaient dans des maisons simples, tandis que les palais des élites avaient une structure plus élaborée. Les restes de quelques palais du Nouvel Empire, comme ceux de Malqata et d’Amarna, montrent des murs et des plafonds richement décorés avec des scènes de personnages, d’oiseaux, de bassins, de divinités et de dessins géométriques. D’importantes structures telles que les temples et les tombes qui étaient destinés à durer éternellement ont été construits en pierre et non en briques. Les éléments architecturaux utilisés dans le premier monument en pierre de grande ampleur bâti au monde, le complexe funéraire de Djéser, comprennent notamment des architraves décorées de motifs de papyrus et de lotus.

 

Croyances religieuses

La croyance en l’existence des dieux et de l’au-delà est profondément ancrée dans la civilisation égyptienne antique et ce, depuis le début, dans la mesure où le pharaon tient son pouvoir du droit divin. Le panthéon égyptien est ainsi peuplé de divinités aux pouvoirs surnaturels auxquels il était fait appel pour obtenir aide et protection. Pour autant, toutes les divinités égyptiennes n’étaient pas nécessairement bienveillantes et les Égyptiens croient donc qu’elles doivent être apaisées grâce à des offrandes et des prières. La structure de ce panthéon change continuellement à mesure que de nouvelles divinités sont promues dans la hiérarchie. Cependant, les prêtres ne font aucun effort pour organiser les différents mythes de la création, qui sont parfois contradictoires, au sein d’un système cohérent. Ces diverses conceptions de la divinité ne sont pas considérées comme contradictoires, mais plutôt comme les multiples facettes de la réalité.

Les divinités sont vénérées dans des temples administrés par des prêtres agissant pour le compte du pharaon. Au centre du temple se trouve le sanctuaire dans lequel est placée la statue de la divinité. Les temples ne sont pas des lieux de culte ouvert au public et, à de très rares occasions, lors de jours de fête religieuse, la statue du dieu est portée à l’extérieur du temple pour permettre à la population de lui rendre hommage.

Les Égyptiens croient que chaque être humain est composé d’éléments physiques et spirituels. En plus de son corps, chaque personne possède ainsi une ombre (šwt), une personnalité ou une âme (), une force vitale (ka) et un nom. Le cœur, plus que le cerveau, est considéré comme le siège des pensées et des émotions. Après la mort, les éléments spirituels de la personne sont libérés de l’enveloppe charnelle et peuvent alors se déplacer à volonté. Pour cela, ils ont cependant besoin que leurs restes funéraires, ou qu’un substitut comme une statue, soient préservés pour agir comme un foyer permanent. Le but de la personne décédée est de rejoindre son ka et son pour devenir un « mort bienheureux », qui survit sous la forme d’un akh. Pour que cela se produise, le défunt doit être jugé digne lors d’un procès où le cœur est mis en balance avec une « plume de vérité ». Si la personne est jugée digne, elle pourra alors continuer son existence sur terre sous une forme spirituelle.

Les Égyptiens de l’Antiquité cherchent par ailleurs à interpréter tous les phénomènes qu’ils peuvent observer par le prisme de leur croyance séculaire. La notion la plus importante pour eux est celle de cycle, que ce soit le cycle du jour avec le soleil renaissant chaque matin, le cycle des années avec l’inondation annuelle qui pouvait être source de joie comme de malheurs (en cas de trop faible ou trop forte crue du Nil), ou encore le cycle de la vie avec les naissances qui succèdent aux morts.

 

Rites funéraires

Les anciens Égyptiens avaient un ensemble complexe de coutumes funéraires qu’ils jugeaient nécessaires pour assurer l’immortalité après la mort. Ces coutumes avaient pour but de préserver les cadavres par la momification, d’accomplir les cérémonies d’inhumation et enterrer, avec le corps, les objets destinés à être utilisés par le défunt dans l’au-delà. Avant l’Ancien Empire, les corps enterrés dans des fosses au désert ont été préservés naturellement par dessiccation. Les zones arides et désertiques ont continué d’être une aubaine durant toute l’Égypte antique pour les sépultures des pauvres, qui ne pouvaient pas se permettre les préparatifs funéraires élaborés à la disposition des élites. Les Égyptiens aisés ont commencé à enterrer leurs morts dans des tombes en pierre et, en conséquence, ils ont fait usage de la momification artificielle, qui consistait à enlever les organes internes, envelopper le corps de toile, et l’enterrer dans un sarcophage rectangulaire en pierre ou dans un cercueil en bois. Depuis la IVe dynastie, les organes furent conservés séparément dans les vases canopes.

Au Nouvel Empire, les Égyptiens avaient perfectionné l’art de la momification. Pour les meilleures momifications, ils enlevaient les organes internes dont le cerveau par le nez, et desséchaient le corps dans un mélange de sels appelés natron. Le corps était ensuite enveloppé de bandelettes de lin avec des amulettes protectrices insérées entre les couches et placé dans un cercueil anthropomorphe décoré. Les momies des époques tardives ont été munies d’un masque en cartonnage peint. L’usage de la momification a diminué au cours des époques ptolémaïque et romaine mais l’aspect extérieur fut privilégié.

Les riches Égyptiens ont été enterrés avec de nombreux objets de luxe, mais tous les enterrements, quel que soit le statut social, incluaient des biens pour le défunt. Dès le Nouvel Empire, le livre des morts était placé dans la tombe avec des ouchebti, statues destinées à travailler pour le défunt dans l’au-delà. Des rituels dans lesquels le défunt est ranimé par magie accompagnaient l’enterrement. Après celui-ci, les parents vivants étaient censés apporter occasionnellement des aliments au tombeau et réciter des prières au nom de la personne décédée.1

 

Mythologie égyptienne

La grande diversité du culte de l’Égypte antique se retrouve également dans les mythes de la création qui varient en fonction des régions (ou même des villes) et de leurs dieux tutélaires : Rê, Isis, Seth, Horus, Anubis. Ainsi, ce n’est pas une, mais plusieurs cosmogonies (mythes de la création du Monde) qui coexistaient dans les différentes parties du royaume. Les plus connues sont celles d’Héliopolis, d’Hermopolis, de Thèbes et de Syène (Éléphantine-Assouan).

Les cosmogonies admettent toutes l’existence d’un principe créateur, mais chaque nome voit dans son dieu tutélaire le démiurge à l’origine de cette création. La cosmogonie la plus répandue est celle d’Héliopolis qui a pour créateur un démiurge solaire (Rê sous l’une de ses formes) et donne une généalogie divine descendant jusqu’au dieu pharaonique Horus.2

 

Le mythe d’Osiris

Tout commença par la jalousie que Seth vouait à son frère Osiris. Seth organisa à l’aide de soixante-douze complices un stratagème pour tuer Osiris. En effet, il fit construire un sarcophage aux dimensions de son frère et lors d’un banquet Seth proposa de l’offrir à celui qui pourrait y rentrer. Aucun des conjurés n’y parvint, seul Osiris réussi à s’y allonger et le couvercle se referma solidement emprisonnant ainsi Osiris. Seth fit jeter le coffre dans le Nil qui dériva au rythme des flots. Dés lors la longue et périlleuse quête d’Isis commença : Isis partit à la recherche du corps de son défunt mari accompagnée de sa sœur Nephtys (épouse de Seth). Lorsqu’elle eut retrouvé le coffre renfermant le corps de son époux Isis regagna l’Égypte. Mais Seth s’empara du sarcophage renfermant Osiris, et prit soin de découper en quatorze morceaux le corps du défunt et les répartis sur toute la Terre. La déesse partit à nouveau à la recherche de son mari et bâtit des sépultures pour Osiris à l’endroit même où elle découvrait un de ses morceaux. À la fin de sa quête Isis regroupa les quatorze morceaux d’Osiris et fit appel à Anubis pour reconstituer le corps de son mari. C’est ainsi qu’Anubis réalisa la première momie de l’histoire. Une fois le travail d’Anubis fini, Isis prit l’apparence d’un milan se coucha sur le ventre de son mari et battit des ailes pour redonner vie à son mari afin qu’il puisse la féconder lui donnant ainsi un héritier. Ainsi, Horus qui naquit de cette union pourrait légitimement revendiquer le trône d’Égypte alors occupé par son oncle Seth. Osiris quant à lui régnera dorénavant sur le royaume des morts.

 

Seth

Seth est une divinité guerrière de la mythologie égyptienne. Par Seth grondent les orages ; il s’oppose toujours à l’harmonie des choses et des arrangements, il est la force brutale, capable de détruire toute forme de vie. Il a été associé au Typhon grec, qui pouvait de ses mains étendues toucher l’Orient et l’Occident. C’est l’un des dieux les plus complexes et ambigus. Les mythes relatifs à Seth le dépeignent comme ambitieux, comploteur, manipulateur, quand ils ne le réduisent pas bonnement et simplement à un assassin. Bien peu de vertus sont donc mises à son actif.

 

 

SETH est un comploteur, un manipulateur, un assassin.

SETH se prononce de la manière que le chiffre SEPT.

SETH=19X5X20X8=15200

Le code postal 15200 est celui de la commune de MAURIAC dans le Cantal.

François MAURIAC est un écrivain français qui a notamment reçu le prix Nobel de littérature en 1952. Il fut également l’un des collaborateurs de SEPT, une revue hebdomadaire catholique située à gauche.

SEPT années sont égales à 84 mois.

François MAURIAC est mort un 1er septembre à l’âge de 84 ans.

1er septembre=1 9

À travers les chiffres 19 et 84, Dieu associe SETH au chiffre 1984. Vous allez comprendre pourquoi par la suite.

 

Image result for roman 1984 couverture

 

1984 est le titre d’un roman de George Orwell. La principale figure du roman, Big Brother, est devenue une figure métaphorique du régime policier et totalitaire, de la société de la surveillance, ainsi que de la réduction des libertés. Dans le roman, George Orwell décrit une Grande-Bretagne trente ans après une guerre nucléaire entre l’Est et l’Ouest censée avoir eu lieu dans les années 1950 et où s’est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme. La liberté d’expression n’existe plus. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches sont placardées dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde » (Big Brother is watching you).

Le Parti au pouvoir a la mainmise sur les archives et fait accepter sa propre vérité historique en la truquant ; il pratique la désinformation et le lavage de cerveau pour asseoir sa domination.

Au domicile et sur les lieux de travail des membres du Parti, ainsi que dans les lieux publics, sont disposés des « télécrans », système de vidéosurveillance et simultanément de télévision, qui diffusent en permanence les messages du Parti.3

Je suis né en 1984 et nous vivons actuellement dans l’univers du roman 1984 car l’oligarchie au pouvoir contrôle les médias et elle diffuse quotidiennement sa propagande à travers un télé-écran. Les journaux télévisés pratiquent ainsi la désinformation et le lavage de cerveau pour asseoir la domination du règne capitaliste et justifier les guerres impérialistes.

« Certains cas de désinformation célèbres sont devenus des cas d’école : les 80 000 morts de Timisoara en 1989, le débranchement des couveuses par les soldats irakiens à Koweït en 1990, les armes de destructions massives en Irak en 2003 et plus récemment, les bombardements de manifestants par l’aviation libyenne, dont on sait maintenant qu’ils n’ont jamais existé. »4

Régulièrement, les journaux télévisés manipulent l’information pour endoctriner des millions de téléspectateurs. Par exemple, le 22 octobre 2014, le Canada a subi une attaque terroriste. Un Canadien converti à l’Islam, Michael Zehaf-Bibeau, a tué un militaire et tiré de nombreux coups de feu à l’intérieur du Parlement, avant d’être abattu par la police. Le journal de 20H de France 2 a insisté sur la barbarie de cet acte criminel et présenté le Canada comme « un havre de paix », « un pays paisible » et « très pacifiste ». France 2 manipulait ainsi des millions de téléspectateurs en pratiquant la désinformation car la politique de défense du Canada, nommée Le Canada d’abord, annonçait en 2008, des dépenses militaires de 490 milliards de dollars sur 20 ans, pour accroître l’effectif des Forces canadiennes et les doter des engins de destruction aériens, maritimes et terrestres les plus sophistiqués qui soient. « En lien avec ce programme d’acquisitions militaires sans précédent, le gouvernement Harper faisait la promotion d’une nouvelle prospérité économique fondée sur l’expansion de l’industrie militaire et ''de sécurité'' canadiennes et sur l’accroissement de ses exportations. La signature, en février 2014, du plus important contrat d’exportation manufacturière – 10 milliards de dollars pour la fourniture, sur 14 ans, de véhicules blindés légers et autres équipements militaires à l’Arabie saoudite – en était une illustration inquiétante. Surtout si on se rappelle que l’Arabie saoudite est un des pays les plus répressifs de la planète et que c’est avec ce type de véhicules qu’elle a écrasé dans le sang le printemps arabe au Bahreïn voisin en 2011.

Cette orientation militariste se manifeste par un empressement à prendre part aux guerres décidées par les États-Unis, dans le cadre ou non de l’OTAN. Les cas de l’Afghanistan et de la Libye viennent immédiatement à l’esprit. Plus récemment, des avions de combat et des équipements militaires ont été rapidement déployés dans le contexte de la crise en Ukraine et des conseillers militaires ont été envoyés en Irak, face aux avancées de l’État Islamique.

Le Canada d’aujourd’hui se caractérise aussi par des déclarations incendiaires concernant divers points chauds de l’actualité internationale, prenant tour à tour pour cibles la Russie, la Chine, la Syrie, l’Iran, la Corée du Nord, le Venezuela, etc. Ce faisant, le Canada attise les conflits plutôt que de contribuer à les résoudre et il érode la légalité internationale – vilipendant l’ONU et ses institutions – plutôt que de la renforcer. L’été 2014, nous avons été témoins de nouveaux sommets dans cette voie dangereuse quand le gouvernement Harper a été le seul de la planète à soutenir sans l’ombre d’une critique l’agression meurtrière d’Israël contre Gaza et à blâmer les Palestiniens et les Palestiniennes eux-mêmes des crimes commis à leur égard ! Je rappelle que 2 142 personnes ont été tuées par Israël – des civils pour la plupart – dont plus de 490 enfants.

Par ailleurs, des budgets de relations publiques considérables sont octroyés pour accroître le recrutement militaire, favoriser l’omniprésence de l’armée dans les événements sportifs et festifs et glorifier la guerre par diverses commémorations. Depuis 2012, dans le cadre des préparatifs du 150e anniversaire du Canada, des dizaines de millions de dollars ont été dépensés pour commémorer la guerre de 1812, de même que les Première et Deuxième guerres mondiales, tentant ainsi de mousser un nouveau patriotisme militaire. »5

Donc contrairement à ce que voulait nous faire croire le journal de 20H de France 2, le Canada était loin d’être un pays « très pacifiste », et le terroriste islamiste a d’ailleurs tué ce militaire canadien en réponse à la présence militaire de l’armée canadienne en Irak et en Afghanistan. Cet acte terroriste était inexcusable mais la violence du terroriste était liée à la violence militaire du Canada. Une fois encore, les journaux télévisés ont répondu longuement à la question du « comment ? » (s’est déroulé l’attentat) en évitant volontairement de répondre à la question « pourquoi ? », en l’occurrence, l’impérialisme des grandes puissances occidentales. Régulièrement, le journal de 20H nous fait croire que la France et ses alliés mènent des guerres pour défendre la liberté, la démocratie et obtenir la paix dans le monde alors que ce sont des guerres d’ingérence et de pillage, où les intérêts économiques et diplomatiques des puissants frappent et écrasent les peuples6. Le journal de 20H évoque ainsi la barbarie des terroristes islamistes, mais jamais notre propre barbarie, car nous sommes toujours les  « gentils » dans l’histoire ; ainsi, en 2011, les journaux télévisés ont voulu nous faire croire que la France et ses alliés intervenaient militairement en Libye pour renverser le dictateur Mouammar Kadhafi afin de venir en aide au peuple libyen, alors que c’était uniquement pour mettre la main sur les ressources pétrolières du pays. Depuis l’intervention occidentale, la Libye est plongée dans le chaos car le pays est partagé en deux, livré aux bandes armées, et l’État Islamique a trouvé suffisamment de partisans pour s’y tailler des fiefs7. Irak, Syrie, Libye… les interventions militaires des pays impérialistes sèment la misère et engendrent le chaos et la barbarie, mais les journaux télévisés manipulent l’information en n’avouant jamais la responsabilité de nos dirigeants dans ces régions mises à feu et à sang par leurs interventions, qui sont à l’origine qualifiées par les médias d’« humanitaires » alors que ce sont uniquement des guerres de pillage.

Pour en revenir au Canada, le pays était peut-être un « havre de paix » à l’intérieur de ses frontières mais son capitalisme semait la terreur dans les pays du Tiers Monde puisque 75 % des sociétés minières mondiales (diamants, or, cuivre, cobalt, uranium…) sont enregistrées au Canada. « À travers le monde, des commissions parlementaires, des cours de justice, des panels d’experts de l’Organisation des Nations unies (ONU), des observateurs indépendants et des reporters chevronnés s’évertuent à dénoncer les abus, sinon les crimes, commis ou soutenus par les compagnies minières implantées au Canada. Corruption, évasion fiscale, pillage institutionnalisé, pollution massive, atteintes à la santé publique, expropriations violentes, meurtres de manifestants, complicité dans le viol et l’assassinat d’opposants aux projets miniers, poursuites-bâillons, criminalisation de la contestation politique, trafic d’armes… la liste n’en finit pas. »8

Les grandes puissances capitalistes comme le Canada créent ainsi le chaos dans les pays du Tiers Monde mais les citoyens occidentaux ne s’en rendent pas compte parce que les crimes se déroulent à des milliers de kilomètres, là où les caméras de télévision ne vont quasiment jamais. Les compagnies minières canadiennes ont ainsi tué beaucoup plus d’innocents que le terroriste Michael Zehaf-Bibeau, mais le journal de 20H de France 2 ne réalisera jamais une « page spéciale » pour nous dévoiler la barbarie du capitalisme canadien. Alain Deneault, docteur en philosophie au Canada, explique que les Canadiens ne se rendent pas compte que les compagnies minières du pays sèment la terreur dans les pays du Tiers Monde car les « empires médiatiques canadiens sont contrôlés par des investisseurs également présents dans le secteur des ressources naturelles. La presse ne va donc pas couvrir les affres de l’industrie minière. Les Canadiens sont tenus dans l’ignorance. »9

Nous vivons la même chose en France puisque 90 % des grands médias sont détenus par 10 milliardaires, donc nous ne voyons jamais en Une d’un journal les crimes du capitalisme, qu’ils soient canadiens ou français. France 2 est une chaîne publique mais elle est contrôlée par le RICHE qui dirige le pays alors nous ne voyons jamais à l’écran les crimes des multinationales françaises qui accaparent les richesses du Tiers Monde en laissant mourir de faim et de maladies des millions d’enfants. Deux jours avant l’attaque terroriste au Canada, Christophe de Margerie, le PDG de l'entreprie pétrolière et gazière TOTAL, est mort dans un accident d’avion et les journaux télévisés lui ont rendu un vibrant hommage en multipliant les superlatifs pour saluer un personnage « atypique », « excentrique », « une personnalité d’une richesse exceptionnelle », alors que la réalité était tout autre car Christophe de Margerie était responsable d’un véritable massacre en Afrique étant donné que TOTAL pille les richesses du continent en laissant mourir de faim et de maladies des millions d’enfants chaque année. À travers la mort du PDG de TOTAL, Dieu nous faisait comprendre que nous vivions sous un régime TOTALITAIRE, puisqu’à l’instar du roman 1984, l’oligarchie au pouvoir utilise le télé-écran pour diffuser sa propagande, elle pratique la désinformation et le lavage de cerveau pour asseoir sa domination. Les capitalistes peuvent ainsi accaparer une bonne partie des richesses mondiales en toute impunité car le génocide qui se se déroule sous nos yeux est caché quotidiennement lors du journal de 20H et dans les autres médias, donc les citoyens ne font pas le rapprochement entre l’accumulation de richesses entre les mains d’une minorité et l’extermination de millions de pauvres qui sont privés de ces richesses.

 

Dans le mythe égyptien, Osiris est manipulé par SETH et ce dernier l’enferme dans un SARCOPHAGE.

SARCO PHAGE=SARKO ZY

SETH=TH

T=20

TH=20H

Dieu nous fait comprendre que le journal de 20H nous manipule, il nous piège en nous cachant le vrai visage du capitalisme afin que nous votions pour des hommes politiques comme Nicolas SARKOZY. À l’instar d’Osiris qui fut enfermé dans un SARKOPHAGE, les millions de téléspectateurs de TF1 sont enfermés tous les soirs dans un monde créé de toute pièce par les amis capitalistes de Nicolas SARKOZY. La chaîne privée TF1 appartient en effet à la famille Bouygues dont le PDG, Martin Bouygues, est l’un des meilleurs amis de Nicolas SARKOZY, il fut d’ailleurs l'un de ses témoins de mariage.

Après la promulgation d’une loi en mars 2009, Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a nommé directement  le président de Radio France, de France télévisions et de l’Audiovisuel extérieur de la France qui regroupe RFI et France 24.

Pendant 5 ans, nous étions alors enfermés dans un SARKOPHAGE puisque SARKOZY tenait les principales chaînes de télévision françaises entre ses mains. En associant SARKOZY au SARKOPHAGE, Dieu nous fait comprendre que les électeurs des partis capitalistes seront éternellement enfermés dans un SARKOPHAGE, c’est-à-dire dans un cercueil, car bon nombre d’entre eux, manipulés par les médias, votent pour un système économique qui extermine un enfant toutes les 5 secondes.

Martin Bouygues est un marchand de BÉTON.

BETON=TONBE

Dieu te donne ainsi le message suivant : « Ne TOMBE pas dans son piège » ; ne t’enferme pas dans un SARHOPHAGE parce que si tu votes pour le nazi-capitalisme, tu seras éternellement enfermé vivant dans une TOMBE.

Le RICHE qui contrôle les médias cache ses crimes pour récolter ton vote le jour des élections afin de continuer à régner.

SETH=SE

SE=19+5=24

24 se prononce 20 4.

20 4=20 avril

Adolf Hitler, le dirigeant du IIIe REICH, est né un 20 avril.

TH=20H

Dieu nous révèle que le journal de 20H est entre les mains d’Adolf Hitler, le RICHE, ce qui lui permet de cacher quotidiennement le plus grand génocide de l’histoire de l’humanité.

Plus de 120 millions d’êtres humains sont morts de faim ces dix dernières années mais les journaux télévisés n’en ont jamais parlé. Pourquoi ?  Pour ne pas dévoiler la nature criminelle du système capitaliste.

Adolf Hitler manipule ainsi l’information en nous donnant une vision idéale du monde dirigé par l’idéologie capitaliste. Entre 2012 et 2017, j'ai regardé tous les soirs le journal de 20H de France 2 et je n’ai jamais vu un bidonville à l’écran, pourtant, plus d’un milliard d’êtres humains vivent dans ces logements insalubres - soit 20 % de la population mondiale - mais pas une seule image de cette misère dans le journal de 20H de France 2, qui est pourtant censé être un journal d’information. Par contre, le JT nous a fait visiter l’ancien château d’un milliardaire en Californie, ou encore un hôtel luxueux en Inde, un yacht gigantesque en Italie, l’appartement d’un millionnaire à New-York, sans jamais critiquer ce luxe démesuré alors que des milliards de pauvres vivent quotidiennement un enfer.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 30-juillet-2016-3-1.png.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 8-aout-2016-4.png.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 29-avril-2016-1.png.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 23-mai-2016-2.png.

 

Le JT de France 2 cache la misère au maximum et il nous donne ainsi la vision d’un monde surréaliste dans lequel les pauvres ne meurent jamais ; les affamés du Tiers Monde sont invisibles ; la malaria a disparu ; la tuberculose aussi ; aucun être humain ne meurt de soif ; les 40 millions de femmes, hommes et enfants qui se prostituent pour survivre ont complètement disparu des radars ; 600 000 travailleurs chinois ne meurent jamais de fatigue tous les ans ; la pollution aux particules fines ne tue pas 3 millions de personnes chaque année car le modèle productiviste capitaliste ne tue personne dans le JT de France 2 ; aucune trace non plus des 800 femmes qui meurent chaque jour de complications liées à l’accouchement ou à la grossesse faute de moyens investis dans la santé. Nous vivons sous le IIIe REICH mais l’oligarchie au pouvoir fait tout pour nous le cacher afin de protéger le règne du RICHE dont la fortune dépend de la pauvreté et de l’exploitation d’une large partie du MONDE.

 

MONDE=M 15 14 4 5

 

15+14+4+5=38

 

Le département 38 est celui de l'ISÈRE.

 

MONDE=M+ISÈRE

 

Le journal de 20H nous fait ainsi croire que le MONDE capitaliste est synonyme de progrès, alors Dieu écrit en toutes lettres que le MONDE est synonyme de MISÈRE, afin que tu ne TOMBES pas dans la propagande du RICHE qui contrôle les médias, car le sens de ta vie sur Terre est de combattre cette MISÈRE en renversant le système capitaliste, pour obtenir un jour la vie éternelle.

 

Dieu nous a donné la preuve que le journal de 20H nous manipule, lorsque le 13 septembre 2015, Claire Chazal a présenté pour la dernière fois le journal de 20H de TF1, après 24 ans de bons et loyaux services.

13  septembre 2015=13 9 2015

13 9 2015=MITO

Dans le langage familier un MYTHO est un MENTEUR.

À travers CLAIRE Chazal, Dieu nous envoyait un signe CLAIR pour nous prouver que le journal de 20H raconte des MYTHOS.

Claire Chazal est née dans la commune de THIERS, et elle a présenté le journal télévisé de TF1 pendant 24 ans.

Le chef-lieu du département 24 est la ville de PÉRIGUEUX.

Les GUEUX sont des miséreux.

Dieu nous fait comprendre que pendant 24 ans, des dizaines de millions de GUEUX ont PÉRI chaque année dans les pays du THIERS monde, car les journaux télévisés racontent des MYTHOS en cachant le vrai visage du capitalisme ; par conséquent, des dizaines de millions de citoyens ne se rendent pas compte qu’ils votent pour l’extermination de millions d’êtres humains chaque année lorsqu’ils permettent à des multinationales comme Bouygues, Total, Areva ou Bolloré, de piller les richesses des peuples du THIERS monde.

Martin Bouygues et Claire Chazal ont donc caché le génocide des 120 millions de GUEUX qui sont morts de faim ces 10 dernières années, parce qu’ils les considéraient comme des sous-hommes, contrairement à la race supérieure des « stars » du show-biz dont la mort faisait la Une du journal de 20H. Nous vivons CLAIREMENT sous le IIIe Reich.

 

SETH=SE TH

SE=19+5=24

TH=20H

Dieu associe Claire Chazal et SETH, car elle a présenté pendant 24 ans le journal de 20H de TF1 afin de nous enfermer dans un SARKOPHAGE. Un sarcophage est une cuve destinée à recueillir un cadavre ou un cercueil, donc Claire Chazal était programmée pour nous brûler les ailes puisqu’elle racontait des MYTHOS en cachant les millions de victimes tuées chaque année par le système capitaliste afin de nous faire voter pour SARKOZY et ses clones à chaque élection présidentielle.

Un sarcophage est une CUVE et « CUVER son VIN » est une expression signifiant dormir après avoir bu avec excès. Dieu nous fait ainsi comprendre que nous dormons pendant que le système capitaliste extermine 16 000 enfants par jour car nous CUVONS notre VIN étant donné que le journal de VIN heures nous drogue tous les soirs en nous faisant croire que le capitalisme apporte la prospérité, alors nous continuons à dormir sans jamais nous révolter. Il est temps de nous réveiller et de combattre le nazi-capitalisme où nous finirons éternellement enfermés dans un SARKOPHAGE.

 

Dieu nous a envoyé un autre signe CLAIR lors du dernier journal présenté par CLAIRE Chazal, pour nous faire comprendre que le journal de 20H nous raconte des MYTHOS.

Ainsi, juste avant de faire ses adieux aux téléspectateurs de TF1, Claire Chazal a annoncé le dernier sujet du JT qui était consacré à une pièce de théâtre intitulée « LE MENSONGE ». Dieu nous faisait ainsi clairement comprendre que pendant 24 ans, Claire Chazal a raconté des MENSONGES, car c’est une MITO étant donné qu’elle n’a jamais dévoilé que le capitalisme exterminait des millions d’êtres humains chaque année.

L’employeur de Claire Chazal, la famille BOUYGUES, a quotidiennement caché à des millions de téléspectateurs la mort d’un enfant toutes les 5 secondes, puisque ces enfants étaient tués par la pauvreté étant donné qu’une minorité de milliardaires comme les BOUYGUES accaparaient une grande partie des richesses de la Terre.

La pièce « LE MENSONGE » était interprétée par les comédiens Pierre Arditi et Évelyne BOUIX.

BOUIX=BOUYGUE

Dieu insiste pour nous faire comprendre que la famille BOUYGUES, propriétaire de TF1, nous raconte des MENSONGES, car les milliardaires qui contrôlent les médias manipulent l’information pour continuer à régner sur le monde.

Je m’appelle Nicolas GERBERON.

Dans le langage familier, GERBER signifie VOMIR, donc Dieu nous demande de GERBER le VIN que les capitalistes nous font ingurgiter lors du journal de VIN heures, puisqu’ils nous racontent des MENSONGES afin de continuer à s’enrichir en toute impunité. Ils nous font ainsi croire que laisser une minorité accaparer des richesses phénoménales apporte la prospérité au plus grand nombre, or c’est un MENSONGE car accaparer=exterminer.

GERBER=BERGER

Dieu m’a programmé pour traduire les signes afin de vous montrer le vrai visage du monde dans lequel nous vivons. Ma mission est de vous permettre d’obtenir la vie éternelle si vous suivez les signes en combattant le système économique le plus meurtrier de l’histoire de l’humanité.

Le 13 septembre 2015, le jour où Dieu nous a dévoilé les MYTHOS et les MENSONGES racontés par Claire Chazal lors du journal de 20H, le célèbre basketteur de la NBA, MOSES MALONE, est décédé.

MOSES est la version anglaise du prénom MOISE, et MOISE est le premier grand prophète de l’histoire.

À travers MOSES MALONE, Dieu vous fait comprendre qu’à l’instar de MOISE, je suis un BERGER, et il multiplie les signes pour vous prouver que je ne suis pas MALONETTE.

MALONE=MALONETTE

Dieu associait ainsi le même jour les mots « MYTHOS », « MENSONGES » et « MALONETTE », car les médias aux mains des capitalistes vous diront que je suis un MENTEUR, qu’ils n’ont pas essayé de cacher un génocide, et que le capitalisme n’extermine pas des millions d’êtres humains chaque année donc Dieu vous prévient à l’avance : ne croyez pas leurs MYTHOS !

Au cours de sa carrière professionnelle, Moses MALONE a porté le maillot numéro 24 sur le terrain, et il est décédé le jour où Claire Chazal présentait son dernier JT après 24 ans de bons et loyaux services.

Moses MALONE est l’un des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA, ce qui signifie qu'il a marqué de nombreux PANIERS durant sa carrière. Dieu vous demande ainsi de ne PAS NIER les signes car il les a multiplié pour vous prouver que je ne suis pas MALONETTE, alors faites-moi confiance et vous obtiendrez la vie éternelle en rejoignant le camp des révolutionnaires humanistes, qui auront à cœur de construire un monde où l'humain sera placé avant le profit.

 

SETH se prononce de la manière que le chiffre SEPT.

SEPT=19X5X16X20=30400

30 4=30 avril

Adolf Hitler est mort un 30 avril.

Dieu associe SETH à Adolf Hitler parce que nous devons combattre le NAZI-capitalisme pour ne pas être éternellement enfermé dans un SARKOPHAGE.

SEPT ans est égal à 84 mois.

Le chef-lieu du département 84 est Avignon dont la maire s’appelle Cécile HELLE.

HELL signifie ENFER en anglais donc Dieu nous fait comprendre que nous irons en ENFER si nous refusons de combattre le IIIe REICH, c’est-à-dire le règne du RICHE.

 

Le RICHE contrôle actuellement les médias, et à travers SETH, qui manipule Osiris pour l’enfermer dans un SARKOPHAGE, Dieu met en lumière Nicolas SARKOZY, car lorsqu’il était au pouvoir, il symbolisait la « démocratie » totalitaire dans laquelle nous vivons, avec l’alliance du pouvoir politique, économique et médiatique. La collusion des trois est une arme de destruction massive contre laquelle les anticapitalistes ne peuvent pas rivaliser. Sarkozy n’avait pas seulement TF1 et France 2 à sa botte mais la plupart des grands médias français grâce à sa proximité avec les propriétaires des médias de masse.

« Arnaud Lagardère, ami intime de Nicolas Sarkozy, qualifié de ''mon frère'' par ce dernier, possédait par exemple en 2010, les éditions Hachette, Fayard, Grasset, Hatier, Hazan, Le Masque, Marabout, Pluriel, Stock, Le Livre de Poche, Larousse, Armand Colin, Dalloz et Dunod ; les magasins Relay, et Virgin ; les titres de presse Paris-Match, Elle magazine, le Journal du Dimanche, La Provence, Nice-Matin ; les stations radio Europe1, Europe 2, RFM ; les chaînes de télévision Canal J, MCM, Mezzo, Tiji, Match TV, la chaîne météo, CanalSatellite, Planète, Planète Future, Planète Thalassa, Canal Jimmy, Season, CinéCinéma, AlloCinéInfo et EuroChannel ; entre autres.
Lagardère est un groupe de l’industrie aéronautique, gros client de marchés publics. Chiffre d’affaires en 2014 : 7,1 milliards d’€.

Martin Bouygues, ami de Sarkozy et parrain de son fils, possédait (toujours en 2010), les chaînes de télévision TF1, LCI, Odyssée, Eurosport, Histoire, UshuaïaTV, S Star, Cinétoile, Cinéstar, Télétoon, Infosport, Série Club, TF6, TV Breizh ; les sociétés de production de films ; Téléma, Film Par Film, TF1 Film Production, les sociétés de distribution de films : TFM, la société d’édition vidéo ; TF1 Vidéo, les magazines Tfou Mag, Star Academy, et pour la presse écrite quotidienne gratuite Métro.
Bouygues est un groupe de bâtiment et travaux publics, gros client de marchés publics. Chiffre d’affaires en 2014 : 33,1 milliards d’€.

Serge Dassault, proche de Sarkozy, possédait Le Figaro, L’Express, le Figaro Magazine et Valeurs Actuelles.
Avec ces 3 personnes que nous avons listé, nous avions notamment le 1er éditeur de France, le 2ème libraire de France, le 1er quotidien de France, la 1ère chaîne de télévision de France si ce n’est d’Europe. Dans ce pays, la plus grande partie des médias est détenue par cinq empires financiers : Bouygues, Dassault, Lagardère, Bertelsmann (groupe RTL, M6), Vivendi-Universal (canal+,), et depuis peu, ils sont rejoints par le milliardaire Patrick Drahi, qui rachète les médias à tour de bras (Libération, L’Express, BFMTV et RMC).

Ajoutons encore Bernard Arnault, première fortune de France, qui fut également le témoin de mariage de Nicolas Sarkozy et qui possède notamment le journal Les Échos. Vincent Bolloré, est également un proche de Sarkozy au point de lui prêter son yacht pour les vacances. Bolloré contrôle aujourd’hui Canal+ et il possédait auparavant les chaînes Direct 8 et Direct Soir. Il possède également les journaux gratuits Direct Soir et Matin Plus, en plus du groupe publicitaire Havas contenant RSCG de Jacques Séguéla. »10

 

Vous avez ainsi le parfait exemple d’une « démocratie » totalitaire dans laquelle les dominants peuvent diffuser leurs propagande idéologique par l’intermédiaire de médias de masse qu’ils contrôlent. Ces grands patrons s’offrent ainsi des médias à coups de millions, y placent leurs hommes, y publient leurs idées et fabriquent l’opinion. Une réalité bien loin des grandes phrases sur la liberté de la presse et son indépendance.11

Les médias constituent à la fois un secteur parmi d’autres de l’économie capitaliste, soumis à ce titre aux contraintes de rentabilité et aux logiques d’exploitation inhérentes à cette économie, mais aussi un élément clé de la domination idéologique de la bourgeoisie. Possédés et gérés par de grands groupes industriels et financiers, vivant souvent des commandes de l’État (en France les groupes Dassault, Bouygues, Lagardère, etc.), ou par l’État lui-même (France Télévisions, Radio France, Audiovisuel extérieur de la France), ils constituent pour la classe dirigeante un moyen d’imposer les questions dont il faudrait débattre à tel ou tel moment (identité nationale, insécurité, dépenses publiques, etc.), d’occulter celles qui s’avèrent essentielles pour la grande majorité de la population (emploi, salaires, discriminations racistes, services publics, etc.), et de distribuer la parole aux grands partis qui se succèdent au pouvoir, mais aussi à des « éditocrates » ou autres « experts » justifiant l’ordre existant (Attali, BHL, Minc, Adler, Barbier, Joffrin, etc.). Or, le pouvoir des grands médias n’est presque jamais critiqué et contesté en tant que tel. Les tenanciers des médias et journalistes dominants disposent en effet d’un monopole de la critique des médias dans les médias, qui leur permet d’écarter tout discours remettant radicalement en cause le pouvoir qu’ils s’arrogent. Ils décident quotidiennement de qui pourra s’exprimer, dans quelles conditions, et des sujets sur lesquels ceux et celles qu’ils invitent seront  amenés à s’exprimer. Escroquerie de plus, les médias sont régulièrement présentés par ces chiens de garde du capitalisme comme un contre-pouvoir (le fameux « quatrième pouvoir »), indépendant des pouvoirs politiques et économiques, et donc comme une garantie de démocratie. Si l’on voit formulée dans les médias eux-mêmes une apparence de critique, celle-ci s’avère donc inoffensive, tant elle prend soin de minimiser constamment la subordination des entreprises de presse à des impératifs de rentabilité capitaliste, et leur contribution au verrouillage idéologique. Au nom de la liberté de la presse, qui se réduit à la liberté pour les capitalistes d’investir dans les groupes de presse, on prend soin de ne jamais poser la question de la propriété des médias et des problèmes démocratiques que l’appropriation privée des médias pose en termes d’indépendance et de pluralisme.

Le pouvoir des grands médias consiste à déverser l’idéologie des classes dominantes dans les cerveaux des classes dominées, à la manière de vases communicants. Mais le « non » opposé par le peuple à l’adoption du Traité constitutionnel européen en 2005 a montré qu’un mouvement de masse pouvait déjouer et contredire une mobilisation médiatico-politique de grande ampleur en faveur du néolibéralisme. Cela ne veut pas dire que les grands médias n’exercent pas un pouvoir. Mais en quoi consiste ce pouvoir et comment s’opère concrètement le verrouillage idéologique ? Pour reprendre le titre d’un livre célèbre de Noam Chomsky et Edward Herman, comment se réalise cette « fabrication du consentement » ?

Commençons par les grands médias qui interviennent à une échelle de masse, et qui apparaissent comme des médias de consensus. Le premier pouvoir de ces médias consiste dans la capacité à révéler ou à occulter, à rendre visible ou invisible, important ou négligeable. Ce pouvoir de sélection est exercé en premier lieu par la hiérarchie des rédactions. Contrairement à ce que certains prétendent, l’actualité à traiter en priorité, ou de façon détaillée, ne s’impose pas d’elle-même mais relève de choix opérés en fonction de l’orientation rédactionnelle. Car la hiérarchie de l’information est un enjeu de débat, voire de luttes : sur quoi ouvrir le JT ? Quelle « une » ? Que traiter et que laisser de côté ? Avant même la question du traitement médiatique vient donc celle de la sélection des faits qui méritent (ou non) d’être médiatisés, évidemment selon ceux qui ont le pouvoir d’en décider. Or, qui décide justement des priorités éditoriales ? Pas la grande masse des journalistes, mais les directeurs de rédaction, les rédacteurs en chef, les présentateurs-intervieweurs et autres journalistes dominants. La hiérarchie de l’information n’est donc absolument pas anodine, ni dans ses causes ni dans ses effets. Or, on doit constater que dans les médias de masse, notamment dans les journaux télévisés (qui constituent la principale source d’information pour une partie importante de la population), les informations sociales et internationales sont reléguées au dernier rang des priorités éditoriales. La conséquence ? Une dépolitisation profonde de l’information, dont on va extirper tout ce qui pourrait créer une forme de discorde politique. D’où l’importance donnée à ce qui permet de souder de manière illusoire la population, notamment les catastrophes naturelles et les faits divers qui, comme le disait Bourdieu, « font diversion » parce qu’ils cachent l’essentiel en montrant l’anodin.

Dans les médias s’adressant à un public moins large (hebdomadaires par exemple), ou dans les émissions proprement politiques, les choses se passent de manière différente. Opèrent alors ces journalistes multicartes qu’un livre a nommés « éditocrates » (Joffrin, Giesbert, Duhamel, Ockrent, Barbier, Zemmour, Apathie, Elkabbach, etc.). Ces derniers, souvent dirigeants de médias, n’exercent pas seulement une fonction de direction : ils ont pour rôle d’organiser le service après-vente idéologique du système à coup d’éditoriaux ou d’interventions dans des « débats » où se font généralement face différents porteurs de l’idéologie néolibérale. Si c’est le cas, ce n’est pas seulement par calcul cynique, mais parce qu’ils sont sociologiquement très proches des dirigeants politiques ou économiques. Souvent issus des mêmes milieux lieux privilégiés, généralement passés par les mêmes écoles (Sciences-Po notamment), fréquentant les mêmes dîners (celui du Siècle par exemple, qui réunit dirigeants économiques, politiques et médiatiques), ils partagent avec eux une même vision du monde. Ils ont donc tendance à prendre spontanément le point de vue de ces dirigeants, qui ont d’ailleurs le pouvoir de leur renvoyer l’ascenseur quand un poste se libère à la tête de tel ou tel média (public ou privé). Logiquement, comme dans le reste de la société, la plupart de ces journalistes dominants sont des hommes, de même que la plupart de la hiérarchie des rédactions. Comme l’a montré le traitement de l’affaire DSK, la majorité des éditocrates continuent de véhiculer des stéréotypes sexistes et de justifier la subordination des femmes. Petite caste cumulant des positions d’éditorialistes et/ou de direction dans la presse écrite, radiophonique et télévisée, ces journalistes sont invités, partout et à tout bout de champ, à donner leur avis sur à peu près toutes les questions (du moins celles qu’ils consentent à aborder), et notamment sur les questions sociales et politiques. Ainsi s’adonnent-ils sans relâche et sur tous les tons à la stigmatisation des « immobilismes » et autres « archaïsmes » qui caractériseraient selon eux la société française, tout en appelant les gouvernements à ne pas céder sur des réformes qu’ils saluent unanimement comme « courageuses », « modernes », « ambitieuses », etc. C’est là un des rôles qu’ils jouent le mieux : justifier des régressions sociales en les faisant passer pour inexorables, en vantant éventuellement tel ou tel modèle fantasmé (successivement anglais, allemand, etc.). Toutes les réformes successives des régimes de retraites – réforme Juppé en 1995, Fillon en 2003, Woerth en 2010 –  ont été saluées par ces éditocrates comme des mesures obligatoires, nécessaires, inexorables, justes. Mais une autre de leurs fonctions consiste à exorciser le spectre d’autres politiques possibles, et plus largement celui d’une autre société possible. Plus largement, ces journalistes vedettes opèrent une délimitation très stricte du périmètre des questions politiques dignes d’être posées, et évidemment des réponses que l’on peut légitimement leur apporter. Tout cela converge chez eux vers l’apologie du bipartisme, c’est-à-dire dans la valorisation d’une opposition rituelle entre le libéralisme autoritaire des Républicains et le social-libéralisme du PS. Les grands médias se situent ainsi dans le droit fil des institutions de la Ve république, dont ils reproduisent largement les logiques antidémocratiques (ultra-personnalisation, bipolarisation, etc.).12

Par ailleurs, « notre société est marquée par une commémoration permanente des événements de la Seconde Guerre mondiale. Parallèlement, elle a reproduit tous les mécanismes qui ont mené aux catastrophes totalitaires avec l’accaparement des médias par le pouvoir économique13. »

Les journalistes aux ordres font ainsi quotidiennement l’apologie de crimes contre l’humanité parce qu’ils glorifient un système économique qui extermine un enfant toutes les 5 secondes. J’ai l’impression que je suis le seul à me rendre compte que je vis sous le IIIe Reich. Je suis Winston, le personnage principal du roman 1984, car comme lui, j’écris un livre pour dénoncer la société totalitaire dans laquelle je vis. Vous verrez, comme dans tous les régimes totalitaires, nos dirigeants essaieront probablement de censurer ce site internet s'il a du succès ; ils voudront me faire taire puisqu’il est interdit de dénoncer leurs crimes et de révéler la vérité, à savoir que ce sont des nazis ; alors ils vont éventuellement essayer de me faire condamner par leur justice bien que je ne soit pas coupable étant donné qu’ils défendent un système économique qui extermine plus de 10 millions de pauvres chaque année en permettant à une minorité d’individus d’accaparer la majeure partie des richesses de la Terre, alors bien évidement que ce sont des nazis dans la mesure où ils permettent au RICHE d’exterminer le pauvre. Donc nous verrons si la France des « JE SUIS Charlie » me condamnera pour avoir utilisé ma liberté d’expression.

 

Dans le mythe d’Osiris, SETH symbolise Nicolas SARKOZY.

Le prénom « NICOLAS » possède SEPT lettres.

SARKOZY possède également SEPT lettres.

7+7=14

14=N

N=HAINE

Nicolas Sarkozy symbolise la HAINE car il défend un système économique qui extermine des millions d’êtres humains chaque année.

SETH=TH SE

TH=20H

SE=24=20 4

Adolf Hitler est né un 20 4.

Dieu nous faire comprendre qu’Adolf Hitler contrôle les médias et il utilise le journal de 20H pour endoctriner les masses.

SEPT ans est égal à 84 mois.

Dieu fait référence au roman 1984, dans lequel le régime totalitaire diffuse sa propagande à l’aide de « télécrans ».

Dans le mythe égyptien, SETH manipule Osiris et l’enferme dans un SARKOPHAGE.

Dieu associe le SARKOPHAGE à SARKOZY, car nous sommes enfermés dans une démocratie totalitaire qui cache tous les soirs lors du journal de 20H les crimes perpétrés par l’idéologie dominante. Le JT de 20H le plus suivi en France est celui de la chaîne TF1, qui appartient au meilleur ami de Nicolas SARKOZY.

SETH a capturé Osiris à l’aide de 72 complices, donc ils étaient 73 (avec SETH) pour l’enfermer dans le SARKOPHAGE.

Le département 73 est celui de la SAVOIE.

Les médias sont contrôlés par le riche, par conséquent, nous entendons quotidiennement SA VOIX lors du journal de 20H.

NICOLAS=14+9+3+15+12+1+19=73

Pendant des années, NICOLAS Sarkozy a été surmédiatisé par ses amis milliardaires alors nous avons quotidiennement entendu SA VOIX à la télévision. Il a d’ailleurs essayé de nous piéger en 2014, lors de son retour dans la vie politique, en intervenant régulièrement dans les médias afin de nous enfermer une nouvelle fois pendant 5 ans dans son SARKOPHAGE, mais lors de la primaire des Républicains, il a été battu par François Fillon. Désormais, Dieu m’a programmé pour te faire entendre SA VOIX, car il te demande de combattre l'idéologie de Fillon et de Sarkozy le jour de l’élection présidentielle. N'oublie pas que Fillon est né au MANS, donc ne crois pas leurs MANSONGES, ne TOMBE pas dans leur piège le jour de l'élection présidentielle ou alors tu vivras éternellement dans un cerceuil après ta mort sur Terre.

L’Égypte symbolise la PYRAMIDE sociale construite par le système capitaliste. L’inégale redistribution des richesses a permis aux plus riches d’accaparer les médias, ce qui leur donne ainsi l’assurance de siéger constamment au sommet de la pyramide en faisant croire à la base que plus le sommet sera haut, plus l’argent ruissellera vers le bas. Or les 8,8 millions de Français vivant actuellement sous le seuil de pauvreté nous prouvent que la « théorie du ruissellement » est une arnaque, mais nous sommes incapables de nous en rendre compte puisque les pauvres sont pratiquement invisibles lors du journal de 20H, on ne les voit quasiment jamais contrairement aux riches qui siègent au sommet de la pyramide, ce qui permet à la classe dominante de construire l’image d’une société largement plus favorisée que ce qu’elle est. Ainsi, le JT de 20H invite chaque semaine sur le plateau du journal des célébrités richissimes qui sont toujours resplendissantes de bonheur.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est will-smith-2.png.

 

Ce bonheur contraste fortement avec la réalité sociale car des millions de Français vivent dans la pauvreté, et leur situation est bien souvent dramatique. Par exemple, en 2014, un peu plus de 132 000 décisions d’expulsion ont été prononcées par la justice, dont 11 600 l’ont été avec l’intervention de la police ou de la gendarmerie. Pourtant, aucune trace de cette violence sociale dans le journal de 20H, la classe dominante préfère insister sur la violence de la base, celle par exemple des salariés d’Air France en octobre 2015, qualifiés de « voyous » par le Premier ministre, Manuel Valls, car ils avaient osé arracher la chemise de deux membres de la direction venus leur annoncer un plan de 2 900 licenciements après s’’être octroyés, eux et leur PDG, des augmentations de salaires allant de 30 à 70 %. Ces salariés étaient révoltés justement parce qu’ils voulaient garder leurs emplois afin de ne pas être expulsés violemment de chez eux par la police de Valls. Mais nous étions incapables de le comprendre puisque nous ne voyons quasiment jamais lors du journal de 20H, des ex-salariés expulsés de leur domicile après avoir perdu leur emploi. De nombreux médias n’ont pas cherché à comprendre le geste des salariés d’Air France et ils se sont déchaînés contre eux. En « Une » de son édition du 6 octobre 2015, le journal Le Figaro, appartenant au multimilliardaire Serge Dassault, s’interrogeait : « Les extrémistes d’Air France vont-ils tuer la compagnie ? »

 

 

 

Cette « Une » tonitruante s’accompagnait d’un éditorial signé Gaëtan de Capèle qui donnait le la de la couverture médiatique des incidents du 5 octobre. On aurait ainsi assisté au « lynchage en règle » du DRH d’Air France, qui ferait écho à de précédentes « prises d’otage de dirigeants ». Des actes criminels, donc, qui « doivent être réprimés avec la plus grande sévérité ». Le journal Le Parisien en rajoutait dans le sensationnalisme en figurant la photo, en pleine page, du DRH d’Air France qui semblait revenir de l’enfer :

 

 

 

Là encore, une occasion de pester sur les mouvements syndicaux, et « la stratégie suicidaire de ses pilotes et plombée par des grèves indécentes aux conséquences financières désastreuses ».

Un refrain entonné par Les Échos qui dénonçaient, en « Une », un « dérapage » :

 

 

 

Le journal Les Échos, qui appartient à Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, dénonçait les violences des salariés qui « ont manqué de lyncher » les dirigeants d’Air France. Elles témoignaient selon le journal d’une « civilisation où prévaudrait la loi du plus fort ». Mais surtout, elles seraient représentatives des « dérapages » des syndicats « dans un pays où réformer est une mission quasi impossible ». Et l’éditorialiste du quotidien économique de s’indigner : « Trop c’est trop ! Après les occupations d’usine, les dégradations d’outil de travail et les patrons séquestrés, voilà donc venu le temps de l’agression physique des dirigeants. Un degré de plus dans la litanie des dérapages qui ponctuent trop souvent les conflits sociaux dans notre pays […] Le pavillon national ne peut pas être prisonnier de pilotes assis sur leurs privilèges et de casseurs surexcités. » Notons enfin que les télévisions d’information en continu ne furent pas en reste : alors que BFM business est revenu gravement sur les maltraitances des patrons par leurs salariés (« Quand les patrons sont malmenés par leurs salariés »), I-télé s’interrogeait : « Après Air France, quelle vision des syndicats ont les Français ? ». Acrimed a eu beau chercher, aucun « grand média » ne s’est interrogé sur l’image des patrons après l’annonce des licenciements à Air France. Si les violences à l’encontre de deux cadres d’Air France ont suscité les cris d’orfraie des éditorialistes, la violence d’un plan de licenciement touchant 2900 personnes a provoqué, quant à elle, au mieux un silence résigné, au pire des justifications enthousiastes.14

« À longueur de journée, les médias nous expliquent que la lutte de classe n’existe pas et que les intérêts des travailleurs et du patronat concordent parfaitement. Mais les mêmes médias, mènent cette lutte de classe en prenant fait et cause pour le patronat contre les salariés, en défendant les licencieurs contre les licenciés, le capital contre le travail. Qui encore dans notre société peut accorder foi à des médias qui sont plus proche de la propagande que de l’information ?

On peut rêver d’un jour où les médias passeraient en boucle la détresse des gens qui se retrouvent privés d’emploi en les assortissant de condamnations ad hoc des agissements patronaux. Ça signifierait qu’on a remis l’économie à sa place, c’est à dire au service de l’homme au lieu d’en être le despote. Mais, parmi toutes les chaînes de télé, qui veulent donner l’impression d’une diversité, tous les analystes, tous les experts et les économistes sont tous des libéraux. Les journaux et autres médias, télévisés ou non ne sont rien d’autre que de la communication dont les autoproclamés journalistes ne sont que des animateurs. Rappelons que 90 % des gros médias sont détenus par neuf milliardaires !

Pour la caste dirigeante la violence physique est insupportable, alors que la violence sociale est totalement légitime, il n’y a aucune violence à jeter à la rue des milliers de personnes dès l’instant où les actionnaires sont satisfaits. Alors que d’un côté l’on parle d’une chemise déchirée, de marque, certes, mais seulement une chemise, l’on oppose de l’autre des licenciements qui entraîneront des milliers de gens dans les affres du chômage et de la précarité, des divorces et peut-être même des suicides… elle est ou la justice ? »15

Les plus grands voyous ne sont pas les salariés qui se révoltent, ni les bandes de jeunes de cité, les plus grands voyous se situent au sommet de la pyramide sociale et face à l’ampleur du phénomène, il faut réagir, car à l’abri de la vidéo surveillance, des  bandes violentes agissent en toute impunité. « Aucun département de France n’est épargné car ces bandes sont très mobiles. Personne n’est à l’abri de leurs méfaits. Chacun peut être confronté à leur violence.

Que fait la justice ? Les chefs de ces organisations sont pourtant connus. À l’abri derrière les somptueuses façades de leur conseil d’administration, ils décident tranquillement de votre avenir et de celui de vos enfants : délocalisation, licenciement, précarisation sont leurs armes favorites. Tranquillement ils dérobent les richesses que vous produisez, et détruisent les systèmes de sécurité et solidarité mis en place par nos anciens.

Nous devons respecter le droit des victimes, redonner leur dignité à ces femmes et à ces hommes traités comme de la marchandise au seul nom du profit à tout prix. Pour cela il faut renforcer le contrôle de ces bandes organisées, en créant des groupes spécialisés qui siégeront aux conseils d’administration de ces organisations. La vidéo surveillance des bureaux de ces chefs de bande doit-être envisagée.

Appartenir à une bande qui organise un chantage économique doit être considéré comme un crime. Un fichier doit être créé pour décourager les récidivistes et durcir les sanctions à leur égard. Les biens malhonnêtement acquis doivent être restitués à ceux qui les ont véritablement produits. L’organisation de ces bandes qui délocalisent et vivent de subventions de l’État doit être considérée comme une association de malfaiteurs.

L’appât du gain les conduit maintenant à s’attaquer aux biens publics. Après avoir fait main basse sur les secteurs de l’énergie, ils rêvent de s’emparer des marchés de l’éducation et de la santé qui représentent plusieurs dizaines de milliards d’euros. Tout est en place pour un des plus grands hold-up de l’histoire. Ils ne prennent aucun risque, les pouvoirs publics sont complices et les citoyens ont démissionné !

Le phénomène des bandes a explosé ces dernières années et devant la passivité des pouvoirs publics nous devons réagir. Oui, il existe des patrons voyous et des actionnaires délinquants agissant en véritables parasites envers la société… Devons nous nous taire et fermer les yeux ? Devons nous accepter toujours plus de précarité, devons nous accepter de nous faire "voler" nos dimanches et nos jours fériés !

Le gouvernement protège tout ce qui touche à la délinquance financière. Pourtant c’est cette délinquance là qui nous plonge dans l’insécurité, ce n’est pas les chômeurs qu’il faut ''flicker'' ! En nous maintenant dans la peur ils nous gardent en leurs pouvoirs. La mise en scène au journal de 20H d’un banal fait divers, sert à cacher la véritable violence de notre système économique !

Avant chaque élection on nous explique qu’il faut assurer la sécurité des Français, mais jamais un mot sur les vrais responsables. La délinquance augmente avec la pauvreté, et la pauvreté n’est pas une fatalité : c’est le résultat d’une politique. Lorsque l’on permet à une minorité de s’emparer des biens communs, lorsque l’on permet à certains d’avoir des salaires 100 fois, 200 fois, 500 ou 1 000 fois supérieurs au reste de la population : on ne combat pas l’insécurité, on la crée. Mais pour détourner l’attention, on nous parle immigration, insécurité,  ou de la dette et des chômeurs qui ne voudraient pas travailler ! » 16

Les médias nous livrent ainsi une véritable guerre de classe pour permettre aux plus riches de régner paisiblement au sommet sans provoquer la révolte de la base. Pour expliquer les échecs de son système économique, la classe dominante s’en prend aux plus faibles : les chômeurs. Ainsi, le 24 septembre 2015, le présentateur Julien Bujier, déclarait dans les titres du journal de 20H de France 2 : « Encore une forte hausse pour le chômage. Le nombre de demandeurs d’emploi bondit de 20 000 en août et pourtant des métiers peines à recruter, comment expliquer un tel paradoxe ? C’est ce que nous verrons. » Si nous vivions dans une véritable démocratie, le présentateur du journal de 20H aurait dit : « Encore une forte hausse pour le chômage. Le nombre de demandeurs d’emploi bondit de 20 000 en août et pourtant les actionnaires du CAC 40 se partagent 40 à 50 milliards d’euros chaque année, et depuis 30 ans, les gouvernements successifs ont donné tous les ans : 20, 30 et désormais 40 milliards d’euros de cadeaux fiscaux au patronat, alors où est passé l’argent ? Pourquoi y a t-il toujours autant de chômeurs ? C’est ce que nous verrons. » Le journal de 20H aurait alors dévoilé à des millions de téléspectateurs que les capitalistes investissent une grande partie de leur profits en Bourse, car ils ne font pas confiance à leur propre économie pour engendrer suffisamment de profits donc ils jouent au casino avec l’argent qu’ils ont gagné en exploitant les travailleurs. Par conséquent, ils ne créent aucun emploi étant donné qu’ils n’investissent pas dans la production. Mais le 24 septembre 2015, au lieu de nous donner cette explication en évoquant les mauvais chiffres du chômage, le journal de 20H de France 2 nous a raconté que le problème résidait dans les emplois non pourvus car les patrons ne trouvaient pas de candidats faute de qualifications suffisantes ou d’une absence de formation.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 24-septembre-2015-2.png.

 

Sauf qu’en France, il y a 150 000 à 400 000 emplois non pourvus et 6 millions de chômeurs, toutes catégories confondues, donc même si tous les emplois étaient pourvus, il y aurait encore plus de 5 millions de chômeurs dans notre pays, ce qui signifie que les emplois non pourvus n’étaient pas responsables du chômage de masse. France 2 faisait diversion pour cacher la véritable cause du chômage, à savoir l’accaparement des richesses par les capitalistes, qui ne les réinvestissent pas pour créer des emplois.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 24-septembre-2015-1.png.

 

Le journal de 20H de France 2 a ensuite stigmatisé les chômeurs car le gouvernement venait de prendre une mesure pour renforcer leur contrôle, la ministre du Travail déclarait alors dans le journal de 20H : « Parfois, il y a en effet du décrochage et il convient d’avoir une action proactive pour les ramener vers une recherche plus active. » Ainsi, la classe dominante voulait nous faire croire qu’il y avait pratiquement 6 millions de chômeurs parce que ces derniers ne recherchaient pas « activement » du travail ; et pendant ce temps-là, les vrais responsables du chômage : les capitalistes, continuaient de s’enrichir en toute impunité en exploitant les travailleurs et en accumulant l’argent du contribuable. Les journaux télévisés sont ainsi un instrument redoutable de conditionnement psychique et d’embrigadement des masses, un authentique pouvoir mais pratiquement sans le moindre contre-pouvoir dans la mesure où peu de citoyens se rendent sur des sites internet fiables pour obtenir l’autre version des faits.

Nous ne sommes pas les seuls à vivre dans une démocratie totalitaire car les citoyens du monde entier sont soumis à la propagande idéologique véhiculée par les médias aux mains des dominants. Lorsque Nicolas Sarkozy était président de la République, il possédait un clone en Italie, en la personne de Silvio Berlusconi.

 

Image result for photo sarkozy berlusconi

 

Ils étaient tous les deux au pouvoir dans leurs pays respectifs, ils contrôlaient les médias, et ils ont ensuite bénéficié d’une justice à deux vitesses puisqu’ils ont un casier judiciaire quasiment vierge malgré toutes les affaires de corruption et de malversation dans lesquelles ils ont trempé.

Dans le mythe égyptien, Isis se transforme en MILAN pour féconder Horus.

Silvio Berlusconi fut pendant 31 ans le propriétaire du club de football du MILAN AC.

MILAN se prononce 1 000 ans.

Dans l’Apocalypse, le diable est ENCHAINÉ pendant 1 000 ans.

Silvio Berlusconi possède de nombreuses CHAINES de télévision.

Dieu veut nous faire comprendre que les CHAINES de télévision nous ENCHAINENT à ceux qui les possèdent.

Les CHAINES de télévision permettent à leurs détenteurs de manipuler les esprits à grande échelle et engendrer ainsi à leurs profits une forme de servitude volontaire des masses. Si les téléspectateurs n’étaient pas enchaînés à leur poste de télévision pendant 3H40 par jour, « ils ne resteraient pas en adoration devant un système économique qui tue leur économie nationale, leur santé, leur liberté, leur unité, au profit principal des 1 % les plus riches. »17

« On a beaucoup reproché à Silvio Berlusconi, quand il présidait aux destinées de la péninsule Italienne, d’avoir une maîtrise absolue des médias publics et privés, lui permettant de fausser le jeu de l’expression normale du pluralisme politique, d’imposer la propagande de ses idées et de créer, à côté de la légitimité démocratique, ce que Francis Balle a appelé une ''légitimité cathodique''.

Il est vrai que durant ces dernières années, l’Italie nous a offert un exemple plutôt caricatural : jamais personne n’avait en effet cumulé, à cette échelle du moins, l’imperium médiatique et le pouvoir politique, au point d’ailleurs de susciter l’inquiétude de la communauté internationale. L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe considérait ainsi, dans un rapport de 2003, que le conflit d’intérêts entre les fonctions politiques exercées par M. Berlusconi et ses intérêts privés dans l’économie et les médias constituait ''une menace potentielle pour la liberté d’expression'', pendant que l’OSCE, par la bouche de son représentant pour la liberté des médias, allait jusqu’à déclarer que la situation italienne constituait rien de moins qu’''un défi pour l’architecture constitutionnelle européenne'' et un bien "mauvais exemple pour les démocraties en voie de transition". »18

 

Dans l’Apocalypse, le diable est ENCHAINÉ pendant MIL AN.

 

Dieu nous fait ainsi comprendre que l'ancien propriétaire du MILAN AC a pu ENCHAINER les Italiens à ses pieds grâce à ses CHAINES de télévision.

 

J’ai expliqué précédemment que la BÊTE de l’Apocalypse symbolise l’homme politique.

BÊTE=2X5X20X5=1000

1000 ans=MILAN

Silvio Berlusconi, l'ancien propriétaire du MILAN AC, symbolise l’homme politique moderne dont la force réside dans le contrôle ou l’aide du pouvoir économique et médiatique.

Par ailleurs, les victoires du MILAN AC en Coupe d’Europe de football, dont les matchs étaient retransmis à la télévision, ont fortement contribué aux succès électoraux de Berlusconi.

Son empire médiatique se nomme MEDIASET. Il contrôle notamment les chaînes de télévision italiennes Canale 5, Italia 1, Rete 4, la chaîne tunisienne Nessma et, en Espagne, Telecinco et Cuatro, ce qui fait de lui le premier groupe privé dans le secteur de la communication.

MEDIASET=MEDIA SETH

J’ai expliqué précédemment que SETH symbolise la manipulation médiatique.

Adolf Hitler a déclaré que le Troisième Reich durerait 1 000 ans.

Berlusconi est l'ancien propriétaire du MILAN AC.

A C se prononce ASSEZ.

Il y a en ASSEZ, nous ne vivrons pas sous le IIIe REICH pendant MIL AN : alors libérons-nous de nos chaînes en prenant le contrôle du pouvoir politique, économique et médiatique.

REICH=RICHE

Le RICHE a pris le contrôle des chaînes de télévision et il nous enchaîne à son pouvoir en lobotomisant quotidiennement notre cerveau.

 

La télévision tient une place centrale dans la vie de la majorité des citoyens. « Dans beaucoup de maisons occidentales, le téléviseur est le centre visuel de la pièce, on va en attendre des spectacles exceptionnels. On a besoin de faire tourner la vie autour du téléviseur. La télé retrouve la place des objets sacrés des civilisations traditionnelles : l’objet autour duquel tout tourne, autour duquel on s’installe pour la prière, pour les cérémonies. Imaginons un extraterrestre qui débarquerait sur Terre et qui verrait le soir à 20 heures des millions de personnes assises devant une source lumineuse, il dirait : "c’est ce que j’ai vu dans les temples bouddhistes ou dans les pyramides il y a dix ou vingt siècles en Amérique du Sud. C’est un objet de culte". »19

« Regarder la télévision devient l’occasion d’une véritable cérémonie laïcisée. Lumières tamisées, tenue décontractée, qui signe de disponibilité, silence ambiant, l’heure de l’émission marque un véritable passage du monde quotidien à un espace-temps de rupture. Hiérarchie familiale des sièges, places réservées, tout concourt à assurer une communion réglée, une participation réussie à un événement qui sort de la lucarne. La représentation stéréotypée de ce rite, telle qu’elle circule dans l’iconographie sociale, ne montre-t-elle pas un véritable rassemblement des générations, parents et enfants réunis ensemble, les visages éclairés, les têtes parallèles, obnubilés par une image généralement invisible dans le portrait de famille ? Quelle différence entre ce rassemblement et celui d’un lieu de culte, où l’on voit pareillement une agglutination de corps orientés vers la représentation du dieu, sur fond de suspension donc, dans un espace-temps imposé, une rupture de socialité, un rassemblement d’individus, un arrêt de la vie, au profit d’un rite oculaire, qui nous met en présence de formes et de sons qui ont le pouvoir de mobiliser l’attention, de convertir nos occupations pour un certain temps. Au lieu de nous pousser à agir, à parler, le téléviseur nous invite à la passivité, à l’interruption de nos taches, à la réception d’un spectacle qui ne dépend pas de nous, à la consommation d’images qui nous sont adressées, envoyées pour qu’elles produisent des effets sur nous.(…) Même si les techniques de réception évoluent, il reste que la télévision reste majoritairement associée à l’installation d’antennes, qui surplombent les toits de la planète entière, et qui côtoient un réseau inextricable de fils électriques ou téléphoniques qui ont tant enlaidi le paysage moderne.(…) On ne peut s’empêcher de voir dans cet instrument qu’est l’antenne un vecteur profond de l’imaginaire collectif et inconscient de la télévision. L’image captée sur le petit écran, qui ouvre dans l’habitat un espace de l’au-delà, vient bien du ciel. Elle relève donc d’un invisible céleste, où elle se cache virtuellement, avant de descendre dans le récepteur pour connaître son épiphanie. À l’égal des anges, en effet, l’image visuelle appartient à un monde délocalisé, invisible à l’œil, et n’entre dans notre sphère du visible que si on la canalise, la guide, la capte, l’accueille, la fait pénétrer au milieu des corps physiques d’ici-bas. La télévision constitue ainsi une sorte de médiateur symbolique entre le ciel et la Terre, entre la sphère supralunaire et notre monde sublunaire.(…) Reconnu par la force des choses, au fil du temps, comme un pouvoir établi, "quatrième pouvoir" à côté du législatif, de l’exécutif et du judiciaire, l’audiovisuel impose avec arrogance ses pratiques, ses styles, ses verdicts, avec l’assentiment silencieux des spectateurs passifs qui sont prêts, pour bénéficier de leurs doses quotidiennes d’images, de lui témoigner confiance, bienveillance, voire adulation.20 » La télévision a ainsi remplacé la voix de Dieu et à travers les signes, Dieu nous fait comprendre que nous entendons la voix de JUDAS car nous sommes quotidiennement manipulés par le diable.

 

Dans le christianisme, JUDAS est l’un des douze apôtres de Jésus. Il a trahi Jésus en le livrant aux grands prêtres de Jérusalem pour trente pièces d’argent. Les grands prêtres ont ensuite livré Jésus aux Romains, qui l’ont condamné à mort. JUDAS est ainsi considéré comme le plus grand traître de l’histoire de l’humanité.

Lorsque j'ai déchiffré les message de Dieu, le journal de 20H de France 2 était alors présenté par David PUJADAS.

PUJADAS=PAS JUDA

Dieu te donne ainsi le message suivant : « N’écoute PAS JUDAS lors du journal de 20H de France 2 car il manipule l’information pour te livrer entre les mains du diable en cachant le vrai visage du nazi-capitalisme. » JUDAS est un traître qui cache l’extermination de millions d’êtres humains chaque année.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1er-janvier-2015-11-1.png.

 

J’ai mentionné précédemment que le 1er janvier 2015, David PUJADAS parlait pour la première fois depuis des années de la faim dans le monde, il nous disait alors qu’elle reculait et il ajouta ensuite en souriant : « il y a des vérités qui sont bonnes à dire » ; alors que la vérité, c’est que 10 millions d’êtres humains mourraient toujours de faim chaque année, mais JUDAS a caché cette vérité à des millions de téléspectateurs pour leur faire croire que le capitalisme était synonyme de progrès. JUDAS est le plus grand traitre de l’histoire de l’humanité car comment peut-on cacher lors du journal de 20H la mort quotidienne de 16 000 enfants tués par la pauvreté alors que dans le même temps, les 1 % les plus riches accumulent une fortune de 78 800 milliards de dollars ?

JUDAS nous parle sans arrêt du terrorisme islamiste en nous le présentant comme le principal fléau sur Terre, pourtant, les terroristes islamistes ne tuent pas 16 000 enfants par jour. Le plus grand fléau de l’humanité est la pauvreté, or aucune coalition internationale n’est mise en place par nos dirigeants pour la combattre, et pour cause, la richesse phénoménale des dominants dépend de la pauvreté d’une large partie de la population mondiale. JUDAS cache ainsi la mort de 16 000 enfants par jour pour ne pas nous révolter contre la pauvreté, et permettre alors aux 1 % les plus riches de continuer à s’enrichir en toute impunité. Les enfants sont exterminés notamment en Afrique, là où les multinationales françaises accaparent des fortunes phénoménales en pillant les richesses des Africains, donc forcément, JUDAS ne parlera jamais des millions d’enfants qui meurent de faim dans des pays où les capitalistes français s’engraissent de profits. Ces capitalistes tuent beaucoup plus que Daech, mais JUDAS manipule l’information pour que nous n’en n’ayons jamais conscience. Ces millions d’enfants sont assassinés chaque année par la rapacité du système capitaliste, c’est le plus grand génocide de l’histoire de l’humanité et seul le plus grand traître de l’humanité pouvait le cacher. Évidemment, c’est la même chose sur TF1, Martin Bouygues s’enrichit chaque année en Afrique, alors il ne parle jamais dans son journal de 20H des millions d’enfants africains assassinés par l’inégale redistribution des richesses. N’oubliez pas le message que Dieu nous a dévoilé à travers le dernier journal présenté par CLAIRE Chazal : les dominants sont des MYTHOS, ils racontent des MENSONGES, donc ils vont essayer de vous manipuler en vous disant qu’ils n’ont pas essayé de cacher ce génocide et que le capitalisme n’est pas responsable de l’extermination de ces enfants. Or les faits et les signes sont CLAIRS, Claire Chazal a présenté le journal télévisé de TF1 pendant 24 ans :

 

Le chef-lieu du département 24 est la ville de PÉRIGUEUX.

 

Un GUEUX est un miséreux.

Dieu nous fait comprendre que le GUEUX PERI car le capitaliste lui vole sont argent, alors ne crois pas les MYTHOS de ceux qui diront le contraire. À travers JUDAS, Dieu te révèle que les dominants sont des traîtres, puisqu’ils crucifient des millions d’êtres humains chaque année pour pouvoir s’enrichir.

 

David PUJADAS a présenté le journal de 20H de France 2 entre 2001 et 2016. Lors des dernières années à ce poste, JUDAS a évoqué une seule fois la malnutrition infantile, c’était le 9 janvier 2014, pour parler du Plumpy Nut, une pâte à base d’arachide inventée par des Français et donnée aux enfants victimes de malnutrition.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 6-janvier-2014-2-2.png.

 

Une équipe de journalistes de France 2 s’est donc rendu à Niamey au Niger pour nous apprendre que ce produit  « miracle » sauvait chaque  jour des centaines de milliers d’enfants de la famine, en précisant :  « Ce succès scientifique est dû à une société française, Nutriset, dont le siège est à Rouen, et elle s’est associé avec d’autres entreprises sur le continent africain. » L’envoyé spécial de France 2, Gérard Grisbeck, terminait le reportage en nous disant face caméra : « Cette réussite médicale n’est donc pas simplement une réussite française, elle permet aussi le développement économique du Niger. Sur le continent africain, il existe à l’heure actuelle une dizaine d’entreprises comme celles-ci. La dernière en date a ouvert il y a quelques mois à peine, dans le pays voisin, au Burkina Faso. »

J’ai cru rêver en voyant ce reportage car France 2 n’a précisé à aucun moment que des millions d’enfants continuaient à mourir de faim en Afrique, donc le téléspectateur qui l’ignorait, pouvait penser après avoir vu ce reportage que les enfant ne mourraient plus de faim au Niger ou ailleurs, étant donné que des Français avaient inventé un produit miracle. France 2 essayait en plus de nous faire croire que les Français permettaient le développement économique du Niger, alors que c’était tout l’inverse puisque le Niger est l’un des pays les plus pauvres du monde notamment parce que les Français pillent les richesses naturelles du pays dont notamment l’entreprise française Areva qui est l'un des leaders de l’exportation nucléaire dans le monde. Le Niger est le pays qui procure tous les revenus qui permettent à Areva et à toutes les firmes qui travaillent avec elle - Alstom, Suez, Bouygues - de gagner énormément d’argent ; et pendant ce temps, de nombreux Nigériens continuent à crever de faim, parce qu’Areva achète l’uranium pour une bouchée de pain21. C’est la raison pour laquelle les enfants sont victimes de la famine au Niger, mais le journal de 20H de France 2 a manipulé l’information pour nous faire croire, au contraire, que les Français sauvaient les enfants nigériens de la famine. Or si les Français ne pillaient pas les richesses du pays, les enfants nigériens ne seraient pas obligés d’avaler cette pâtée pour chien qu’est le Plumpy Nut. Les capitalistes français condamnent ainsi les Africains à vivre dans la misère, mais le journal de 20H manipule la réalité en nous faisant croire le contraire pour préserver le règne du capitalisme, et ainsi permettre aux capitalistes français de continuer à piller les richesses de l’Afrique sans provoquer notre indignation. Alors ne croyez pas JUDAS lors du journal de 20H, car il raconte des MYTHOS, c’est un traître qui cache un génocide pour que ses maîtres puissent continuer à s’engraisser de profits.

 

L’entreprise Areva (devenu Orano depuis 2018) fut le sponsor de l'équipe de football de NUREMBERG en Allemagne.

 

Image result for nuremberg football maillot image

 

Du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946, le procès de NUREMBERG a été intenté par les puissances alliées contre 24 des principaux responsables du Troisième Reich, accusés de complot, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

 

Dieu met ainsi en lumière le chiffre 24 à travers le procès des 24 principaux responsables du IIIe Reich.

 

Le chef-lieu du département 24 est la ville de PÉRIGUEUX.

 

En associant AREVA à NUREMBERG, Dieu nous fait comprendre que le GUEUX PÉRI parce que des multinationales comme AREVA lui volent son argent.

 

Il y a quelques années, le Niger était le deuxième producteur d’uranium au monde mais le pays restait extrêmement pauvre car Areva avait le monopole des mines d’Arlit et elle payait des redevances ridiculement faibles au gouvernement de Niamey. Les Nigériens ont alors dit à Areva qu’ils voulaient un peu d’argent afin de réaliser un projet de la Banque mondiale, d’un montant de 10 millions pour irriguer les terres afin que la population puisse manger à sa faim. Mais Areva, dont l’État français est l’actionnaire majoritaire, a refusé de donner cet argent, donc les Nigériens ont continué à mourir de faim.

Dieu associe ainsi AREVA à NUREMBERG, car cette entreprise devrait être jugée pour crimes contre l’humanité.

 

RICHE=REICH

 

Nous vivons toujours sous le IIIe REICH puisque le RICHE extermine des millions de pauvres étant donné qu’il les considère comme des sous-hommes dont la vie ne vaut rien.

 

Selon l’indice de développement humain établi par le PNUD en 2015, le Niger est le pays le plus pauvre du monde, donc ce n’est pas un hasard si le « NIGER » symbolise mon nom.

 

NIGER=NIcolas GERberon

 

Ma mission est de venir en aide aux pauvres du monde entier en convainquant les peuples de renverser le capitalisme pour redistribuer équitablement les richesses de la Terre entre chaque être humain.

 

Selon l’indice de développement humain, le NIGER est classé au 188e rang sur 188 pays.

 

18=AH

 

A.H. sont les initiales d’Adolf Hitler, le dirigeant du IIIe REICH.

 

88=HH

 

HH est l’abréviation de Heil Hitler, le salut nazi.

 

Dieu nous fait comprendre que le Niger est classé au 188e et dernier rang des pays les plus pauvres du monde car le RICHE capitaliste vole les richesses du pays et c’est la raison pour laquelle des milliers d’enfants nigériens meurent toujours de faim et de la maladies chaque année.

 

Les nazi-capitalistes devraient ainsi être jugés lors d’un nouveau procès de NUREMBERG.

Ils ne doivent pas faire de la prison puisque les citoyens leur ont donné le droit de s’enrichir en exterminant les pauvres.

L’auteur du roman 1984, Georges Orwell, a déclaré : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! »…il est complice…».

Mais à l’instar du roman 1984, les citoyens sont endoctrinés, conditionnés, formatés par un télé-écran, alors ils ne se rendent pas compte qu’ils votent pour des traîtres, des voleurs qui exterminent les pauvres en accaparant leur argent. Le journal de 20H de France 2 faisait ainsi croire à des millions de téléspectateurs que des Français sauvaient la vie des enfants au Niger et permettaient le développement économique du pays, alors que c’était tout l’inverse, car Areva pillait les richesses du pays en laissant mourir de faim des enfants. JUDAS essaie ainsi de nous manipuler afin de nous livrer entre les mains du diable, puisqu’il cache le vrai visage du capitalisme pour nous convaincre de voter en faveur du maintien de ce système économique criminel.

 

Nous recevons la télévision grâce aux SATELLITES envoyés dans l’espace.

 

SATELLITE=SAT ELITE

 

SAT=SATAN

 

Dieu veut nous faire comprendre qu’une ÉLITE dirige notre pays et cette ÉLITE contrôle toutes les chaînes de télévision ce qui lui permet de cacher ses crimes. Ainsi, nous votons pour le règne de cette ÉLITE à chaque élection présidentielle car nous ne voyons pas son vrai visage, mais Dieu nous le montre aujourd’hui à travers les signes en associant clairement cette ÉLITE à SATAN, à JUDAS, à NUREMBERG, à HITLER, à des MYTHOS.

 

Cette ÉLITE est plus généralement le 1% de la population mondiale qui accapare la majeure partie des richesses de la Terre.

 

Lors du journal de 20H de France 2, le 6 janvier 2014, cette ÉLITE condamnait Dieudonné parce qu’il se moquait notamment de la Shoah. Or, dans le reportage suivant au Niger, cette ÉLITE niait la Shoah puisque le journal de 20H de France 2 nous a caché que des millions d’enfants continuaient à mourir de faim dans le monde parce qu’une minorité de capitalistes accaparaient leurs richesses. Hitler a tué 6 millions de juifs en 5 ans, les nazi-capitalistes tuent 10 millions de pauvres par an, mais l’ÉLITE qui dirige le pays nous cache ce massacre afin de préserver son règne.

 

Donc ne vous laissez pas manipuler par JUDAS lors du journal de 20H.

 

Dans le Nouveau Testament, Jésus nous dit : « Méfiez-vous du levain des pharisiens ». (Mathieu 15.11).

LEVAIN=LE 20

PHARISIENS=H PARISIENS

LE 20+H=LE 20H

Le journal de 20H est diffusé en direct de PARIS, donc ce sont les PARISIENS qui manipulent l’information. Dieu nous demande ainsi de nous méfier de JUDAS car il cache tous les soirs un génocide lors du journal de 20H afin que nous soyons incapables de nous rendre compte qu’en votant pour le maintien du système capitaliste, nous votons pour l’extermination de 16 000 enfants par jour.

Le LEVAIN est l’un des ingrédients indispensables pour fabriquer le PAIN.

Ce sont les travailleurs qui fabriquent le PAIN mais ils laissent les capitalistes l’accaparer puisqu’ils ne se rendent pas compte que ce monopole provoque la mort de millions d’êtres humains chaque année.

Lors du journal de 20H, JUDAS donne uniquement la parole à des journalistes, économistes ou hommes politiques, qui ne remettent jamais en cause l’inégale redistribution du PAIN donc lorsqu’un journaliste vient sur le plateau du JT pour nous parler de la faim dans le monde, c’est uniquement pour nous dire qu’elle recule en nous cachant ainsi que l’inégale redistribution du PAIN tue 25 000 personnes par jour.

C’est la raison pour laquelle, Jésus nous dit : « Méfiez-vous du LEVAIN des pharisiens ».

Depuis des années, juste après LE journal de VAIN heures, France 2 puis désormais TF1, diffusent les résultats du Loto pour nous faire tomber dans le piège des jeux d’argent. Or Dieu condamne l’amour de l’argent et l’enrichissement personnel, donc « Méfiez-vous du LEVAIN des Parisiens ».

Quand une grosse somme d’argent est gagnée au Loto ou à l’Euro Million, il arrive parfois que le journal télévisé en parle, et dans ce cas-là, une équipe de journalistes se rend dans le bureau de tabac où le gagnant a acheté son ticket. Les journalistes ne remettent alors jamais en cause l’indécence de ces sommes astronomiques alors que dans le même temps des millions d’enfants meurent de faim dans le monde et des milliards d’êtres humains vivent avec moins de deux dollars par jour. Le 13 juillet 2013, un joueur a remporté 22 millions d’euros au Loto, et lors du JT de 13H de France 2, le 24 juillet 2013, une journaliste nous expliquait qu’avec ces 22 millions, cet homme pouvait s’offrir 12 voiliers de 10 mètres pour partir en vacances avec sa famille, il avait également la possibilité avec cette somme d’acheter un hôtel particulier à deux pas de la tour Eiffel, ou bien encore acquérir le joueur de football Zlatan Ibrahimovitch !

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 24-juillet-2013.png.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 24-juillet-2013-1.png.

 

À aucun moment, la journaliste nous a dit qu’avec cette somme, nous pourrions sauver la vie de centaines de milliers d’enfants en les sortant de la malnutrition. Les médias endoctrinent ainsi quotidiennement les téléspectateurs en véhiculant le message « enrichissez-vous ! » et consommez, au lieu d’aider les plus démunis. Les émissions télévisées ne sensibilisent pas les téléspectateurs pour lutter contre l’extrême pauvreté, au contraire, la télé-réalité véhicule le culte de l’individualisme, de la compétition et de l’enrichissement personnel. S’il y a des milliards d’êtres humains qui vivent dans une extrême pauvreté, c’est parce que de l’autre côté, une minorité se goinfre de richesses, et cette classe d’ultra-riches, qui contrôle les médias, n’a aucun intérêt à humaniser les masses si elle veut continuer à s’enrichir sur le dos des plus pauvres.

Pendant un temps, on pouvait voir en boucle à la télévision, une publicité de la Française des Jeux dans laquelle un employé, qui venait  de gagner au Loto, débarquait en caleçon avec un masque de poussin sur la tête, dans une salle où étaient réunis ses patrons, en chantant « au revoir, au revoir président ».

 

Related image

 

La société capitaliste endoctrine ainsi le téléspectateur en lui disant que l’amélioration de son sort ne passe pas par la lutte collective s’il veut s’épanouir dans son travail mais uniquement par l’argent, en l’occurrence, en achetant un billet de Loto, afin de quitter son travail. La propagande médiatique nous fait croire que l’argent c’est la liberté alors qu’on peut s’épanouir au travail, se délivrer de la dictature patronale, en luttant collectivement pour prendre le contrôle des entreprises et ainsi s’affranchir de toute contrainte hiérarchique ; mais vous ne verrez jamais une publicité qui passera en boucle à la télévision pour vous faire comprendre que la société anticapitaliste c’est la liberté.

 

Par ailleurs, l’une des techniques utilisées par les nazi-capitalistes est d’envoyer sur les plateaux de télévision une multitude d'« experts » économique pour endoctriner les téléspectateurs. Ainsi, depuis quelques années, on a vu apparaître une nouvelle catégorie d’acteurs médiatiques dont l’importance dans la fabrication du consentement n’a d’égal que leur capacité à répéter sans fin la même ritournelle de la « réforme nécessaire ». Cela les rapproche évidemment des éditocrates, dont ils sont proches par bien des aspects (85 % d’entre eux sont des hommes), mais dont ils se détachent par leur fonction spécifique : donner une caution scientifique à l’idéologie néolibérale. C’est pourquoi ces « experts » sont en grande majorité des économistes, rodés à la défense de l’économie de marché et à l’apologie de la mondialisation capitaliste. Généralement universitaires, ils ont presque tous par ailleurs des intérêts dans de grands groupes capitalistes – banques et assurances notamment – en tant qu’administrateurs ou conseillers. C’est, par exemple, le cas de Daniel Cohen, conseiller économique du PS : à la fois professeur à l’école normale supérieure, ancien membre du Conseil d’analyse économique (CAE) auprès du Premier ministre, conseiller à la banque Lazard, mais aussi membre du conseil de surveillance du journal Le Monde… dont la banque Lazard est elle-même actionnaire. Exemple parmi d’autres de l’imbrication des pouvoirs politique, économique et médiatique. On pourrait en évoquer beaucoup. Alain Minc par exemple, longtemps président du conseil de surveillance du Monde et ami des puissants, a été condamné pour plagiat et continue à pontifier dans les grands médias sans que personne ne lui demande des comptes. Quelqu’un comme Dominique Reynié, invité quasi-permanent dans l’émission « C dans l’air » sur France 5, préside un « think tank » (boîte à idées) lié à l’UMP : la Fondation pour l’innovation politique. Un autre encore, Christian de Boissieu, est toujours présenté comme professeur à l’université Paris-1, ce qu’il est effectivement, mais on omet de préciser qu’il est aussi membre, depuis 2004, d’un des plus gros cabinets d’audit du monde, Ernst and Young, ainsi que président du contrôle des activités financières et de la commission de surveillance des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) de la principauté de Monaco, un paradis fiscal ! Là encore, comment s’étonner que de tels « experts » ne trouvent rien à redire au fonctionnement des économies capitalistes, par exemple les dividendes mirobolants versés aux actionnaires, la précarité croissante imposée à des millions de travailleurs, les discriminations envers les femmes ou les immigrés, et la détermination des choix économiques par la finance capitaliste (via les agences de notation) ? Évidemment, ils ne disent pas tous exactement la même chose : les uns veulent libérer le capitalisme de toute contrainte étatique, quand les autres prétendent le moraliser. Mais adorateurs de droite et zélateurs de gauche du capitalisme, qui forment ce « cercle de la raison » dont parlait Minc, se rapprochent sur un point crucial : il n’y aurait pas d’alternative au système capitaliste.22

Je vous conseille fortement de regarder le film-documentaire Les Nouveaux Chiens de garde, adapté du livre du même nom de Serge Halimi, qui montre clairement les collusions entre les médias et le pouvoir politique et économique. Serge Halimi nous apprend notamment dans ce documentaire qu’il existe un club privé à Paris appelé Le Siècle, où la fine fleur des médias vient dîner tous les mercredi de chaque mois avec le gratin du pouvoir politique et économique. Serge Halimi précise que : « Le Siècle est un club privé dont les membres sont recrutés par cooptation au sein de l’élite française : patrons, hauts fonctionnaires, journalistes, intellectuels, hommes politiques. Chacun y observe une règle d’or : rien de ce qui se dit à l’intérieur ne doit être répété à l’extérieur. À l’abri des regards indiscrets et en toute indépendance, les stars des médias apprennent les mœurs du pouvoir et tendent l’oreille à leur préoccupation. »

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Pujadas.png.

 

On voit ainsi dans le documentaire le présentateur du journal de 20H de France 2, David Pujadas, se rendre à l’un de ces dîners où il côtoyait alors Antoine Bernheim, (ex-associé-gérant de la banque Lazard), Christian Striff (ex Pdt de PSA), François Baroin (alors ministre), Jacques Rigaud (administrateur du Crédit Agricole), Françoise de Panafieu (députée UMP et ancienne ministre) ou encore Alexandre Bompard (Pdg de la FNAC).

L’économiste Frédéric Lordon analyse dans le documentaire : « À entrer dans ce genre de cercles, à s’y trouver socialisé même, il y a des pertes de liberté de parole. Il y a des pertes de sens critique, c’est-à-dire des effets de normalisation, d’adaptation, d’ajustement, d’autocensure, parce que très rapidement, tu n’as pas besoin d’être briefé (quand tu es journaliste), tu sais très bien ce que tu peux dire et ce que tu ne peux pas dire, les questions que tu as le droit de soulever et celles qu’il faut mieux taire. »

Le sociologue François Denord ajoute : « Faire partie du Siècle, c’est avoir montré qu’on était capable de s’intégrer dans la classe dominante française et une fois quand on est membre, il faut au minimum respecter les intérêts de cette classe et à minimum ne pas aller contre ses intérêts économiques évidents. »

 

David Pujadas appartient à cette classe dominante et le soir dans le JT de France 2, il défendait les intérêts de sa classe en cachant le vrai visage du capitalisme, c’est la raison pour laquelle nous ne voyons jamais les milliards de victimes de ce système économique inhumain.

 

Le journal de 20H nous DROGUE ainsi quotidiennement.

20H=20 H

20=VIN

La lettre H se prononce comme le mot HASH.

Le HASH est le diminutif de HASCHICH, qui est le nom courant de la résine de cannabis.

La classe dominante nous drogue tous les soirs lors du journal de 20H, c’est la raison pour laquelle nous sommes victimes d’hallucinations étant donné que nous voyons chaque soir à l’écran un monde dans lequel les inégalités ne tuent jamais personne. Le capitalisme fait ainsi des miracles dans ce monde imaginaire, donc nous pouvons regarder le journal de 20H en nous goinfrant de nourriture sans jamais culpabiliser, car les enfants ne meurent jamais de faim dans ce monde idéal, et nous pouvons même manger fièrement notre repas devant notre télévision, puisque dans ce monde imaginaire, les Français ont éradiqué la malnutrition en Afrique ! Le journal de 20H nous sert vraiment de la bonne « came » ! On hallucine tous les soirs ! Une fois, on nous a parlé pendant 10 minutes en début de journal d’un type qui venait de mourir, l’acteur Roger Hanin, il a été glorifié pendant 10 minutes parce qu’il avait joué notamment dans Navarro, une série télévisée diffusée sur TF1 ! Un homme exceptionnel ! L’un des plus grands génies du XXe siècle ! C’était du délire, nous étions en plein trip car le journal télévisé a alors totalement disparu, c’était un magazine people qui rendait hommage à un type insignifiant, un millionnaire qui n’avait strictement rien apporté à l’humanité et dont personne ne se souviendra dans l’avenir. On hallucine régulièrement lors du journal de 20H ! Des millionnaires sont ainsi glorifiés pendant de longues minutes lorsqu’ils décèdent afin de mieux cacher la réalité : la mort de 25 000 pauvres par jour parce que justement des millionnaires accaparent la majeure partie des richesses de la Terre.

 

David PUJADAS nous faisait ainsi consommer sa drogue lors du journal de VIN heures.

JUDAS a trahi Jésus en le livrant aux Romains après le repas de la Cène, la veille de la crucifixion de Jésus. Lors de ce repas prit avec ses douze disciples, Jésus a transmis la nouvelle Alliance avec Dieu à travers l’image d’une coupe de VIN. L’évangile selon Matthieu (26-28) nous révèle : « Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe (de VIN) ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. »

La coupe de VIN symbolise ainsi la nouvelle Alliance en son sang car la mort de Jésus sur la croix, puis sa résurrection sur Terre trois jours après, a permis le passage de tous les hommes vers Dieu. Le sang de Jésus a été versé pour la multitude en rémission des péchés. C’est par sa mort en croix que Jésus a réalisé l’union entre Dieu et les hommes. Le sang symbolise ainsi l’Alliance avec Dieu et lorsque Jésus demande aux apôtres de boire la coupe de VIN, il leur demande de boire ses paroles et de respecter son enseignement, ce qui signifie que les chrétiens doivent suivre ses paroles pour obtenir la vie éternelle.

 

VIN=V IN

La lettre V symbolise les ailes d'un oiseau, et donc le ciel.

IN=9+14=23

Le département 23 est celui de la CREUSE, qui symbolise la tombe CREUSÉE sous terre.

L'Alliance du VIN avec Jésus symbolise ainsi la dualité entre la vie éternelle (le ciel) et la mort (la tombe) car les chrétiens qui ont la foi en Jésus s'envolent au paradis, mais les autres, les athées, sont enterrés six pied sous terre.

 

Lors du repas de la Cène, Jésus à transmis à ses 12 disciples la nouvelle Alliance avec Dieu.

12=L

La lettre L se prononce AILE.

Cette nouvelle Alliance, transmise aux 12 disciples lors du repas, permettait aux hommes respectant l'enseignement de Jésus : les « chrétiens », d’obtenir 2 AILES pour s’envoler au paradis.

 

À la fin de ce repas, JUDAS a trahi Jésus en le livrant aux Romains.

David PUJADAS est né le 2 décembre 1964.

2 décembre=2 12

2 12=2 L

2 L=2 AILES

JUDAS était l’un des 12 disciples présents lors de ce repas, lors duquel Jésus a transmis la nouvelle Alliance avec Dieu, pour que les hommes puissent obtenir 2 AILES afin de s’envoler au paradis.

Lors du repas de la CÈNE, Jésus a demandé aux apôtres de boire une coupe de VIN, pour faire comprendre aux chrétiens qu’ils devaient boire ses paroles pour s’envoler au paradis.

JUDAS a ensuite livré Jésus aux ROMAINS.

À travers les signes, Dieu veut nous faire comprendre que le journal de VIN heures est une mise en SCÈNE destinée à nous brûler les AILES, car PUJADAS est un traître, il nous manipule en nous cachant le vrai visage du capitalisme afin que nous continuons à livrer l’OR que nous produisons entre les MAINS d’une infime minorité de la population. Cet accaparement de richesses par une minorité provoque l’extermination de millions d’êtres humains chaque année, mais nous l’ignorons puisque ce traître de JUDAS nous manipule, alors Dieu nous envoie des signes clairs pour nous permettre de voir le vrai visage du capitalisme. Si tu suis les signes en combattant ce système économique ignoble, Dieu te donnera 2 AILES le jour de ta mort, pour que tu le rejoignes au paradis.

Dieu a programmé PUJADAS parce qu’il te teste à travers lui. PUJADAS va se défendre, il va clamer son innocence, insister sur son honnêteté en te disant que lorsqu'il présentait le 20H de France 2, il ne cherchait pas à cacher un génocide, qu’il ne désirait pas t'influencer à voter pour le maintien du capitalisme, et que ce système économique n’extermine pas les pauvres. Plus généralement, l’ÉLITE qui dirige le pays va me traiter de « complotiste ». Tu devras alors choisir ton camp, et si tu as foi en Dieu, si tu suis les signes, tu obtiendras les 2 AILES pour t’envoler au paradis.

PUJADAS est né à BARCELONE, donc à travers le BAR, Dieu nous envoie un signe supplémentaire pour nous révéler qu’il a programmé Pujadas afin de servir du VIN lors du journal de VIN heures. N’oublie pas que le VIN est nocif pour la santé, il provoque le cancer du FOI, alors aie FOI en moi, en Dieu, mais pas en JUDAS.

Désormais, Dieu met un terme à l’Alliance du VIN, car lors du repas de la Cène, Jésus a demandé aux apôtres de boire une coupe de VIN, il demandait ainsi aux chrétiens de boire ses paroles pour leur permettre d’aller au paradis. Dieu supprime désormais l’une de ces paroles.

Jésus a notamment prononcé la parole suivante : « Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. » C’est la réponse que Jésus a donné aux PHARISIENS quand ils lui ont demandé s’il était conforme à la loi de payer les impôts romains. C’était un piège dans lequel les ennemis de Jésus cherchaient à le faire tomber en lui demandant s’il était permis de payer l’impôt à César, l'empereur romain. S’il disait oui, il ne pouvait pas être le Messie, s’il disait non, ils l’auraient dénoncé comme ennemi de l’empereur, donc Jésus a dit : « Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. »

Cette citation fut l’un des préceptes fondateur de l’Église Catholique et des premiers Papes, elle instaure la division entre le pouvoir temporel (politique) qui appartient à l’empereur et le pouvoir spirituel (religieux et théologique) qui appartient au Pape.23

Contrairement au prophète Mahomet, Jésus n’était pas un chef politique et militaire. Son rôle n’était pas de faire régner la loi de Dieu sur Terre, donc il a laissé le pouvoir politique entre les mains de César et c’est la raison pour laquelle César a pu accaparer aujourd’hui la majeure partie des richesses de la Terre.

 

Jésus a transmis la nouvelle Alliance avec Dieu lors du repas de la CÈNE.

 

CÈNE=3X5X14X5=1050

 

105=JE

 

Lors du repas de la CÈNE, Jésus a demandé aux hommes de boire ses paroles dont l’une était de laisser le pouvoir politique entre les mains de César, donc il a autorisé le règne du « JE », c’est-à-dire le règne de l’égoïsme, car Jésus n’a pas demandé aux hommes de prendre le pouvoir politique en main pour diriger collectivement le monde en redistribuant équitablement les richesses de la Terre entre chaque être humain. Il a ainsi laissé le pouvoir politique entre les mains de César, alors ce dernier a pu appliquer SA LOI, et c’est la raison pour laquelle le père d’Adolf Hitler s’appelait ALOIS, puisque notre père, Dieu, a permis à César d’appliquer SA LOI et ainsi d’accaparer la majeure partie des richesses de la Terre, ce qui a provoqué l’extermination de milliards d’êtres humains.

 

CESAR=RACES

 

Adolf Hitler a tué des millions d’êtres humains car il avait établi une hiérarchie des RACES.

 

RACES signifie COURSES en anglais.

 

Des millions d’êtres humains sont exterminés chaque année à cause de la COURSE au profit d’une minorité d’individus qui pille les richesses de la Terre pour régner sur le monde. CESAR tue ainsi des millions de pauvres pour se bâtir un empire.

 

La nouvelle Alliance avec Dieu a eu lieu lorsque le SANG de Jésus a été versé sur la croix et cette Alliance a laissé le pouvoir politique entre les mains de CESAR.

 

Jules César est né en l’an 100 av. J.-C.

 

100=SANG

 

Dieu nous fait comprendre que l’Alliance avec le SANG de Jésus a permis à César de diriger le monde.

 

Aujourd’hui, César c’est le millionnaire, c’est le RICHE, le financier, le capitaliste, c’est lui qui contrôle le monde et il a accaparé les médias pour faire croire aux citoyens que son enrichissement personnel entraîne la prospérité du plus grand nombre. Pour véhiculer ce mensonge évident, il a mis JUDAS aux commandes du journal de VIN heures, donc ce dernier nous raconte ainsi que la faim dans le monde recule sans mentionner que des millions d’enfants meurent toujours de faim, pour nous faire croire que la course au profit de César génère uniquement le progrès et la prospérité du plus grand nombre.

 

Lors du repas de la CÈNE, Jésus a transmis la nouvelle Alliance à travers une coupe de VIN qui symbolise son SANG. Le VIN symbolise ainsi le pouvoir de César, car lorsque Jésus a demandé à ses disciples de boire le VIN, il leur a demandé de respecter ses paroles dont l’une était de laisser César diriger le monde.

 

À travers le VIN et la CÈNE, Dieu nous fait comprendre que le journal de VIN heures est une mise en SCÈNE destinée à préserver le règne de CESAR, car il cache ainsi quotidiennement ses crimes aux yeux de dizaines de millions de citoyens.

 

 

La mission de Jésus n’était pas de créer un gouvernement de Dieu dans lequel la morale chrétienne réglementerait les rapports entre les hommes. « Contrairement aux révolutionnaires de son temps, Jésus n’a pas prêché une action militaire ou insurrectionnelle visant à instaurer par la violence une théocratie ou une démocratie nationale de type politico-religieux. On peut être son disciple même sans engagement explicite d’ordre politique ou social. Jésus n’incite pas à la révolte contre les structures répressives : il ne vise pas à renverser le gouvernement, que ce soit pas des forces de gauche ou de droite. Il attend le bouleversement qui viendra de Dieu.(…) Il n’a prêché aucune révolution, qu’elle soit de droite ou de gauche :

_chez lui, aucune exhortation à la guerre de libération nationale : il se laisse inviter à la table des pires collaborateurs, et il donne en exemple le peuple ennemi, les Samaritains, presque plus haïs que les païens ;

_chez lui, point de propagande pour la lutte des classes : contrairement à tant de militants de son époque, Jésus ne répartit pas les gens en fils de Lumière et en fils des Ténèbres, selon le schéma amis/ennemis ;

_chez lui, pas d’austère refus des plaisirs de la vie au nom des exigences de la révolution : Jésus participe à des repas de fête dans une époque dure, d’asservissement politique et de misère sociale ;

_chez lui, pas de suppression de la Loi pour les besoins de la révolution : il s’emploie à aider, à guérir, à sauver ; il n’entend pas faire le bonheur du peuple contre lui-même et en vertu d’une volonté individuelle. D’abord le royaume de Dieu, et tout le reste sera donné par surcroît.

Ainsi, pour Jésus, l’âpre critique contre les puissants qui exercent leur pouvoir sans égard pour autrui va de pair avec l’appel, non à la mort des tyrans, mais au service. Son message ne culmine pas dans l’incitation, à imposer par la violence un avenir meilleur; "qui prend l’épée périra par l’épée". Il culmine dans un appel à renoncer à la violence : ne pas résister au méchant ; faire du bien à ceux qui nous haïssent ; bénir ceux qui nous maudissent ; prier pour ceux qui nous persécutent. » 24

 

Jésus ne pouvait pas demander aux hommes de prendre le pouvoir politique entre les mains, il ne pouvait pas leur demander de combattre César car l’histoire de l’humanité aurait alors été encore plus sanglante qu’elle ne l’est déjà, étant donné que les guerres entre César et les chrétiens n’auraient jamais pris fin. Mais la situation est différente aujourd’hui puisque nous disposons désormais du suffrage universel donc nous pouvons prendre le pouvoir des mains de César de manière pacifique, et c’est la raison pour laquelle Dieu m’a programmé pour transmettre la nouvelle Alliance.

 

Lors du repas de la Cène, Jésus a transmis l’Alliance avec Dieu à travers l’image du PAIN et de la coupe de VIN.

 

L’Évangile selon saint Matthieu nous révèle :

 

« Pendant le repas, Jésus prit du PAIN et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit ; puis, le donnant aux disciples, il dit : "Prenez, mangez, ceci est mon corps". Puis il prit une coupe (de VIN) et, après avoir rendu grâce, il là leur donna en disant : "Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés". »

 

PAIN=16X1X9X14=2016

 

Ce site internet a été mis en ligne à la fin de l'année 2016 car Dieu a décidé de transmettre la nouvelle Alliance en 2016. Il change désormais l’Alliance du VIN par celle de l’EAU, et cette nouvelle Alliance nous oblige à récupérer le PAIN que César a accaparé afin de le redistribuer équitablement entre tous les hommes sur Terre.

 

Je suis né un 31 janvier donc mon signe astrologique est le VERSEAU.

 

Je VERSE l’EAU de la nouvelle Alliance.

 

L’homme est une plante et une plante a besoin d’EAU pour grandir car si elle est arrosée de VIN, elle meurt.

 

Dieu nous fait ainsi comprendre que seule la nouvelle Alliance de l’EAU nous permettra d’obtenir la vie éternelle.

 

EAU=5+1+21=27

 

Le département 27 est celui de l’HEURE.

 

Dieu vous révèle qu’il est l’HEURE de changer l’Alliance du VIN par celle de l’EAU, afin que les peuples prennent désormais le pouvoir entre les mains.

 

L’Alliance du VIN laisse le pouvoir politique entre les mains de César, et son règne extermine un enfant toutes les 5 secondes car César a accaparé la majeure partie des richesses de la Terre. L’Alliance du VIN empêche ainsi chaque année des millions de plantes de grandir.

 

Nous vivons sur la PLANETE Terre.

 

PLANETE=PLANTE

 

César a privatisé la PLANETE en prenant notamment le contrôle de l’eau, par conséquent, 2,6 millions de PLANTES meurent chaque année parce qu’elles n’ont pas accès à l’eau potable.

 

PLANETE=PLANTE E

 

E=5

 

En votant avec les 5 doigts de ta main pour le système capitaliste, tu PLANTES un couteau dans le dos de 6 millions d’enfants chaque année, car tu permets à une minorité d’individus d’accaparer les richesses indispensables à leur survie.

 

Dieu est apparu devant moi le 20 avril 2008 et j’habitais alors au 43 rue des PLANTES à NANTES.

 

La ville de NANTES est le chef-lieu du département 44.

 

Jules César est mort en 44 av. J.-C.

 

NANTES=SATAN E

 

E=5

 

Dieu nous fait comprendre que nous devons tuer SATAN avec les 5 doigts de notre main qui tiennent le bulletin de vote, et SATAN c’est le capitalisme.

 

Lorsque j’habitais rue des PLANTES, mon code postal était le 44100.

 

44100=14400

 

Dans la Bible, le nombre 144000 est celui des ÉLUS, donc Dieu te fait comprendre que tu feras partie des ÉLUS si tu combats le capitalisme à mes côtés.

 

44100=14400

 

Les élus sont 144 000 ; il y a donc un 0 en plus au nombre des élus.

 

Le chiffre 0 symbolise la lettre O.

 

O=EAU

 

Pour faire partie des nouveaux élus, nous devons ainsi rejoindre la nouvelle Alliance de l'EAU.

 

James Ussher a établi que Dieu a créé le Ciel et la Terre, le soir du 22 octobre 4004 av. J.-C.

 

4004=44 00

 

César est mort en 44 av. J.-C.

 

Les chiffres 00 symbolisent les yeux de Dieu, car il nous regarde à chaque instant et il nous fait comprendre qu’il a donné les pleins pouvoirs sur Terre à César, mais désormais, il ne donnera la vie éternelle qu’à ceux qui se battront pour lui prendre le pouvoir des mains.

 

22 octobre 4004=22 10 4004

 

22X10X4004=880880

 

880880=8888 00

 

8888=HHHH

 

Les 4 H assemblés forment une échelle.

 

À travers le sigle 00, Dieu nous fait comprendre qu’il nous regarde à chaque instant et seuls ceux qui combattront César pourront monter l’échelle qui mène au paradis.

 

Jésus a transmis l’ancienne Alliance avec Dieu à travers l’image du PAIN et du VIN.

 

PAIN=NPA I

 

I=09

 

VIN=20

 

Le NPA a été fondé en 2009.

 

La nouvelle Alliance nous impose de voter pour le NPA afin de renverser le pouvoir de César, et ainsi récupérer le PAIN pour le distribuer équitablement entre chaque citoyen.

 

Pour fabriquer le PAIN, le boulanger a besoin d’ajouter de L’EAU donc Dieu nous fait comprendre que nous avons besoin du NPA et de L.O., pour renverser le pouvoir de César et ainsi distribuer équitablement le PAIN entre nous tous. C’est la nouvelle Alliance de L’EAU.

 

Actuellement, César est le riche capitaliste à l’instar de Bernard Arnault, Martin Bouygues, Vincent Bolloré, Françoise Bettencourt, Bill Gates, Jeff Bezos, Lakshmmi Mittal, Carlos Sims, Warren Buffet… César est le milliardaire qui s’enrichit en accumulant les richesses produites par les travailleurs et en accaparant les ressources naturelles de la Terre. La BÈTE est l’homme politique qui permet à César de régner sur le monde.

César a dompté la BÊTE car il a le pouvoir sur elle étant donné qu’il lui permet d’accéder au plus haut sommet de l’État en finançant sa campagne électorale et en lui donnant la parole dans ses médias, alors la BÊTE lui rend la pareille en baissant ses charges patronales et en lui ouvrant l’accès à de nouveaux marchés pour agrandir son empire.

 

BÊTES=2X5X20X5X15=19000

 

Le code postal 19000 est celui de la ville de TULLE dont François Hollande est l’ancien maire.

 

François Hollande était la BÊTE et durant son quinquennat, nous avons eu la preuve qu’elle était domptée par César car la BÊTE lui a donné 50 milliards d’euros au titre du Pacte dit de « responsabilité et de solidarité », 40 milliards au titre du Crédit d’impôts pour la compétitivité et l’emploi, auxquels il faut ajouter les quelques 30 milliards d’euros annuels d’exonérations de cotisations sociales pour le patronat. Le tout sans exiger AUCUNE contrepartie, donc en tout, César a reçu plus de 200 milliards d’euros d’argent public chaque année, c’est-à-dire payé par le contribuable français, sans avoir l’obligation de créer des emplois. Le résultat, c’est bien évidemment 1 million de chômeurs de plus en 5 ans, durant la période où la BÊTE a été au pouvoir, et la fortune de César a été démultipliée mais jamais le journal de VIN heure ne vous parlera de ce braquage de fonds publics étant donné que César contrôle les médias alors à la place, il stigmatise les chômeurs, les fonctionnaires ou les travailleurs qui coûteraient trop chers afin d’en faire des boucs émissaires. La stratégie est lâche, minable, mais elle fonctionne puisque Macron, l'ancien ministre de l'Économie de Hollande, a remporté l'élection présidentielle de 2017.

 

En Italie, quand il était au pouvoir, Silvio Berlusconi était César dans toute sa splendeur, puisqu’il régnait sur un empire économique et il contrôlait le pouvoir politique et médiatique. Berlusconi était à la fois la BÊTE (l’homme politique) et César (le riche capitaliste). À l’instar de Napoléon lors de son sacre, Berlusconi a posé lui même sa couronne sur la tête, contrairement à Nicolas Sarkozy qui a eu besoin de l’aide de Martin Bouygues, Bernard Arnault et Vincent Bolloré, pour arriver au pouvoir.

 

Dans l‘Apocalypse, c’est le dragon (le diable) qui donne sa puissance à la BÊTE. Actuellement, c’est le riche capitaliste qui donne sa puissance à la BÊTE.

 

« Le dragon lui donna (à la bête) sa puissance, son trône et une grande autorité. » (Apocalypse. 13.1-18)

 

Le diable qui donne sa puissance à la bête, c’est l’ARGENT et c’est la raison pour laquelle le Pape François est ARGENTIN. Dieu nous demande désormais de combattre le pouvoir de César, c’est-à-dire le pouvoir de l’ARGENT.

 

BÊTE=2X5X20X5=1000

1000=MIL

Silvio Berlusconi est l'ancien propriétaire de l’AC MILAN.

Dans l’Apocalypse, le diable est enchaîné pendant MILLE ANS.

Silvio Berlusconi a pris le pouvoir en Italie grâce à ses nombreuses chaînes de télévision.

Dans l’Apocalypse, le diable donne autorité à la BÊTE.

Qu’est-ce qui a permis à Berlusconi d’acheter le MILAN AC (1 000 ans) ? L’argent.

Qu’est-ce qui a permis à Berlusoni de posséder des chaînes de télévision ? L’argent.

Qui a donné autorité à Berlusconi pour prendre le pouvoir en Italie ? L’argent.

Dans l’Apocalypse, le diable a donné autorité à la BÊTE.

Dieu nous fait comprendre que le diable c’est l’argent, c’est le capitalisme.

 

Bersluconi était César car à l’instar de Jules César, il s’était constitué un véritable trésor de guerre afin de prendre le pouvoir en Italie.

Berlusconi est né en 1936.

Jules César est mort en 44 av. J.-C.

44X44=1936

Dieu nous fait clairement comprendre que Berlusconi était César.

Le chiffre de la BÊTE est le 666 et Berlusconi est né en 1936.

1936=36

36+35+34+33+32+31+30+29+28+27+26+25+24+23+22+21+20+19+18+17+16+15+14+13+12+11+10+9+8+7+6+5+4+3+2+1=

666.

Dans l’Apocalypse, le chiffre 666 est le nombre de la BÊTE, c’est le nombre du diable.

Le chef-lieu du département 19 est la ville de TULLE, donc à travers l’année 1936, Dieu nous donne le message suivant : « TUE LE diable ».

Le diable c’est le règne de l’argent, c’est le capitalisme.

 

Dans l’Apocalypse, le diable est enchaîné pendant MILLE ANS ans, avant d’être libéré.

En l’AN MIL, le Pape était français, il s’appelait GERBERT d’Aurillac.

GERBERT=GERBER T

GERBER signifie VOMIR.

T=20

20=VIN

L’Alliance du VIN a laissé le pouvoir politique entre les mains de César, donc Dieu nous demande désormais de GERBER le VIN, c’est-à-dire de rejeter cette Alliance car nous devons dorénavant combattre César pour obtenir la vie éternelle.

VIN=22+9+14=45

Le département 45 est celui du LOIRET.

LOIRE=LE ROI

T=20

20=VIN

Dieu nous fait comprendre que LE ROI Argent règne actuellement sur la Terre, parce que l’Alliance du VIN a donné le pouvoir politique entre les mains de César.

Je rappelle que lors du repas de la Cène, Jésus a demandé aux disciples de boire une coupe de VIN qui symbolisait ses paroles donc les chrétiens doivent boire les paroles de Jésus pour obtenir la vie éternelle. Or Jésus ne demande pas aux chrétiens de combattre César, c’est la raison pour laquelle Dieu nous demande de GERBER le VIN car dorénavant, pour obtenir la vie éternelle, nous devons combattre César. Dieu change ainsi les termes de l’Alliance, il change le VIN en EAU.

Je m’appelle Nicolas GERBERON.

GERBERON=GERBER

Dieu nous demande notamment de GERBER le VIN que César nous sert lors du journal de VIN heures.

On ne voit rien à travers le VIN alors que nous voyons clair à travers l’EAU.

C’est la raison pour laquelle, nous ne voyons jamais lors du journal de VIN heures le visage des 10 millions d’êtres humains qui sont tués chaque année par l’inégale redistribution des richesses de la Terre.

L’alliance du VIN a autorisé le règne de l’argent-roi donc César a pu s’enrichir, il a pris le contrôle des médias et nous ne voyons ainsi jamais la cruauté de son règne lors du journal de VIN heures.

Par contre, nous voyons clairs à travers L’EAU, donc lorsque nous allons sur le site internet de L.O. (Lutte Ouvrière), nous voyons clairement le visage du règne de César, puisque nous obtenons des informations qui sont cachées lors du journal de VIN heures. Je vais vous donner quelques exemples des articles publiés sur le site internet de L.O. en 2015 :

 

Pollution industrielle : le capitalisme tue à grande échelle

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution est responsable tous les ans de plus de 3 millions de morts à l’échelle de la planète, tuant plus que le sida et le paludisme réunis. La pollution aux particules fines, liée aux émanations de gaz et de charbon, est particulièrement meurtrière en Chine et en Inde, où les grandes compagnies ne subissent même pas le minimum de contraintes imposées, et plus ou moins respectées, par les États des pays les plus riches.

L’OMS a calculé qu’une réduction de 25 % des concentrations de microparticules suffirait à sauver 500 000 vies par an. Mais une telle avancée n’est pas pour demain. Car la seule santé dont les capitalistes se préoccupent, c’est celle de leurs profits.

 

Le capitalisme, pollueur et tueur

Un rapport remis au Sénat estime à 100 milliards d’euros par an « le coût de la pollution ». Des chiffres que certains spécialistes de la question estiment très sous-évalués Mais ils sont révélateurs des dégâts causés par l’économie capitaliste sur les populations et leur environnement. Chaque année, en France, près de 50 000 personnes décèdent prématurément à cause de la pollution. Personne n’est épargné, des ouvriers empoisonnés au travail aux enfants respirant des particules fines sur le chemin de l’école.

Face à ce fléau, les sénateurs de gauche comme de droite envisagent… de surtaxer le diesel. Autrement dit, ils s’apprêtent à vider encore un peu plus les poches des salariés, pour ne surtout pas faire payer les industriels pollueurs et tueurs.

 

Immigrants noyés : les dirigeants européens responsables

Près de 200 immigrants sont morts, mercredi 5 août, en Méditerranée dans le naufrage du bateau qui les transportait. 400 ont pu être sauvés. De nombreux enfants étaient à bord du navire. Semaine après semaine, on apprend de nouveaux drames. En vingt ans, 25 000 personnes ont péri en Méditerranée.

Les responsables de cette hécatombe, ce sont les dirigeants des grandes puissances. En pillant les ressources des pays d’où viennent ces immigrants, en y entretenant des guerres et en entourant les pays plus riches de barbelés, ils les poussent à prendre tous les risques pour fuir.

 

Le capitalisme laisse mourir les femmes

Dans les pays pauvres, en 2012 des scientifiques estiment que 7 millions de femmes ont dû être soignées suite à des avortements pratiqués dans des mauvaises conditions – chiffre qui ne prend pas en compte les femmes, sans doute au moins aussi nombreuses, qui n’ont pu être accueillies dans un centre de soin.

Aujourd’hui, dans le monde, 800 femmes meurent chaque jour de complications liées à l’accouchement ou à la grossesse. Techniquement, il n’y aurait rien de difficile à empêcher ce massacre : il faudrait partout investir dans la santé, faciliter l’accès à la contraception et à l’IVG, promouvoir l’éducation sexuelle.

Mais dans cette société, c’est le profit qui compte, pas la santé des femmes.

 

Dix enfants meurent chaque minute

Selon l’ONU, 16 000 enfants de moins de 5 ans meurent tous les jours dans le monde, soient plus de dix chaque minute. Et on ose nous dire qu’on serait dans le meilleur des mondes possible, dans la société le plus moderne et la plus efficace !

 

Réquisitoires contre le capitalisme affameur

Deux livres, dont celui de l’ancienne présidente de la FAO (l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), qui viennent de paraître rappellent que la faim dont souffrent 800 millions d’êtres humains et dont meurent 25000 hommes, femmes ou enfant par jour, n’a rien de naturel mais est une question de choix politique.

La faim qui tue est, disent-ils, parfaitement évitable mais rien n’est fait pour l’éviter. La preuve en est que, avec les ressources naturelles que nous offrent la Terre et les avancées des sciences et des techniques, l’humanité a les moyens, pour la première fois de son histoire, de l’autosuffisance.

C’est l’organisation sociale actuelle, la division de la société en classe, le capitalisme, qui en empêche la réalisation.

 

L.O. nous montre ainsi le vrai visage du règne de César alors que le journal de VIN heures n’a jamais évoqué ces informations capitales ; au contraire, il nous disait au même moment que la pauvreté et la faim dans le monde ne cessaient de reculer sans jamais nous parler des millions de victimes qui continuaient à mourir ; afin de faire croire à des millions de téléspectateurs que le capitalisme était synonyme de progrès.

Le VIN symbolise le sang et L’EAU symbolise les LARMES.

Si nous avions vu lors du journal de VIN heures les 6 millions de cadavres des enfants qui meurent de pauvreté chaque année, des millions de Français auraient versé des larmes devant l’horreur de ce massacre.

Ma mission est de verser l’EAU afin que vous voyez la réalité du monde dans lequel nous vivons, car lorsque vous prendrez conscience du massacre de millions d’enfants, les LARMES couleront sur votre visage et vous aurez enfin la volonté de combattre les assassins.

LARMES=L  ARMES

L=AILES

Les LARMES sont des ARMES qui vous permettront d’obtenir les L pour vous envoler au paradis puisque vos LARMES témoigneront de votre humanité. Je suis né à Cholet, une ville célèbre pour ses mouchoirs, car je suis programmé par Dieu pour vous faire pleurer.

 

Jésus n’était pas pas un chef politique mais c’était un révolutionnaire parce qu’il a révolutionné le cœur des hommes.

Mes initiales sont NG.

N=14

G=7

Le 14 7 est le 14 juillet, le jour symbolique de la Révolution française.

Je suis né dans la ville de Cholet dont le code postal est le 49300.

49X3=14 7

14 7=14 juillet

Jules César est né la VEILLE, le 13 juillet 100 (SANG) av. J.-C.

Dieu nous demande désormais de VEILLER sur les enfants du Tiers Monde, donc nous devons faire la RÉVOLUTION pour renverser le pouvoir de César afin de sauver la vie de centaines de millions d’enfants, qui seront assassinés par le système capitaliste si nous restons immobiles.

La nouvelle Alliance de l’EAU nous impose ainsi de faire la révolution pour renverser le pouvoir criminel de César.

Mon père s’appelle CHRISTIAN, il est né un 13 juillet, comme Jules César, et il a travaillé pendant 16 ans à la mairie de Cholet aux VINS d’honneurs, il était ainsi rémunéré pour notamment servir du VIN aux Choletais. Dieu programme chacun d’entre nous donc mon père était programmé pour servir du VIN et moi de l’EAU.

CHRISTIAN=CHRIST

Le CHRIST était également programmé pour servir du VIN car il a demandé aux apôtres de boire une coupe de VIN. Jésus demandait ainsi aux futurs chrétiens de boire ses paroles, dont notamment laisser le pouvoir politique entre les mains de César. Mon père est né le 13 juillet, comme Jules César, parce que Dieu veut me faire comprendre que César était mon père, étant donné qu’il avait le pouvoir entre les mains. César m’a donc éduqué à travers ses médias, et j’explique dans mon autobiographie qu’à cause de lui, j’ai commis de nombreuses erreurs puisqu’il m’a fait idolâtrer l’argent. Alors jusqu’à l’âge de 24 ans, je ne pensais jamais aux enfants qui mourraient de faim dans le monde puisque César, mon père, ne m’a jamais dit à l’école et à la télévision que le massacre par la faim de millions d’enfants était quelque chose de grave, contrairement à la Shoah et à la mort des « stars » du show-business, donc j’étais déshumanisé car conditionné pour ne verser aucune larme quand un enfant mourrait de pauvreté.

 

TÉLÉVISION=TÉLÉ VISION

 

TÉLÉ=20X5X20X5=6000

 

Le code postal 6000 est celui de la ville de NICE.

 

NICE signifie BIEN en anglais.

 

Dieu nous fait comprendre que la TÉLÉ nous donne la VISION de ce qui est BIEN et de ce qui est MAL.

Ainsi, l’inégale redistribution des richesses qui extermine 6 millions d’enfants chaque année est quelque chose de BIEN car la télévision glorifie le riche et ne parle jamais de l’extermination de ces enfants ; par contre, des attentats terroristes qui tuent 32 personnes en Belgique c’est MAL puisque la télévision en parle pendant plus d’une semaine en soulignant la barbarie des terroristes ; ce qui signifie que la télévision nous imprime dans le cerveau que le capitalisme qui tue 6 millions d’enfants chaque année, c’est BIEN, ce n’est pas condamnable, mais l’islamisme radical qui tue quelques milliers de personnes tous les ans est quelque chose de MAL, qu’il faut absolument combattre.

MAL se dit BAD en anglais.

BAD=21 4

21 4=21 avril

ROME a été fondée le 21 avril 753 av. J-C.

ROME symbolise CESAR.

CESAR possède la majorité des chaînes de TÉLÉVISION donc c’est lui qui nous donne la VISION de ce qui est BIEN et ce qui est MAL ; c’est comme ça qu’il nous endoctrine en rendant sa propre justice.

Ainsi, le crash d'un avion de la Germanwing, dans lequel meurt 144 passagers, est quelque chose de MAL car CESAR en parle pendant une semaine à la TÉLÉVISION lors du journal de 20H ; mais par contre, 25 000 personnes qui meurent de faim chaque jour est quelque chose de BIEN puisque CESAR n’en parle jamais à la TÉLÉVISION alors ce n’est pas grave, ce n’est pas une tragédie ; mais la vérité, c’est que CESAR n’en parle jamais parce que c’est de sa faute si ces 25 000 personnes meurent de faim étant donné qu’il vole leur nourriture en accaparant la majeure partie des richesses de la Terre, donc CESAR cache bien évidemment le visage de ses victimes à des millions de téléspectateurs.

 

Le 17 avril 2016, 500 migrants, en majorité des Somaliens, sont morts noyés en tentant de franchir la Méditerranée pour se réfugier en Europe. Le journal de 20H de France 2 n’en a même pas parlé car la mort de 500 pauvres qui fuyaient notamment la misère n’était pas quelque chose de grave, c’était BIEN, contrairement à la mort de 32 Occidentaux dans un attentat en Belgique le 22 mars 2016, ça c’est MAL, c’est une tragédie, donc le JT de France 2 réalise alors une « page spéciale » pendant une semaine, comme après un accident d’avion qui aurait fait 300 morts, du moins si les victimes sont occidentales, car à partir de là c’est MAL, c'est une tragédie.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 24-mars-2015.png.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 22-mars-2016-2.png.

 

À l'inverse, le naufrage d’un navire qui tue 500 pauvres du Tiers Monde, ce c’est pas grave, JUDAS n’en parle pas puisqu’il endoctrine les téléspectateurs en leur donnant la VISION de ce qui est BIEN et ce qui est MAL, et les pauvres qui meurent à cause de la misère c’est jamais MAL parce que l’idéologie de JUDAS repose sur l’extermination des pauvres pour enrichir les RICHES, alors il faut banaliser la mort des pauvres afin de ne pas révolter les citoyens contre la misère. La principale tactique utilisée par le journal de VIN heure pour imposer son idéologie n’est donc pas forcément de raconter des MENSONGES mais de cacher ce qui se passe, cacher les ravages de la misère et l’extermination des pauvres pour que le système capitaliste et l’inégale redistribution des richesses de la Terre perdure.

Le journal de 20H de TF1 n’a pas caché ce naufrage, il en a parlé le 20 avril 2016, mais pas en début de journal, bien évidemment, car ce n’était pas une tragédie ; donc au bout de 15 minutes de JT, TF1 a consacré un sujet de seulement 1 minute 30 pour évoquer le naufrage, soit 90 secondes qui nous révélaient que TF1 se fichait royalement de la mort de ces 500 personnes, contrairement aux 32 Occidentaux tués lors des attentats en Belgique, qui eux, ont eu le droit à des heures et des heures de reportages. Pourtant, qu’est-ce qui est le plus tragique : la mort de 32 personnes ou la mort de 500 personnes ? Faut-il combattre prioritairement ce qui tue 32 personnes ou ce qui tue 500 personnes ? Vous me direz logiquement qu’il faut d’abord s’attaquer à ce qui tue 500 personnes, mais le problème c’est qu’il faut alors s’attaquer à la pauvreté ce qui signifie mettre en commun les richesses de l’humanité et donc s’attaquer à la richesse de Martin Bouygues pour la redistribuer aux pauvres et ça les milliardaires qui contrôlent les médias le refusent, alors ils banalisent la mort des pauvres en nous imprimant dans le cerveau que leur mort n’est pas grave, qu’il ne faut surtout pas changer de système économique ; c’est la raison pour laquelle la mort de 500 pauvres ne fait pas la « Une » du journal de 20H de TF1 et que celui de France 2 n’en parle même pas. La TÉLÉVISION et CESAR - le milliardaire qui possède les médias - nous donnent ainsi la VISION de ce qui est BIEN et MAL : le terrorisme c’est MAL mais la pauvreté qui tue beaucoup plus c’est BIEN. Les dominants nous endoctrinent ainsi pour nous imposer leur idéologie qui est une idéologie NAZIE, car elle extermine les pauvres, et parce que CESAR, à l’instar d’Adolf Hitler, a établi une hiérarchie des RACES étant donné que Martin Bouygues ne consacre que 90 secondes à évoquer la mort de 500 Somaliens alors qu’il consacre plusieurs heures à parler de la mort de victimes occidentales en Belgique ; par conséquent, il considère que la vie des Africains est beaucoup moins importante que celle de la RACE majoritairement blanche et occidentale tuée en Belgique.

TF1 a diffusé ce reportage sur le naufrage des migrants, le 20 avril 2016, c’est-à-dire 127 ans - jour pour jour - après la naissance d’Adolf Hitler, le 20 avril 1889.

127=12 juillet

Selon les sources, Jules CESAR est né le 12 ou le 13 juillet 100 av. J.-C.

CESAR=RACES

Dieu nous fait comprendre que CESAR, Martin Bouygues, a établi une hiérarchie des RACES car le RICHE qui possède les médias considère les habitants du Tiers Monde comme des sous-hommes dont la vie ne vaut rien - juste 90 secondes dans son journal - alors que si 500 Français mourraient dans le naufrage d’un bateau de croisière, CESAR en parlerait pendant des semaines dans son journal de 20H à l’instar de tous les médias occidentaux puisque le monde occidental serait sous le choc étant donné que nous vivons sous le IIIe REICH donc la mort du RICHE est une tragédie contrairement à celle du sous-homme du Tiers Monde.

Juste après le reportage sur le naufrage, TF1 a consacré un sujet sur l’Italie qui faisait face à un afflux de migrants, puis le JT a enchaîné sur un sujet de plus de 5 minutes consacré au SARCOPHAGE de Tchernobyl, construit notamment par la multinationale BOUYGUES, propriétaire de TF1. CESAR se faisait ainsi gratuitement de la publicité. Le SARCOPHAGE de Tchernobyl consiste à recouvrir le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl et son sarcophage endommagé, d’une structure de confinement métallique en forme d’arche25. Le présentateur du journal de 20H de TF1, Gilles Bouleau, déclarait ainsi : « Aujourd’hui encore, le réacteur numéro 4 de la centrale ukrainienne reste une menace. Un chantier colossal, mené notamment par le groupe Bouygues, actionnaire de TF1, doit permettre de confiner ce champ de ruines, qui est encore hautement radioactif. » Donc TF1 nous racontait que BOUYGUES construisait ce SARCOPHAGE pour protéger les populations des déchets radioactifs, mais à travers le SARCOPHAGE qui symbolise également un CERCEUIL, Dieu nous faisait comprendre que BOUYGUES a construit les SARCOPHAGES des 500 migrants morts lors du naufrage car ces derniers fuyaient notamment la misère à cause des multinationales comme BOUYGUES qui volent les richesses de l’Afrique. Dieu nous donne ainsi la VISION de ce qui est BIEN et de ce qui est MAL, et voler les richesses des pauvres est MAL parce que chaque année, 10 millions d’entre eux sont prématurément enterrés sous terre dans un CERCEUIL. Or Martin BOUYGUES ne vous révélera jamais cette vérité puisque c’est un MYTHO, et dans les prochains mois, CESAR vous racontera des MENSONGES en me contre-disant pour continuer à voler les richesses des pauvres.

Après le reportage sur le SARCOPHAGE de Tchernobyl, TF1 a consacré un sujet de 2 minutes 35 sur la passion de la reine d’Angleterre pour ses chiens ! Nous avons ainsi appris que la reine Élisabeth II adorait les corgis, une RACE de chien originaire du Pays de Galles. TF1 a donc parlé de la passion de la reine d’Angleterre pour ses chiens pendant 2 minutes 30, alors que la chaîne a consacré seulement 1 minute 30 pour évoquer la mort des 500 migrants en mer : ce que signifie que la famille BOUYGUES considérait que les chiens de cette reine milliardaire étaient plus importants que les 500 Africains tués lors de ce naufrage. CESAR considère ainsi les pauvres du Tiers Monde comme des sous-hommes inférieurs à des chiens, c’est SON idéologie, par conséquent, au lieu de nous révolter contre les milliardaires dont la fortune extermine les pauvres, il les glorifie dans son journal en nous parlant de leur passion, et ces nazis éprouvent de l’amour pour leurs chiens mais pas pour les êtres humains donc ils exterminent les pauvres en masse, sans état d'âme, en volant les richesses de la Terre pour régner sur le monde.

 

Pendant 24 ans, César m’a éduqué ainsi, en me cachant l’extermination des pauvres ou en banalisant leur mort pour que je ne me révolte jamais contre l’inégale redistribution des richesses et donc contre le capitalisme. Ma mission est désormais de vous transmettre une éducation totalement différente de celle que j’ai reçu. César est né un 12 ou un 13 juillet, c’est-à-dire la VEILLE du 14 juillet, le jour symbolique de la RÉVOLUTION française, donc Dieu nous demande de VEILLER sur les pauvres du monde entier en faisait la RÉVOLUTION pour renverser le pouvoir de César et ainsi redistribuer équitablement les richesses de la Terre entre chaque être humain, ce qui suppose de nous unir politiquement avec tous les peuples du monde.

Dieu nous demande ainsi d’engager une révolution des cœurs car comme l’a écrit Paul Eluard, « un cœur n’est juste que s’il bat au rythme de tous les cœurs. » Le capitalisme ne détruit pas que les hommes dans les pays pauvres, il détruit l’homme en général. « En Occident, nous vivons dans des sociétés plus libres, nous mangeons à notre faim, nous sommes protégés par des droits civiques, si précaires soient-ils. Or, nous sommes détruits dans notre humanité par le simple fait que, par notre travail quotidien, nous reproduisons, réalisons, concrétisons la fonctionnalité du capital. Aucun homme n’est une île. Tout homme ne se construit que par le regard, la tendresse d’autrui. La vie ne naît que de la complémentarité, de la réciprocité. Je suis l’autre, l’autre est moi. Pour chaque martyre, il existe un assassin. Je ne peux être libre ni manger en paix si, au même moment, à quelques centaines de kilomètres de moi, un enfant sous-alimenté entre en agonie.

Qu’il s’agisse du mineur Sud-Africain, de l’enfant du Bangladesh de l’Indien péruvien, le capital traite l’homme exploité non seulement comme non-humain, mais comme un contre-homme. » 26

 

Donc nous devons engager une révolution des cœurs en faisant la révolution contre le système capitaliste pour que tous les êtres humains puissent vivre dignement.

 

Je dois ainsi multiplier les signes pour vous convaincre de rejoindre cette révolution mais ce qui est triste, c’est d’avoir absolument besoin de Dieu pour réussir à convaincre les citoyens de mettre un terme à un système économique qui extermine un enfant toutes les 5 secondes.

 

Dans l‘Apocalypse, la bête possède 7 têtes et 10 cornes et les 7 têtes symbolisent les 7 collines de Rome. La bête symbolise ainsi le pouvoir romain.

Actuellement, le pouvoir de la BÊTE est le capitalisme et la BÊTE a plusieurs têtes : celles d'Emmanuel Macron, Angela Merkel, Donald Trump, Xi Jinping, Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahu, Narendra Modi, Abdel Fattah al-Sissi…

 

Nous devons ainsi nous unir avec tous les peuples du monde pour réussir à couper toutes les têtes de la BÊTE, et Dieu s’adresse d’abord aux Français car couper la tête de la BÊTE est notre spécialité.

En effet, la France est le pays qui a inventé la guillotine et nous avons coupé la tête de la BÊTE, le roi Louis XVI, en 1793.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la Révolution française débutée en 1789 et lors de laquelle le peuple français a agi COLLECTIVEMENT pour mettre un terme à la monarchie absolue. Il faudra attendre 1793 pour que le roi soit guillotiné.

Les Français ont donc coupé la tête de la BÊTE en 1793. Deux cents ans plus tard, l’année 1993 fut l’année la plus prestigieuse de l’histoire pour les clubs de sports COLLECTIFS français.

Cette année-là, le club de l’Olympique de Marseille a gagné la Ligue des Champions de football en battant le MILAN AC en finale. En basket, Limoges a été sacré champion d’Europe ; et en handball, l’OM-Vitrolle est également devenu champion d’Europe.

C’était la première fois que les clubs français de sports collectifs parvenaient à remporter une Coupe d’Europe des clubs champions.

En 1993, en finale, Marseille a battu le MILAN AC sur le score de 1 à 0 grâce a un but de la TÊTE de BASILE BOLI. Le prénom Basile vient du mot grec basileus qui signifie le ROI.

En 1793, les Français ont coupé la TÊTE du ROI après avoir ABOLI la monarchie.

En 1993, Basile BOLI dont le prénom signifie en grec le ROI, marquait un but de la TÊTE contre MILAN.

Les Grecs ont inventé la démocratie et à travers la référence au mot grec « basileus » qui signifie le ROI, Dieu nous demande de nous unir le jour de l’élection présidentielle afin de couper la TÊTE de la BÊTE pour que le IIIe Reich ne dure pas MIL AN.

BOLI=ABOLI

Les Français ont ABOLI la monarchie en 1789 et ils l’ont décapité définitivement en coupant la tête du roi en 1793.

À travers l’année 1993, Dieu nous dit « ABOLIS le capitalisme ! ».

Coupe la TÊTE de la BÊTE, en l’occurrence celle de l’homme politique, le serviteur du capitalisme.

Entre 2012 et 2017, cet homme était François Hollande, l’ancien maire de TULLE.

BÊTES=2X5X20X5X19=19000

Le code postal 19000 est celui de la ville de TULLE.

« TUE LE prédateur politique le jour de l’élection présidentielle ! »

ABOLIS la monarchie capitaliste en votant pour le parti politique d'OLIVIER Besancenot.

OLIVIER=VIRE LOI

« VIRE les rois du capitalisme en changeant la LOI ! »

« VIRE ces parasites démocratiquement ! »

Entre l’année 1793 et l’année 1993, il y a 200 ans d’écart.

200 ans est égal à 2400 mois.

2400=20 04

20 04=20 avril

Adolf Hitler est né un 20 avril.

En 1793, les Français ont coupé la TÊTE de l’homme le plus RICHE de France, mais la bourgeoisie a pris ensuite les rênes du pouvoir donc la révolution reste à faire puisque c’est toujours le RICHE qui dirige le pays, et nous vivons alors sous le IIIe REICH étant donné que le RICHE accapare les richesses du Tiers Monde en provoquant ainsi la mort de millions d’êtres humains chaque année.

La propagande nazie destinait le IIIe REICH à durer MILLE ANS.

En 1993, Marseille a battu MILAN.

REICH=RICHE

Le monarque absolu d’hier est le RICHE capitaliste d’aujourd’hui.

MILAN AC=MILAN ASSEZ

Il y en a ASSEZ ! Nous n’attendrons pas MIL AN pour prendre le pouvoir en main. Alors ABOLIS le IIIe REICH en coupant la tête du RICHE capitaliste le jour de l’élection présidentielle.

Notre guillotine est notre bulletin de vote.

Un président de la République qui gagne 15 000 euros brut par mois est un RICHE et il vit comme un roi sur le dos du peuple donc coupons-lui la tête !

Le capitalisme a créé des millions de rois sans couronne alors nous allons les faire descendre de leur trône en prenant le contrôle de l’économie car TOUT EST À NOUS !

 

Le 15 avril 1993, le CSP LIMOGES devenait le premier club français de sport collectif à remporter une Coupe d’Europe des clubs champions, toutes disciplines confondues, avant d’être rejoint, au mois de mai de la même année, par l’Olympique de Marseille.

LIMOGER signifie destituer quelqu’un de son poste.

Le message de Dieu est clair : « LIMOGE de leurs postes les hommes politiques qui dirigent actuellement le pays et ABOLIS la monarchie capitaliste ! ».

 

Limoges est devenu champion d'Europe de basket à Athènes, la capitale de la Grèce, où est née la démocratie, car Dieu nous demande d'abolir la monarchie capitaliste de manière démocratique.

Nous y parviendrons ainsi en jouant COLLECTIVEMENT le jour de l’élection présidentielle.

CSP=3X19X16=912

OTTON 1er est né en 912, et il est le fondateur du Saint-Empire romain germanique.

Le Saint-Empire romain germanique était l’héritier de l’Empire romain.

Dieu nous donne ainsi le message suivant : « OTTONS leur le pouvoir des mains ! ».

GERBERT d’Aurillac, le Pape de l’AN MIL, fut le précepteur d’OTTON III et ce dernier favorisa son élection au Saint-Siège.

Nous devons ainsi GERBER le VIN et OTTER le pouvoir des mains de CESAR.

III=TROIS

TROIS=T ROIS

Si tu vires César de son trône, « T’ES ROI », car tu dirigeras alors collectivement ton pays et tu pourras partir à la retraite à 60 ans et mettre un terme au travail le dimanche, aux cadences infernales, aux semaines de plus de 32H, aux bas salaires, et au chômage !

Le CSP LIMOGES est devenu le premier club français de sport collectif à remporter une Coupe d’Europe des clubs champions, le 15 avril 1993 (15 4 1993).

15 4 19=DOS

Si tu LIMOGES Adolf Hitler de son poste, des ailes te pousseront dans le DOS afin que tu puisses t’envoler au paradis.

Le 15 avril 1993, Gilles Bourdouleix, le maire de Cholet, la ville ou je suis né, fêtait ses 33 ans.

Le Christ avait 33 ans quand il est mort sur la croix.

33=CC

CC se prononce CESSEZ.

Lorsqu'il était député, Gilles Bourdouleix gagnait plus de 7 000 euros par mois en cumulant plusieurs mandats électoraux.

Nous devons CESSER de permettre à ces rois de s’enrichir sur notre DOS car ils volent les fruits de notre travail pour cumuler des fortunes à ne plus savoir qu’en faire. Notre devoir, ne serait-ce que par dignité, est de les LIMOGER de leurs postes.

 

En 1993, l’OM VITROLLES remportait le premier trophée européen pour un club de handball français, la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, trophée qui suivait de quelques jours la Ligue des Champions remportée par l’Olympique de Marseille en football.

VITROLLES=VIT ROLLES

Dieu nous donne ainsi le message suivant : LIMOGE les hommes politiques qui dirigent le pays, ABOLIS le capitalisme et change VITE les ROLES car un enfant meurt de faim toutes les 5 secondes, un  milliard d’êtres humains vit avec moins d’un euro par jour et 8,8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté en France, donc le temps presse !

Il est temps d’agir COLLECTIVEMENT le jour de l’élection présidentielle pour prendre le contrôle de l’économie. C’est une question de vie ou de mort pour des centaines de millions d’êtres humains dans les années à venir.

Marseille se situe dans le département numéro 13.

13=M

M=AIME

AIME ton prochain alors ne vote pas pour un système économique qui exclue et extermine les plus démunis. L’année 1993 symbolise la victoire du sport COLLECTIF français. En 1793, les Français ont décapité l’ÉGOÏSME en tuant le plus RICHE d’entre eux.

Il y a 2 400 mois d’écarts entre 1793 et 1993.

Adolf Hitler est né un 20 04.

Hitler a fondé le IIIe REICH.

REICH=RICHE

Nous devons ABOLIR le IIIe REICH en votant collectivement contre le capitalisme car ce système économique multiplie le nombre de RICHES en appauvrissant le reste de la population mondiale. Selon le magazine américain Forbes, en 2015 le monde comptait 1 810 milliardaires, soit l’équivalent d’un village qui posséderait plus de richesses que la majorité de la population de la planète. Et c’est pour enrichir et faire grossir ce « village de riches » que des centaines de millions de travailleurs connaîtront le chômage, les baisses de salaires, l’exploitation forcenée de leurs muscles, de leurs cerveaux, et que des millions d’enfants seront exterminés par la pauvreté.

Personne ne se révolte parce que la télévision est au main d’Adolf Hitler donc il l’utilise pour véhiculer quotidiennement la propagande du nazi-capitalisme.

Depuis 20 ans, des millions de téléspectateurs français regardent les émissions présentées par Jean-Luc REICHMAN. Elles sont diffusées juste avant  le journal de 13H.

MAN signifie HOMME en anglais.

REICHMAN signifie l'HOMME du REICH.

Ces émissions de divertissement font gagner de l’argent aux candidats qui y participent. Le IIIe REICH capitaliste propage ainsi quotidiennement sa doctrine favorite : « ENRICHISSEZ-VOUS ! ». Les anticapitalistes ne peuvent pas rivaliser face à cet endoctrinement idéologique de masse. Entre Qui veut gagner des millions, Money Drop, La Roue de la fortune, Koh-Lanta, Secret Story… il n’y en a que pour l’argent, toujours l’argent, rien que l’argent, une vraie dictature de l’argent.

À côté de ce flot d’argent quotidien, un enfant meurt de faim toutes les 5 secondes et des milliards d’êtres humains vivent dans la misère. La télévision nous cache ainsi la réalité du monde en diffusant quotidiennement l’illusion d’un bonheur collectif.

Il y a 24H dans une journée.

Le chiffre 24 se prononce 20 4.

Adolf Hitler est né un 20 4 ( 20 avril).

24H sur 24, Adolf Hitler dirige le monde.

Ton devoir est de lui couper la tête le jour de l’élection présidentielle.

La vie est une succession d’épreuves que Dieu t’envoie et tu dois les remporter pour obtenir la vie éternelle. Dieu t’a envoyé suffisamment de signes clairs pour te convaincre de combattre le capitalisme afin que tu puisses entrer dans son royaume.

 

Image result for maillot marseille étoile image

 

En remportant la Ligue des Champions en 1993, l’Olympique de Marseille a pu inscrire une ÉTOILE sur son maillot. Si tu veux vivre éternellement dans les ÉTOILES, tu vas devoir ABOLIR le nazi-capitalisme et couper la TÊTE de la bête le jour de l’élection présidentielle.

Basile BOLI est IVOIRIEN donc Dieu nous fait comprendre que l’homme, IL VOIT RIEN, il ne voit pas que le capitalisme extermine des millions d’êtres humains chaque année. Dieu a ainsi multiplié les signes et désigné clairement les partis politiques pour lesquels nous devions voter afin d’ABOLIR le IIIe Reich capitaliste.

En 2017, avait lieu l'élection du 25e président de la République.

Le chef-lieu du département 25 est la ville de BESANCON.

Olivier BESANCENOT est la figure emblématique du NPA.

Dieu nous demandait ainsi de voter pour le parti politique d'Olivier BESANCENOT lors de l'élection du 25e président de la République.

Or Emmanuel Macron a été élu, donc désormais, l'élection qui nous intéresse est celle du 26e président de la République.

Le chiffre 26 se prononce 20 6.

20X6=120

120=LO

L.O. est le sigle de Lutte Ouvrière.

Dieu nous demande ainsi de voter pour L.O. et le NPA lors de chaque élection présidentielle afin d'abolir la monarchie capitaliste.

 

À la base, avant de traduire ces signes, j’ai parlé du mythe égyptien dans lequel SETH enferme Osiris dans un SARKOPHAGE.

L’un des symboles de l’Égypte est la PYRAMIDE.

La mission des SARKOZY, Hollande, Macron et compagnie est de maintenir en place la PYRAMIDE sociale avec à la base, le peuple, et au sommet, une minorité de riches capitalistes.

Sans la base, les capitalistes sont incapables de construire une pyramide car ils ne peuvent rien faire sans les bras des travailleurs. Ils s’enrichissent ainsi en exploitant le travail d’autrui et ils attendent alors impatiemment que l’argent remonte de la base au sommet pour placer la majeure partie des richesses produites par les travailleurs sur leurs comptes en banque, dans les paradis fiscaux, dans la spéculation boursière, ou dans la production pour exploiter d’autres travailleurs. À l’instar du peuple français en 1789, nous devons nous révolter mais contrairement à eux, nous devons détruire la pyramide sociale pour supprimer les inégalités et prendre le pouvoir en main afin de diriger les affaires de l’État. Les capitalistes nous prédisent l’enfer si nous les éjectons de l’économie, nous allons donc prouver au monde entier que nous pouvons nous débrouiller sans eux. Il y a un débat tronqué en France parce qu’on nous dit qu’on a besoin des investisseurs, le problème c’est qu’on a besoin d’investissements, mais le vrai débat c’est qui contrôle ces investissements : est-ce que c’est une minorité de personnes qui va accaparer le fruit du travail des autres ou est-ce que, précisément, la collectivité peut s’emparer de ces investissements ? Il faut en finir avec la spoliation (le vol) des producteurs car c’est la grande contradiction des temps modernes : les travailleurs, ceux qui vendent leur force de travail, manuelle ou intellectuelle, n’ont jamais été aussi nombreux, or ils n'ont jamais eu aussi peu conscience d’exister et tous autant qu’on est, un ouvrier dans une chaîne de montage, une caissière de supermarché ou un commercial dans une entreprise, ce qu’on rend à notre employeur le soir, ce n’est pas la même chose que ce qu’on a trouvé le matin : on a donné une valeur ajoutée à ce qu’on a produit que ce soit sous forme de biens, de richesses, de services ; et la différence entre ce que l’on a valorisé et notre salaire est énorme, et ça, c’est le fruit de la spoliation. Nous devons donc mettre en place une société dans laquelle les fruits de nos réalisations soient redistribués entre toute la collectivité et ne soient pas accaparés par une toute petite minorité d’individus.27.

C’est donc d’une RÉVOLUTION anticapitaliste que nous avons besoin pour enfin détruire cette maudite PYRAMIDE.

 

Image result for macron pyramide louvre discours image

 

Le discours d'Emmanuel Macron devant la PYRAMIDE du Louvre, le soir de sa victoire à l'élection présidentielle, était symbolique : Dieu nous envoyait un signe pour nous faire comprendre que durant 5 ans, la politique de Macron allait être destinée à maintenir la PYRAMIDE sociale en place, en essayant d'agrandir au maximum la hauteur entre la base et le sommet, à travers notamment une exploitation accrue des travailleurs et une baisse d'impôts pour les plus riches.

 

 

Le jugement de l’âme

En Égypte antique, le jugement de l’âme est un procès où le défunt doit comparaître pour faire reconnaître ses droits à la vie éternelle. On distingue cependant trois conceptions différentes de cet affrontement judiciaire. La première conception est un modèle mythique où Horus, le successeur d’Osiris, se confronte à Seth pour obtenir la succession au trône d’Égypte. La deuxième conception est plus générale ; le défunt confronte ses ennemis, morts ou vivants, qui l’ont dépouillés de sa vie terrestre. La troisième conception est celle que le Livre des Morts a popularisée à travers la scène de la pesée de l’âme (formules 30B et 125). Dans ce dernier modèle, le défunt est confronté à un accusateur divin. Jugé à l’aune de  Maât, la déesse de la vérité et de la justice, le mort doit rendre compte à Osiris (ou à Rê) de ses actions et de sa manière de vivre sur terre.

 

Le Livre des morts

Les égyptologues désignent par recension thébaine, les exemplaires du « Livre des morts » rédigés au Nouvel Empire ; de la XVIIIe à la XXVe dynastie. Une des plus belles réalisations de cette époque est le papyrus d’Ani daté de la XVIIIe ou de la XIXe dynastie. Dans cet exemplaire, le jugement de l’âme est évoqué deux fois, vers le début et vers la fin.

 

La pesée du cœur. Chap. 30B du Papyrus d'Ani

 

La pesée du cœur

L’illustration de la première évocation du jugement de l’âme montre Ani et son épouse respectueusement courbés devant une balance à un fléau où sont suspendus deux plateaux. Le cœur d’Ani est posé sur le plateau de gauche en équilibre parfait avec le plateau de droite qui contient une plume d’autruche symbole de la rectitude (Maât). Le bon déroulement de la pesée est assuré par Anubis et Thot enregistre le résultat. Derrière lui se tient le monstre Ammit, la dévoreuse des âmes impures. Douze dieux constituent le tribunal divin ; Harmakhis, Atoum, Shou, Tefnout, Geb, Nout, Isis, Nephtys, Horus, Hathor, Hou et Sia. Le texte de cette scène est celui du chapitre 30B du « Livre des morts ». Ani demande à son cœur de ne pas le trahir. Comme Thot ne constate aucun péché, les juges déclarent le défunt juste de voix. Le chapitre 30B se poursuit dans la scène suivante. Ani est présenté par Horus à Osiris assis sur son trône et protégé par Isis et Nephtys. Assis devant Osiris, Ani lui demande de lui accorder le statut de bienheureux (Akh).

 

Confession négative (chapitre 125) du Livre

 

La confession négative

L’illustration de la deuxième évocation du jugement divin représente le tribunal de la salle des deux Maât. À l’intérieur siègent quarante-deux juges. À chacun de ces juges, Ani déclare ne pas avoir commis tel ou tel péché. À droite, sont figurés quatre niveaux superposés. Au niveau supérieur sont assises, chacune sur un trône, deux Maât coiffées d’une plume d’autruche. En dessous, Ani est en adoration devant Osiris qui siège sur son trône. Entre les deux personnages est placée une fleur de lotus, symbole du renouveau. Plus bas, Anubis contrôle le bon fonctionnement d’une balance, sous laquelle apparaît le monstre Ammut, que l’on nomme aussi « la grande dévoreuse ». Le cœur du défunt est au même niveau que la plume de Maât. Tout en bas, Thot à tête d’ibis est assis dans la position du scribe devant une autre figuration de la plume de Maât.

Les versions tardives du « Livre des morts » (recension saïte) ont considérablement étoffé la confession négative ; cette déclaration étant doublée. En arrivant devant la salle des deux Maât (nom du tribunal d’Osiris), le défunt est accueilli par Anubis, le dieu de la momification. Après avoir été flairé et reconnu par ce dieu, le défunt lui affirme qu’avant de venir ici il a visité tous les lieux saints d’Égypte. Sur ce, Anubis teste les connaissance du défunt en lui demandant le nom de la porte, de son linteau et du seuil. Ayant bien répondu, le défunt est autorisé à entrer. Arrivé devant Osiris, le défunt salue le dieu. Le mort énumère ensuite une quarantaine de péchés qu’il n’a pas commis de son vivant. Ceci fait, il réaffirme devant 42 juges, dont il connaît les noms, qu’il n’a pas commis 42 fautes et qu’il est pur et innocent.28

 

 

Lors du jugement de l’âme, le défunt est jugé à l’aune de MAAT, la déesse de la vérité et de la justice, et le mort doit rendre compte à Osiris (ou à Rê) de ses actions et de sa manière de vivre sur Terre.

À travers la déesse MAAT, Dieu nous fait comprendre que nous serons également soumis à un jugement parce qu’il nous MAAT tout au long de notre vie et il nous donnera la vie éternelle si nous réussissons les épreuves qu’il nous envoie.

Osiris, le juge des morts, était parfois appelé Osiris OUNENEFER, qui signifie l’être PARFAIT.

Olivier Besancenot est né un 18 avril, le jour de la saint PARFAIT.

Dieu te fait comprendre que si tu votes le jour de l’élection présidentielle pour le parti politique d'Olivier, né le jour de la saint PARFAIT, tu iras au paradis, OU EN ENFER, si tu ne votes pas pour lui, car tous les autres partis politiques (sauf L.O.) défendent un système économique qui extermine un enfant toutes les 5 secondes.

Dieu te MAAT à chaque instant puisque tu as un logiciel intégré en toi qui fait automatiquement le compte de tes bonnes et de tes mauvaises actions tout au long de ta vie.

En votant pour un parti capitaliste lors de l’élection présidentielle, tu seras complice du meurtre de plus de 50 millions d’êtres humains en 5 ans, par conséquent, lors de « la pesée de l’âme », la balance penchera nettement en ta défaveur.

 

Maât

Maât est la déesse de l’équité, de la paix, de la vérité et de la justice.

Maât est une entité symbolisant la norme universelle : l’équilibre établi par le Créateur, la justice qui permet d’agir selon le droit, l’ordre qui fait conformer les actes de chacun aux lois, la vérité, la droiture et la confiance. Dans la pesée de l’âme, Maât, aussi légère qu’une plume, est le contrepoids du cœur qui doit être aussi léger qu’elle pour que le ka, l’âme du défunt, puisse accéder au monde des bienheureux. Elle est représentée par une femme coiffée de la plume d’autruche ou simplement par cette plume elle-même.29

 

 

MAAT=MAT

MAT est l’acronyme de la Manufacture d’Armes de TULLE, qui a produit, entre autres, le pistolet mitrailleur MAT 49.

François Hollande est l’ancien maire de la ville de TULLE.

La déesse MAAT symbolise l’équité, la paix, la vérité et la justice, soit exactement l’inverse de François Hollande qui symbolisait durant sa présidence : l’inégalité, la guerre, le mensonge et l’injustice.

À travers la déesse MAT, Dieu te dit : « TUE-LE pour rétablir la justice ! ».

Le chef-lieu du département 49 est la ville d’ANGERS.

« TUE-LE prédateur politique avec ton bulletin de vote et tu deviendras un ANGE ».

MAAT est symbolisée par une plume.

Dieu te MAAT dans l’isoloir le jour de l’élection présidentielle et si tu suis les signes, tu deviendras un ANGE avec des PLUMES dans le dos pour t’envoler au paradis.

Dans la mythologie égyptienne, lors du jugement divin, le défunt implorait ses 42 juges et il était amené par Anubis devant la balance de MAAT (véritable justice) ou était pesé son cœur.

Le département 42 est celui de la LOIRE.

Le maire du chef-lieu du département 42, Gaël Perdriau, est né à Cholet, la ville où je suis né, et Cholet se situe dans le département 49, celui du MAINE-ET-LOIRE.

LOIRE=LE ROI

MAINE=MAIN E

E=5

Dieu nous fait comprendre que pour aller au paradis, nous devons tuer LE ROI Argent avec les 5 doigts de notre MAIN qui tiennent le bulletin de vote.

Le chef-lieu du MAINE-ET-LOIRE est la ville d’ANGERS.

Tu dois ainsi tuer LE ROI Argent pour devenir un ANGE.

LE ROI ARGENT, c’est L’ARGENT-ROI, c’est-à-dire le capitalisme.

ARGENT=1+18+7+5+14+20=65

Le chef-lieu du département 65 est la ville de TARBES dont le maire, Gérard Trémège, est né un 4 septembre.

TARBES=BATRE S

4 septembre=49

Le département 49 est celui du MAINE-ET-LOIRE.

Dieu nous fait ainsi comprendre que LE ROI c’est l’ARGENT et nous devons désormais le BATTRE en le tuant avec les 5 doigts de notre MAIN qui tiennent le bulletin de vote, car Dieu nous demande de construire un monde dans lequel l’humain sera placé avant le profit.

Le maire de Tarbes, s’appelle Gérard TREMEGE.

TREMEGE=20+18+5+13+5+7+5=73

Le département 73 est celui de la SAVOIE donc à travers les signes, Dieu nous fait entendre SA VOIX et il nous demande de tuer le ROI ARGENT le jour de l’élection présidentielle.

 

Le MAT 49 symbolise la ville de TULLE et par conséquent François Hollande.

Nous devons ainsi éjecter du pouvoir les clones de François Hollande afin de parvenir à tuer le ROI ARGENT.

Le MAT 49 est l’acronyme de la Manufacture d’Armes de TULLE.

Dieu te dit clairement « TUE-LE ! ».

Ton ARME est le bulletin de vote.

MAAT symbolise la justice.

Dieu te demande de tuer la BÊTE pour rétablir la justice.

MAT 49=49

49=4X9=36

36+35+34+33+32+31+30+29+28+27+26+25+24+23+22+21+20+19+18+17+16+15+14+13+12+11+10+9+8+7+6+5+4+3+2+1=

666.

À partir du chiffre 49, nous obtenons ainsi le chiffre de la BÊTE.

Le chef-lieu du département 49 est ANGERS.

Dieu te fait comprendre que tu deviendras un ANGE en tirant sur la BÊTE le jour de l’élection présidentielle.

La BÊTE dévore 6 millions d’enfants chaque année, par conséquent, si tu votes pour la BÊTE, lors de la pesée de l’âme, les kilos des millions d’enfants assassinés pencheront du mauvais côté de la balance et tu iras alors directement en enfer.

 

 

Related image

 

François Hollande est l’ancien maire de TULLE et cette ville est célèbre pour sa Manufacture d’armes, il y a même un musée des armes à TULLE, ce qui est symbolique car François Hollande a montré durant son quinquennat qu’il adorait faire la guerre et vendre des armes. Il a ainsi vendu 24 avions Rafale à l’Égypte, 36 à l’Inde, 24 au Qatar. L’actuelle lune de miel entre la France et les États du Golfe est le fruit de cette politique sordide qui consiste à tisser des alliances pour favoriser les intérêts de la bourgeoisie française dans le monde. Cette politique n’est guidée ni par la recherche de la paix, ni par la lutte contre le terrorisme. Qui croira que la France lutte contre le terrorisme quand elle arme le Qatar, cette monarchie pétrolière connue pour son soutien à des milices fondamentalistes dont les valeurs moyenâgeuses n’ont rien à envier aux groupes armés qui se réclament de l’État Islamique !

Ces ventes résument le cynisme de la politique extérieure française. La France a beau être devenue un impérialisme de seconde zone, tous les gouvernements qui se succèdent se battent pour maintenir le rang de la bourgeoisie française dans le monde. Et Hollande fut un défenseur zélé de cette politique.

Si Sarkozy a mené une guerre, en Libye, Hollande en a eu quatre à son actif : au Mali, en Centrafrique en Irak et en Syrie. Et c’est sans compter les soldats stationnés au Liban et en Afrique.

Et comme l’argent est le nerf de la guerre, Hollande a décidé en 2015 une rallonge de 3,8 milliards des crédits de la Défense prévus jusqu’en 2019. Le gouvernement coupe dans toutes les dépenses sociales mais il y aura plus d’argent pour les interventions militaires qui ne font qu’alimenter le chaos, les dictatures et les terroristes.

Dans la politique va-t-en guerre et dans la vente des Rafale, Hollande sera allé plus loin que Sarkozy !

Quant à soutenir le Rafale au prétexte que cela créerait des emplois, c’est stupide. La drogue et la prostitution créent aussi des centaines de milliers d’emplois, faut-il applaudir ? À ce compte-là, il faudrait aussi souhaiter les guerres puisqu’elles assurent toujours le plein emploi !

L’industrie de l’armement est le symbole de l’immense gâchis de capital et de travail que constitue l’économie capitaliste et le signe d’une société pourrissante.30

Lorsque l’Égypte a acheté 24 Rafale à la France, la réaction des médias a été complètement indigne car ils ont applaudi ce contrat alors qu’il ne s’agissait pas de vendre des sacs à main ou une bonne comédie de cinéma, mais des engins de mort !

Ainsi, le 12 février 2015, le journal de 20H de France 2 s’est réjoui de la vente de 24 avions Rafale à l’Égypte pour un montant de 5 milliards d’euros. Le journaliste Dominique Verda déclarait sur le plateau du journal : « C’est une excellente nouvelle pour l’industrie française. Une commande de 24 appareils et une frégate, c’est 5 milliards d’euros qui vont rentrer dans les caisses. C’est aussi une très bonne nouvelle pour les quelques 400 sous-traitants, ça représente des milliers d’emplois en France et puis c’est une très bonne nouvelle pour le contribuable français car jusqu’à présent, seule l’armée française avait acheté ces Rafale en raison d’un par an environ. C’est-à-dire à quel point pour chacun des contribuables français, c’est plutôt un soulagement ce soir. »

Sauf que le journal de 20H de France 2 n’a pas précisé à ses millions de téléspectateurs que la France vendait des engins de mort au général al-Sissi, un dictateur qui assassinait, torturait et enfermait les opposants politiques de son pays. Nous vivons clairement dans l’univers du roman 1984 puisque l’oligarchie au pouvoir pratique la désinformation et le lavage de cerveau pour s’enrichir en toute impunité en vendant des armes à des dictateurs sanguinaires.

Lorsque le général al-Sissi a pris le pouvoir par un coup d’État en juillet 2013, la répression contre des opposants laïcs et des Frères Musulmans a fait plus de 1 400 morts et 15 000 blessés. L’Égypte est alors retombé dans la tyrannie et le terrorisme d’État. Depuis, « les services de renseignements traquent les opposants et les autorités encouragent la délation. Les opposants politiques sont arrêtés, torturés, condamnés et parfois assassinés. Les libertés fondamentales sont bafouées et l’armée au pouvoir a repris peu à peu la main sur la société civile. Qu’en est-il de la presse ? La censure y est monnaie courante. Les militaires contrôlent étroitement les médias. La critique du pouvoir n’est même pas imaginable. La liberté d’expression est bafouée, ce qui ne semble pas indigner nos fameux "Je suis Charlie". La presse occidentale pratique en effet une indignation sélective remarquable. Un silence coupable qui en dit long sur la nature de nos médias. La violation de la liberté d’expression est ainsi plus forte aujourd’hui sous Sissi que lors des derniers jours de Moubarak.

Le terme "hypocrite" est sans doute un de ceux qui définit le mieux la nature des régimes occidentaux. En effet, toute la stratégie impérialiste et néocoloniale des puissances comme la France ou les États-Unis tourne autour de l’hypocrisie et par conséquent du cynisme le plus absolu. Il y a d’un côté la théorie, les discours, les envolées lyriques en faveur de la liberté, de l’égalité, de la démocratie… Malheureusement, ces nobles théories ne se traduisent point dans la réalité. Car, ce qui détermine la politique étrangère et la stratégie des pays occidentaux à l’étranger, ce n’est sûrement pas le degré de démocratie, encore moins ce qui a trait au respect des droits de l’homme. Non, ce qui conditionne l’établissement de relations avec un pays tient exclusivement aux aspects économiques, géopolitiques et énergétiques. Ce qui signifie qu’une nation étrangère, notamment du Sud, est libre de commettre les pires atrocités tant qu’elle applique les lois du commerce international, qu’elle se soumet aux diktats du FMI et de la Banque Mondiale et qu’elle ouvre son territoire aux multinationales.

Ainsi, la vente d’armes à un régime tyrannique est monnaie courante pour la France. Peu importe que la presse soit muselée, que la justice ne soit pas indépendante, que les opposants soient torturés, que les mouvements sociaux soit criminalisés, l’essentiel est ailleurs. L’essentiel, c’est l’aspect économique et financier. Le reste n’a que peu d’importance. Voilà le vrai visages de nos "grandes démocraties". Démocratie à géométrie variable. Pour l’Occident, le message qu’il adresse aux despotes des pays du "Tiers-Monde" pourrait être le suivant "Laissez-nous vous piller et vous pourrez torturer". Mais François Hollande a néanmoins insisté sur un autre facteur pour justifier cette vente d’armes à l’Égypte : la sécurité intérieure et la stabilité régionale.

S’agissant de la sécurité intérieure, le président Hollande a déclaré que cette vente d’armes au Caire devait permettre au régime d’"accroître sa sécurité". Mais sa sécurité face à qui ? L’Égypte serait- elle en guerre contre un pays ? En fait, ce que Hollande voulait dire, c’est que le pouvoir égyptien avait le feu vert de Paris pour réprimer les manifestations intérieures. La sécurité de l’Égypte, c’est ainsi se protéger des éléments subversifs qui menacent le pouvoir en place, c’est à dire la société civile dans son ensemble, composée des travailleurs, des syndicats, des opposants politiques… Bref, l’argument sécuritaire prôné par le Président français sert et servira de prétexte au pouvoir des militaires égyptiens dans leur croisade contre la démocratie et les libertés.
Et puis vient l’argument de la "stabilité régionale". Ce même argument a été utilisé pour soutenir le pouvoir saoudien. Résultat : ce pays est en grande partie responsable de l’instabilité régionale et ce, après avoir financé les groupes djihadistes en Syrie et réprimé dans le sang la révolution à Bahreïn. La stabilité dans le sang et les larmes ! Voilà le résultat de la politique étrangère des pays occidentaux au Moyen-Orient.

Quant au peuple égyptien, il semble vivre un cauchemar éveillé. Un cauchemar qui ne finit plus et qui ne semble pas prêt de s’arrêter. L’espoir qu’a suscité la révolte de 2011 n’aura duré que deux ans et demi. Le temps pour l’armée de se réorganiser et de passer de nouveau à l’attaque. L’Égypte est aujourd’hui un des pays où la violence policière et militaire est la plus féroce et il est économiquement exsangue. Le tourisme peine à repartir et les recettes néolibérales concoctées par le FMI et la Banque Mondiale détruisent tous les jours un peu plus l’économie du pays. Le chômage a atteint les 13,4 % en 2014 et la pauvreté est endémique. L’ultralibéralisme des militaires et des Frères Musulmans a fait de l’Égypte le paradis des investisseurs et l’enfer du peuple. »31

 

Ce contrat conclu avec le dictateur égyptien aurait donc dû nous révolter mais la plupart des Français ne savait pas que l’Égypte était dirigée par un dictateur car le journal de 20H de France 2 n’en a volontairement pas parlé. Pourtant, pour ceux qui avaient de la mémoire, le 29 mai 2014, lorsque le général al-Sissi a pris le pourvoir en Égypte, le journal de 20H de France 2 notait alors qu’al-Sissi était, je cite le journaliste de France 2 : « un homme autoritaire et nationaliste, il s’est imposé en muselant son opposition par la force. » Or quelques mois plus tard, le 12 février 2015, France 2 considérait désormais qu’al-Sisi était devenu quelqu’un de tout à fait fréquentable et son côté  « autoritaire » n’a pas une seule fois été évoqué.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 13-février-2015-1.png.

 

Le lendemain, le 13 février 2015, France 2 a de nouveaux multiplié les reportages de propagande pour vanter les mérites de ce contrat. Le présentateur du journal, Laurent Delousse, déclarait : « C'une bonne nouvelle politique et économique pour l’emploi au sein du groupe Dassault. » Une journaliste, présente sur le site d’une usine de Dassault, ajoutait : « Cette commande va pérenniser l’activité des sites de production de Dassault. Ce matin, à l’entrée de l’usine de Mérignac, la nouvelle de ce contrat réjouit donc les salariés. » L’un d’entre eux déclarait : « C’est une bonne nouvelle pour tout le monde, pour tous les sites donc on est tous contents. » Autre témoignage : « On est content parce que c’est la première fois qu’on réussi à le vendre donc c’est une excellente nouvelle. » Sauf que le dictateur al-Sissi allait pouvoir utiliser les Rafale contre son propre peuple et les Égyptiens étaient dépossédés de 5 milliards d’euros ce qui était dramatique puisqu'une grande partie du peuple vivait dans la misère. C’est donc un véritable gâchis car en Égypte et en Inde, avec les milliards dépensés pour acheter les Rafale, combien de routes, de ponts, d’écoles et de dispensaires pourraient être construits ? Combien de villages pourraient être électrifiés ou raccordés à l’eau potable ?

En France, imaginons que les ouvriers et les ingénieurs que l’on fait travailler sur le Rafale et qui ont des compétences formidables travaillent sur des programmes d’aviation civile, de transport public, dans la recherche médicale ou dans le secteur de l’énergie. Combien de cœurs artificiels, de TGV, accessibles à toutes les bourses, pourraient être fabriqués ? Là, on pourrait parler de progrès.

L’économie marche sur la tête parce qu’elle est dirigée par une minorité obsédée par le profit et prête à faire tout et n’importe quoi de son capital, pourvu que cela lui rapporte.

Pour y mettre fin, il faut enlever à cette minorité le droit de décider au nom de tous. Le capital qui lui donne ce pouvoir est le fruit de notre travail à tous. C’est collectivement qu’il faudra décider de son utilisation, des productions et des emplois à développer.

C’est à cette condition que l’on pourra en finir avec l’exploitation, les inégalités et les guerres qui en découlent. Alors, le Rafale pourra être remisé au musée des antiquités, à côté du silex biface et de la catapulte.32

 

Le contrat passé avec l’Égypte concernait la vente de 24 avions Rafale.

François Hollande est le 24e président de l’histoire de la République.

Le chiffre 24 se prononce 20 4.

Adolf Hitler est né un 20 4.

François Hollande est l’ancien maire de TULLE, une ville célèbre pour sa Manufacture d’armes.

La Société de THULÉ était une société secrète allemande de Munich dont les mythes racistes et occultistes inspirèrent le mysticisme nazi et l’idéologie nazie.

À travers les mots « THULÉ » et « TULLE », Dieu associe François Hollande et Adolf Hitler.

THULÉ=TULLE

Dieu te donne le message suivant : « TUE LE nazi qui dirige le pays ! ».

Pour soutenir le Rafale, l’État français s’était engagé, en cas d’échec à l’exportation, à acheter la totalité de la production annuelle, soit un minimum de 11 avions par an. Ce qu’il a fait pendant 20 ans. Au prix unitaire de 150 millions, cela a donc coûté entre un et deux milliards par an. Avec ces milliards, nous aurions pu sauver chaque année des centaines de milliers d’enfants du génocide de la faim, mais les présidents qui se sont succédé ne considéraient pas ces enfants comme des êtres humains, mais comme des GUEUX, alors ils ont préféré construire des engins de mort plutôt que de leur sauver la vie. Le nazi-capitalisme extermine ainsi des millions d’êtres humains chaque année en plaçant le profit avant la vie humaine. Dieu nous donne désormais le message suivant : « TUE-LE ! ; TUE LE défenseur du nazi-capitalisme ! ». Mais TUE-LE de manière pacifique en votant pour le NPA et L.O.

 

La Manufacture d’armes de TULLE a fabriqué le MAT 49

Le MAT est une carte du tarot de Marseille.

Marseille se situe dans le département numéro 13.

13=M=AIME

En argot, un POUTOU est un bisous.

Lors de l'élection présidentielle de 2012, le candidat du NPA, Philippe POUTOU, a obtenu 1,09 % des voix et Lutte Ouvrière 0,64 %.

98,27 % des électeurs ont donc tiré la mauvaise carte le jour de l’élection présidentielle. Désormais, vous devez tirer la carte POUTOU pour dire « je T’AIME » à tous les opprimés du monde entier.

 

OIivier BESANCENOT est le porte-parole du NPA.

Le tarot de BESANCON est une variante du tarot « de Marseille », né probablement à Strasbourg au début du XVIII siècle mais fabriqué exclusivement à Besançon à partir du début du XIXe siècle.

Il reprend une structure identique au tarot « de Marseille », à l’exception de deux atouts, la Papesse (II) et le Pape (V), qui y sont habituellement remplacés respectivement par Junon et Jupiter, vraisemblablement pour éviter toute controverse ayant trait à la religion.33

 

BESANCON=BESANCENOT

 

La carte « BESANCENOT-POUTOU » nous permettra de couper la tête des ROIS qui nous dirigent, et ainsi mettre un terme à notre condition de valet.

Le tarot de Besançon était identique au tarot de Marseille à l’exception de deux atouts, la Papesse et le Pape. L’histoire nous dira si le PAPE François deviendra un atout pour la révolution humaniste ou bien s’il restera un atout pour le maintien du nazi-capitalisme.

 

MAT est employé également pour l’acronyme de Microwave Anisotropy Telescope, un instrument d’observation des anisotropies du fond diffus cosmologique, également appelé TOCO.34

TOKO est un jeune homme de 21 ans, tombé sous les balles de gros calibre tirées en pleine rue, le 4 septembre 2008, dans la cité des Dervallières à Nantes. TOKO était tombé dans le piège du trafic de drogue.

4 septembre=49

TOCO=MAT 49

En 2008, le maire de Nantes était Jean-Marc AYRAULT, il est devenu par la suite Premier ministre du 15 mai 2012 au 31 mars 2014.

Un HÉRAULT est un officier de l’office d’armes.

À travers ce signe, Dieu nous fait comprendre que les hommes politiques qui dirigent notre pays ne sèment que la violence et la haine. Ils fabriquent ainsi des armes avec lesquelles nos enfants s’entre-tuent.

Comment voulez-vous que nos jeunes ne soient pas attirés par les armes quand les médias et la classe politique glorifient la vente d’armes à des dictateurs sanguinaires ? Comment voulez-vous que nos jeunes ne soient pas tentés de tomber dans la délinquance et la criminalité lorsque la société capitaliste glorifie l’argent, la consommation, sans permettre aux jeunes d’acquérir cet argent pour consommer les produits hors de prix tant vantés quotidiennement par la publicité ? Cette société les drogue, donc ils vendent de la drogue pour acquérir les produits que la société de consommation leur a imprimé dans le cerveau. Ils n’ont alors que le verbe « avoir » dans la tête, et il est impossible de leur faire sortir ce mot de la tête à moins de leur faire entendre la voix de Dieu. C’est le but de mon livre, je dois guérir des malades, du capitaliste au dealer de cité, comme Dieu m’a guéri quand il est venu me voir à Nantes, mais j’y reviens plus en détail dans mon autobiographie, car ma mission est d’empêcher qu’un autre TOKO se fasse tuer à cause de cette société capitaliste qui transforme des agneaux en loups.

 

 

Dans le Livre des Morts, le défunt est confronté à un accusateur divin. Jugé à l’aune de MAAT, la déesse de la vérité et de la justice, le mort doit rendre compte à Osiris (ou à Rê) de ses actions et de sa manière de vivre sur Terre.

Quotidiennement, Dieu te MAAT 24H sur 24 pour décider si tu entreras dans son royaume à la fin de ta vie terrestre.

24+24=48

48=84

Le roman 1984 est devenu une figure métaphorique de la société de la surveillance et de la réduction des libertés. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches sont placardées dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde » (Big Brother is watching you).35

 

Image result for big brother is watching you image

 

Dieu est Big Brother, il surveille chacun de nos mouvements et chacune de nos pensées donc il réduit considérablement nos libertés car lorsque nous comprenons qu’il existe, nous ne prenons plus le risque de céder aux tentations de la société de consommation.

Je suis né en 1984.

L’auteur du livre 1984, George Orwell, est mort le 21 janvier 1950 (20 1 1950).

21X1X1950=40950

40950=DIE 00

00 symbolise les yeux de Big Brother : « Dieu is watching you ».

DIE signifie MOURIR en anglais.

DIEU te regarde 24H sur 24 pour décider s’il te condamnera à MORT à la fin de ta vie sur Terre.

 

MORT=13X15X18X20=70200

Le code postal 70200 est notamment celui de la commune de LURE.

LURE=RULE

RULE signifie RÈGLE en anglais donc Dieu te fait comprendre que tu dois suivre ses RÈGLES pour obtenir la vie éternelle parce que si tu cours à toute A LURE vers les richesses, tu signeras directement ton arrêt de MORT.

 

Le roman 1984 a été publié le 8 juin 1949 (8 6 1949).

8X6X1949=93552

Le code postal 93552 est l’un des codes postaux de la commune de MONTREUIL.

MONTREUIL se prononce MONTRE OEIL.

À travers les signes, Dieu te MONTRE qu’il garde constamment un OEIL sur toi. Dieu est Big Brother.

Celui ou celle qui ne respecte pas l’enseignement de Dieu doit constamment garder un OEIL sur sa MONTRE puisque ses jours sont comptés.

En octobre 2014, lors des funérailles de Christophe de Margerie, l’ex-PDG de TOTAL, un portrait de lui, regardant sa MONTRE, fut fixé sur l’édifice de l’Église Saint-Sulpice.

 

 

Le roman 1984 dénonce le TOTALITARISME.

TOTALITARIME=TOTAL

Sur ce portrait, le PDG de TOTAL a l’OEIL rivé sur sa MONTRE.

MONTREUIL=MONTRE OEIL

Le portrait de Christophe de Margerie était fixé sur la GRILLE d’entrée de l’Église Saint-Sulpice car Dieu nous fait comprendre que de Margerie GRILLE actuellement en enfer.

Il était le PDG de la première entreprise de France qui réalisait chaque année des bénéfices de plus de 10 milliards d’euros dont 50 % étaient partagés entre les actionnaires du groupe.

De Margerie gagnait un salaire de 3 millions d’euros annuel grâce au pillage des ressources naturelles des pays du Tiers Monde, donc en tant que PDG de TOTAL, il était le premier responsable du génocide des pauvres parce qu’avec les 5 milliards d’euros accaparés chaque année par les actionnaires de TOTAL, la vie de millions d’enfants aurait pu être sauvée en éradiquant une bonne partie de la malnutrition. Christophe de Margerie détestait tellement partager le pain que sa société ne payait même pas d’impôt en France.

Christophe de Margerie GRILLE aujourd’hui en enfer puisque tout au long de sa vie, il a couru à toute ALURE vers l’argent, et malgré la perversité du personnage, ses funérailles avaient l’ALLURE d’un hommage national. Car étant donné que nous vivons dans une « démocratie » TOTALITAIRE, personne n'avait le droit de critiquer de Margerie ; ainsi, Gérard Filoche a failli être expulsé du PS pour avoir dit la vérité en comparant de Margerie à un « suceur de sang », il s’est alors fait lynché par les médias et la classe politique car c’est interdit de critiquer un grand patron français, même si c’est un criminel. Les médias aux mains des nazi-capitalistes ont ainsi rendu un vibrant hommage à de Margerie. Ils ont salué un « grand patron » ; un homme « jovial » ; « simple » ; « doté d’un grand sens de l’humour » ; « toujours accessible » ; la palme revenant à Manuel Valls qui a salué un grand « patriote » alors que TOTAL ne payait aucun impôt en France ! Ces hommages furent le comble de l’hypocrisie, du mensonge, de la désinformation, de la manipulation, afin de transformer en icône sainte l’une des plus grandes crapules de l’histoire du capitalisme français. Si nous vivions dans une véritable démocratie, les médias auraient fait le portrait d’un homme avide de pouvoir et de richesses, prêt à collaborer avec une dictature en Birmanie et des chefs d’État africains corrompus, pour enrichir une minorité d’actionnaires.

Dieu lance un avertissement aux RICHES : « gardez constamment un OEIL rivé sur votre MONTRE car vos jours sont comptés, et le jour de votre mort, vous ne plongerez pas dans un profond sommeil, NON ! Vous allez GRILLER en enfer puisque la richesse que vous accaparez condamne des milliards d’êtres humains sur Terre à vivre un enfer ! ».

 

Christophe de Margerie était surnommé « BIG Moustache » et à travers lui, Dieu te révèle qu'il est « BIG Brother ». Par conséquent, il te regarde 24H sur 24, alors tu es « GRILLÉ » si tu accumules les richesses sur Terre, et tu GRILLERAS ainsi en enfer après ta mort sur Terre.

 

Le siège du NPA se situe à MONTREUIL.

À travers les signes, Dieu te MONTRE qu’il garde constamment un OEIL sur toi et il verra si tu votes ou non pour le NPA le jour de l’élection présidentielle.

Dans la mythologie égyptienne, Osiris est le juge des morts et il est parfois appelé Osiris OUNENNEFER, qui signifie l’être PARFAIT.

Olivier Besancenot est né un 18 avril, le jour de la saint PARFAIT.

OUNENEFER=OU EN ENFER

Dieu est le juge des morts et il te fait comprendre que si tu votes pour le parti politique d'Olivier, né le jour de la saint PARFAIT, tu iras au paradis, OU EN ENFER si votes pour un parti capitaliste.

ENFER se dit HELL en anglais.

Cécile HELLE est la maire de la ville d’Avignon, le chef-lieu du département 84.

84=1984

Dieu est le juge des morts, c’est lui qui décide si tu vas en ENFER ou au paradis, et il peut te juger car à l’instar de Big Brother, il te MAAT 24H sur 24.

24+24=48

48=84

Le chiffre 84 symbolise L’ENFER.

FN=6X14=84

Tu iras au paradis si tu votes pour le NPA dont le porte-parole est né le jour de la saint PARFAIT, OU EN ENFER si tu votes pour le FN, devenu le RN.

Osiris a été assassiné par son frère cadet, SETH.

SETH se prononce comme le chiffre SEPT.

SEPT ans est égal à 84 mois.

Dieu nous fait comprendre que si nous tuons nos frères en votant pour un parti capitaliste, nous irons tout droit en ENFER. Les millions d’hommes, femmes et enfants, exterminés chaque année par le système capitaliste, sont nos frères et sœurs puisque Dieu est notre père à tous alors nous devons sauver les membres de notre famille en renversant le règne de la cupidité.

SETH=19X5X20X8=15200

Le code postal 15200 est celui de la commune de MAURIAC dans le Cantal.

François MAURIAC est un écrivain français qui a notamment reçu le prix Nobel de littérature en 1952. Il fut l’un des collaborateurs de  SEPT, une revue hebdomadaire catholique située à gauche.

François MAURIAC a écrit dans le journal L'Express : « Je doute s’il existe pour la presse un crime d’indiscrétion. Mais il existe un crime de silence. Le jour du règlement de comptes, nous ne serons pas accusés d’avoir parlé mais de nous être tus.36 »

À travers François MAURIAC, Dieu nous fait comprendre que nous vivons sous un régime TOTALITAIRE dans lequel les journalistes aux ordres cachent les crimes de l'idéologie régnante : ils se « taisent » ; mais Dieu leur fait comprendre que « le jour du règlement de comptes », c'est-à-dire le jour du Jugement dernier - lors de « la pesée de l'âme » - ils seront condamnés à vivre éternellement en enfer pour avoir commis un « crime de silence ». Et vous subirez le même châtiment si vous continuez à rester silencieux et immobiles devant les crimes du capitalisme.

François MAURIAC est mort un 1er septembre à 84 ans.

1 septembre=1 9

À travers le chiffre 1984, Dieu nous montre qu’il est Big Brother et qu’il écrit les lignes de notre histoire.

Le chef-lieu du département 19 est la ville de TULLE.

Le chiffre 84 symbolise L’ENFER.

1984 signifie : « TUE LE diable qui dirige le monde ou tu iras EN ENFER ».

Dieu a multiplié les signes pour te faire comprendre que tu ne seras jamais seul dans l’isoloir et si tu décides de ne pas te rendre au bureau de vote, tu seras condamné à mort parce que s’abstenir de voter c’est permettre aux partis capitalistes de remporter la victoire et donc d’exterminer pendant 5 ans des millions d’êtres humains, alors rends-toi au bureau de vote et suis la RÈGLE que Dieu nous a indiqué en votant pour L.O. et le NPA.

 

Les Big Brother Awards (Prix Big Brother), est une cérémonie de remise de prix à destination « [des] gouvernements et [des] entreprises qui font le plus pour menacer la vie privé ». La cérémonie est organisée par l’association Privacy International. Son nom vient du personnage emblématique de l’État policier d’Océania dans le roman 1984 de George Orwell. Ce prix existe dans une dizaine de pays37. En France, la cérémonie est organisée à MONTREUIL alors que ses organisateurs ignoraient que la multiplication des chiffres de la date de publication du livre 1984 donnait pour résultat l’un des codes postaux de la commune de MONTREUIL. Dieu programme ainsi les hommes de la même manière qu’un programmeur informatique crée les personnages d’un jeu vidéo.

1984=AIHD

« AI » est l’abréviation en anglais d’« Artificial intelligence », qui signifie intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle est un système informatique qui a des capacités intellectuelles comparables à celles d’un être humain.

« HD » est l'acronyme de « Haute Définition ».

À l’instar d’un informaticien, Dieu a créé la Terre et il nous a donné la capacité de la voir en Haute Définition. Il nous a doté de l’intelligence artificielle et du libre arbitre, ce qui nous permet le jour de l’élection présidentielle de faire le choix entre tel ou tel candidat(e). Mais formatés par un télé-écran, la majorité des électeurs agissent comme des robots en votant pour les candidats omniprésents à la télévision. Or à travers la traduction des signes, Dieu nous apporte désormais la lumière afin de nous reformater pour que nous puissions enfin avoir l’usage complet de notre libre arbitre et nous permettre ainsi de faire le bon choix le jour de l’élection présidentielle. En fonction du bulletin de vote déposé dans l’urne, nous irons à la fin de nos épreuves, au paradis OU EN ENFER.

 

 

Sources

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89gypte_antique
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie_%C3%A9gyptienne
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Big_Brother
(4) Philippe Stroot https://www.investigaction.net/fr/information-communication-propagande-la-derive-de-la-presse/
(5) Raymond Legault et Collectif Échec à la guerre  http://www.mondialisation.ca/pour-faire-avancer-la-paix-combattre-le-militarisme-canadien/5405667  La source originale de cet article est echecalaguerre.org
(6) https://npa2009.org/agir/international/un-collectif-contre-les-interventions-militaires-imperialistes
(7) https://www.lutte-ouvriere.org/breves/libye-loeuvre-des-pompiers-pyromanes-64056.html
(8) Alain Deneault et William Sacher    http://www.mondediplomatique.fr/2013/09/DENEAULT/49598
(9) Interview d’Alain Deneault par Ivan du Roy  http://www.bastamag.net/Le-Canada-plaque-tournante-de-l
(10) Sentinelles-de-la-république  http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/qui-possede-les-medias-72443
(11) Lucien Détroit  http://www.lutte-ouvriere-journal.org/2015/07/29/medias-tout-est-vendre_37621.html
(12) NPA.Brochure médias.
(13) Vincent Cheynet, « Le choc de la décroissance », Éd. du Seuil, 2008, p.43.
(14) Benjamin Lagues et Frédéric Lemaire  (avec Julien Salingue)  http://www.acrimed.org/Air-France-salaries-et-syndicats-victimes-du-lynchage-mediatique
(15) Article de J.P.N réalisé en surfant sur le net   http://2ccr.unblog.fr/2015/10/14/violente-et-meprisante-la-justice-de-classe/#more-7589
(16) https://2ccr.wordpress.com/2015/07/03/stop-a-linsecurite/
(17) Jacques Généreux, « La grande régression », Éd. du Seuil, 2010,  p.245.
(18) http://www.revue-pouvoirs.fr/-119-La-democratie-sous-controle-.html
(19) Offensive (Auteur), « Divertir pour dominer : la culture de masse contre les peuples », Éd. L’Échappée, 2010.  Entretien avec Jean-Jacques Wunemburger, p.36.
(20) Jean-Jacques Wunenburger, « L’homme à l’âge de la télévision », Presses universitaires de France, 2000, p.23, p.73.
(21) Michel Collon. https://www.youtube.com/watch?v=4Wn__ectAdA
(22) Brochure NPA.
(23) https://fr.wiktionary.org/wiki/rendre_%C3%A0_C%C3%A9sar_ce_qui_est_%C3%A0_C%C3%A9sar
(24) Hans Küng , « Jésus », Éd. du Seuil, 2014, p.55 et p.57.
(25) https://fr.wikipedia.org/wiki/Arche_de_Tchernobyl
(26) Jean Ziegler, « Main basse sur l’Afrique », Éditions du Seuil, 1978.
(27) Olivier Besancenot invité dans l’émission Un monde d’idées sur France info.  https://www.youtube.com/watch?v=8cOd4Mz1jrM)
(28) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jugement_de_l’%C3%A2me_%28%C3%89gypte_antique%29
(29) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%A2t
(30) https://www.lutte-ouvriere.org/notre-actualite/editoriaux/article/rafale-un-engin-de-mort-et-un
(30) Tarik Bouafia  https://www.investigaction.net/fr/Vente-de-rafales-a-l-Egypte-La/
(32)  https://www.lutte-ouvriere.org/notre-actualite/editoriaux/article/rafale-un-engin-de-mort-et-un
(33) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_cartes_de_tarot#Tarot_de_Marseille
(34) https://fr.wikipedia.org/wiki/Mat
(35) https://fr.wikipedia.org/wiki/1984_(roman)
(36) François Mauriac cité par Laurent Mauduit dans « Main basse sur l'information », Broché, p.76.
(37) https://fr.wikipedia.org/wiki/Big_Brother_Awards