La France

 

 

Les migrations germaniques

Dans la nuit du 31 décembre 406 les peuples vandales, suèves, alains et d'autres peuples germaniques franchissent la frontière sur le Rhin, malgré la défense des auxiliaires francs, puis en 412 les Wisigoths franchissent les Alpes et atteignent l'Aquitaine. Le pouvoir impérial romain leur cède des territoires puis disparaît en 476. Les structures de l'Empire se défont en Gaule, le pouvoir politique passe aux mains de royaumes barbares avec leurs propres lois, leur propre religion, l'arianisme ou le polythéisme.

Le danger que représentent les Huns, suscite une alliance temporaire des occupants de la Gaule. En 451, Aetius prend la tête d'une coalition romano-barbare qui stoppe le raid de pillage des Huns commandés par Attila aux champs Catalauniques. Cette bataille, qui fut bien loin d'anéantir les Huns, fut magnifiée par les historiens et enrichie de l'épisode de sainte Geneviève encourageant les Parisiens à la résistance face à Attila.

Au milieu de ces royaumes barbares, wisigoth, alaman, burgonde ou franc, un Romain, Syagrius, parvient à maintenir entre Seine et Loire une portion détachée de l'Empire comme son bien propre et se fait donner le titre de roi des Romains. Des réfugiés venus de Bretagne (l'actuelle Angleterre) s'installent en Armorique, qu'ils rendent indépendante du reste de la Gaule pour plusieurs siècles. Les élites gallo-romaines encore présentes dans les villes en assurent la direction locale, et fournissent de nombreux évêques, protecteurs de leur communauté face aux malheurs de l'époque, interlocuteurs du pouvoir militaire des rois germaniques qui se partagent la Gaule et derniers représentants de la culture romaine.

 

 

 

Le Moyen Âge et la formation de la France

 

 

Les Mérovingiens

Au milieu de ces enchevêtrements de peuples, les Francs saliens installés sur les bouches du Rhin font la conquête d'une grande partie de la Gaule sous l'autorité de leur roi Clovis Ier.1

 

Clovis

Clovis est né l'année 466, dans la famille des rois mérovingiens. Il est le fils de Childéric Ier, roi des Francs saliens de Tournai, et de la reine Basine de Thuringe.

Grégoire de Tours fait apparaître Childéric Ier dans son récit en 457, lorsque Childéric, qui déshonorait les femmes de ses sujets, provoque la colère de son peuple qui le chasse. Il se réfugie alors en Thuringe pendant huit ans, probablement à partir de 451. Vivant auprès du roi Basin, il séduit la femme de son hôte, Basine, qu'il ramène avec lui lorsque les Francs saliens le réclament sur le trône. Le roi épouse Basine. De ce mariage naît Clovis.

Clovis prend la tête du royaume franc salien. Le titre de « roi » (en latin rex) n'est pas nouveau : il est notamment dévolu aux chefs de guerre des nations barbares au service de Rome. Ainsi, les Francs, anciens fidèles serviteurs de Rome, n'en demeurent pas moins des Germains, des barbares païens, et bien éloignés par leur mode de vie des Gaulois romanisés par près de cinq siècles de domination et d'influence romaine. Clovis n'est alors âgé que de quinze ans et rien ne prédispose ce petit chef barbare parmi tant d'autres à supplanter ses rivaux, plus puissants.

 

La politique d'expansion territoriale

Toute sa vie, Clovis s'efforce d'agrandir le territoire de son royaume, avant, selon la tradition germanique, que ses enfants se le partagent. Peu à peu, Clovis conquiert la moitié septentrionale de la France actuelle : il s'allie d'abord aux Francs rhénans et avec les Francs de Cambrai dont leur roi Ragnacaire est probablement un de ses parents. Pour cela, il n'hésite pas à éliminer tous les obstacles : il fait assassiner tous les chefs saliens et rhénans voisins, certains de ses anciens compagnons, et même certains membres de sa famille, même éloignés, afin de s'assurer que seuls ses fils héritent de son royaume.

Il se lance d'autre part dans une grande série d'alliances et de conquêtes militaires, au début à la tête de seulement quelques milliers d'hommes. Plus que les armes, certes efficaces, des Francs, c'est semble-t-il le savoir-faire au combat acquis au service de l'Empire romain et contre les autres barbares qui rend possibles les succès militaires des guerriers de Clovis.

En 486, il emporte les villes de Senlis, Beauvais, Soissons et Paris dont il pille les alentours. Il livre la bataille de Soissons contre Syagrius.

Syagrius, fils de Ægidius, s'intitule « Roi des Romains » et contrôle une enclave gallo-romaine entre Meuse et Loire, dernier fragment de l'Empire romain d'Occident. La victoire de Soissons permet au royaume de Clovis de contrôler tout le nord de la Gaule. Syagrius se réfugie chez les Wisigoths qui le livrent à Clovis l'année suivante. Le chef gallo-romain est discrètement égorgé.

 

La légende du vase de Soisson

C'est après cette bataille, qu'a lieu – selon Grégoire de Tours – l'épisode du vase de Soissons, où, contre la loi militaire du partage, le roi demande de soustraire du butin un vase liturgique précieux pour le rendre à l'église de Reims, à la demande de Remi, évêque de cette dernière cité.

Une fois sur place, après avoir réuni le butin, il demande à ses guerriers d'ajouter le vase à sa part du butin. Mais un guerrier s'y oppose en frappant le vase de sa hache. Clovis ne laisse pas transparaître ses émotions et en garde ressentiment. Il réussit malgré tout à rendre l'urne à l'envoyé de Remi.

L'épilogue de l'histoire se produit le 1er mars 487. Clovis ordonne à son armée de se réunir au Champ-de-Mars pour, selon une pratique romaine, examiner si les armes sont propres et en bon état. Inspectant les soldats, il s'approche du guerrier qui avait frappé l'urne et sous prétexte que ses armes sont mal entretenues, il jette alors la hache du soldat à terre. Au moment où celui-ci se baisse pour la ramasser, Clovis abat sa hache sur la tête du malheureux. Le soldat tombe sans vie, et sur ordre de Clovis, l'armée doit se retirer en silence, laissant le corps exposé au public

 

Le baptême de Clovis

Lors de Noël d'une année comprise entre 496 et 511, peut-être en 499, Clovis reçoit alors le baptême avec 3 000 guerriers,— les baptêmes collectifs étant alors une pratique courante — des mains de saint Remi, l'évêque de Reims, le 25 décembre. Ce baptême est demeuré un événement significatif dans l'histoire de France : à partir d'Henri Ier tous les rois de France, sauf Louis VI, Henri IV et Louis XVIII, sont par la suite sacrés dans la cathédrale de Reims jusqu'au roi Charles X, en 1825.

Le baptême de Clovis accroît sans doute sa légitimité au sein de la population gallo-romaine, mais représente un pari dangereux : les Francs, comme les Germains, considèrent qu'un chef vaut par la protection que lui inspirent les dieux ; la conversion va à l'encontre de cela ; les Germains christianisés (Goths…) sont souvent ariens, car le roi y reste chef de l'Église.

Le baptême de Clovis marque le début du lien entre le clergé et la monarchie franque. Pour les monarchistes français, cette continuité se fait française et dure jusqu'au début du XIXe siècle. Dorénavant, le souverain doit régner au nom de Dieu. Ce baptême permet également à Clovis d'asseoir durablement son autorité sur les populations, essentiellement gallo-romaines et chrétiennes, qu'il domine : avec ce baptême, il peut compter sur l'appui du clergé, et vice-versa. Enfin depuis ce baptême, l'historiographie nationaliste française du XIXe siècle attribue aux rois de France le titre, à tort historiquement parlant, de « fils aîné de l'Église ».

Ainsi, le baptême catholique permet la collaboration des Francs avec les élites gallo-romaines. Clovis est le fondateur de la première dynastie durable sur le territoire de la France actuelle, la dynastie mérovingienne.2

 

 

À la mort de son père, Clovis est devenu le roi des Francs de TOURNAI à l'âge de 15 ans.

Clovis est considéré comme l'un des personnages historiques les plus importants de l'histoire de France. La tradition républicaine reconnaît en lui le premier roi de ce qui devint la France, et la tradition royale voit en lui le premier roi chrétien du royaume des Francs.3

 

Clovis est mort le 27 novembre 511 (27 11 511).

 

27X11X511=151767

 

151767=PAGE 7

 

À travers la ville de TOURNAI et la date de mort du premier ROI de France, Dieu nous demande de TOURNER la PAGE en tuant définitivement LE ROI Argent car il règne sur le monde depuis des millénaires.

 

Le père de Clovis s'appelait CHILDÉRIC.

 

CHILDÉRIC=CHILD ÉCRI

 

CHILD signifie ENFANT en anglais.

 

Dieu ÉCRIT chaque ligne du scénario afin d'éduquer ses ENFANTS, donc il est temps de TOURNER la PAGE puisqu'il veut désormais nous apprendre une nouvelle notion : le partage.

 

Le chiffre 7 dans le signe « PAGE 7 » est symbolique à plusieurs titres :

 

7=G

 

G=J'AI

 

Le J'AI symbolise l'égoïsme et ainsi le pouvoir de Clovis car il était roi. Il accaparait alors les richesses et prenait les décisions tout seul à l'instar de la minorité de riches qui dirigent actuellement notre pays.

 

Le 7e mois de l'année est celui de « juillet ».

 

L'étymologie du nom « Juillet » est dû à Jules César, qui est né le 13 du mois Quinctilis, appelé plus tard Iulius en son honneur.4

 

Le titre « César » était donné aux empereurs romains. Clovis était roi mais à travers le chiffre 7, Dieu l'associe à César car ce titre symbolise le règne d'un seul homme sur le peuple. Clovis est ainsi le premier « César » de France.

 

Jules César est né un 13 juillet, son signe astrologique est le CANCER.

 

Le CANCER est une maladie, donc Dieu nous fait comprendre que les rois sont des fléaux aussi néfastes que la PESTE.

 

7=SEPT

 

SEPT=PEST

 

Par ailleurs, le chiffre 7 renvoie au chiffre 84 parce que 7 ans est à égal à 84 mois.

 

Le chef-lieu du département 84 est Avignon dont la maire s'appelle Cécile HELLE.

 

HELL signifie ENFER en anglais.

 

Dieu associe les PAGES de l'histoire de France à l'ENFER car nous avons toujours été dirigés par des rois qui ont pillé les richesses du pays et semé le chaos dans le monde pour agrandir leur empire.

 

Si après avoir lu les PAGES de ce livre, tu ne combats pas le ROI Argent – le capitalisme – tu finiras en ENFER puisque ce ROI barbare extermine un enfant toutes les 5 secondes. Alors ne reste pas immobile devant ce massacre qui se déroule sous tes yeux.

 

SEPT=19X5X16X20=30400

 

Adolf Hitler est mort un 30 4, c'est-à-dire un 30 avril.

 

Adolf Hitler a dirigé le IIIe REICH.

 

REICH=RICHE

 

Dieu associe le chiffre 7 à Clovis car il était roi donc il était très RICHE, et à travers la mort d'Adolf Hitler, Dieu nous fait comprendre que nous devons TOURNER la PAGE en mettant un terme au règne du RICHE pour le supprimer afin que les richesses de la Terre soient équitablement redistribuées entre chaque être humain.

 

C'est le message que Dieu nous transmet à travers l'homme qui est considéré comme le premier ROI de France : TOURNEZ la PAGE !

Nous devons désormais renverser les ROIS du capitalisme et tuer LE ROI Argent.

 

Le département 84 est celui du VAUCLUSE et son nom est la francisation du provençal la Vau-cluso, du latin Vallis Clausa, soit la vallée close.5

 

CLOSE=CLOS

 

Le déluge de Vaison-la-Romaine s'est déroulé le 22 septembre 1992 dans le département du Vaucluse (84). Cette montée des eaux restera marquée à jamais par les pertes humaines : 37 décès et 4 disparus.

 

22 septembre 1992=22 9 1992

 

22 9 19=VIS

 

À partir de la date du déluge de Vaison-la Romaine et de la traduction latine du « Vaucluse » nous obtenons le mot CLO-VIS.

 

Le déluge de Vaison-la-Romaine a eu lieu en 1992, et le département 92 appartient à une zone d'Île-de-France appelée « LA PETITE COURONNE ».

Clovis était roi donc il portait une COURONNE.

 

Dieu associe le déluge de Vaison-la-Romaine à CLOVIS car il veut nous faire comprendre que la soif de pouvoir des rois, actuellement les riches capitalistes, multiplie le nombre de déluges sur Terre. En effet, les catastrophes écologiques résultent des choix productivistes et de la priorité quasi-exclusive donnée aux profits dans l'orientation des activités économiques, ce qui menace la possibilité, dans l'avenir, d'une vie humaine sur la planète et, dès aujourd'hui, la santé des populations vivant dans un environnement pathogène. En France, le nombre d'inondations dévastatrices se multiplient ces dernières années, et elles continueront de proliférer tant que les rois du capitalisme détruiront l'environnement pour multiplier leurs profits. Dieu envoie des avertissements mais ils sont accueillis bien souvent avec indifférence. Ainsi, une partie de la population se réjouit quand il fait 25 degrés à la fin du mois d'octobre car il arrive parfois que les journaux télévisés diffusent des reportages dans lesquels des Français prennent un dernier bain de soleil sur la plage en déclarant : « c'est génial, l'été s'est prolongé jusqu'en octobre cette année, ça nous remonte le moral ! ». Mais dans certains endroits du monde, là où les caméras de télévision ne s'aventurent quasiment jamais, le réchauffement de la planète crée 25 millions de réfugiés climatiques chaque année. Ils sont alors obligés de quitter leurs foyers par suite de catastrophes naturelles (inondations, sécheresses, désertification) et ils finissent par devoir se battre pour survivre dans les bidonvilles des grandes métropoles. Ces réfugiés seront 250 millions en 2050 si nous laissons les rois du monde capitaliste continuer à détruire l'environnement pour agrandir leur empire. Ces réfugiés climatiques sont considérés comme des « sans droits » car l’appellation « réfugiés climatiques » ne correspond à aucun statut juridique et ne leur donne aucun droit à indemnisation, reconstruction, relogement ou accueil. Ils rencontrent des résistances là où ils essaient de s’installer ou de se mettre à l’abri. De nouveaux conflits territoriaux, douloureux pour tous, se dessinent. Et déjà l’extrême droite instrumentalise l’inquiétude suscitée par ces nouveaux migrants.
On ne peut plus attendre. Pour éviter les catastrophes qui chassent les populations de chez elles, l’urgence est de réduire les émissions de gaz à effets de serre, d’imposer une autre logique de production et de consommation. Il ne s’agit pas d’attendre que les producteurs de ces gaz veuillent bien l’accepter, il ne s’agit pas d’y penser vaguement : c’est urgent, c’est maintenant, c’est ici. Il y va de notre vie à tous et elle vaut plus que les profits des rois du capitalisme.6

 

Notre génération doit ainsi « relever le plus grand défi qu'ait eu à connaître l'histoire humaine : empêcher que la crise écologique, qui est la rencontre de l'espèce avec les limites de la biosphère, s'aggrave et conduise l'humanité au chaos ; sauver la liberté, contre la tentation de l'autorité ; inventer une économie en harmonie avec la planète ; semer les plants de l'avenir pour que les générations prochaines fassent fleurir à leur façon les sociétés du troisième millénaire. »7

 

Ce n'est pas la fin de l'histoire mais le début de l'écriture d'une nouvelle PAGE de l'histoire, à condition que les peuples se saisissent du stylo qui se trouve actuellement dans la main du ROI Argent. Notre mission est donc d'abolir la monarchie capitaliste et Dieu nous donne la solution à travers le premier ROI de France et le célèbre épisode du VASE de Soisson.

Je rappelle les faits : Après la victoire de la bataille de Soisson, Clovis et son armée devaient se partager le butin de guerre à part égale mais Clovis voulait récupérer un vase en plus de sa part. Ce vase liturgique, probablement en argent, était d’une taille et d’une beauté extraordinaires. Tous les soldats acceptèrent et dirent à Clovis : « Tout ce que nous voyons ici est à toi, glorieux roi, et nous sommes nous-mêmes soumis à ton autorité. Agis maintenant comme il te plaira, personne ne peut te résister. » Mais, tout le monde ayant parlé, un soldat, à la stupéfaction générale, frappa le vase de sa double hache en s’écriant : « Tu ne recevras que ce que le sort t’attribuera vraiment ! ».8

De nos jours, les rois du capitalisme ne partagent pas à part égale avec leurs soldats le butin de la guerre économique car ils accaparent officiellement 72 % du butin. Dans les faits, les rois les plus riches accaparent 92 % du butin parce qu'ils veulent sans cesse un vase en plus de leur part. Les citoyens-soldats sont soumis à leur pouvoir et ils disent : « Tout ce que nous voyons ici est à toi, glorieux roi, et nous sommes nous-mêmes soumis à ton autorité. Agis maintenant comme il te plaira, personne ne peut te résister. » Le citoyen-soldat autorise même la compagnie pétrolière Total à ne verser aucune part du butin en France, car elle ne paie aucun impôt dans notre pays et les rois de cette entreprise volent chaque année dans les pays du Tiers Monde un vase d'une valeur d'environ 10 milliards d'euros. Alors que si ce butin était partagé équitablement, des millions d'êtres humains pourraient être sauvés du génocide de la faim mais malheureusement, pratiquement personne n'ose s'opposer aux rois du capitalisme pour récupérer ce vase. Les électeurs des partis capitalistes sont donc des soldats SS puisqu'ils permettent aux rois d'accaparer les richesses de la Terre, ce qui provoque la mort de millions d'êtres humains chaque année.

C'est le sens de l'histoire du Vase de Soissons car les soldats francs étaient armés d'une HACHE à double tranchant, également appelée « DOUBLE HACHE ».

 

Image result for francisque double tranchant image

 

DOUBLE HACHE=DOUBLE H

DOUBLE H=HH

HH est l'abréviation de Heil Hitler.

Le double H symbolise ainsi le salut nazi.

La double hache des soldats francs symbolise le bulletin de vote des électeurs du nazi-capitalisme donc Dieu nous fait comprendre que le jour de l'élection présidentielle, nous devons utiliser notre double H pour trancher la tête des rois du capitalisme au lieu de trancher la tête de 6 millions d'enfants chaque année.

DOUBLE H=HH

Les 2 H assemblés forment une échelle.

Si tu veux monter l'échelle qui te mèneras dans le royaume de Dieu, tu vas devoir arrêter de faire le salut nazi le jour de l'élection présidentielle et te battre pour obliger les rois à rendre le vase aux pauvres.

 

Nous étions programmés pour voter majoritairement en faveur du nazi-capitalisme, car Dieu écrit chaque PAGE de l'histoire et c'est la raison pour laquelle la ville de SOISSONS est historiquement connue pour avoir été la première capitale de la France.

 

Le nom « SOISSONS » est composé des lettres « SOIS SS ».

 

Les SS étaient les soldats nazis donc Dieu nous fait comprendre que nous sommes devenus des SS parce que nous avons été manipulés par le ROI Argent qui a réussi à nous faire croire à travers ses médias que la richesse démesurée d'une minorité entraînerait la prospérité du plus grand nombre. Par conséquent, nous avons laissé 1 % de la population mondiale accaparer plus de la moitié des richesses de la Terre, ce qui provoque la mort de millions d'êtres humains chaque année.

 

Le maire de SOISSONS s'appelle Alain CRÉMONT, et lors de la Shoah, les cadavres des juifs étaient brûlés dans les fours CRÉMATOIRES.

Dieu associe SOISSONS à la SHOAH puisqu'il nous fait comprendre que notre SHOAH politique de voter pour le capitalisme extermine des millions d'êtres humains chaque année.

 

Dieu nous donne la solution pour mettre un terme à ce massacre à travers le VASE de SOISSONS.

 

VASE=VASECTOMIE

 

La VASECTOMIE est une méthode de stérilisation qui consiste à sectionner ou bloquer chirurgicalement les canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes. La vasectomie ne prend qu'une vingtaine de minutes sous anesthésie locale.9

 

Dieu nous demande ainsi de pratiquer une VASECTOMIE le jour de l'élection présidentielle afin de stériliser les rois du capitalisme pour qu'ils ne puissent plus jamais se reproduire.

 

VASECTOMIE=MOT VASECIE

 

Le jour de l'élection présidentielle, nous pratiquerons une VASECTOMIE en posant dans l'urne le bulletin de vote sur lequel sera inscrit le MOT désignant le nom de famille de notre candidat(e), et l'opération ne prendra qu'une vingtaine de minute, juste le temps de se rendre au bureau de vote, poser le bulletin dans l'urne, et rentrer chez soi.

Le jour où notre candidat(e) sera élu(e), le MOT « plafond » empêchera les rois de se reproduire, car en plafonnant les revenus de chaque citoyen à un montant maximum de 28 800 euros par an, plus aucun Français ne pourra devenir ROI.

 

Nous devons ainsi ne faire QU'UN derrière L.O. et le NPA le jour de l'élection présidentielle.

Charles QUINT est né à GAND.

Donc mets tes GANTS et pratique une VASECTOMIE le jour de l'élection en votant pour notre candidat(e).

 

VASECTOMIE=MOT VASECIE

 

VASECIE=22+1+19+5+3+9+5=64

 

Un cheval possède 64 chromosomes.

 

Dieu nous fait comprendre que les rois du capitalisme accaparent la majorité du butin de guerre en montant sur le dos de leurs soldats, c'est-à-dire les travailleurs. Nous faisons ainsi tout le travail et c'est la raison pour laquelle nous allons nous révolter en tranchant la tête du capitaliste le jour de l'élection présidentielle afin de partager le butin à part égale entre tous les soldats.

 

Par ailleurs, le chef-lieu du département 64 est la ville de PAU, donc nous devons pratiquer une VASECTOMIE le jour de l'élection présidentielle afin de prendre le contrôle d'une entreprise comme Total et ainsi rendre le VASE aux enfants du Tiers Monde pour qu'ils n'aient plus jamais la PAU sur les os.

 

 

 

Le tombeau de Childéric à Tournai

Sous le nom de Tornacum, Tournai était une ville importante du nord de la Gaule à la fin de l'époque romaine ; on ne peut prouver que Tournai fut sa capitale mais on peut penser qu'elle était sa résidence au moment de sa mort. Le 27 mai 1653, un ouvrier qui travaillait à la démolition d'une maison longeant le cimetière de l'église Saint-Brice de Tournai mit au jour un caveau contenant de nombreux objets précieux : une épée d'apparat, un bracelet torse, des bijoux d'or et d'émail cloisonné avec des grenats, des pièces d'or, une tête de taureau en or et un anneau portant l'inscription CHILDIRICI REGIS (« du roi Childéric »), qui permit d'identifier la tombe. On découvrit également 300 abeilles d'or, que l'on prit d'abord pour des fleurs de lys puis pour des cigales. Selon Michel Rouche, il s'agit bien d'abeilles, car Childéric aurait emprunté lors de son séjour en Thuringe, une coutume adoptée par les Thuringiens soumis aux Huns. La cigale étant un insecte spécifiquement méditerranéen, elle n'est pas présente dans les steppes et les prairies. L'abeille symboliserait le matriarcat par l'image de la reine des abeilles « qui pond sans cesse et autour de laquelle gravitent toutes les autres. Incontestablement, la reine procrée sans mâle apparent. Elle affirme sa puissance matriarcale dans l'indistinction sexuelle. »10

 

 

Image result for abeille childeric photos

 

Dieu nous a envoyé un signe à travers les 300 abeilles retrouvées dans le tombeau de Childéric, le père du premier roi des Francs.

 

300 se prononce TROIS SANS.

 

TROIS SANS=SANS T ROIS

 

SANS T ROIS se prononce SANS TES ROIS.

 

Dieu nous donne ainsi le message suivant : « SANS TES ROIS, tu seras LIBRE ».

 

LIBRE se dit FREE en anglais.

 

Le fondateur de l'entreprise FREE est Xavier NIEL, et c'est l'un des principaux ROIS de France car il possède une fortune estimée à environ 8 milliards d'euros.

 

Les ABEILLES fabriquent le MIEL, donc à travers les ABEILLES retrouvées dans le tombeau du père du premier ROI des Francs à TOURNAI, Dieu veut nous faire comprendre que nous devons désormais TOURNER la PAGE en renversant le pouvoir des ROIS pour ne plus les laisser accaparer les richesses que nous produisons.

 

Lors de la campagne présidentielle de 2012, Nathalie Arthaud, la candidate de Lutte Ouvrière, était invitée dans l'émission Interactiv' sur France Inter.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est nathalie.png.

 

Un jeune homme de 24 ans, invité sur le plateau de l'émission, lui a posé cette question : « Dans votre programme, quelle est la reconnaissance du travail fourni par le capitaliste, celui qui crée, qui invente, qui prend les risques financiers dans une entreprise, quand celui-ci doit être dépossédé de tous ses biens, de son pouvoir décisionnel au seul profit de la force de travail ? Des dirigeants comme Bill Gates ou Xavier NIEL méritent-ils vraiment le bagne que vous leur promettez alors même qu'ils nourrissent des millions de travailleurs ? ».

Nathalie Arthaud a répondu : « Alors je ne leur promets pas le bagne, mais l'expropriation pour les empêcher de nuire et vous savez, ça ne les fera pas crever parce qu'ils ont quand même amassé un bon matelas tous ces gens-là. » Le présentateur de l'émission est alors intervenu pour lui demander : « Mais ces gens-là ne créent pas de richesses à vos yeux ? ». Nathalie a répondu : « Ceux qui créent les richesses, qui travaillent au jour le jour, ce sont les salariés, les employés, les ouvriers, les enseignants, les infirmières, mais également ceux qui inventent comme les chercheurs, les ingénieurs car ce sont également des travailleurs. Moi je suis enseignante et je me considère comme travailleuse tout comme les infirmières, les médecins, etc. Mais ce que je conteste, c'est le droit que s'arroge une minorité, parce qu'elle possède des capitaux, de tout décider. Quand vous dites ''ils prennent des risques'', et bien non, ils n'en prennent même plus de risques parce que regardez ce qui se passe dans tous les grands groupes industriels et financiers aujourd'hui, il y a une crise économique donc évidemment il y a une baisse des commandes, il y a une baisse de la production, une baisse de l'activité, et bien ces gens-là nous disent : il faut renvoyer les travailleurs, alors on renvoie les intérimaires, on renvoie les CDD, on met les travailleurs dehors donc ce sont eux qui paient de leur peau car ils ne peuvent alors plus payer leurs factures et ils sont condamnés à la misère. Alors je ne comprends pas les capitalistes quand ils nous disent qu'ils doivent être bien servis et toucher des millions sous prétexte qu'ils prennent des risques et ont de grandes responsabilités, car moi, je dis qu'ils doivent assumer quand leur économie ne marche pas, quand il y a des ratés dans leur économie car c'est à eux d'assumer. Qu'ils trouvent l'argent pour renflouer mais que les travailleurs qui n'ont fait que leur boulot, dont on ne peut rien reprocher, doivent conserver leur emploi qui est leur seul moyen de vivre. »

Le jeune homme de 24 ans a alors ajouté : « Dans votre démonstration, vous oubliez quand même que les salariés de FREE peuvent travailler parce que Xavier NIEL a inventé cela et à partir de ce moment-là, comment est-ce que Monsieur NIEL peut aussi recueillir les fruits de son intelligence, de son travail acharné pour arriver à la situation dans laquelle il est aujourd'hui ? ». Nathalie a répondu : « Mais moi je suis pour que tout le monde puisse justement vivre de ses compétences, de son travail, de son intelligence, mais quand on nous met en avant un Bill Gates ou un Xavier NIEL, et bien ils sont le fruit de quoi ? Ils sont le fruit de toute la société11. »

Nathalie nous faisait ainsi comprendre que le ROI Xavier NIEL devait partager équitablement ses richesses avec toute la société. Ce jeune de 24 ans mettait en avant le génie de Xavier NIEL, sa créativité, « son travail acharné », car le capitaliste est considéré comme le héros de la société, le dieu qui est censé nous apporter le salut. Mais il est temps que nous prenions conscience que le génie c'est NOUS, c'est notre travail collectif, puisque la fortune de Xavier NIEL est le fruit de notre travail à tous, du travailleur au consommateur. Xavier NIEL possède une fortune personnelle de 8 milliards d'euros mais il l'a acquit uniquement grâce au travail de ses salariés. Alors certes, il a peut-être eu une idée brillante en créant la première Box Triple Play – offrant accès simultanément à Internet, à la télévision et au téléphone – mais sans l'aide indispensable des ouvriers pour fabriquer cette Box, et de ses salariés dans les centres d'appels pour établir la relation avec la clientèle, il ne serait pas à la tête d'une fortune de 8 milliards d'euros car tout seul il n'est rien, c'est juste un type qui a eu une idée, mais en exploitant les travailleurs, il s'est construit un véritable empire. Nous sommes ainsi les ABEILLES qui fabriquent le NIEL, et nous devons TOURNER la PAGE en récupérant l'argent du MIEL pour le partager équitablement entre toutes les ABEILLES. À partir de là, SANS TES ROIS, tu auras du travail, tu gagneras plus de 1 700 euros net par mois en travaillant moins de 35H par semaine, donc tu seras bien plus LIBRE.

 

Je suis né à Cholet et il y a dans cette ville une entreprise qui s'appelle L'ABEILLE. Elle est spécialisée dans la production et la mise en bouteille des colas appelé « alternatifs ».

 

Related image

 

Un cola alternatif ou altercola est un cola destiné à offrir une alternative aux deux leaders du marché de la boisson gazeuse que sont Coca-Cola et Pepsi-Cola.

 

Étant donné que je m'appelle NICOLAS et que je suis né à Cholet, vous comprenez que Dieu m'a programmé pour unir les Gaulois afin de créer notamment la marque COQ-A-COLA, et ainsi prouver à la France entière que nous n'avons pas besoin d'un Xavier NIEL pour diriger une entreprise et créer des emplois. Nous sommes les ABEILLES qui fabriquent le MIEL alors ne laissons pas des opportunistes comme Xavier NIEL accaparer le fruit de notre travail.

 

La Fable des abeilles est une fable politique de Bernard Mandeville, parue en 1714.

 

Image result for la fable des abeilles couverture

 

La Fable des abeilles, développe avec un talent satirique la thèse de l’utilité sociale de l’égoïsme.

Sa thèse principale soutient que les actions des hommes ne peuvent pas être séparées en actions nobles et en actions viles, et que les vices privés contribuent au bien public tandis que des actions altruistes peuvent en réalité lui nuire. Par exemple, dans le domaine économique, il dit qu’un libertin agit par vice, mais que « sa prodigalité donne du travail à des tailleurs, des serviteurs, des parfumeurs, des cuisiniers et des femmes de mauvaise vie, qui à leur tour emploient des boulangers, des charpentiers, etc.12 » Donc la thèse défendue par Mandeville soutient « que les vices individuels comme la cupidité, l'ostentation, l'orgueil ou l'envie ont un effet vertueux sur la vie économique et sont un formidable ressort de prospérité collective. Ainsi, Mandeville considérait les dépenses de luxe des riches comme une bénédiction économique : elles stimulent l'activité, l'industrie et l'emploi. Mais Mandeville prenait soin, assez logiquement, de condamner l'épargne et la sclérose des processus de thésaurisation. »13

L’idée selon laquelle les « vices privés font le bien public » a inspiré nombre d’auteurs dont Adam Smith, et cette croyance dirige actuellement le monde.

 

MANDEVILLE=DEVIL

 

DEVIL signifie DIABLE en anglais.

 

MAN DEVIL=La MAIN du DIABLE.

 

Dans le domaine socio-économique, « la MAIN invisible » est une expression d'Adam Smith évoquant l'idée que des actions guidées uniquement par l'intérêt personnel de chacun peuvent contribuer à la richesse et au bien-être de tous14. « Les libéraux, de droite comme de gauche, se relaient pour marteler l'idée cocasse selon laquelle la "main invisible" du marché nous nourrirait. La réalité est tout autre : cette main ne nous délivre que les miettes d'un gâteau que nous avons cuisiné avec une farine qui ne nous appartient pas mais qui pourrait parfaitement nous revenir. C'est le capital qui nous le doit et qui vit, tel un parasite, à nos crochets15. »

Derrière cette « main invisible » se cache la MAIN du DIABLE car les actions guidées uniquement par l'intérêt personnel plongent actuellement des milliards d'êtres humains dans la misère et en exterminent des millions.

 

La théorie de « la main invisible » dirige le monde et ce théorème fut un vrai soulagement pour les chefs d'entreprise « car il leur disait qu'en accumulant du bien, ils faisaient du bien, qu'en se servant ils servaient la société. Ils n'avaient pas à se sentir coupables de leur cupidité, loin de là ; ils pouvaient en être fier. Mais, si séduisante qu'elle paraisse aux patrons, cette théorie est parfaitement extravagante aux yeux de la grande majorité des autres, notamment après les scandales financiers et les agissements des PDG en cause qui ont tout sauf servi l'intérêt général16. » « L'antienne est connue : "Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain." En réalité, il n'y a rien d'automatique dans ce qui nous est présenté comme mécanique. La seule certitude, c'est que les profits d'aujourd'hui ne sont que... les profits d'aujourd'hui, dont les bénéficiaires disposent à leur guise (consommation personnelle, investissements, peut-être en France, et peut-être créateurs d'emplois, sans que cet effet ne soit cependant véritablement mesuré).(…) Donc cette formule est fausse et dévastatrice17. » Car les vices privés n'amènent pas la prospérité de tous, bien au contraire, et les 8,8 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté en France sont là pour nous le prouver.

 

La Fable des ABEILLES de Mandeville reflète ainsi l'idéologie capitaliste selon laquelle, pour construire une société juste, il vaudrait mieux compter sur les vices privés que sur les vertus.

Or les vices des capitalistes ne permettront jamais de créer une société juste car aujourd'hui c’est avant tout dans la spéculation et peu dans la production, au regard des profits engrangés, que le capital cherche toujours aussi furieusement à s’investir, et tous les gains faramineux réalisés dans la spéculation ne proviennent au bout du compte que d’une seule source : le profit fait sur le dos des travailleurs – les ABEILLES – dans la production.

Voilà pourquoi l’ensemble de l’organisation économique capitaliste s’étouffe dans sa propre graisse financière : d’un côté, il n’y a jamais eu autant d’argent dans l’économie, et de l’autre, cet argent qui répugne à s’investir dans le seul endroit où la richesse se crée, la production, parasite et étouffe cette dernière.

Aujourd'hui, il est recommandé de préférer le terme « investisseurs » pour désigner les détenteurs de profits à tout autre sobriquet du type « profiteurs », « capitalistes », « spéculateurs » ou « exploiteurs ». Car selon la théorie économique dominante, le profit est source d'investissement potentiel18. Xavier NIEL est l'un des capitalistes français qui investit le plus dans l'économie mais il n'investit pas la totalité de sa fortune et il dépense notamment une partie de ses profits, qu'il a accumulé grâce au travail de ses salariés, dans des caprices de riches comme des voyages en jet privé, des nuitées dans des hôtels de luxe, des achats immobiliers ou autres dépenses inutiles. Il a par exemple acheté en 2016 l’hôtel Coulanges, situé place des Vosges dans le Marais à Paris.

 

Image result for hotel coulange place des vosges

 

Il a alors déboursé la bagatelle de 31,5 millions d’euros pour s’offrir ce bâtiment classé aux monuments historiques. Pour l'instant, il habite dans un hôtel particulier parisien de 800 mètres carrés (et 2 000 mètres carrés de terrain), réplique du Trianon de Versailles, acquis en 2005 pour 11 millions d’euros...

Par conséquent, tout cet argent n'est pas investi dans la production ou dans l'objectif de créer des emplois, alors que Xavier Niel pourrait réduire le temps de travail de ses salariés de 35 à 32H, sans réduction de salaires, afin d'embaucher de nouveaux travailleurs. Mais Xavier NIEL ne le fait pas puisqu'il préfère maximiser ses profits pour agrandir son empire et accessoirement s'acheter des biens immobiliers lui permettant de vivre comme un ROI.

Le capitaliste ne pense qu'à ses profits, c'est tout ce qui le motive. Ainsi, le 18 novembre 2013, Xavier Niel, Marc Simoncini (PDG de Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (PDG de vente-privee.com), ont organisé un concours au théâtre de Paris en auditionnant 300 jeunes entrepreneurs de moins de 25 ans qui avaient une minute pour présenter leurs projets.

 

Image result for xavier niel 101 projet marc simoncini

 

Les trois PDG avaient décidé au préalable de sélectionner 101 projets en investissant 25 000 euros dans chacune de ces startups. Marc Simoncini a précisé le but de l'opération : « Bien sûr, nous attendons un retour sur investissement en entrant au capital de ces jeunes pousses19. » Ces capitalistes investissent ainsi leur argent afin d'avoir un « retour sur investissement », c'est-à-dire qu'ils veulent accaparer une partie de l'argent du MIEL produit par les abeilles. Donc c'est le profit potentiel qui les motive avant la volonté de créer des emplois et c'est ainsi que fonctionne le système capitaliste. Alors que si l'État, sous contrôle des citoyens, avait en sa possession les 190 milliards d'euros accaparés alors par les 10 plus grandes fortunes de France, nous aurions largement eu les moyens avec cette somme de financer les 300 projets de ces jeunes entrepreneurs. Mais étant donné que nous laissons les ROIS accaparer ces richesses et diriger notre pays, ces derniers n'ont financé que 101 projets sur les 300 et finalement beaucoup moins car lorsque les 101 lauréats ont connu les modalités de financement quelques mois plus tard, beaucoup d'entre eux ont refusé le prêt de 25 000 euros (avec 1 % d'intérêt) parce que si leur startup levait des fonds, la dette obligataire se transformait alors en action, ce qui signifie que les trois ROIS auraient pris des parts dans leur entreprise. Voilà pourquoi de nombreux de lauréats ont refusé ce prêt empoisonné.

À l'origine, les ROIS ont auditionné 300 jeunes entrepreneurs et ce chiffre était symbolique car 300 abeilles d'or ont été retrouvées dans le tombeau du père du premier ROI des Francs.

Donc Dieu nous fait comprendre que ces 300 jeunes entrepreneurs étaient des abeilles puisqu'ils ont passés des mois voir peut-être des années à mettre en place leur projet, alors que les ROIS – Xavier NIEL et ses deux compères – les ont auditionné pendant 1 minute et si les 101 abeilles avaient accepté leurs prêts et ensuite levé des fonds, les ROIS auraient pris le contrôle d'une partie du capital et empoché beaucoup d'or sans avoir travaillé pour l'obtenir.

Par ailleurs, le capitalisme permet à certaines abeilles de devenir des reines, car en cas de réussite de leur startups, ces jeunes entrepreneurs embaucheront des abeilles qu'ils exploiteront en accaparant la majeure partie du MIEL produit. Le système capitaliste fonctionne ainsi.

 

ABEILLE=1+2+5+9+12+12+5=46

 

Un homme possède 46 chromosomes.

 

Le chiffre 46 symbolise l'homme, car Dieu nous fait comprendre à travers l'ABEILLE que l'histoire de l'humanité se résume à une exploitation de l'homme par l'homme.

 

Désormais, Dieu demande aux ABEILLES de se révolter pour prendre la place de la REINE en prenant les RÊNES de l'économie.

 

 

Lors de ce concours mettant en concurrence ces 300 jeunes entrepreneurs, Xavier NIEL et ses deux compères avaient le rôle de César, et les jeunes étaient des gladiateurs qui se battaient entre eux pour vendre leur projet.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est niel-2.png.

 

César levait alors le pouce s'il était satisfait ou il le baissait s'il considérait que le gladiateur ne lui rapporterait pas assez de profits. Jules César n'a jamais été roi mais il l'est devenu aujourd'hui puisque nous vivons clairement dans une monarchie étant donné que ce sont des ROIS qui dirigent le pays et nous les avons fabriqués ces rois parce qu'ils sont le produit de notre labeur quotidien.

 

En 2013, Xavier NIEL a créé et financé avec plusieurs associés une école d'informatique appelée 42 et le nom de cette école est une référence au roman Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams, dans lequel 42 est la réponse à la grande question de la vie, de l'univers et de tout le reste.20

 

Le chiffre 42 est symbolique car le département 42 est celui de la LOIRE.

 

LOIRE=LE ROI

 

Xavier Niel est LE ROI puisqu'il possède une fortune de 8 milliards d'euros et il est le seul à pouvoir investir cet argent, alors qu'il doit sa fortune au travail collectif de ses salariés. On nous dit que les capitalistes sont indispensables à l'économie car leurs profits génèrent des investissements mais nous sommes capables de réaliser ces investissements et nous allons le prouver grâce à l'économie révolutionnaire afin de montrer que nous n'avons pas besoin d'un Xavier NIEL pour créer des entreprises et des emplois en France. Comme le dit Olivier Besancenot : « il y a un débat tronqué en France car on dit qu'on a besoin des investisseurs, le problème c'est qu'on a besoin d'investissements et le vrai débat, c'est qui contrôle justement ces investissements ? Est-ce une minorité de personnes qui va accaparer le fruit du travail des autres ou est-ce que, précisément, la collectivité peut s'emparer de ces investissements21 ? ».

Nous devons prouver que la collectivité peut s'emparer de ces investissements, et nous allons apprendre à le faire durant les prochaines années afin de montrer à toutes les abeilles de France que nous sommes capables de diriger l'économie et ainsi créer une société dans laquelle les fruits de nos réalisations seront redistribués entre toute la collectivité et non plus accaparés par une toute petite minorité d'individus.

 

Childéric, le père de Clovis a été inhumé à TOURNAI et j'ai expliqué précédemment que 300 abeilles d'or avaient été retrouvées dans son tombeau. J'ai ensuite fait la comparaison avec Xavier NIEL en expliquant que nous étions les ABEILLES qui fabriquent le NIEL, c'est-à-dire LE ROI, car nous lui laissons entre les mains les richesses que nous produisons.

 

NIEL=LINE

 

LINE signifie LIGNE en anglais, et j'ai indiqué précédemment que nous obtenions le mot « PAGE » avec la date de mort de Clovis.

 

À travers TOURNAI, LIGNE et PAGE, Dieu nous demande de TOURNER la PAGE en renversant les ROIS du capitalisme, car jamais dans l'histoire de l'humanité, le peuple, c'est-à-dire les ABEILLES, n'a eu le pouvoir entre les mains. Alors mettons un terme définitif à l'exploitation de l'homme par l'homme et écrivons les LIGNES d'une nouvelle PAGE de l'histoire de l'humanité.

 

 

NIEL=14X9X5X12=7560

 

Le code postal 7560 est celui de la commune de le ROUX.

 

Xavier Niel a écrit un livre avec Dominique ROUX, intitulé Les 100 mots de l'Internet.

 

À travers le LIVRE de Xavier Niel, Dieu nous prouve qu'il ÉCRIT chaque LIGNE de l'histoire humaine, et il nous fait comprendre que la ROUE tourne, car il nous demande de TOURNER la PAGE en prenant désormais la place de Xavier Niel et de tous les capitalistes qui dirigent l'économie.

 

Dominique ROUX est né un 1er mai, le jour de la fête du TRAVAIL.

 

Adolf Hitler est mort un 30 avril, c'est-à-dire la veille de la fête du TRAVAIL.

 

Adolf Hitler a dirigé le IIIe REICH.

 

Dieu nous fait ainsi comprendre que lorsque le RICHE sera mort, c'est-à-dire lorsqu'il aura disparu, le lendemain, il y aura du TRAVAIL pour tout le monde puisque les richesses ne seront plus accaparées par une minorité, donc elles seront enfin utilisées pour donner du TRAVAIL à tous les citoyens. Nous serons enfin LIBRES car le chômage n'existera plus, et nous pourrons travailler 30H, voir 28 ou 25H par semaine. Ce sera alors la FÊTE du TRAVAIL, parce qu'il n'y aura plus de cadences infernales, plus de pression, plus de concurrence, plus de harcèlement, plus de stress, plus de suicides, ce sera la liberté.

 

 

Xavier Niel est l'un des actionnaires du journal LE MONDE.

 

Actuellement, César dirige LE MONDE et nous serons enfin LIBRES quand nous lui aurons pris le pouvoir des mains. Que la révolution commence !

 

 

On nous dit que Xavier Niel est un génie donc si c'est le cas, il comprendra que Dieu existe et il investira ainsi sa fortune dans l'économie révolutionnaire afin d'obtenir un « retour sur investissement » : l'immortalité. Je l'accueillerai alors à bras ouverts s'il veut nous faire don de sa fortune ou même seulement une partie. Car j'étais comme lui avant de voir Dieu, je voulais me bâtir un empire mais j'ai changé de direction le jour où j'ai vu Dieu, et j'ai multiplié les signes pour que vous puissiez également voir son visage. Donc Xavier Niel aura désormais un choix à faire, la vie éternelle ou la vie temporaire de ROI sur Terre. Dieu est plus dur avec certains d'entre nous puisque l'immortalité coûtera 8 milliards d'euros à Xavier Niel, alors quelle va être le choix de cet homme qu'on nous dit si brillant ?

 

 

En 2016, lorsque j'ai mis en ligne ce site internet, Xaviel NIEL était alors la 129e fortune mondiale.

 

129=LI

 

Dieu nous fait ainsi comprendre qu'il écrit chaque LINE des PAGES de l'histoire de l'humanité, et il nous demande désormais de prendre le stylo en main afin d'écrire nous-même la suite de l'histoire dans laquelle les peuples renverseront les rois pour prendre le pouvoir en main afin de redistribuer équitablement les richesses de la Terre entre chaque être humain. Que la révolution commence !

 

 

Partage du territoire entre les fils de Clovis

Les Francs ont une vision patrimoniale de leur royaume. Clovis partage son royaume entre ses quatre fils, ce qui favorise les guerres entre les héritiers. La carte du pays évolue au gré des guerres, des crises et des héritages : le royaume de Clovis est vite divisé entre Neustrie, Austrasie et Aquitaine, qui deviennent avec la Bourgogne conquise par les fils de Clovis dans les années 530, les divisions politiques majeures de la « Gaule » au VIe siècle et au VIIe siècle. Les Francs s'étendent à l'est.

 

Sous les Mérovingiens la période de régression amorcée dès le Bas-Empire continue. La population diminue aux VIe et VIIe siècles sous le coup des épidémies, notamment celles de la peste. La désorganisation liée aux invasions barbares contribue à la disparition des artisans spécialisés qui avaient fait la renommée de la Gaule romaine. Les routes romaines ne sont plus entretenues. Le rare transport des marchandises se fait par voie fluviale. Le grand commerce s'arrête presque totalement et une économie autarcique autour des grands domaines, les vici, se développe. Beaucoup de paysans perdent leur liberté car ils se « donnent » aux puissants en échange de leur protection. Le terme franc finit par désigner les hommes libres, qu'ils soient d'origine germanique ou gallo-romaine, mais ils sont de moins en moins nombreux.

À partir du début du VIIe siècle, le pouvoir royal s'affaiblit au profit de l'aristocratie franque, et surtout aux « maires du palais » (major domus), sorte de premiers ministres. En effet les rois mérovingiens n'ont plus de terres à distribuer à leurs guerriers et sont donc abandonnés par ceux-ci. La famille des Pippinides originaire d'Austrasie, s'empare des mairies du palais d'Austrasie puis de Neustrie. Elle remet la Provence, la Bourgogne et l'Aquitaine, devenues quasi-indépendantes, dans l'orbite mérovingienne et entame la conquête de la Frise au nord du royaume. L'un des plus fameux maires du palais, Charles Martel, repousse en 732 une armée musulmane non loin de Poitiers. Pour récompenser ses fidèles, il confisque les immenses biens fonciers de l'Église qu'il leur redistribue. Ceci lui permet de s'assurer de leur fidélité sans se défausser de ses propres biens. Son fils Pépin le Bref fait enfermer dans un couvent le dernier roi mérovingien, Childéric III, puis se fait élire roi par les guerriers francs en 751. Il prend aussi la précaution de se faire sacrer en compagnie de ses deux fils en 754 par le pape. Cela lui donne une légitimité nouvelle, le roi des Francs est désormais investi par Dieu d'une mission de protection de l'Église. De plus, en détenant la force morale du droit divin, il a la charge de « diriger les peuples que Dieu lui confie » selon le dogme catholique, au nom de l'Église, et sous la direction du pape. Mais cette légitimité a un coût politique, celui de la fidélité à l'Église, et à celui qui la dirige, le pape Zacharie, qui, de Rome, donne son assentiment au changement de dynastie. C'est le début d'une longue collaboration, souvent orageuse, avec les Carolingiens et leurs lointains héritiers du Saint-Empire romain germanique. A sa mort, la dynastie mérovingienne a vécu. Commence le règne de la dynastie carolingienne.22

 

Le règne de Charlemagne

Le royaume est alors partagé entre les deux fils de Pépin le bref, Carloman et Charles mais la mort précoce de Carloman permet à Charles de régner sur un royaume des Francs unifié. Cependant, du fait de la faiblesse du commerce et faute de ressources financières suffisantes, Charlemagne est confronté au même problème que ses prédécesseurs : il doit s'étendre en permanence pour entretenir ses vassaux et éviter la dissolution de ses possessions.

 

L'armée et la guerre à l'époque de Charlemagne

Le principe fondamental de l'armée de Charlemagne reste celui de l'armée franque : elle est composée par les hommes libres qui ont le droit et le devoir de participer à l'armée (y compris ceux des territoires récemment conquis). L'armée peut être convoquée chaque année pendant la période de guerre (printemps-été). De fait sur les 46 années du règne de Charlemagne, on ne trouve que deux années où il n'y ait pas eu de convocation de l'armée (790 et 807).

Les historiens estiment les effectifs potentiellement mobilisables de 10 000 à 40 000 hommes.

Concrètement, il y a chaque année une assemblée des grands du royaume, censés représenter l'ensemble du peuple des libres, couramment appelée lors du champ de mai ; cette assemblée prend diverses décisions (ou plutôt : entérine les décisions du roi) et en particulier celle de lancer une expédition contre tel ou tel ennemi. Cette décision est diffusée auprès des intéressés, soit par les vassaux directs du roi auprès de leurs dépendants, soit par les comtes, évêques et abbés auprès des habitants de leur ressort. Chaque guerrier mobilisé doit apporter son équipement et ses vivres pour trois mois et se rendre au point de rassemblement de l'armée (ou des différents corps prévus).

 

 

 

La consolidation et l'élargissement du territoire

Pendant tout son règne, il tente de les fidéliser par tous les moyens en leur faisant prêter serment, en leur allouant des terres (seule richesse de l'époque) qu'ils devaient lui restituer à leur mort, et en envoyant des missi dominici.

 

Les missi dominici

Il s'agit probablement d'un emprunt à l’Église adapté aux nécessités de l’État. S'inspirant de la division de l'Église en archevêchés comprenant plusieurs diocèses, Charlemagne répartit l'Empire en de vastes circonscriptions (missatica) comprenant chacune plusieurs comtés. Dans chacune de ces circonscriptions, deux envoyés impériaux, les missi dominici, un laïc et un ecclésiastique, sont chargés de surveiller les fonctionnaires, de noter les abus, d'interroger le peuple et de faire chaque année rapport sur leur mission. Rien de plus salutaire qu'une telle institution pourvu toutefois qu'elle ait un pouvoir de sanction. Or, elle n'en a aucune car les fonctionnaires sont pratiquement inamovibles. On ne découvre nulle part que les missi dominici aient réussi à redresser les défauts qu'ils ont dû partout noter en quantité ; la réalité a été plus forte que la bonne volonté de l'empereur.23

 

L'Empire carolingien

Pour pérenniser son empire naissant, il doit chaque année réunir son armée et la lancer vers de nouvelles conquêtes. En 774, déjà, Charlemagne intervenait en Italie et défaisait Didier, roi des Lombards, qui menaçait de nouveau le pape, et s'emparait de ses États. Par ailleurs, en 774, l'exarchat byzantin de Ravenne n'est tombé que 23 ans plus tôt et c'est donc une région très cultivée qui passe sous domination franque. Une fois seul maître du royaume franc, il agrandit son royaume vers le nord et l’est (Bavière, Saxe, Frise), vers l’ouest (Bretagne) et vers le sud (nord de l’Èbre en Espagne en 778, établissant des marches). Il fait, à partir de 772, une guerre acharnée aux Saxons, qui, commandés par Witikind, lui opposent une vigoureuse résistance. Il n'achève de les soumettre qu'en 804 ; il en déporte un certain nombre pour prévenir leurs révoltes. Sa lutte contre les peuples païens, dont les Saxons, et leur conversion (forcée de fait) au christianisme a ainsi surtout un caractère d'action politique, lui permettant de pacifier un peuple qui menaçait son empire, et ne constitue pas une guerre menée au nom de la chrétienté.

 

Les pouvoirs que s'arroge Charlemagne sont très vastes : il légifère beaucoup, y compris en matière dogmatique (introduction du Filioque), et il nomme les évêques. Il ne reconnaît aucun pouvoir au-dessus de lui. Il est le défenseur du monde chrétien, et l'organise. Il fait d'Aix-la-Chapelle (Aachen, en Allemagne) sa capitale, où il fonde une école pour les cadres de l'empire qui y apprennent un minimum d'éducation en matière d'administration, de lecture, de religion. Les grands du royaume y envoient leurs fils y étudier. Il intègre également dans sa suite des hommes de tout l'empire et de toutes ethnies : Saxons, Lombards, Goths.24

 

Élargi par la conquête à l'Est jusqu'à l'Elbe et au Danube, au sud jusqu'à Bénévent et jusqu'à l'Èbre, la monarchie franque, à la fin du VIIIe siècle, renferme à peu près tout l'Occident chrétien. Les petits royaumes anglo-saxons et espagnols, qu'elle n'a pas absorbés, ne sont qu'une quantité négligeable et ils lui prodiguent d'ailleurs les témoignages d'une déférence qui pratiquement équivaut à la reconnaissance de son protectorat.25

 

Le couronnement impérial

Pour se faire sacrer empereur, Charlemagne a besoin de l'accord du pape. « La relation qui unit le pape Hadrien et Charlemagne est celle d'une rivalité cordiale et d'un échange de bons procédés. Charlemagne s'appuie sur l'Église pour cimenter son empire et faire valoir sa suzeraineté sur les États pontificaux, tandis qu'Hadrien bataille diplomatiquement mais fermement pour obtenir l'autonomie ecclésiastique, et s'emploie à bâtir méticuleusement un domaine pontifical, qui durera jusqu'au XIXe siècle. Malgré des rapports généralement chaleureux, et leur fréquente coopération sur les questions religieuses, l'extension de l'autorité de Charlemagne en Italie demeure un élément de tension entre les deux hommes.

Hadrien réfute avec vigueur l'adoptianisme, hérésie enseignée notamment par Félix, évêque d'Urgell, et Elipandus, archevêque de Tolède, selon laquelle le Christ ne serait pas le fils de Dieu par nature mais par adoption après son baptême dans le Jourdain. Hadrien s'attire les bonnes grâces de Constantinople en prenant parti contre les iconoclastes lors du deuxième concile de Nicée en 787. Le pape confirme les décrets du concile, tandis que Charlemagne les refuse, en partie à cause d'un terme mal traduit en latin. »26

Le mort du pape Hadrien le 25 décembre 795 joue en la faveur de Charlemagne. Hadrien est remplacé par Léon III, dont la position à Rome est beaucoup plus faible que celle de son prédécesseur face à la hiérarchie ecclésiastique et face à la noblesse romaine, bien qu’il ait été élu très rapidement et très facilement. Il est notamment poursuivi par des rumeurs sur l’immoralité de son comportement. Léon III est donc très dépendant de la protection de Charlemagne.27

Le jour de Noël de l'an 800, Charlemagne est ainsi couronné empereur d'Occident par le pape Léon III. Il se montre courroucé que les rites de son couronnement soient inversés au profit du pape. En effet, ce dernier lui dépose subitement la couronne sur la tête alors qu'il est en train de prier, et ensuite seulement le fait acclamer et se prosterne devant lui. Une manière de signifier que c'est lui, le pape, qui fait l'empereur – ce qui anticipe sur les longues querelles des siècles ultérieurs entre l'Église et l'Empire. Selon Eginhard, le biographe de Charlemagne, l'empereur serait sorti furieux de la cérémonie : il aurait préféré que l'on suive le rituel byzantin, à savoir l'acclamation, le couronnement et enfin l'adoration – c'est-à-dire, selon les Annales Royales, le rituel de la proskynèse (prosternation), le pape s'agenouillant devant l'empereur. C'est en se souvenant de cet épisode que Napoléon prend soin, un millénaire plus tard, lors de son couronnement en présence du pape, de se poser la couronne lui-même sur la tête.

Charlemagne considère que la dignité impériale ne lui est conférée qu'à titre personnel, pour ses exploits, et que son titre n'est pas appelé à lui survivre. Dans ses actes, le souverain se titre « empereur gouvernant l’Empire romain, roi des Francs et des Lombards » (Karolus, serenissimus augustus, a Deo coronatus, magnus et pacificus imperator, Romanum gubernans imperium, qui et per misericordiam Dei rex Francorum et Langobardorum).

Avec ce sacre, Charlemagne est désormais présenté comme un « nouveau David », un Christus domini (un « prêtre-roi »).

 

Mort de Charlemagne

Après 46 ans de règne, Charlemagne meurt le 28 janvier 814 à Aix-la-Chapelle, d'une affection aiguë qui semble avoir été une pneumonie.28

 

 

Charlemagne est devenu empereur d'Occident le 25 décembre 800 grâce notamment à la mort du Pape HADRIEN, le 25 décembre 795, car le nouveau Pape Léon III n'avait pas le charisme et l'autorité d'Hadrien pour s'opposer à son sacre.

Charlemagne est mort en 814 à Aix-la-chapelle, une ville fondée par le romain Grenus sous le règne de l'empereur HADRIEN. Le prénom HADRIEN est donc lié à l'histoire de Charlemagne.

HAD=814

HAD RIEN

Charlemagne est mort en 814, et à partir de là, plus RIEN, puisque Dieu a éteint la lumière étant donné que Charlemagne a couru toute sa vie pour multiplier les conquêtes en semant la mort afin de diriger une partie du monde.

 

CHARLEMAGNE=MAGNE

MAGNE-TOI signifie familièrement DEPÊCHE-TOI.

La course aux richesses est le but poursuivi par de nombreux hommes sur Terre tout au long de leur vie, mais au final ils n'en tirent RIEN parce qu'une fois la lumière éteinte, ils se retrouvent seuls dans l'obscurité pour l'éternité.

 

Charlemagne a été SACRÉ empereur en 800, et il est mort en 814.

SACRE=SACER

Quand Rome a détruit Carthage en 146 av. J.-C., la ville a été déclaré « SACER » (maudite) par les Romains.

Carthage a été fondée en 814 av. J.-C.

Charlemagne est mort en 814.

Carthage a été détruite en 146 av. J.-C.

146 se prononce SANG 46.

Charlemagne a fait couler le SANG pendant ses 46 ans de règne.

Dieu associe ainsi Carthage et Charlemagne.

Les signes concernant Carthage symbolisent la démocratie car la ville a notamment été fondée par la reine ELYSSA.

Actuellement nous ÉLISONS un président de la République qui siège au palais de l'ÉLYSÉE.

Par ailleurs, Carthage a été fondée par des colons phéniciens de Tyr en 814 av. J.-C. Le nom « Carthage » provient du phénicien Qart-Hadašt qui signifie en arabe « ville NEUVE ».

Le masculin de NEUVE est NEUF.

NEUF=9

Carthage fut fondée en 814, et avec le 9, nous obtenons le chiffre 1984.

Mohamed Bouazizi est né en 1984 en Tunisie (pays où se situait Carthage). Son immolation par le feu, le 17 décembre 2010, est à l'origine des émeutes qui ont provoqué le déclenchement de la révolution tunisienne évinçant le dictateur Ben Ali.

Mohamed Bouazizi est donc à l'origine de la naissance de la démocratie en Tunisie. Son suicide a alors fondé des « villes NEUVES ».

Carthage a été fondée par les phéniciens de TYR.

La démocratie nous permet de TIRER sur le diable, le jour de l'élection présidentielle.

 

Je récapitule les signes : Charlemagne a été SACRÉ empereur, et il est mort en 814. Carthage fut fondée en 814 av. J.-C.

SACER=SACRE

Le mot « SACER » est associé à la destruction de Carthage en 146 av. J.-C., et Charlemagne a versé le SANG pendant ses 46 ans de règne.

Charlemagne a été SACRÉ empereur d'Occident, donc Dieu veut nous faire comprendre que de nombreux pays du monde sont ravagés par la destruction, à cause de l'Occident impérialiste qui mène des guerres aux quatre coins du monde. Nous en sommes responsables puisque nous SACRONS les responsables de ces guerres à chaque élection présidentielle. Charlemagne est parfois considéré comme le père de l'Europe et aujourd'hui l’Europe sème la destruction dans de nombreux pays, que ce soit directement, ou en étant complice de la politique internationale des États-Unis, dans ce duo arrogant et hypocrite appelé « Occident ». « Car qui a détruit l’État irakien, son économie, son armée, ses soins de santé, son système éducatif, pour faire main basse sur le pétrole et protéger les pétromonarchies féodales ? L’Occident. Qui a détruit l’État libyen en s’alliant à la section libyenne d’Al-Qaïda et à la maffia de Benghazi, plaque tournante du trafic d’êtres humains en Méditerranée ? L’Occident. Qui a détruit l’État afghan, d’abord en 1979 en envoyant le terroriste ben Laden pour renverser le gouvernement de gauche, puis en 2001 en envahissant le pays et en s’alliant aux pires seigneurs de guerre ? L’Occident. Qui a détruit l’État somalien en envahissant le pays en 1992, puis en envoyant l’armée éthiopienne en 2006 renverser un gouvernement gênant dans ce pays stratégique pour contrôler l’Océan indien ? L’Occident. Qui a décidé en 2011 de détruire l’État syrien et son économie en s’alliant avec les Saoud et le Qatar pour envoyer une armée de terroristes afin de contrôler l’ensemble du Moyen-Orient ? L’Occident. Qui arme l’Arabie saoudite pour écraser les démocrates au Bahreïn et au Yémen ? L’Occident. Qui finance Israël, le flic du Moyen-Orient et du pétrole, pour martyriser et chasser le peuple palestinien ? L’Occident. Qui déstabilise et renverse les gouvernements trop indépendants en Ukraine, en Côte d’Ivoire et ailleurs, plongeant ces pays dans le chaos ? L’Occident. »29

L'Occident sème ainsi la destruction sur la Terre, à l'instar de Charlemagne, l'empereur d'Occident, durant son règne, et nous sommes responsables aujourd'hui des guerres qui ensanglantent le monde parce que nous votons pour le SACRE de Charlemagne à chaque élection présidentielle.

En France, les rois du capitalisme ont été SACRÉS en 2007 lorsque Nicolas Sarkozy a été élu lors de l'élection présidentielle. Dieu associe Sarkozy à Charlemagne car ce dernier est mort un 28 janvier et Sarkozy est né un 28 janvier. En prenant exemple sur Charlemagne qui aimait faire la guerre, Sarkozy a initié la guerre en Libye en 2011 pour enrichir les rois du capitalisme français. Mais depuis cette intervention militaire, le pays est plongé dans un chaos sanglant, ravagé par des combats continus entre milices islamistes rivales.

Au sens figuré, un ALIBI est un argument invoqué pour échapper à une accusation, même non juridique.

En 2011, L'ALIBI de Sarkozy pour piller les richesses de LA LIBYE, était de nous faire croire qu'il voulait intervenir militairement dans le pays afin de venir en aide au peuple libyen opprimé par Mouammar Kadhafi. Or c'était un mensonge car cette guerre contre la Libye avait pour objectif de voler les 30 milliards de dollars de ressources annuelles du pétrole libyen et du gaz dont les ressources sont très importantes30. En 2015, la presse américaine a révélé l'affaire dite de l'emailgate : une série d'emails d'Hilary Clinton, l'ancienne secrétaire d'État américaine, qui furent rendus publiques et dévoilèrent des documents relatifs à l'intervention française en Libye. Un mémo liste cinq facteurs motivant l’engagement du président Sarkozy à mener cette guerre : un désir d’obtenir une plus grande partie du pétrole libyen ; accroître l’influence française en Afrique du Nord ; améliorer sa situation politique intérieure en France ; offrir à l’armée française une chance de rétablir sa position dans le monde ; et répondre à l’inquiétude de ses conseillers concernant les plans à long terme de Kadhafi de supplanter la France comme puissance dominante en Afrique de l’ouest — le gouvernement voit notamment d'un mauvais œil le projet de Kadhafi d'introduire une nouvelle devise panafricaine pour supplanter le Franc CFA, basée sur le dinar or libyen et appuyée par des réserves secrètes d'or d'une valeur de 7 milliards de dollars.

Un autre mémo, daté du 5 mai, évoque des vols humanitaires organisés mi-avril 2011, qui auraient compté parmi les passagers des cadres de Total, de Vinci, et de l'EADS. Bernard-Henri Lévy, intermédiaire entre le président français et les insurgés, aurait fait savoir aux responsables du CNT qu’ils « avaient une dette envers la France au vu de son soutien précoce et que Sarkozy avait besoin de quelque chose de tangible à présenter aux leaders politiques et économiques français. » Selon une note de septembre 2011, Nicolas Sarkozy aurait exhorté les Libyens à réserver 35 % de leur industrie pétrolière à des entreprises françaises, en particulier Total. Alors que la France représentait 9,7 % des exportations libyennes en 2012, elle devient en 2014 le deuxième client de la Libye, avec 13,1 % des exportations. Elle devance alors la Chine (qui voit sa part des exportations chuter de 12,4 % à 4 % dans le même temps) ainsi que l'Allemagne, mais reste derrière l'Italie, ancienne puissance coloniale du pays. En 2013, le pétrole représentait 97,31 % des exportations libyennes.31

L'ALIBI de Sarkozy était donc basé sur un mensonge car il voulait uniquement faire la guerre pour piller les richesses de LA LIBYE. Les grands médias, bien évidemment complices, ont soutenu l'ALIBI de Sarkozy en nous faisant croire que l'intervention française avait uniquement pour but de venir en aide au peuple libyen. « Il faut alors se souvenir de cette phrase du Premier ministre britannique Lloyd Georges, en 1914, qui disait : ''Si les gens savaient à propos de la guerre, elle serait arrêtée tout de suite mais les gens ne savent pas et ne peuvent pas savoir.'' Il est très important que les gens réfléchissent que dans chaque guerre, on applique les principes de la propagande de guerre, car on ne peut pas dire évidemment qu'on fait la guerre pour le pétrole, pour le gaz, pour le fric, etc., donc il faut travailler l'opinion publique et premièrement, en cachant ses intérêts32. » « Il faut ainsi commencer par bien s’informer sur les guerres et ne pas tomber dans le piège de la propagande. Se mobiliser à travers des mouvements pour la paix. Mais il faut surtout comprendre la nature fondamentale de ces conflits. Vous connaissez la chanson, les grandes puissances n’ont pas de principes, seulement des intérêts. Ce n’est pas pour les droits de l’homme ou la démocratie que l'armée française et l’Otan larguent des bombes. Sinon, comment expliquer qu’au moment où François Hollande appellait à mettre un terme à la dictature en Syrie, Manuel Valls signait des contrats d’armement en Arabie saoudite, l'une des dictatures les plus sanglantes de la Terre ? Ces guerres répondent avant tout à des intérêts stratégiques. Il n’y a pas de guerre humanitaire. Ce sont des guerres pour le fric. C’est pour avoir accès aux matières premières, pour profiter d’une main-d’œuvre bon marché et trouver des débouchés pour leurs capitaux que les grandes puissances cherchent à se partager le monde, à coup de bombes s’il le faut. Derrière ces guerres, il y a donc une autre guerre, celle d’un système économique basé sur la concurrence et la course au profit maximum. »33

Aujourd’hui, l'Irak, la Libye ou encore la Syrie, sont plongés dans le chaos, à cause de la politique de l'Occident impérialiste. Par conséquent, à travers, la LIBYE, Dieu nous demande de ne plus croire l'ALIBI de l'Occident quand il nous dit qu'il intervient militairement pour sauver les peuples, car tout ce qu'il désire, c'est uniquement les voler, quitte à ravager leurs pays.

 

Les hommes politiques comme Sarkozy, Hollande et Macron sont de véritables fléaux parce qu'ils ne sèment que la destruction autour d'eux. Donc il temps de TOURNER une nouvelle PAGE de l'histoire en arrêtant de SACRER Charlemagne, car en votant pour ces hommes politiques, nous SACRONS les rois du capitalisme, ceux que Sarkozy, Hollande et Macron servent en menant des guerres avec l'argent de nos impôts pour agrandir leur empire.

 

CHARLEMAGNE=3+8+1+18+12+5+13+1+7+14+5=87

 

Le chef-lieu du département 87 est la ville de LIMOGES.

 

Dieu nous donne ainsi le message suivant : « LIMOGE ces hommes politiques de leur poste parce qu'ils servent Charlemagne donc ils multiplient les guerres en ensanglantant la planète pour enrichir ce roi maudit. »

Charlemagne a été SACRÉ empereur d'Occident le 25 décembre 800 (25 12 800).

25X12X800=240000

240000=20 04 00

Adolf Hitler est né un 20 04 (20 avril).

Le double 00 symbolise des yeux car à travers ce signe, Dieu nous montre qu'Adolf Hitler et Charlemagne appartiennent à la même RACE d'individus puisque ce sont des assassins, à l'instar de Sarkozy, Hollande et Macron, qui sèment la mort et la destruction en menant des guerres impérialistes pour permettre à une minorité de rois d'agrandir leur empire.

SACRE=CESAR=RACES

Adolf Hitler avait établi une hiérarchie des RACES, il a alors exterminé des RACES qu'il jugeait inférieures.

RACES signifie COURSES en anglais.

Charlemagne et les rois actuels, qui mènent des guerres impérialistes, ne tuent pas des hommes spécifiquement à cause de leur appartenance à une prétendue RACE, mais parce qu'ils mènent une COURSE au pouvoir : ils se MAGNENT pour gagner un maximum de richesses durant leur vie sur Terre, donc ils sèment la mort et la destruction sur leur passage. Ainsi, nous assistons chaque jour à des bombardements, des quartiers dévastés, des attentats, des assassinats, des tortures, des populations terrorisées par des régimes sanguinaires, des réfugiés survivant dans des conditions infâmes. Cela se passe en Syrie, en Turquie, en Israël, dans les territoires palestiniens occupés. C’est en Irak, en Libye, au Yémen, au Nigeria ou en Afghanistan. C’est à des milliers de kilomètres d’ici mais même ceux qui veulent ne pas voir ne peuvent pas faire comme si cela n’existait pas, parce que les victimes de ces guerres sont jetées sur les routes par centaines de milliers et frappent aujourd’hui à nos portes. Et ce n’est pas un hasard car notre gouvernement est coresponsable de cet enfer. Parce qu’il bombarde en Irak et en Syrie. Parce qu’il apporte son soutien à l’État d’Israël, au gouvernement turc et aux dictatures du Golfe. Parce qu’il manœuvre en Afrique pour que la bourgeoisie française continue d’exploiter les richesses de ce continent. Cette barbarie ne peut pas ne pas rejaillir sur nous34. Ainsi, entre janvier et août 2015, 350 000 migrants sont entrés en Europe, et en septembre 2015, suite à l'émotion suscitée dans le monde entier après la mort en pleine mer d'un enfant de 3 ans, Aylan, certains pays de l'Union européenne ont décidé d'accueillir des migrants. François Hollande a alors décidé d'en accueillir seulement 24 000, et c'est un chiffre symbolique puisque Charlemagne a été sacré le 25 décembre 800 (25 12 800).

25X12X800=240000

La France aurait dû accueillir au moins 240 000 migrants car elle était responsable avec ses alliés du chaos qui ravageait le Moyen-Orient et l'Afrique, mais elle n'a accepté d'en accueillir que 24 000.

À travers le chiffre 24 000, Dieu nous fait comprendre que ces migrants frappent à nos portes parce que nous avons SACRÉ Charlemagne lors de l'élection présidentielle, donc il a mené des guerres aux quatre coins du monde et forcé ainsi des millions d'êtres humains à fuir la guerre et la misère.

Le code postal 24000 est celui de la ville de PÉRIGUEUX.

Un GUEUX est une personne qui vit dans la misère et est réduite à la mendicité.

Lorsque François Hollande a décidé d'accueillir 24 000 migrants, il a refusé d'accueillir les migrants économiques, c'est-à-dire ceux qui fuyaient la misère. Hollande les considérait ainsi comme des GUEUX dont la vie ne vaut rien, puisqu'il se fichait royalement que ces miséreux PÉRISSENT en essayant de franchir des frontières fermées. Et nous pouvons alors faire une comparaison entre François Hollande et Adolf Hitler, car Hollande considère l'étranger comme un sous-homme, un GUEUX, donc il n'a aucun remord à le laisser crever de faim ou le tuer en fermant les frontières de son pays.

Et comprenez-bien que cet afflux de migrants est la conséquence de la COURSE menée par une minorité d'hommes pour accaparer les richesses de la Terre et dominer le monde.

 

J'ai ainsi expliqué que le chiffre 240000 symbolise le SACRE de Charlemagne mais également Adolf Hitler.

240000=20 04 00

Adolf Hitler est né un 20 04.

00=ce sont également les yeux de Dieu.

Dieu te fait comprendre qu'il te verra dans l'isoloir si tu SACRES Adolf Hitler le jour de l'élection présidentielle.

En 2007, lors de l'élection présidentielle, j'ai voté pour le SACRE des rois du capitalisme en votant pour Nicolas Sarkozy car je n'avais pas encore vu Dieu à ce moment-là, donc je n'ai pas pu déchiffrer le signe suivant qui m'aurait permis de comprendre que je ne devais pas voter pour Adolf Hitler.

NICOLAS=14+9+3+15+12+1+19=73

SARKOZY=19+1+18+11+15+26+25=115

73+115=188

188 se prononce SANG 88.

88=HH

HH est le sigle de Heil Hitler, le salut nazi.

Dieu associe Nicolas Sarkozy à Adolf Hitler car lorsqu'il était au pouvoir, Sarkozy a mené une politique responsable de l'extermination de millions d'êtres humains chaque année, en permettant notamment aux actionnaires du CAC 40 d'accaparer des profits phénoménaux – dont une partie provenait des pays du Tiers Monde – alors que nous aurions pu sauver la vie de millions d'enfants chaque année en éradiquant la malnutrition avec une partie de ces profits. Par ailleurs, en 2011, Nicolas Sarkozy a mené une guerre impérialiste en Libye donc c'est de ma faute puisque je lui ai donné l'opportunité de le faire en votant pour lui en 2007, et je suis ainsi responsable du SANG, qui depuis, coule quotidiennement dans ce pays. Alors ne vote pas pour le SACRE de Charlemagne ou bien tu seras complice d'un véritable massacre pendant 5 ans. Lorsque l'armée française est intervenue en Libye, le ministre des Affaires étrangères, c'est-à-dire le ministre de la guerre, était alors Alain Juppé, qui est actuellement le maire de Bordeaux, une ville mondialement célèbre pour son VIN, et le VIN à la couleur du SANG, car Dieu t'envoie des signes clairs pour que tu ne votes pas en faveur de ces bouchers qui ensanglantent la planète afin d'enrichir une minorité de rois.

 

 

Charlemagne est mort à Aix-la-Chapelle, une ville fondée par l'empereur romain HADRIEN, et ce dernier est célèbre pour avoir construit le fameux mur d'Hadrien.

Aujourd'hui, Dieu casse le mur, il laisse passer la lumière pour que tu puisses enfin voir son visage, et le vrai visage de ceux qui nous dirigent.

HADRIEN=HAD RIEN

HAD=814

RIEN=NIER

Tu peux NIER les signes et faire semblant de ne RIEN voir, mais dans le titre du roman 1984, il y a le chiffre 814, donc Dieu te fait comprendre qu'il est Big Brother. Il écrit chaque ligne de l'histoire de l'humanité et il te surveille à chaque instant parce qu'il te teste afin de donner l'immortalité uniquement à ceux qui suivront son message à la lettre, étant donné qu'il n'accepte que les meilleurs dans son royaume, c'est-à-dire ceux qui se battent pour aider leur prochain.

Dans les médias, les historiens aux ordres de César te diront peut-être que le prénom HADRIEN s'écrivait également ADRIEN, et par conséquent, le chiffre 8 obtenu avec le H s'annule. Alors tu devras te méfier de ceux ou celles qui essayeront de décrédibiliser les signes de Dieu car tu dois toujours garder la foi et ainsi te battre contre le système en place pour obtenir la vie éternelle.

 

Charlemagne est mort en 814 à Aix-la-Chapelle, et Carthage a été fondée en 814 av. J.-C. Dieu associe également Carthage et Charlemagne puisque les deux ont voulu rivaliser avec Rome.

En effet, « à partir de 794, Charlemagne choisit Aix-la-Chapelle, carrefour routier en Austrasie, pour y fixer sa future résidence de style impérial. Il lance de grands travaux pour transformer cette villa thermale de sources chaudes, afin d'imiter l'Empire romain et de rivaliser avec l'exubérance du palais des Blachernes, à Byzance. Notker le Bègue se fait l'écho de cette ambition : ''Son ardeur à bâtir d'après ses propres plans et dans son pays natal, une basilique beaucoup plus belle que les ouvrages des anciens Romains fut telle qu'il eut bientôt le plaisir de jouir de l'accomplissement de ses vœux.'' »35

Charlemagne voulait ainsi devenir César.

1 000 ans séparent la naissance de Carthage (fondée en 814 av. J.-C. par les phéniciens de TYR), de la mort de Charlemagne en 814.

Adolf Hitler a déclaré que le IIIe Reich durerait 1 000 ans.

Dans la Bible, le diable est enchaîné pendant 1 000 ans avant d'être libéré.

Le chiffre 1 000 symbolise le diable et à travers les phéniciens de TYR, Dieu nous demande de TIRER sur le diable le jour de l'élection présidentielle.

Lors de la prochaine élection présidentielle, Dieu nous demande ainsi de TIRER sur Charlemagne en votant pour L.O. et le NPA.

Nous devons tuer Charlemagne pour que les GUEUX soient enfin considérés comme des hommes.

Les habitants de Périgueux sont appelés les PÉRIGOURDINS.

Un GOURDIN (ou massue) est l'une des armes les plus primitives qui semble avoir été universellement utilisée par l'homme.

Notre GOURDIN est notre bulletin de vote.

Le GUEUX PÉRI par millions chaque année car nous nous servons de notre bulletin de vote comme d'un GOURDIN, donc lorsque nous sacrons le nazi-capitalisme le jour de l'élection présidentielle, nous fracassons le crâne de 50 millions d'êtres humains en 5 ans, dont notamment 30 millions d'enfants de moins de 5 ans.

Nous devons désormais nous servir de notre GOURDIN pour fracasser le crâne d'Adolf Hitler et non celui de nos frères et sœurs.

 

 

Bilan du règne de Charlemagne

À y regarder de près, on aperçoit que le règne de Charlemagne n'est que la continuation et comme le prolongement de celui de son père Pépin le Bref. Aucune originalité n'y apparaît : alliance avec l'Église, lutte contre les païens, les Lombards et les Musulmans, transformations gouvernementales, souci de réveiller les études de leur torpeur, tout cela se rencontre en germe déjà sous Pépin. Comme tous les grands remueurs d'histoire, Charles n'a fait qu'activer l'évolution que les besoins sociaux et politiques imposaient à son temps. Son rôle s'adapte si complètement aux tendances nouvelles de son époque qu'il en paraît être l'instrument et qu'il est bien difficile de distinguer dans son œuvre ce qui lui est personnel et ce qu'elle doit au jeu même des circonstances.

 

La politique religieuse

Charlemagne a joué un rôle important dans le fonctionnement de l'Église, ainsi que dans le domaine théologique.

Grâce au zèle et à la vigilance de l'empereur, l'Église jouit d'une sérénité, d'une autorité, d'une influence et d'un prestige qu'elle n'avait plus connus, depuis Constantin. Charles étend sa sollicitude aux besoins matériels du clergé, à son état moral et à son apostolat. Il comble de donations les évêchés et les monastères et les place sous la protection d’« avoués » nommés par lui ; Il rend la dîme obligatoire dans toute l'étendue de l'Empire. Il prend soin de ne proposer aux diocèses que des hommes aussi recommandables par la pureté de leurs mœurs que par leur dévouement ; Il seconde sur les frontières l'évangélisation des Slaves.

 

La politique économique

Charlemagne abandonna définitivement la frappe de l'or devenu trop rare en Occident pour pouvoir alimenter les ateliers monétaires. Il n'y eut plus dès lors que des monnaies d'argent. Ce qui restait de l'impôt romain a disparu à la fin de l'époque mérovingienne ou s'est transformé en redevances usurpées par les grands. Deux sources alimentent encore le trésor impérial : l'une intermittente et capricieuse : le butin de guerre ; l'autre permanente et régulière : le revenu des domaines appartenant à la dynastie. Cette dernière seule est susceptible de fournir aux besoins courants les ressources nécessaires. Charles s'en est occupé avec soin et le Capitulaire De Villis prouve, par la minutie de ses détails, l'importance qu'il attachait à la bonne administration de ses terres. Mais ce qu'elles lui rapportaient, c'étaient des prestations en nature, tout juste suffisantes au ravitaillement de la Cour. À vrai dire, l'Empire carolingien n'a pas de finances publiques et il suffit de constater ce fait pour apprécier à quel point son organisation est rudimentaire si on la compare à celle de l'Empire byzantin et du Califat abbasside avec leurs impôts levés en argent, leur contrôle financier et leur centralisation fiscale pourvoyant aux traitements des fonctionnaires, aux travaux publics, à l'entretien de l'armée et de la flotte.

 

Les transformation rurales et la féodalité

À partir de 800, les campagnes militaires se font plus rares et le modèle économique franc basé sur la guerre cesse d'être viable. Il repose sur une main-d'œuvre alternativement combattante ou servile où l'agriculture est encore largement inspirée du modèle antique esclavagiste. Mais ces esclaves ont une productivité faible, car non seulement ils ne sont pas intéressés aux résultats de leur travail, mais ils sont coûteux en saison morte. En période de paix, nombreux sont les hommes libres qui choisissent de poser les armes pour le travail de la terre, plus rentable. Ceux-ci confient leur sécurité à un protecteur, contre ravitaillement de ses troupes ou de sa maison. Certains arrivent à conserver leur indépendance, mais la plupart cèdent leur terre à leur protecteur, et deviennent exploitants d'une tenure (ou manse), pour le compte de ce dernier.

Inversement, les esclaves sont émancipés en serfs, dépendants d'un seigneur auxquels ils versent une redevance et deviennent plus rentables. Cette évolution se fait d'autant mieux que l'Église condamne l'esclavagisme entre chrétiens. La différence entre paysans libres et ceux qui ne le sont pas s'atténue.

 

Charlemagne et l'Europe

Charlemagne est actuellement présenté dans le cadre de l'Union européenne comme le père de l'Europe. Chaque année, un prix Charlemagne est décerné à Aix-la-Chapelle à une personnalité qui a œuvré en faveur de l’Europe. Le premier à le recevoir en 1950, Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi, suggère dans son discours lors de l'attribution du prix, de créer une Union européenne qu'on appellerait « Union Charlemagne ».36

 

La « Renaissance carolingienne »

Du point de vue culturel, l'époque de Charlemagne, de son fils Louis le Pieux et de ses petits-fils est connue sous le nom de « Renaissance carolingienne ». L'enseignement classique — en particulier celui du latin — est remis à l'honneur, après avoir été dénaturé et délaissé à la fin du règne des Mérovingiens. Cependant, la langue latine est désormais quasi exclusivement la langue du clergé, les milieux militaires lui préférant le francique : cette évolution inéluctable va faire du latin une langue morte et donner naissance aux ancêtres des langues nationales que sont le français et l'allemand : le roman et le tudesque.37

 

Le déclin de l'Empire

Succédant a son père, Louis le Pieux renonce à confisquer les terres de l'Église pour les donner en récompense à ses fidèles. Ce faisant, il est obligé de puiser dans ses propres biens et affaiblit ainsi la puissance foncière des Carolingiens.

 

À partir des années 830, l'empire franc s'enfonce dans les guerres civiles autour de la succession de Louis le Pieux, avec d'une part, l'empereur Louis appuyé sur le clan Welf de son épouse Judith, qui soutient son fils Charles le Chauve, et d'autre part, les deux fils, Louis et Lothaire. Les grands du royaume profitent des dissensions familiales pour augmenter leurs revenus, leurs immunités, les terres publiques qu'ils contrôlent déjà… Ils dessinent ainsi les configurations mouvantes des années 830, se rapprochant des fils ou du père, selon leurs intérêts ; pendant cette période, chacune des parties, les fils aînés de Louis d'une part, et Louis de l'autre, mènent une lutte d'influence pour le soutien de la noblesse, chacun débauchant les fidèles de l'autre en promettant et en donnant beaucoup : des domaines, des abbayes, des charges lucratives.

 

Le partage de Verdun

Finalement ils arrivent à un accord lors du partage de Verdun de 843. Charles le Chauve reçoit la Francie occidentale, appelée France vers 1200 ; Lothaire Ier, à qui échoit le titre impérial, reçoit la Francie médiane, du centre de l'Italie à la Frise ; Louis le Germanique reçoit la Francie orientale (communément nommée Germanie, noyau du futur Saint Empire romain germanique).38

Ce partage « des quatre fleuves » (Meuse, Escaut, Rhône et Rhin), soulève des problèmes quant aux langues parlées dans les différents États : des populations de langue romane se trouvent dans une entité germanique (Wallons), et, inversement, la Flandre, de langue germanique, se trouve rattachée à la future France. De même dans les déplacements au sein des États (il faut près de trois semaines pour rallier Rome à Aix-la-Chapelle).

Le traité fut un compromis qui affaiblissait considérablement la portée de l'idée impériale. L'identité qui avait existé sous Charlemagne et Louis le Pieux entre l'Empire et l’État franc disparaissait. L'unité impériale ne subsistait plus qu'en théorie ; son universalité cessait de correspondre à la réalité puisque l'empereur ne gouvernait plus en fait que le tiers de la chrétienté occidentale.

« Ce traité de hasard a déterminé tout le destin de l'Europe. En effet, par suite de la faiblesse de nos derniers Carolingiens puis de nos premiers Capétiens, les rois de Germanie purent annexer sans grande difficulté toute la fameuse zone médiane, à savoir en 880, la Lotharingie, puis en 1034, le royaume d'Arles, sans parler de l'Italie que leur livrait juridiquement leur accession au trône impérial » René Grousset.

La Francie occidentale s'étend de la mer du Nord à la mer Méditerranée, elle est grossièrement délimitée à l'Est par la Meuse, la Saône et le Rhône. Elle a pour avantage l'extrême diversité de ses paysages et de ses ressources naturelles. Cependant aux IXe et Xe siècles, la Francie occidentale est menacée d'éclatement.39

Sous Nominoë, la Bretagne réaffirme son indépendance. Le rattachement de l'Aquitaine au royaume n'est que purement théorique. La seconde vague d'invasion de Vikings, des Sarrasins et des Hongrois accentue la désagrégation de l'autorité royale. Les souverains impuissants à défendre leurs sujets doivent se résigner à voir passer le pouvoir de commandement de leurs mains à celles de puissants seigneurs qui se sont constitué des principautés, vastes territoires quasi indépendants. Pour stopper la menace viking, le roi Charles le Simple est obligé de céder la Normandie au chef Rollon par le traité de Saint-Clair-sur-Epte en 911.

Le titre de roi redevient électif et les Carolingiens doivent céder leur couronne à Eudes, comte de Paris entre 888 et 898, à Robert Ier de 922 à 923, et à Raoul en 923 à 936.

En 987, Hugues Capet, duc des Francs, descendant d'Eudes, est préféré au prétendant carolingien, Charles de Basse-Lotharingie, oncle du défunt roi Louis V, grâce au soutien actif de l'archevêque Adalbéron de Reims.

Son élection marque la fin de la dynastie carolingienne et le début d'une nouvelle dynastie, la dynastie capétienne qui construira le royaume de France pendant le second millénaire.40

 

Moralisation des conduites guerrières par l'Église

L'Église n'est pas épargnée par les désordres des IXe et Xe siècle. Des charges d'abbés, paroissiales ou ecclésiastiques sont données à des laïcs pour se former des clientèles, ce qui entraîne un relâchement de la discipline monastique et un abaissement du niveau de culture des prêtres. Les rares monastères qui ont conservé une conduite irréprochable acquièrent une grande autorité morale. Ceci d'autant plus que l'approche de l'an mil travaille les esprits : l'Apocalypse est le texte sacré qui retient l'attention la plus passionnée. On y lit que « Les mille ans écoulés, Satan, relâché de sa prison, s'en ira séduire les nations des quatre coins de la terre, Gog et Magog, et les rassembler pour la guerre, aussi nombreux que le sable de la mer. » Les exactions des guerriers semblent correspondre à la prophétie. Dès lors, un soin particulier est mis à se laver de ses péchés. En particulier les monastères intègres reçoivent de nombreuses donations pour obtenir des prières en particulier post mortem. Le choix des abbés se fait de plus en plus vers des hommes d'une grande intégrité et certains, tels Guillaume d'Aquitaine, vont jusqu'à donner l'autonomie et l'immunité à des monastères qui élisent donc leur abbé. Ce fut le cas de Gorze, Brogne ou Cluny.

 

De tous, Cluny a le développement et l'influence les plus impressionnants. Sous la férule d'abbés dynamiques tels qu'Odon, Maïeul ou Odilon, l'abbaye, entraînant d'autres monastères qui lui sont rattachés, constitue bientôt un ordre très puissant (en 994, l'ordre de Cluny compte déjà 34 couvents). L'une des grandes forces de Cluny est de recruter une bonne partie de ses membres et particulièrement ses abbés dans la haute aristocratie.

Ces monastères sont le fer de lance d'un profond mouvement de réforme monastique. Leur œuvre moralisatrice touche bientôt tous les niveaux de la société. En particulier, elle s'attaque à canaliser la chevalerie par le mouvement de la Paix de Dieu puis de la Trêve de Dieu. Ce mouvement, très influent, pousse à la création d'États stables et en paix. Ces réformateurs ont le souvenir de l'empire carolingien qui soutenait la réforme bénédictine, la fondation de nombreuses abbayes et leur épanouissement spirituel, s'appuyant largement sur l'Église pour gouverner.41

 

Les Terreurs de l'an mille

Les Terreurs ou Peurs de l'an mille sont un mythe de la Renaissance du XVIe siècle, façonné sur la base d'une chronologie de Sigebert de Gembloux (XIIe siècle). En 1602, le cardinal Baronius ouvre le XIe volume de ses Annales ecclésiastiques ainsi : « Le nouveau siècle commence. Débute la première année après le millenium. On devait arriver selon les affirmations vaines à la fin du monde… Ces affirmations furent professées en Gaule et premièrement prêchées à Paris et de là accréditées par beaucoup ; acceptées par les hommes simples avec peur, par les doctes comme improbables. » Le mythe est repris par les historiens de l'époque romantique au XIXe siècle, dont Jules Michelet dans le premier chapitre de son livre IV de l'Histoire de France.

 

Il s'agissait d'expliquer que les chrétiens occidentaux étaient terrifiés par le passage de l'an mille à la suite duquel Satan pourrait surgir de l'abîme et provoquer la fin du monde. Le christianisme est une religion eschatologique à travers laquelle les hommes doivent se comporter idéalement durant la vie terrestre (notion d'exemplum) pour espérer avoir leur Salut éternel avant quoi ils seront tous soumis au Jugement dernier. Cette croyance est très présente tout au long du Moyen Âge et en particulier aux Xe et XIe siècles, période durant laquelle l'Église est encore très ritualisée et sacrée.

Tout part de l’Apocalypse selon Jean qui, à l’origine, menace du retour de Satan mille ans après l’incarnation du Christ :

« Puis je vis un Ange descendre du ciel ayant en main la clé de l’Abîme ainsi qu’une énorme chaîne. Il maîtrisa le Dragon et l’antique Serpent [Satan] et l’enchaîna pour mille années. Il le jeta dans l’Abîme tira sur lui les verrous, apposa les scellés afin qu’il cessât de fourvoyer les nations jusqu’à l’achèvement de mille années. Après quoi il doit être relâché pour un peu de temps. »

L’Apocalypse selon Jean, Ier s. apr. J.-C.42

 

En l'an 1000, le pape est Français, il s'appelle GERBERT d'Aurillac. Il prend le nom de Sylvestre II.

 

Gerbert d'Aurillac

Le pape Sylvestre II est considéré comme l'homme le plus cultivé de son temps. Il a une importance majeure sur les changements politiques et culturels qui touchent l'Europe de l'an mille. Gerbert d'Aurillac est d'origine modeste. Jeune berger, il est remarqué et éduqué par les moines de Saint Géraud d'Aurillac. Il y étudie les disciplines du trivium (grammaire et rhétorique) dans l'esprit moderniste de Cluny. Il est présenté au comte de Barcelone, Borell II, qui lui permet de renforcer ses connaissances en mathématiques et en philosophie en Catalogne (où les monastères, à la frontière du monde musulman, renferment des connaissances inconnues du reste de l'Occident). Il a une culture exceptionnelle pour son époque. Il devient écolâtre à Reims. Il réintroduit les arts libéraux, et particulièrement le quadrivium qui n'était presque plus enseigné dans les monastères. L'Occident lui doit aussi la réintroduction des œuvres d'auteurs antiques (Aristote, Boèce), de l'arithmétique (il transmet les chiffres arabes, le zéro et invente l'abaque de Gerbert). Ces apports sont considérables, car calculer avec des chiffres romains était très difficile.

Il favorise l'instauration de grandes dynasties qui permettront la présence d'États forts et structurés, obtenant en échange que ceux-ci s'appuient sur l'Église. Lors de la désignation de Hugues Capet comme roi de France, il avait déjà joué un rôle de conseiller important auprès d'Adalbéron, l'évêque de Laon (dont il fut l'enseignant à Gorze). Les capétiens amènent la fin de la division progressive du royaume de France qui étouffait la renaissance carolingienne. Mais leur pouvoir est encore faible. Son immense culture est reconnue et il devient le précepteur des futurs monarques Othon III et Robert le Pieux.

Il devient pape en 999 sous le nom de Sylvestre II grâce au soutien des empereurs Ottoniens et vole au secours des capétiens : Robert II de France s'était mis en conflit avec le pape Grégoire V en répudiant la reine pour Berthe de Bourgogne (ce qui posait un problème de consanguinité). En fait, cette liaison inquiétait Otton III, car Robert le Pieux aurait reçu le duché et le comté de Bourgogne lors de ce mariage, or une grande partie de ce territoire appartenait au Saint-Empire. Grégoire V est le cousin de l'Empereur. Le roi était sous la menace d'une excommunication et le royaume d'interdit. Sylvestre II, ayant de l'affection pour son ancien élève, commue la peine en une pénitence de sept ans. Il renforce ainsi l'assise des capétiens sur le trône et contribue à l'établissement d'une dynastie forte en France. Durant son pontificat, il attribue le titre de roi aux souverains chrétiens de Pologne et de Hongrie. Il meurt à Rome le 12 mai 1003 après quatre années d'un pontificat à la fin duquel l'Europe est transformée : elle est à présent constituée d'États structurés et de plus en plus puissants qui vont permettre le redémarrage de la poussée culturelle amorcée à la renaissance carolingienne. Puisant leur légitimité dans le soutien de Rome, ces souverains vont entériner en retour le rôle de la papauté dans l'Europe médiévale.43

 

 

Dans le livre de l'Apocalypse, le diable est enchaîné puis libéré après 1 000 ans.

 

En l'an 1000, le Pape était GERBERT d'Aurillac.

 

GERBERT=GERBER T

 

T=20

 

20=VIN

 

GERBERT=GERBER le VIN

 

J'ai expliqué précédemment que lors du repas de la Cène, Jésus a demandé à ses disciples de boire une coupe de VIN qui symbolisait ses paroles dont la fameuse locution : « Rendez à César ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu. »

 

Le VIN de Jésus a ainsi libéré le diable car il l'a autorisé à prendre le pouvoir politique entre les mains.

 

GERBER le VIN signifie vomir cette parole de Jésus, c'est-à-dire la rejeter afin de combattre César pour l'enchaîner définitivement.

 

Lorsqu'il est devenu Pape, GERBERT d'Aurillac a choisi de s'appeler SYLVESTRE.

 

Le réveillon de la Saint-SYLVESTRE est la soirée durant laquelle les Français consomment le plus d'alcool dans l'année.

 

Dieu associe ainsi le Pape SYLVESTRE à l'alcool, c'est-à-dire au VIN. Il est d'ailleurs probable que la soirée de la Saint-Sylvestre est celle où les Français « GERBENT » le plus de VIN dans l'année.

 

GERBERT d'Aurillac a été élu Pape grâce au soutien de l'empereur du Saint-Empire romain germanique, OTTON III.

 

OTTON=OTONS

 

III=TROIS=T ROIS

 

Le verbe OTER signifie « Tirer une chose de la place où elle est ».

 

OTONS III signifie « OTONS le pouvoir des mains de TES ROIS ».

 

TES ROIS sont avant tout les milliardaires du capitalisme, à savoir : Bernard Arnault, Martin Bouygues, Françoise Bettencourt, Vincent Bolloré, Xavier Niel... Ce sont TES ROIS car tu les sacres à chaque élection présidentielle.

 

GERBER le VIN signifie ainsi leur OTER le pouvoir des mains.

 

 

Les 24 et 25 mars 2012 avaient lieu à BESANCON deux journées d'action pour l'élimination totale des armes atomiques, et le slogan était « OTONS-LEUR LA BOMBE DU CRANE ». Quelques jours avant, du 12 au 15 mars, Le Mouvement de la Paix avait publié une étude réalisée par l'institut de sondage IFOP qui montrait que 81 % des Français réclamaient l'engagement de la France dans un processus de Convention internationale d'élimination totale et contrôlée des armes atomiques. 78 % des Français souhaitaient que le sujet des dépenses militaires soit davantage présent dans le débat public, mais nous ne vivons pas dans une véritable démocratie donc l'oligarchie au pouvoir ne nous laissera jamais prendre ce genre de décisions, et c'est la raison pour laquelle nous devons lui OTER le pouvoir des mains afin d'imposer nos volontés dont l'élimination totale des armes atomiques.

 

Les deux journées d'action avaient lieu à BESANCON, car Dieu nous fait comprendre qu'en votant pour le parti politique d'Olivier BESANCENOT, nous pourrons leur OTER la bombe du crâne en éliminant les armes atomiques.

« Actuellement, les armes nucléaires sont les seules armes de destruction massive à ne pas être encore prohibées par un traité international, même si elles ont la plus grande capacité de destruction. Un traité d’interdiction est attendu depuis longtemps et peut être obtenu rapidement si l’on conjugue la pression du public et la volonté politique. Une interdiction ne rendrait pas seulement leur possession et leur utilisation illégale ; elle ouvrirait la voie vers l’élimination complète. Les États qui souhaitent leur élimination doivent sans attendre négocier un traité d’interdiction.

Il reste des milliers d’armes nucléaires dans le monde en dépit de la fin de la guerre froide. La détonation d’une seule bombe sur une grande ville pourrait tuer plus d’un million de gens. Des dizaines ou des centaines de bombes provoqueraient une brusque rupture climatique qui affecterait durement l’agriculture en causant des famines. Quelque soit l’ampleur d’une attaque nucléaire, aucune aide humanitaire adéquate n’est possible. Interdire et éliminer les armes nucléaires est la seule attitude responsable.

Une attaque nucléaire où que ce soit dans le monde submergerait les infrastructures de santé, rendant impossible une réponse humanitaire efficace.

Les armes nucléaires détruiraient l’infrastructure sociale nécessaire pour la reconstruction après un conflit. Les systèmes de communication et les moyens de transport, les hôpitaux et les pharmacies seraient tous en ruines dans une zone de destruction complète s’étendant sur des kilomètres. Ceux qui voudraient tenter de venir en aide aux malades ou aux blessés seraient exposés à des niveaux élevés de radioactivité, et risqueraient leur propre vie. Il ne serait possible nulle part dans le monde, de fournir une réponse efficace, ce qui met en évidence la nécessité absolue de l’abolition nucléaire.

Alors que des millions d’humains à travers le monde souffrent de la faim, les nations détentrices de l’arme nucléaire dépensent près de 300 millions de dollars par jour pour leurs forces nucléaires.

La production, l’entretien et la modernisation des forces nucléaires détournent de vastes ressources publiques, qui pourraient être affectées à la santé, l’éducation, l’atténuation du changement climatique, l’aide aux sinistrés, l’aide au développement et autres services essentiels. En 2010, le montant des dépenses annuelles pour les armes nucléaires dans le monde entier était estimé à 105 milliards de dollars – soit 12 millions de dollars par heure.

La Banque mondiale prévoyait en 2002 qu’un investissement annuel d’à peine 40 milliards de dollars – à peu près la moitié de ce qui est actuellement dépensé pour les armes nucléaires – suffirait pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement. Les dépenses pour les armes nucléaires en 2010 a été plus de trois fois supérieures à l’aide au développement officielle fournie à l’Afrique. Le Bureau des affaires du désarmement – le principal organe des Nations Unies chargé de promouvoir un monde libéré de l’arme nucléaire – a un budget annuel de 10 millions de dollars, ce qui est inférieur au montant dépensé pour les armes nucléaires chaque heure. »44

 

Alors OTONS-leur le pouvoir des mains pour sécuriser la planète et sauver des millions de vies humaines en récupérant l'argent public, qui est actuellement détourné par nos dirigeants pour enrichir les actionnaires du secteur nucléaire et le complexe militaro-industriel.

 

OTTON III est mort le 23 janvier ou le 24 janvier 1002 (24 1 1002).

 

24X1X1002=24048

 

Le code postal 24048 est l'un des codes postaux de la commune de LARZAC.

 

La lutte du LARZAC a été un mouvement de désobéissance civile non-violente contre l'extension d'un camp militaire sur le causse du Larzac qui dura une décennie, de 1971 à 1981, et qui se solda par une victoire des paysans lorsque François Mitterrand, nouvellement élu Président de la République, décida d'abandonner le projet.

L'opposition s'est d'abord organisée autour de 103 paysans locaux qui se sont soulevés contre l'expropriation de leurs terres après que le ministre de la Défense Michel Debré a décidé l'agrandissement du camp militaire du Larzac de 13 700 hectares. En 1973, cinq ans après mai 1968, entre 60 000 et 100 000 personnes de différents courants convergeront vers le Larzac pour soutenir les paysans et former un mouvement hétéroclite qui livrera une « guerre d'usure » aux pouvoirs publics. Les rassemblements et le réseautage national résultant de la convergence des luttes au Larzac seront le terreau de ce qui sera plus tard connu comme le mouvement altermondialiste français.45

 

Image result for lutte du larzac

 

Nous devons ainsi prendre exemple sur ce genre de luttes en unissant nos forces le jour de l'élection présidentielle pour leur OTER le pouvoir des mains parce qu'ils veulent faire de la Terre un vaste champ militaire en construisant des armes toujours plus destructrices au lieu de construire des écoles, des logements sociaux ou des hôpitaux. Ainsi, le budget militaire augmente constamment car si la France n’a pas connu la guerre sur son territoire depuis soixante-dix ans, elle ne cesse d’intervenir militairement : du Mali à la Centrafrique en passant par l’Afghanistan, le Tchad ou encore le Liban, l’armée française envoie des hommes, des Rafale ou un porte-avions. De plus, le budget du ministère de la Défense est toujours plus important alors qu’on applique une cure d’austérité aux autres ministères. Emmanuel Macron a promis pour la période 2019-2025, un effort budgétaire « inédit et incomparable ». Dès 2018, le budget de la Défense est passé de 32,4 à 34,2 milliards d’euros. Et Macron prévoit de l’augmenter encore pour atteindre 50 milliards d’euros en 2025, soit 2 % du PIB de la France. Enfin, Macron veut consacrer de lourds investissements à la dissuasion nucléaire, dont le budget devrait passer de 3,9 milliards en 2017 à 6 milliards en 2025. Il s’agira de renouveler « sa composante océanique » et « sa composante aérienne », en allant vers une troisième génération de sous-marins nucléaires et vers une nouvelle version du Rafale. Ainsi, combien d’hôpitaux ne seront pas construits, combien d’infirmières ou de professeurs ne seront pas recrutés, pour permettre de maintenir le budget militaire ? Aucune des interventions militaires ne sert à ramener la paix, mais l’argent n’est pas perdu pour tout le monde : les industriels de l’armement sont ravis, comme Dassault, Airbus Helicopters, Thalès qui voient leur carnet de commandes gonfler chaque année46.

Alors OTONS-leur la guerre et l'argent du crâne en leur prenant définitivement le pouvoir des mains pour construire une société et un monde qui soient en adéquation avec les besoins réels des populations.

 

Lors de la lutte du Larzac, la première manifestation d'envergure a eu lieu le 6 novembre 1971 à MILLAU où 6 000 personnes s'y sont rendus suite à l'appel des fédérations départementales des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA).47

 

MILLAU=MIL AN

 

OTTON III fut à l'origine de l'élection du Pape de l'AN MIL, Gerbert d'Aurillac.

 

Adolf Hitler a déclaré que le IIIe REICH durerait MILLE ANS.

 

REICH=RICHE

 

C'est le RICHE qui fait la guerre, car en France, ce ne sont pas les citoyens qui prennent cette décision étant donné que c'est le président de la République, au service du RICHE capitaliste, qui décide de bombarder l'Irak ou la Syrie, donc nous devons lui OTER le pouvoir des mains pour que les guerres ne s'enchaînent pas pendant encore MILLE ANS.

 

Nous devons ainsi prendre exemple sur la lutte du Larzac et la manifestation de MILLAU en nous unissant pour que la Terre ne soit plus un vaste champ militaire.

 

 

Après la mort de Gerbert d'Aurillac, le Pape Sergius fit graver sur sa tombe une épitaphe rappelant sa carrière et son amitié pour Otton. Il fit graver notamment cette phrase : « LE CESAR, OTTON III, AUQUEL IL FUT TOUJOURS FIDÈLE ET DEVOUÉ, LUI OFFRIT CETTE ÉGLISE ».48

 

Lorsque Dieu nous demande de « GERBER LE VIN », il nous demande de ne plus être « TOUJOURS FIDÈLE ET DEVOUÉ À CESAR ».

 

Lorsque le Pape Benoît XVI a annoncé sa démission en février 2013, Barack Obama, le président des États-Unis, a envoyé un communiqué dans lequel il offrait ses « remerciements » et ses « prières » à Benoît XVI en évoquant le « rôle crucial » que jouait l’Église catholique aux États-Unis et dans le monde. La majorité des chefs d'État a salué Benoît XVI. Les serviteurs des rois du capitalisme lui ont ainsi rendu hommage car il a TOUJOURS ÉTÉ FIDÈLE ET DEVOUÉ À CESAR. En effet, alors que George Bush était responsable de la mort de centaines de milliers d'Irakiens depuis qu'il avait pris la décision d'agresser illégalement l'Irak en 2003 pour permettre aux compagnies pétrolières américaines de voler les richesses du pays, le Pape Benoît XVI l'a rencontré chaleureusement à plusieurs reprises en le recevant notamment au Vatican en juin 2008. Cette rencontre s'inscrivait dans la tournée d'adieux accomplie par George Bush en Europe, qui terminait son dernier mandat de président. Le Pape, souriant, a ainsi accueilli G. Bush et son épouse Laura au pied de la tour médiévale où ils se sont prêtés à une séance photo. Ils ont ensuite gagné en ascenseur le premier étage de la tour où les deux hommes se sont enfermés pour un entretien privé. Benoît XVI appréciait la ferveur religieuse de George Bush, alors il lui a réservé des égards particuliers en le recevant dans un cadre plus intime que la bibliothèque du palais apostolique où avait lieu habituellement les rencontres avec ses hôtes de marque. Le Pape a voulu répondre par cet accueil décontracté à « la cordialité » dont il avait fait l'objet lorsqu'il a été reçu par George Bush à la Maison Blanche le 16 avril 2008 lors de son voyage aux États-Unis.49

 

À travers ces rencontres cordiales, nous avons la preuve que le VIN rend complètement saoul car Benoît XVI a reçu chaleureusement un homme qui aurait été condamné pour crimes contre l'humanité dans n'importe quel monde un tant soit peu civilisé. Le Pape Benoît XVI n'a donc pas condamné les crimes commis par George Bush parce que le plus important pour lui était que le président des États-Unis limite l'avortement et tant pis si son intervention en Irak avait tué des centaines de milliers d'innocents afin d'enrichir les compagnies pétrolières américaines. Le Pape est ainsi TOUJOURS FIDÈLE ET DEVOUÉ À CESAR, tant que ses guerres impérialistes ne tuent pas de chrétiens et qu'il condamne l'avortement ; à partir de là, le Pape lui permet de régner en tout impunité, en légitimant son pouvoir étant donné que personne ne pourrait croire que le Pape recevrait chaleureusement un criminel au Vatican.

 

Je précise que George Bush n'était pas César, il était avant tout le serviteur de César, en l'occurrence les actionnaires des compagnies pétrolières américaines, mais étant donné qu'il était le chef de l'Empire américain, héritier de l'Empire romain, George Bush incarnait également le rôle de César.

 

Par ailleurs, j'ai souvent l'impression que l'Église de Rome est davantage préoccupée par la survie d'embryons dans le ventre de leurs mères plutôt que de la survie des 6 millions d'enfants exterminés chaque année par la pauvreté. Ainsi, il arrive parfois que des chrétiens manifestent dans la rue contre l'avortement mais jamais contre la faim dans le monde qui extermine pourtant un enfant toutes les 10 secondes. Or, ce n'est pas étonnant car pour sauver les 6 millions d'enfants assassinés chaque année par la pauvreté, il faudrait manifester contre César afin de le convaincre de réduire ses profits et cela est impossible pour l'Église de Rome parce qu'elle lui est TOUJOURS FIDÈLE ET DEVOUÉE, par conséquent, elle s'attaque à l'avortement, mais pas au capitalisme. Pourtant, une femme est maître de son corps alors que César n'est pas le maître de la Terre donc il n'a pas le droit de tuer des enfants innocents en accaparant leurs richesses.

 

 

Gerbert d'Aurillac a été élu Pape le 2 avril 999.

 

2 avril=2 04

 

Adolf Hitler est né un 20 4 (20 avril).

 

999=666

 

Dans l'Apocalypse, le chiffre de la bête est le 666.

 

Adolf Hitler a déclaré que le IIIe Reich durerait 1 000 ans.

 

Dans l'Apocalypse, le diable est enchaîné puis libéré après 1 000 ans.

 

Le film Astérix et Obélix contre César est sorti au cinéma en 1999, soit 1 000 ans après l'élection du Pape GERBERT.

 

Dieu nous demande ainsi de GERBER le VIN pour faire la guerre contre César afin d'enchaîner définitivement le diable, en l'occurrence le roi argent, et ainsi renverser le NAZI-capitalisme.

 

 

Le Pape François s'appelle Jorge BERGOGLIO.

 

BERGOGLIO=BERG GOLOI

 

Le Pape François est le BERGER GAULOIS car il doit fédérer les peuples du monde entier pour combattre politiquement César.

 

Le Pape François est ARGENTIN donc sa mission est de combattre la dictature de l'ARGENT.

 

Au Xe siècle, étant donné que dans l'Apocalypse le diable est enchaîné puis libéré après 1 000 ans, les chrétiens pensaient qu'en L'AN MIL, le diable serait délivré de ses chaînes.

 

L'AN=12 1 14

 

Le 12/01/14 symbolise le 12 janvier 2014.

 

Le 12/01/14 avait lieu la Fête du baptême du Seigneur. C’est la Fête qui clôt le cycle de Noël et on la célèbre le dimanche qui suit le 6 janvier.

Lors de cette fête, les chrétiens célèbrent le baptême de Jésus qui a béni ce jour-là les EAUX du monde entier.

 

Le 12 janvier 2014 symbolisait ainsi l'EAU, mais Dieu nous donnait également le message suivant :

 

20=VIN

 

14=N=HAINE

 

12 janvier=12 1

 

12 1=LA

 

À travers cette date, Dieu nous fait comprendre que le VIN symbolise LA HAINE car il donne les pleins pouvoir à César.

 

Ainsi :

 

L'AN=12/01/14=cette date fait référence au baptême de Jésus et donc à l'EAU.

 

MIL=13X9X12=1404

 

1404=DON

 

L'AN MIL signifie ainsi le DON de l'EAU.

 

L'AN MIL symbolise la LIBÉRATION DU DIABLE puisque dans l'Apocalypse, le diable est enchaîné puis libéré après MILLE AN.

 

J'ai expliqué précédemment que le VIN symbolise LA HAINE, parce qu'il a notamment libéré le diable lorsque Jésus à demandé aux hommes de laisser César diriger le monde.

 

Désormais, Dieu nous fait DON de l'EAU, car il change l'Alliance du VIN par celle de l'EAU. Il change ainsi les termes de l'Alliance en nous demandant DE NE PLUS LAISSER LE DIABLE EN LIBERTÉ.

 

Actuellement, César a accaparé la moitié des richesses de la Terre ce qui provoque la mort d'un enfant toutes les 5 secondes. Les hommes devraient alors pleurer de douleur face à l'extermination de ces enfants mais personne ne verse l'EAU, personne ne pleure leur mort, et notamment parce que personne ne les voit mourir étant donné que le journal de VIN heures ne montre volontairement jamais leur visage pour ne pas compromettre le règne de César. Le VIN a donc rendu l'homme complètement saoul car l'alcool a troublé sa vision en lui faisant ainsi perdre la raison puisqu'il ne se rend pas compte qu'il vote à chaque élection pour l'extermination de millions d'enfants chaque année. Dieu change désormais le VIN en EAU pour que les hommes retrouvent leur lucidité et se mettent enfin à pleurer devant l'extermination de millions d'enfants.

Le diable est ainsi en liberté puisque les hommes sont indifférents face à la mort de millions d'êtres humains, ils ne versent pas d'EAU, aucune larme ne coule sur leur visage, par conséquent, ils laissent César diriger le monde en lui permettant de poursuivre son massacre. Mais le jour où les larmes couleront sur le visage des hommes lorsqu'ils se rendront compte de l'ampleur du génocide perpétré par le système capitaliste, ils se battront enfin pour enchaîner César afin qu'il n'extermine plus jamais des enfants innocents. Ainsi, le VIN symbolise LA HAINE et l'EAU symbolise l'AMOUR.

Si le Pape Benoît XVI avait versé des larmes devant la mort des enfants irakiens tués par les bombardements de l'armée américaine lors de la guerre en Irak, il n'aurait jamais rencontré chaleureusement George Bush, car je vous pose cette question : rencontreriez-vous chaleureusement les assassins qui ont tué des personnes que vous aimiez ? La réponse est non puisque pour ma part, je n'aurais jamais accepté de me faire prendre en photo, en souriant, aux cotés de l'assassin de mon petit frère. Par ailleurs, si le Pape François versait des larmes devant la mort des 16 000 enfants assassinés quotidiennement par la pauvreté, il n'accepterait pas qu'1 % de la population mondiale accapare plus de 75 000 milliards de dollars. Car s'il aimait réellement ces enfants, il se battrait pour qu'une infime partie de cette fortune leur soit redistribuée afin de leur sauver la vie. Pleurer la mort de quelqu'un c'est l'aimer et quand on l'aime, on se bat de toutes ses forces pour qu'il ne meurt pas, donc aimer c'est refuser de croire qu'il n'y a aucune alternative au capitalisme ; c'est refuser de croire que la misère est une fatalité quand 1 % de la population mondiale accapare 75 000 milliards de dollars ; aimer c'est ainsi se battre pour éradiquer la pauvreté et mettre un terme à l'impérialisme qui sème la mort et la destruction dans le monde entier. Aimer quelqu'un c'est avoir la rage quand il se fait tuer mais l'Église de Rome n'a pas la rage quand des millions d'êtres humains sont tués par la cupidité, l'Église de Rome ne pleure pas, alors Dieu change le VIN en EAU pour que les Papes se mettent enfin à pleurer devant le mort des innocents et combattent ainsi ceux qui les assassinent.

 

Jésus est né un 25 décembre (25 12).

 

25 12=BEL

 

BEL=2X5X12=120

 

120 se prononce SANS VIN.

 

Dieu change le VIN de Jésus en EAU. Il nous donne désormais le message suivant : c'est « SANS VIN », car le sang a assez coulé donc il est temps de pleurer la mort des centaines de millions d'êtres humains tués par la cupidité de César ces dernières années, et d'agir pour mettre un terme définitif à cette barbarie.

 

Le Pape François a été élu le 13 mars 2013 (13/3/13)

 

13 3 13=AC C AC

 

A C C A C=ASSEZ C'EST ASSEZ

 

13 3 13=M C M

 

M C M=AIME C'EST AIME

 

Le message est clair : « ASSEZ C'EST ASSEZ : AIME C'EST AIME ! ».

 

AIMER son prochain signifie se battre politiquement pour éradiquer un système économique qui extermine un enfant toutes les 5 secondes. C'EST ASSEZ ! STOP ! Nous devons mettre un terme à cette barbarie car il faut vraiment être aveugle ou complètement saoul à longueur de journée pour ne pas voir que nous vivons toujours sous le IIIe REICH.

 

 

J'ai expliqué précédemment que L'AN MIL symbolise le DON de l'EAU.

 

L'AN=12/01/14=baptême=EAU

 

MIL=13X9X12=1404=DON

 

L'AN MIL=DON de l'EAU

 

Le 12 janvier 2014, le Pape François a baptisé 32 enfants dans la Chapelle Sixtine.

 

© AP/SIPA

 

Ce jour-là, le Pape a tenu une prédication sur le baptême en déclarant : « Jésus n’avait pas besoin d’être baptisé. Mais les premiers théologiens disent qu’avec son corps et sa divinité, par son baptême, il a béni toutes les eaux, pour que les eaux aient le pourvoir de donner le baptême. Ensuite, avant de monter au Ciel, il nous a dit d’aller baptiser dans le monde entier. »

 

Quelques jours auparavant, Place Saint Pierre, François avait souligné, en substance, que le baptême constitue une chaîne, où ceux qui ont été baptisés baptisent à leur tour… « Une chaîne ininterrompue, qui continue encore aujourd’hui », a-t-il rappelé aux familles réunies le dimanche 12 janvier autour de lui. Avant d’ajouter : « Ces enfants sont les maillons d’une chaîne ».50

 

Dieu nous fait ainsi comprendre que nous devons former une chaîne humaine pour réussir à enchaîner le diable.

 

Le 12 janvier 2014, eut égard aux circonstances, le Pape se devait d’être bref. Il est donc allé vite à l’essentiel : la transmission de la foi. Mettant les parents en face de leur responsabilité, il leur a rappelé que leur rôle ne s’arrête pas au baptême : « Je voudrais vous dire seulement ceci : vous êtes ceux qui transmettent la foi. Vous avez le devoir de transmettre la foi à ces enfants. C’est le plus bel héritage que vous puissiez leur laisser. La foi, seulement cela. Emportez cette pensée chez vous. Nous devons être ceux qui transmettent la foi. Réfléchissez toujours à comment transmettre la foi à vos enfants. »51

 

Le VIN provoque le cancer du FOI, donc le VIN TUE. Il est temps d'arrêter de tendre la JOUE à un ennemi qui extermine un enfant toutes les 5 secondes, alors le message est désormais le suivant : EN JOUE, FEU ! Et notre arme est le bulletin de vote.

 

César est né un 13 juillet, ce qui signifie que son signe astrologique est le CANCER. Dieu nous fait ainsi comprendre que le CANCER, c'est la FOI en Jésus lorsqu'il nous demande de laisser le pouvoir politique entre les mains de CESAR, car notre soumission à son pouvoir TUE des millions d'êtres humains chaque année.

 

Lors de sa prédication du 12 janvier 2014, le Pape s’est interrompu un moment : « Aujourd’hui, le chœur chante, mais le chœur le plus beau, c’est celui des enfants qui font du bruit. Certains vont pleurer, soit parce qu’ils ne sont pas à l’aise, soit parce qu’ils ont faim : s’ils ont faim, vous, les mamans, ne vous en faites pas, donnez-leur à manger, parce que ce sont eux les protagonistes ici ! ». 52

 

Le 12 janvier 2014, le Pape a baptisé 32 enfants.

 

Ces enfants ont eu la chance de vivre en Italie, dans un pays riche, par conséquent, ces 32 enfants pourront manger à leur faim, bénéficier de tous les nutriments nécessaire à leur croissance. Ils vont ainsi grandir puis trouver un jour leur âme sœur, ces 32 couples formeront alors 64 personnes.

 

Le premier Pape de l'histoire, saint Pierre, est mort en 64.

 

En 64 a eu lieu l'incendie de Rome.

 

Le capitalisme a aujourd'hui embrasé la planète et les victimes se comptent par millions chaque année, sans compter les milliards de sinistrés, donc pour éteindre le feu, Dieu nous fait DON de l'EAU.

 

Le Pape François doit ainsi changer le VIN en EAU.

 

Ces 32 enfants baptisés en Italie vont grandir normalement mais si le Pape François était parti baptiser des enfants en Afrique, une partie d'entre eux seraient mort avant d'atteindre l'âge de 5 ans.

Dieu change ainsi l'Alliance du VIN par celle de l'EAU afin que toutes les plantes puissent grandir jusqu'à leur terme, mais pour y parvenir, nous allons devoir nous battre pour prendre le contrôle de l'EAU car elle a été privatisée par César, c'est la raison pour laquelle 2,6 millions de personnes meurent chaque année faute d'un accès à l'eau potable.

La gestion de l’eau est le reflet de la gestion capitaliste de la société et cette vérité est encore bien plus sensible à l’échelle internationale, parce que le capitalisme, ce n’est pas seulement l’exploitation ou la soif de profit, mais aussi l’inégalité de développement : pays riches et impérialistes d’un côté, pays pauvres, sous-développés de l’autre. Et l’écart ne fait que se creuser.

La France est un pays riche et un pays riche en eau. Ici, les capitalistes se contentent de prélever et de distribuer une ressource qui existe en abondance (en s’engraissant au passage). À l’échelle du monde, où l’eau n’est pas toujours si accessible, il faudrait une politique volontariste, une politique qui viserait à organiser et à planifier les accès à la ressource, à amener l’eau là où sont les besoins et à faire que l’eau ne soit pas un poison. On dispose aujourd’hui de moyens techniques autrement plus puissants qu’à l’époque des pharaons. Si les Égyptiens de l’Antiquité ont appris à détourner l’eau des rivières pour l’amener, via les canaux d’irrigation, là où les populations en avaient besoin, il n’y a pas de raisons techniques à ce qu’aujourd’hui une partie de l’humanité soit privée d’une eau salubre.

L’OMS définit ce qu’elle appelle « l’accès à l’eau potable » par la possibilité d’obtenir 20 litres par habitant et par jour à partir d’un point d’eau potable situé à moins d’un kilomètre ou, si l’on préfère, 30 minutes de marche aller-retour. Selon ce critère, plus de 800 millions d’individus n’ont pas accès à l’eau potable. Mais au-delà de ce chiffre officiel, un conseiller pour l’eau du secrétaire général de l’ONU (Gérard Payen) avance même le chiffre de 3,5 milliards d’hommes qui n’ont pas un accès satisfaisant à l’eau potable, un humain sur deux !

En ce qui concerne les eaux usées, ce sont 2,6 milliards qui n’ont pas accès à un assainissement de base.

L’eau est source de vie, mais, contaminée par des germes, elle est aussi responsable de nombreuses maladies, dont certaines s’avèrent mortelles si elles ne sont pas soignées. Et là aussi, les chiffres sont terribles : 2,2 millions de personnes meurent chaque année de maladies diarrhéiques (et notamment du choléra), maladies transmises par l’eau de boisson ou les aliments souillés ; un enfant de moins de 5 ans décède toutes les quinze secondes, par défaut d’accès à l’eau potable ! Par ailleurs, des centaines de millions de personnes sont malades, handicapées, diminuées par des maladies parasitaires ou bactériennes contractées en buvant une eau contaminée.

En Haïti par exemple, l’épidémie de choléra est apparue quelques mois après le séisme de janvier 2010. Son développement est directement lié au manque de réseaux d’eau potable et d’assainissement. On estime que la maladie a touché 800 000 personnes et déjà fait 10 000 morts. Après le passage du cyclone Sandy en octobre 2012, les choses ont empiré et on est passé de 44 cas mensuels à 200. Une situation qui doit beaucoup à l’inefficacité criminelle des grandes puissances et des institutions censées aider le pays à se relever.

Le rapport à l’eau est fondamental dans toute civilisation car il conditionne en premier lieu l’agriculture. Sans eau, pas d’agriculture.

Or de l’agriculture dépend bien sûr l’alimentation. Et si l’on meurt rarement de soif, on meurt sur cette planète très souvent de faim, ou de malnutrition. En précisant que ce sont souvent les mêmes qui souffrent de la faim, et sont donc affaiblis, et qui sont malades d’avoir consommé de l’eau insalubre.

Les chiffres sont connus et ils sont profondément révoltants : 2 milliards d’êtres humains souffrant de carences alimentaires, 1 milliard de sous-alimentés, un enfant mourant toutes les cinq secondes des conséquences de la malnutrition… Mais si la faim tue, c’est qu’on meurt de misère, et c’est sans doute là la preuve la plus tragique de l’irresponsabilité de la société capitaliste incapable d’assurer la survie de l’humanité entière.

La difficulté d’apport en eau pour les cultures là ou les gens vivent est la raison première, « naturelle », de cette situation. Mais nous ne sommes plus au Moyen Âge, et ce n’est pas le manque de pluie qui fait que l’on meurt aujourd’hui de faim en Afrique. C’est l’organisation économique et sociale démente de cette société qui est responsable de la faim dans le monde, pas le climat, la géographie ou la démographie.

Le capitalisme, en tant que système économique, montre à tous les niveaux son irresponsabilité : irresponsabilité vis-à-vis des hommes, irresponsabilité vis-à-vis de la planète. Les multinationales de l’eau n’ont par exemple aucun intérêt à agir en amont pour préserver l’eau des pollutions : plus l’eau est polluée, plus cela justifie les traitements coûteux qui leur rapporteront gros. Si des populations pauvres ne veulent pas payer suffisamment pour enrichir les actionnaires, on leur coupe le robinet, comme on coupe le gaz ou l’électricité.

Le problème de l’eau est un problème mondial qui ne trouvera de solution « durable » que dans le cas d’une société débarrassée de la sordide recherche du profit. Comment croire que le capitalisme est capable de résoudre le problème de l’accès à l’eau potable pour plus d’un milliard d’hommes qui en sont privés quand il laisse s’envoler les prix agricoles à cause d’une spéculation effrénée sur les matières premières ?

Comment alimenter en eau potable l’ensemble de l’humanité ? Ce ne sont pas les solutions techniques qui font défaut, même pour les zones arides ; il suffit de voir ce que l’Arabie Saoudite ou Dubaï, alimentées par des usines de dessalement d’eau de mer, sont capables de faire dans ce domaine, parfois jusqu’à l’absurde comme un terrain de golf en plein désert. Pour l’eau comme pour toutes les ressources, on pille la planète au profit d’une minorité de parasites qui ont accès à tout quand les pauvres n’ont rien.

On ne mettra fin à l’irresponsabilité dans la gestion des ressources, au racket permanent des populations, qu’en arrachant l’ensemble des moyens de production des mains de la bourgeoisie mondiale. C’est une condition nécessaire pour créer une organisation rationnelle de l’économie à l’échelle du monde, une organisation rationnelle de la gestion de l’eau et de l’agriculture comme de toutes les ressources naturelles53. Cela signifie remplacer le capitalisme par un modèle économique humaniste.

Pour y parvenir, Dieu modifie le dogme chrétien et il demande au Pape François d'agir politiquement pour rendre l'eau accessible et gratuite à tous les pauvres de la Terre. Car de quel droit César a t-il pu mettre la main sur ce don de Dieu vital à la survie de l'humanité ? Le Pape François doit arrêter de servir ce VIN qui rend saoul et verser l'EAU afin de ramener les hommes à la raison.

 

 

La réforme grégorienne

Vers le milieu du XIe siècle, l'autorité de l'empereur du Saint Empire Romain germanique est faible sur ses vassaux et pendant le règne d'Henri III, les comtes de Tusculum sont issus d'une puissante famille romaine laquelle, habituée à faire élire le pape, tente de reprendre ses prérogatives. Critiquant la faible moralité des papes désignés par l'empereur, elle fait élire un pape concurrent, obligeant l'empereur à intervenir militairement, à réunir un grand concile le 20 décembre 1046 pour démettre les papes concurrents. Mais cela ne suffit pas, coup sur coup deux papes désignés par l'empereur sont assassinés (Clément II et Damase II). Henri III doit impérativement désigner un pape dont la moralité ne puisse être mise en doute et suffisamment habile pour gagner la confiance des Romains. Bruno, après son brillant ministère à Toul, est le candidat idéal. Pour se faire accepter, il ne doit cependant pas être le candidat désigné par l'empereur, il se rend en pèlerinage dans la Ville sainte et demande humblement aux Romains de ne l'élire que s'il leur convient. Il est alors intronisé sous le nom de Léon IX (en mémoire de Léon le Grand, qui avait affirmé la primauté de l'évêque de Rome en tant que successeur de Pierre) le 1er février 1049.54

 

Début de la réforme

Élevé dans l'esprit de la réforme monastique, il conclut que c'est l'indignité des papes précédents qui leur a valu leur désaveu par les romains et leur déchéance. Il considère que le souverain temporel ne devrait pas intervenir dans la vie religieuse. Comme à Toul, il s'entoure de réformateurs. Beaucoup d'ailleurs le suivent comme le moine Humbert de Moyenmoutier, dont l'intelligence est pénétrante mais qu'un caractère abrupt ne prédispose pas à la diplomatie, Hugues Candide, Frédéric de Lorraine (le futur Etienne IX) ou Pierre Damien. Il nomme un clunisien, Hildebrand (le futur Grégoire VII), sous-diacre et le charge de l'administration des revenus du saint-siège, proche de la faillite. Les organes de gouvernement sont réorganisés ; les services de la chancellerie, désormais très actifs, suivent le modèle impérial et le rôle des cardinaux, auxquels sont confiés des postes clés de l'administration, s'accroît très sensiblement ; ces fonctions, naguère réservées aux représentants des familles romaines sont ouvertes aux "étrangers", ce qui souligne le caractère universel du Saint Siège et montre que ces nominations ne doivent plus relever du clientélisme.

 

Très énergique, Hildebrand à une grande influence sur les actes de son pontificat et de ceux de ses successeurs (Victor II (1055-1057), Étienne IX (1057-1058), Nicolas II (1058-1061), Alexandre II (1061-1073)13. De fait Hildebrand lance la réforme grégorienne vingt-cinq ans avant de devenir pape lui-même.

 

Une doctrine est élaborée, qui tend à donner au Saint-Siège le pouvoir nécessaire à l'accomplissement de la réforme. Les Dictatus papae en révèlent les idées maîtresses : Dans la société chrétienne, cimentée par la foi, l'ordre laïque a pour fonction l'exécution des commandements de l'ordre sacerdotal dont le pape est le maître absolu. Vicaire du Christ, il est le seul titulaire légitime de l'Empire, « l'empereur suprême ». Il peut déléguer ce pouvoir et reprendre sa délégation. L'empereur n'est plus le coopérateur du pape, mais son subordonné. Il devait donc exécuter le programme de réforme défini par le pape. Or ce programme remettait en cause l'Église impériale. L'un des théoriciens du mouvement, Humbert de Moyenmoutier, affirme en effet que l'inconduite des clercs provenait de leur soumission aux laïcs car ceux-ci les désignaient en fonction non pas de leur piété mais des avantages matériels que cette nomination pouvait leur procurer.

Dès le début de son pontificat, en avril 1049, Léon IX réunit un concile à Rome condamnant la simonie et une partie du nicolaïsme. Mais les prélats allemands et français ne viennent pas. Il décide alors de parcourir la chrétienté pour défendre énergiquement sa réforme, d'autant que Rome se fait menaçante. De juillet 1050 jusqu'au printemps 1051, de juin 1052 à mars 1053, il sillonne l'Europe de Bénévent au sud, à Cologne au nord, à Reims à l'ouest, à Bratislava à l'est.

Ses principales luttes sont :

  • contre l'achat ou la vente de charges ecclésiastiques (la simonie) ;
  • contre le concubinage des prêtres (le nicolaïsme) ;
  • les évêques ne devaient pas être des préfets de l'Empire mais des théologiens ;
  • le retour à des valeurs « plus chrétiennes ».

 

Il excommunie et dépose les évêques reconnus coupables. Il convoque pendant son pontificat douze conciles. En 1050, il institue la trêve de Dieu.

 

Le schisme

Depuis longtemps, les Byzantins s'éloignent de Rome : Ils sont excédés par les liens entre Rome et l'empire ottonien. Surtout les menées du pape et des empereurs en Italie du sud ont tout pour faire de Byzance un adversaire. En 1054 le schisme des civilisations et des cultures est depuis longtemps consommé, mais c'est cette année-là que la rupture devient officielle.

 

Si l'affirmation de la papauté comme étant à la tête de l'Église universelle est le fondement du schisme, c'est une controverse sur l'Eucharistie qui le déclenche. Les latins utilisent un pain sans levain et les grecs du pain ordinaire. Léon IX fait réfuter les traités grecs traitant du problème. Humbert de Moyenmoutier dans son Dialogus écarte les assertions des grecs, condamne le mariage des prêtres en usage en Orient et accuse les Byzantin d'hérésie car ils n'admettent pas le Filioque et les menaces d'excommunication. Le pape envoie les légats Humbert de Moyenmoutier et Pierre d'Amalfi à Constantinople pour y explorer la possibilité d'une réconciliation avec l'Église du lieu. Mais malgré les efforts de l'empereur Constantin IX, les légats excommunient le patriarche et ses partisans le 16 juillet 1054. Cérulaire contre-attaque par une excommunication générale des Latins, ouvrant ainsi le schisme entre l'Occident et l'Orient. En fait, les légats ne savent pas lorsqu'il excommunient le patriarche que leur mandat n'est plus valable du fait de la mort du pape survenue le 19 avril 1054.55

 

De Léon à Grégoire VII

À la mort de Victor II, successeur de Léon IX, en 1057, le parti réformateur profite de la disparition de Henri III et de la minorité de Henri IV pour faire élire Étienne IX puis Nicolas II, en 1059, sans l'assentiment impérial. En avril 1059, le nouveau pape décrète que seuls les cardinaux peuvent nommer le nouveau pape et que ce choix serait ratifié par acclamation par le clergé et le peuple de Rome. Il y a en fait deux types de cardinaux : les cardinaux évêques (au nombre de 7), et les prêtres cardinaux (au nombre de 28 en théorie). L'élection est réservée uniquement aux cardinaux évêques. (Les réformateurs sont majoritaires parmi eux, alors qu'ils sont minoritaires dans le collège des prêtres cardinaux). (En 1081 le décret est élargi aux prêtres cardinaux.)

Le décret élimine donc l'empereur dans le choix du pontife. Le même décret de Nicolas II interdit aux prêtres de se marier et ordonne aux mariés de répudier leur femme (nicolaïsme) et il interdit à ceux-ci de revendre leur pouvoir spirituel (simonie).

 

Après le règne d'Alexandre II qui doit affronter un antipape, Hildebrand, élu pape en 1073, prend le nom de Grégoire VII. C'est par simple notification qu'il prévient l'empereur Henri IV de son élection.

 

En 1075, lorsque Grégoire VII écrit (mais ne publie pas) une série de vingt sept brèves propositions connues sous le nom de Dictatus papae, il va beaucoup plus loin que la simple affirmation de l'indépendance pontificale, il propose l'instauration d'une théocratie pontificale beaucoup plus radicale. Selon la proposition XII, le pape serait habilité à déposer les empereurs.

La réforme de Grégoire VII rencontre l'hostilité des princes. En 1076, l'empereur Henri IV dépose Grégoire VII qui n'hésite pas à excommunier l'empereur. Henri IV est finalement contraint à demander le pardon du pape lors de la Pénitence de Canossa en janvier 1077. Mais la lutte ne s'arrête pas, le pape renouvelle ses excommunications et l'empereur fait élire alors un antipape, Clément III. La querelle des Investitures n'est pas terminée à la mort de Grégoire VII en 1085. Le conflit ne prend fin qu'à la suite de longues tractations, à l'occasion d'une réunion organisée à Worms en 1122. Un Concordat est établi entre le Saint-Office et l'empereur de Germanie Henri V.

L'empereur Henri IV n'est pas le seul à tenter à s'opposer aux réformes du pape dont les décisions sont également mal accueillies par une partie du clergé, surtout le haut-clergé et par l'ensemble des princes, néanmoins, la réforme réussit. Des solutions de compromis permettent de distinguer l'investiture spirituelle, soustraite aux princes et l'investiture temporelle, toujours conférée par celui-ci. Après l'acceptation du principe par le roi d'Angleterre, le roi de France et l'empereur d'Allemagne, le pape Calixte II fait ratifier ce qu'il considère comme la « liberté de l'Église » par le premier concile du Latran.

Jusqu'au XIe siècle, il y avait en Occident des Églises en communion avec Rome beaucoup plus qu'une Église catholique dirigée par le pape. Les papes du XIe siècle font de Rome le siège d'un véritable gouvernement de l'Église latine. Pour faire triompher la réforme, ils forgent la monarchie pontificale. La réforme grégorienne institue un pape souverain, chef de l'Église universelle, exerçant sur tous ses membres la plénitude du pouvoir. (plenitudo potestatis) disposant des glaives spirituel et temporel. À partir d'Innocent III, l'Église est considérée par tous comme une monarchie élective, universelle et absolue, assimilée à la Cité de Dieu sur la terre. Le pape peut déposer, rétablir ou déplacer les évêques, ériger les abbayes, reconnaître les ordres religieux.56

 

 

L'ancien évêque de TOUL, le Pape Léon IX, a joué un rôle fondamental dans la construction de la monarchie papale telle qu'on la connaît aujourd'hui. Léon IX par son esprit réformateur est considéré comme le père de la réforme grégorienne car il a posé les bases d'une Église retrouvant sa forme et son dynamisme apostolique et se libérant de la tutelle impériale. Il commença notamment par revenir sur le principe de nomination des évêques, qui jusque là étaient nommés par les rois et les empereurs.

Le Pape Léon IX a été canonisé en 1087 par Victor III. Sa fête est célébrée traditionnellement au jour d'anniversaire de sa mort terrestre (dite aussi « Naissance au Ciel ») le 19 avril. Son corps repose à la basilique Saint-Pierre.57

Contrairement à ses prédécesseurs, Léon IX n'a pas hésité à s'opposer au pouvoir impérial et le Pape François doit suivre le même chemin en s'opposant politiquement à l'Empire capitaliste. La réforme grégorienne trace la ligne à suivre, car selon le Dictatus papae, Grégoire VII allait beaucoup plus loin que la simple affirmation de l'indépendance pontificale, il proposait l'instauration d'une théocratie pontificale beaucoup plus radicale. Selon la proposition XII, le Pape était habilité à déposer les empereurs.

XII=12

12=L

L=AILE

Dieu nous fait comprendre que nous devons nous battre pour déposer César afin d'obtenir les AILES qui nous permettront de nous envoler au paradis.

Dieu autorise désormais le Pape à déposer les empereurs du capitalisme, ce qui signifie qu'il doit les combattre.

Léon IX était l'ancien évêque de TOUL et il est mort le 19 avril 1054.

19 avril 105= 19 4 105

19 4 105= J'AIDE

À travers la mort de Léon IX, Dieu nous donne le message suivant : « J'AIDE TOUL EMONDE ».

Le devoir du Pape François et de l'Église est d'AIDER TOUL E MONDE et pas seulement les chrétiens.

En juillet 2014, Philippe BARBARIN, un cardinal français (archevêque de Lyon et primat des Gaules), s'est rendu en Irak pour soutenir les chrétiens persécutés par des islamistes. Il y est retourné quelques mois plus tard en décembre, à Erbil, lors d'un voyage très médiatisé.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est barbarin.png.

 

Il déclarait notamment à des journalistes de France 2, au sujet des islamistes : « Quelqu'un qui est à ce point-là violent ou atteint d'une folie incompréhensible pour tout le monde, moi ce que je souhaite, c'est que le plus rapidement possible, on l'empêche de nuire. »

Or le capitalisme extermine un enfant toutes les 5 secondes mais jamais le cardinal BARBARIN n'a déclaré : « Ce que je souhaite, c'est que le plus rapidement possible, on l'empêche de nuire. »

Ainsi, chaque année, des millions d'enfants meurent de faim et de maladies en Afrique mais lorsque Philippe BARBARIN s'est rendu sur ce continent en février 2016, ce n'était pas pour sensibiliser l'opinion publique afin de mettre un terme à cette BARBARIE mais pour soutenir les chrétiens au Niger qui ont été pris pour cible après les caricatures du Prophète Mahomet dans Charlie Hebdo.

L'islamiste radical est effectivement un BARBARE, mais le RICHE également car sa richesse plonge dans la misère des milliards d'êtres humains sur Terre et des millions d'entre eux sont exterminés chaque année, donc il faut dénoncer cette BARBARIE, puisque Dieu nous demande d'aider TOUT LE MONDE et pas seulement les chrétiens persécutés sur la Terre.

En août 2014, j'ai vu un reportage sur I-Télé au sujet des chrétiens persécutés en Irak, et l'un d'entre eux déclarait : « Si tu es musulman, tu vis, si tu es chrétien, on t'égorge. »

Certains membres de l'Église suivent un peu la même rhétorique car « si tu es chrétien et victime d'une tragédie, je vais me déplacer à des milliers de kilomètres en emmenant avec moi des journalistes pour sensibiliser l'opinion publique afin que mon pays te vienne en aide, mais si tu n'es pas chrétien, je vais condamner ta situation avec des mots, or je ne ferai pas des milliers de kilomètres pour venir t'aider même si tu crèves de pauvreté en Asie ou en Afrique. »

C'est le sens du message « J'AIDE TOUL E MONDE ».

Pour AIDER TOUT LE MONDE, l'Église doit intervenir politiquement afin de combattre le capitalisme et déposer ses empereurs, puisque nous pourrions sauver la vie de millions d'enfants chaque année avec les milliards de bénéfices annuels de l'entreprise Total, alors unissons-nous pour prendre le contrôle de ces richesses afin de mettre un terme définitif à la BARBARIE.

 

Léon IX est mort un 19 avril et Adolf Hitler est né un 20 avril, donc Léon IX est mort la VEILLE du jour de naissance d'Adolf Hitler. Dieu fait comprendre au Pape François qu'il doit désormais déposer les empereurs en combattant le NAZI-capitalisme et ainsi VEILLER à ce que tous les enfants du monde puissent grandir jusqu'à leur terme car on ne peut plus accepter qu'un enfant meurt de pauvreté toutes les 5 secondes dans un monde qui regorge de richesses. Par conséquent, le Pape doit combattre politiquement ceux qui les accaparent.

 

Léon IX est mort le 19 avril 1054 (19 4 1054).

19X4X1954=80104

Le code postal 80104 est l'un des codes postaux de la commune d'ABBEVILLE.

Un ABBÉ est un moine chrétien élu par ses pairs pour diriger un monastère, une abbaye ou une communauté canoniale au service d'une basilique.

Le mot ABBÉ vient de l'araméen ABBA, qui signifie « père ».

ABBA=12 21

12=L

L=AILE

Pour obtenir les 2 AILES, nous avons besoin des chiffres 12 12 et non 12 21.

Dieu veut nous faire comprendre à travers la mort de l'ancien évêque de TOUL, que nous obtiendrons les 2 AILES pour nous envoler au paradis si nous aidons TOUT LE MONDE.

 

Ma grand-mère est née un 12/12 (12 décembre).

Mon cousin ROMAIN a habité plusieurs années dans la commune de TOUTLEMONDE, dans le département 49. Il habitait rue des VIGNES.

Mon frère, François, est né le 19 avril 1993, et l'ancien évêque de TOUL est mort un 19 avril.

Mon père est né un 13 juillet, le jour de l'anniversaire de CESAR.

 

J'ai terminé l'écriture de ce livre en 2016.

2016=TAF

Dieu te fait comprendre que si tu veux obtenir 2 AILES dans le dos pour t'envoler un jour au paradis, ton TAF est d'AIDER TOUT LE MONDE, en combattant le capitalisme pour le renverser et ainsi venir en AIDE aux milliards d'êtres humains qui sont actuellement plongés dans la misère.

De mon côté, J'AI AIDÉ TOULEMONDE en écrivant ce livre. J'ai ainsi utilisé ma PLUME pour combattre le nazi-capitalisme et j'ai essayé de parler de TOUTLEMONDE pour vous sensibiliser sur la souffrance vécue par tous les peuples.

À l'aide de l'écriture, J'AIDE ainsi DES millions d'enfants dont quasiment personne ne se préoccupe.

Léon IX est mort le 19 avril 1054 (19 4 1054).

19 4 1054=J'AIDE D

J'AIDE DES milliards d'êtres humains quelques soient leurs nationalités, leurs couleurs de peau, leurs langues ou leurs religions. Bientôt, dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, Dieu transformera mon corps en me donnant 2 AILES dans le dos pour me récompenser car j'ai suivi les signes à la lettre et j'ai passé 5 ans de de ma vie à travailler 7 jour sur 7, environ 10 heures par jour, sans avoir aucune vie sociale, pour aider tout le monde en écrivant ce livre, et j'aide également les capitalistes étant donné que ma mission est de leur permettre d'obtenir la vie éternelle en les convainquant de partager équitablement leurs richesses.

Vous obtiendrez également 2 AILES dans le dos le jour de votre mort si vous faites confiance aux signes et suivez le message de Dieu en combattant le système capitaliste.

Dieu met en lumière Léon IX, l'ancien évêque de TOUL, car contrairement à ses prédécesseurs, il a contesté le pouvoir impérial, c'est-à-dire le pouvoir de César, et désormais, Dieu nous demande de ne plus AIMER CESAR, en le combattant pour venir en AIDE à TOUL E MONDE.

 

Le maire de TOUL s'appelle ALDE Harmand.

ALDE=AIDE

La différence entre les deux mot se situe au niveau du L à la place du I, dans « ALDE ».

Dieu veut te faire comprendre qu'il te donnera 2 L dons le dos si tu AIDES ton prochain.

 

Hassan Hajdi est le guitariste du groupe ANGE, et il est né à TOUL le 17 mars 1966.

Dans « GUITARISTE », il y a le mot « GUI », et sous une branche de GUI, les hommes ont pour coutume de s'embrasser.

Donc embrasse ton prochain et ne lui plante plus un couteau dans le dos le jour de l'élection présidentielle. Si tu suis les signes, tu deviendras un ANGE.

 

François Hollande est l'ancien maire de TULLE, et le Pape François doit unir TOUT LE MONDE contre l'idéologie de François Hollande car elle TUE LE MONDE.

 

Le Schisme entre l'Église d'Orient et d'Occident a eu lieu l'année de la mort du Pape Léon IX, en 1054. Un schisme est la séparation d'un groupe religieux en deux.

À travers les signes, Dieu nous demande de nous unir politiquement en mettant nos divisions de côté afin de pourvoir AIDER TOUL LE MONDE en mettant un terme au système économique le plus meurtrier de l'histoire de l'humanité.

 

 

La « mutation féodale »

L’empire carolingien se désagrège dès le milieu du IXe siècle. Avec l'arrêt de l'expansion territoriale, les empereurs n'ont plus de nouvelles terres ou charges pour rétribuer leurs vassaux et n'ont donc plus prise sur eux. Peu à peu, ils doivent leur concéder la transmission héréditaire de terres et de charges, puis une autonomie de plus en plus grande. D'autre part, sur le plan militaire, l’ost carolingien puissant mais lent à rassembler se révèle incapable de répondre aux raids vikings ou sarrasins dont le principal atout est la mobilité. Les châteaux en bois ou mottes castrales sont apparus aux alentours de l'an mil entre la Loire et le Rhin. Cela répond aussi à la logique d'une société médiévale qui évolue : à partir de 980, le royaume des Francs est secoué par la « révolution aristocratique » qui voit les campagnes se couvrir de ces forteresses primitives en bois.

Autour d'elles prolifèrent les nouvelles coutumes (mals usos). Les vieux pagi carolingiens sont éclipsés par un nouveau ressort territorial fondé sur le territoire du château (districtus). Les châteaux (les mottes) initialement conçus comme refuges, deviennent le signe de l'autorité, du développement économique et de l’expansion des terroirs.

L'histoire romantique du XIXe siècle décrit une « anarchie généralisée » et une France « hérissée » de châteaux autour de l'an mil. On est actuellement plus nuancé sur la réalité de ce phénomène car, dès l'origine, les autorités tentent de canaliser les constructions castrales. Des actes qui révèlent cette volonté d'interdire les constructions fortifiées ont été conservés : le Capitulaire de Pîtres (864) ou encore les Consuetudines et Justicie normandes (1091). Mais, dans ces temps d'invasions et de guerres privées continuelles, les habitants viennent se regrouper à proximité du château, ce qui légitime le châtelain et l'exercice du ban seigneurial : on parle d'incastellamento pour le Midi et d'encellulement pour le Nord de la France.

 

Dès lors, cette nouvelle élite guerrière appuyée sur ces châteaux entre en conflit d'intérêt avec l'aristocratie et l'Église dont les revenus dépendent de l'économie paysanne. Comtes, évêques et abbés qui appartiennent à de grandes lignées aristocratiques doivent réagir pour réfréner les ambitions qui entraînent nombre de guerres privées et pillages. Ces représentants des grandes familles exploitent et propagent le mouvement de la paix de Dieu, né de l'exaspération des paysans et des clercs soumis à l'arbitraire des hommes en armes (milites). La codification et la moralisation de la conduite des chevaliers sur des critères religieux entraînent l'élaboration, par l'évêque Adalbéron de Laon, d'une société divisée en trois ordres sociaux : ceux qui travaillent (laboratores), ceux qui prient (oratores) et ceux qui combattent (bellatores).

Enfin, malgré la décentralisation du pouvoir, le roi conserve une autorité politique. L'époque est à la revendication de terres et de charges ; aussi, l'hommage rendu à son suzerain permet d'en officialiser la propriété. Le roi, qui est sacré, garde donc un rôle arbitral qui permet à la fonction de durer au Xe siècle. Au XIe siècle, elle sera encore remise en cause par certains princes (comtes de Blois, comte de Vermandois).58

 

La seigneurie banale

La seigneurie banale est, au Moyen Âge en Europe, un territoire dont le titulaire exerce des droits de puissance publique : pouvoir de justice, pouvoir de police, pouvoir de commandement (droit de ban), etc..

 

La seigneurie banale apparaît dans le sud-est de la France, à la fin de l'époque carolingienne, dont les terres se voient couper progressivement du pouvoir central, même si elles passent en parties dans la première moitié du XIe siècle sous l'autorité de l'empereur et deviennent terre d'Empire. Ces territoires sur lesquels ne s'exerce qu'une autorité théorique échappe progressivement à son emprise. Les seuls à détenir encore les restes des droits comtaux et régaliens sont les archevêque de Lyon, de Vienne et l'évêque de Grenoble, mais ils ne peuvent contrôler une si vaste région. L'aristocratie rurale en profite pour s'approprier le pouvoir, avec l’émergence des Guigues d'Albon, des Clermont, des Bressieux, des Villars, des Beaujeu, des Chandieu... Ils s'empressent alors de construire des fortification de terre et de bois au centre de leurs domaines, leur permettant d'asseoir leur pouvoir et de contrôler les terres environnantes, en toute indépendance et de se substituer au pouvoir central défaillant. Se met alors en place progressivement des seigneuries châtelaine, et dans les cartulaires de l'époque on voit émerger le terme de « mandamentum ». Cette nouvelle seigneurie, que l'on désignera sous le terme de seigneurie banale vient se superposer sans la supprimer à la seigneurie foncière, qui confère elle des droits d'ordre privé.

 

La banalité est l'ensemble des monopoles économiques exercés par le seigneur en vertu du droit de ban et notamment les taxes payées par le paysan contre l'utilisation obligatoire des outils comme le four ou le moulin du seigneur, le banvin (période pendant laquelle le seigneur a le monopole de la vente de vin), le charriage (taxe sur le transport de céréales), des droits de péages, et la taille qui est un impôt payé par les paysans à l'origine pour leur protection, c'est une taxe très impopulaire car son montant est fixé arbitrairement et le seigneur peut la lever plusieurs fois par an.59

 

Ces privilèges, abolis et déclarés rachetables dans la nuit du 4 août 1789, sont abolis définitivement sans rachat en 1793.

 

 

Les Capétiens et la consolidation de l'État (XIe-XIIIe siècle)

 

 

Évolution du pouvoir royal

Le règne des premiers Capétiens est marqué par la faiblesse du pouvoir royal face aux grands seigneurs à la tête de principautés. Hugues Capet n'intervient jamais au sud du royaume. Son autorité est limitée au domaine royal, les biens matériels et les vassaux directs sur lesquels il exerce un pouvoir direct. Les premiers Capétiens ne possèdent qu'un domaine peu étendu, réduit pour l'essentiel à une zone entre Beauvais et Orléans, vestige du duché de France de Robert le Fort. Par une politique habile de la plupart d'entre eux, ils assureront la croissance du domaine royal. Face aux grands du royaume quasi-indépendants, ils possèdent cependant trois atouts :

  • Ils parviennent à rendre héréditaire leur lignage en faisant élire et sacrer leurs fils de leur vivant, et en les associant au trône (usage suivi jusqu'à Philippe Auguste).
  • Les rois de France sont au sommet de la hiérarchie féodale et ne rendent hommage à personne pour leurs possessions. Mais, féodalité oblige, tous les grands féodaux du royaume doivent l'hommage au roi. Les plus prestigieux vassaux du roi de France étaient les souverains d'Anjou et d'Angleterre. Par la moindre étendue de ses domaines placée sous son administration directe, le roi de France était plus faible que bien des vassaux, mais en termes de vassalité, c'était bien le roi de France qui se trouvait au sommet de la pyramide du pouvoir du système féodal. Un adage dit que « Rex francorum imperator est in suo regno » : « le roi est empereur en son royaume ».
  • Le sacre permet aux Capétiens d'acquérir un caractère divin à travers l'onction, faite grâce à l'huile de la sainte Ampoule, don du Saint-Esprit. Ainsi le roi, chrétien depuis le baptême de Clovis, devient de plus, un roi de droit divin, qui ne tient son pouvoir que de Dieu. Depuis Robert le Pieux, fils d'Hugues Capet, on attribue aux Capétiens des pouvoirs thaumaturgiques, par simple toucher, ils étaient censés guérir des écrouelles ou scrofules.

Le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec le comte d'Anjou, devenu roi d'Angleterre sous le nom d'Henri II Plantagenêt, fait de ce dernier un vassal du roi de France bien plus puissant que son suzerain car il récupère avec ce mariage de nombreux territoires, déclenchant ainsi une longue suite de conflits entre les deux pays.

 

Philippe-Auguste

Philippe II, dit Philippe-Auguste, a comme objectif principal l'abaissement des Plantagenêts. Entre 1202 et 1205, il fait la conquête sur Jean sans Terre de la Normandie, du Maine, de l'Anjou, de la Touraine, du nord du Poitou et de la Saintonge. Jean sans Terre tente de réagir en organisant une coalition réunissant également l'empereur germanique Othon IV et le comte de Flandre. Le dimanche 27 juillet 1214, Philippe II triomphe de la coalition lors de la bataille de Bouvines.

Sur le plan intérieur, Philippe-Auguste augmente les ressources royales par une bonne administration, ce qui lui permet de rétribuer des mercenaires, de construire des nouveaux remparts autour de Paris, de paver la ville et d'édifier la forteresse du Louvre. Grâce à sa grande victoire de Bouvines, Philippe Auguste achève son règne dans un enthousiasme populaire important. Dans ce contexte, l'idéologie royale progresse, signe peut-être le plus manifeste de l'émergence d'un État sous le règne de Philippe. À sa mort, le domaine royal est considérablement agrandi. Ses successeurs vont continuer son œuvre.60

 

Naissance d'une idéologie royale

On a beaucoup commenté l'utilisation croissante des termes Francia et rex Franciæ (roi de France) dans les textes contemporains, ceux des chroniqueurs du XIIe siècle comme des princes étrangers et de ses propres sujets. Selon Marie Thérèse Jones-Davies, la formule rex Franciæ remplace officiellement le titre de rex Francorum (roi des Francs) dès 1181, dans un acte où il est appelé Philippus Dei gratia Franciæ rex. Clovis est ainsi considéré comme le premier roi des Francs, Philippe-Auguste comme le premier roi de France.

 

Paris, naissance d'une capitale

Le règne de Philippe Auguste est une période de vives améliorations pour Paris. Si la cour est encore itinérante, Paris acquiert cependant un statut particulier dont les différents travaux accomplis témoignent. Un grand pas est effectué sous Philippe dans l'invention de la capitale.61

 

 

C'est donc sous le règne de Philippe Auguste que le pouvoir royal s'est développé, aboutissant progressivement à l'absolutisme royal.

 

Philippe Auguste est mort un 14 juillet.

 

Le 14 juillet 1789 est le jour symbolique de la Révolution Française... qui a mis un terme à la monarchie absolue.

 

 

Saint Louis

Considéré comme un saint de son vivant, il est le 44e roi de France, pays sur lequel il règne pendant plus de 43 ans. Neuvième roi de France issu de la dynastie des Capétiens directs, il est le énième enfant et quatrième fils connu du roi Louis VIII, dit « Louis le Lion » et de la reine Blanche de Castille, de laquelle il reçoit une éducation très stricte et très pieuse durant toute son enfance. Aîné des membres survivants de sa fratrie, il hérite de la couronne à la mort de son père, alors qu'il n'est âgé que de douze ans. Il est sacré le 29 novembre 1226 en la cathédrale de Reims, mais c'est la reine mère qui, conformément au testament de Louis VIII, exerce la régence du royaume jusqu'à la majorité du nouveau monarque.

Devenu adulte, Louis IX se soucie de l'extension du domaine royal, auquel il rattache les comtés de Blois, de Chartres et de Sancerre, ou encore la Normandie, le Maine, la Provence et le Languedoc. Mais il ne se contente pas de régler les affaires intérieures : réputé juste et diplomate, il est régulièrement sollicité par les différentes monarchies d'Europe qui font appel à lui en tant que juge. Il mène un règne inspiré des valeurs du christianisme qui contribue à fonder l’idée que les pouvoirs spirituel et politique peuvent être incarnés par un seul homme. Il atténue les excès de la féodalité au profit de la notion de bien commun et développe la justice royale où le souverain apparaît comme « le justicier suprême ».

Louis IX est un roi réformateur qui veut léguer un royaume dont les sujets seront soumis à un pouvoir juste ; il renouvelle la « Quarantaine-le-roi », introduit dans le pays des baillis et des prévôts, ordonne la présomption d'innocence, interdit l'ordalie et institue la supplicatio, consistant à pouvoir faire appel au roi afin de solliciter l'amendement d'un jugement. Offrant aux Français une monnaie unique, il est l'instigateur des institutions qui deviendront le Parlement et la Cour des Comptes.

Très pieux et souhaitant conduire ses sujets vers le Salut, il décide de punir le blasphème, les jeux d'argent, les prêts à intérêts et la prostitution ; il se procure des reliques du Christ pour lesquelles il fait construire la Sainte-Chapelle ; il tente également de convertir de gré ou de force les Juifs de France. À cette fin il finit par leur imposer diverses mesures, dont le port de la rouelle et le brûlement du Talmud.

Conformément à son vœu prononcé à la suite d'une grave maladie, puis confirmé à la suite d'une guérison qu'il considère comme miraculeuse, Saint Louis part se battre avec ses frères Robert d'Artois, Alphonse de Poitiers et Charles d'Anjou, tout d'abord en Égypte lors de la septième croisade, puis en Tunisie lors de la huitième croisade, au cours de laquelle il meurt de la dysenterie. Aujourd'hui vu comme un monarque ayant offert à la France un renouveau économique, intellectuel et artistique, il est considéré comme l'un des trois grands Capétiens directs avec son grand-père Philippe Auguste et son petit-fils Philippe IV le Bel.

Canonisé le 11 août 1297 sous le nom de saint Louis de France par le pape Boniface VIII, sa fête liturgique est fixée au jour anniversaire de sa mort, c'est-à-dire le 25 août.

 

Mesures prises contre les Juifs

Saint Louis fait la différence entre le judaïsme, qu'il considère comme une vraie religion, et l'hérésie ou l'islam, qu'il considère comme un semblant de religion. Mais les Juifs embarrassent le roi. Premièrement, ils se trouvent à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la religion chrétienne : ils ne reconnaissent pas le Christ, ont un calendrier liturgique et des rites différents mais obéissent à l'Ancien Testament. Enfin, il a un double devoir contradictoire : il doit réprimer leurs conduites considérées comme perverses, conséquences de leur religion erronée et « antichrétienne » — car les Juifs sont considérés comme les meurtriers de Jésus, des déicides, et sont souvent accusés d'avoir recours à des sacrifices humains —, et les protéger, en tant que communauté minoritaire.

 

En mars 1240, il organise (à la demande du pape Grégoire IX) le « procès du Talmud », pour statuer sur l'accusation de Juifs convertis au christianisme, selon lesquels le Talmud contient un certain nombre d'invectives contre le Christ et contre la Sainte Vierge. La controverse sur le sujet se tient à Paris, sous la présidence de Blanche de Castille. Le rabbin Yehiel de Paris représente les juifs. Eudes de Châteauroux, proviseur de la Sorbonne, et l'abbé Nicolas Donin, Juif apostat à l'origine de la dénonciation (il avait été chassé de la communauté juive par Rabbi Yehiel en 1225 pour ses critiques de la Torah), concluent que le reproche est fondé. Le roi fait alors brûler vingt-quatre charrettes de traités talmudiques à Paris.

 

En 1254, il bannit de France les Juifs qui refusent de se convertir au catholicisme. Ce décret fut annulé quelques années plus tard en échange d'un versement d'argent au trésor royal ; Il leur interdit la pratique de l'usure.

 

En 1269, il impose aux Juifs le port de la rouelle qui avait été décidé par Rome lors du IVe concile du Latran en 1215.62

La rouelle était un morceau d'étoffe (jaune ou rouge) portant une roue, symbole des 30 deniers de Judas, que les Juifs devaient apposer sur leur vêtement. Celui qui n'acceptait pas de la porter ou qui l'oubliait pouvait être dénoncé et son dénonciateur devenait propriétaire du vêtement ainsi confisqué. Louis IX a longtemps refusé de faire appliquer cette mesure décidée par Rome, notamment par souci d'intégration des juifs à la communauté nationale, mais il a cédé, à la fin de sa vie, à la pression des Juifs convertis de son entourage.63

 

« À la fin de sa vie, à la veille de sa seconde croisade, Saint Louis, de plus en plus hanté par l'obsession de purification du royaume ''aura tendance à aggraver les mesures antijuives''. ''Il me paraît indéniable, écrit Jacques Le Goff, qu'il est plus antijuif qu'un certain nombre de papes, de prélats, de princes, de seigneurs de son temps.'' Après avoir examiné les quelques réserves permettant d'atténuer le poids de ces mesures (comme l'arrestation des coupables du seul cas de pogrom connu en France sous son règne), et ''même si Joinville a donné un coup de pouce aux sentiments de Saint Louis a l'égard des Juifs, il me semble, ajoute l'historien, que celui-ci les a vraiment détestés''. Et il conclut ce long paragraphe :

''Je ne vois que le terme d''antijuif' pour caractériser la conduite de Saint Louis. Mais ces conceptions et cette pratique ont fait le lit de l'antisémitisme ultérieur. Saint Louis est un jalon sur la route de l'antisémitisme chrétien, occidental et français.'' »64

 

Joinville

Jean de Joinville est le biographe de Saint Louis. Il le suit à Aigues-Mortes lors de la septième croisade. C'est grâce à ses témoignages que Saint-Louis est canonisé en 1297.

Joinville rapporte dans son ouvrage Vie de saint Louis que Louis IX rendait la justice sous un chêne à Vincennes : « Il advint maintes fois qu’en été, il allait s’asseoir au bois de Vincennes après sa messe, s’adossait à un chêne et nous faisait asseoir autour de lui. Et tous ceux qui avaient un problème venaient lui parler sans en être empêchés par un huissier ou quelqu’un d’autre. »

Cette image du roi bon et juste, arbitre de tous ses sujets, est l’une des plus populaires de l’histoire de France.

Mais cette scène fait parti du mythe national car « les premières allusions au chêne de Saint Louis, écrit Colette Beaune, datent du milieu du XVIIe siècle et l'image devient populaire au XVIIIe siècle où le contact direct entre le roi et le peuple s'amenuise et où le fait que le roi rende justice personnellement à tout venant, est impossible. Le chêne de Saint Louis est un rêve écologique et patriarcal que le Moyen Âge a ignoré. Les trois quarts des représentations de cette scène datent du XIXe siècle. »65

 

 

JOINVILLE=JOIN VILLE

 

En argot, un JOINT est une cigarette roulée à la main avec du papier à cigarette et un bout de carton roulé sur lui-même en guise de filtre, contenant le plus souvent du cannabis (herbe ou résine) mais qui peut aussi contenir d'autres substances psychotropes.66

 

Le JOINT permet de fumer du HASH, qui est l'abréviation de HASCHICH.

 

Le mot « JOINT » débute par la lettre « J » et se termine par la lettre « T » : ce qui nous donne « JT ».

 

Le JT est le sigle du Journal Télévisé, et il est diffusé notamment sur TF1 et France 2 à 13H et à 20H.

 

H se prononce HASH.

 

20=VIN

 

13=AC

 

13H=AC de H

 

AC de H se prononce ASSEZ de HASH.

 

Lors du JT, la classe dominante sert ASSEZ de VIN et de HASH pour réussir à droguer des millions de téléspectateurs en les endoctrinant.

 

Nous devons à JOINVILLE, l'image populaire de Saint Louis rendant la justice sous un CHÊNE au bois de VINCENNES mais dans la biographie écrite par JOINVILLE, on peut se demander si la présentation générale des faits n’a pas été conditionnée par sa propre personnalité, par ses conceptions et par son admiration pour le roi. Peut-être sa position de noble et sa méfiance pour le gouvernement de Philippe le Bel ont pu l’amener à donner de la manière de gouverner de Saint Louis une image proche de celle qu’on se faisait du souverain idéal67. JOINVILLE fait effectivement le portrait d'un roi qui aime Dieu, son peuple et la vérité ; un roi sobre et courtois, dévot et savant, charitable et attaché à la justice : d'où la description fameuse de Louis IX rendant lui-même la justice, installé sous un CHÊNE, à VINCENNES.68

 

CHÊNE=CHAINE

 

Les CHAINES de télévision nous donnent une vision idéalisée des rois du capitalisme car ces derniers en ont bien souvent pris le contrôle donc ils utilisent leurs CHAINES de télévision pour rendre leur propre justice en conditionnant notre vision du bien et du mal. Ainsi, un islamiste qui décapite la tête d'un homme est un « barbare », mais le PDG de Total, qui pille chaque année avec son entreprise environ 10 milliards d'euros dans les pays du Tiers Monde en laissant des millions d'enfants mourir de faim, est un « patriote », un « grand patron », « un homme jovial et plein d'humour ».

 

JOINVILLE a écrit que le roi Saint Louis rendait la justice sous un CHÊNE dans le BOIS de VINCENNES.

Dieu nous fait comprendre que le JT de VIN heures est une mise en SCÈNE lors de laquelle les rois du capitalisme nous font BOIRE du VIN pour nous donner une vision floue de la réalité du monde, ce qui leur permet de rendre leur propre justice, car si les téléspectateurs comprenaient que le règne de ces rois extermine des millions d'êtres humains chaque année, ils leur couperaient la tête le jour de l'élection présidentielle. Ainsi, pour nous endoctriner, « le traitement de l'information se focalise sur des histoires à sensation, crimes de sang, accidents de circulation, potins de célébrités, ou reportages sur des aspects humains qui contribuent à dépolitiser les masses et à les détourner des véritables questions qui ont un impact sur leur vie. Qu'il s'agisse d'informations ou de divertissement, les médias traitent de sujets qui se rapportent à la vie quotidienne. Dans ce but, ils adoptent un modèle qui renforce les valeurs centrales du capitalisme, telles que l'individualisme, la compétition et le consumérisme, perpétuant ainsi le discours hégémonique du capital et permettant à son accumulation de se poursuivre sans entrave.

Selon Alan Maass : "Jetez donc un coup d'œil sur les chaînes câblées d'information et vous y verrez des reportages à sensation sur des crimes et la violence ou qui titillent les potins sur les célébrités, tandis que les discussions sur les véritables questions qui affectent la vie des gens sont à peine effleurées. Les pauvres font l'objet de stéréotypes et servent de boucs émissaires, tandis que les riches et leur pouvoir sont célébrés. Même les émissions de pur divertissement tendent à renforcer les idées conformistes." »69

La télévision nous fait ainsi rêver d'un monde « qui n'existe que pour quelques milliers de gens, des stars, des PDG du CAC40, des politiques, des journalistes et des présentateurs de télévision. Nous sommes semblables à des alcooliques devant l'écran. Nous ne le regardons plus pour ce qu'il est, mais pour ce qu'il nous fait vivre par procuration. »70

Pour revenir au cas particulier du JT, « la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes… Le principe de base de la censure moderne consiste à noyer les informations essentielles (importantes) dans un déluge d’informations insignifiantes diffusées par une multitude de médias relayant les mêmes choses (TF1/FR2/FR3/BFM/I-TÉLÉ etc…). Cela permet à la nouvelle censure d’avoir toutes les apparences de la pluralité et de la démocratie. Cette stratégie de la diversion s’applique en premier lieu au journal télévisé, principale source ''d’information'' du public. De l’info sans info… Depuis le début des années 90, les journaux télévisés ne contiennent quasiment plus d’information. On continue d’appeler ''journal télévisé'' ce qui devrait en réalité être appelé un ''magazine''. »71

Effectivement, sur quels sujets sommes-nous informés? « Comment vit-on en Ethiopie? Sous quel régime? Où en ont les Indiens du Chiapas? Quels sont les problèmes d’un petit éleveur de montagne? Qui nous informe et qui maîtrise l’information? On s’en fout. Nous sommes informés sur ce qu’il y a eu à la télévision hier, sur les amours du président, la garde-robe ou le dernier disque de la présidente, les accidents de voiture de Britney Spears. La plupart des citoyens ne connaissent ni la loi, ni le fonctionnement de la justice, des institutions, de leurs universités, ni la Constitution de leur Etat, ni la géographie du monde qui les entoure, ni le passé de leur pays, en dehors de quelques images d’Epinal.

Chanteurs, acteurs, sportifs bredouillent à longueur d’antenne, dans un vocabulaire approximatif, des idées reçues. Des guerres rayent de la carte des populations entières dans des pays peu connus. Mais les Français apprennent, grâce à la télévision, qu’un scout a eu une crise d’asthme.

Le plus important, ce sont les gens qui tapent dans des balles ou qui tournent sur des circuits. Après la Coupe de France de football, Roland-Garros, et puis le Tour de France, et puis le Championnat d’Europe de football, et puis… Il y a toujours une coupe de quelque chose. ''On la veut tous'', titrent les journaux, n’imaginant pas qu’on puisse penser autrement. L’annonce de la non-sélection de Truc ou de Machin, enjeu national, passe en boucle sur France Info. Ça, c’est de l’information. La France retient son souffle. On diffuse à longueur d’année des interviews de joueurs. On leur demande s’ils pensent gagner. Ils répondent invariablement qu’ils vont faire tout leur possible; ils ajoutent : ''C’est à nous maintenant de concrétiser.'' Ça, c’est de l’information.

On va interroger les enfants des écoles pour savoir s’ils trouvent que Bidule a bien tapé dans la balle, si c’est ''cool''. Afin d’animer le débat politique, les journalistes se demandent si Untel envisage d’être candidat, pense à l’envisager, ne renonce pas à y songer, a peut-être laissé entendre qu’il y pensait. On interpelle les citoyens dans les embouteillages pour deviner s’ils trouvent ça long. Pendant les canicules pour savoir s’ils trouvent ça chaud. Pendant les vacances pour savoir s’ils sont contents d’être en vacances. Ça, c’est de l’information. A la veille du bac, on questionne une pharmacienne pour savoir quelle poudre de perlimpinpin vendre aux étudiants afin qu’ils pensent plus fort. Des journalistes du service public passent une demi-heure à interroger un ''blogueur'', qui serait le premier à avoir annoncé que Duchose avait dit qu’il pensait sérieusement à se présenter à la présidence de quelque machin. Il s’agit de savoir comment il l’a appris avant les autres. Ça, c’est de l’information. Dès qu’il y a une manifestation, une grève, un mouvement social, quels que soient ses motifs, les problèmes réels, pêcheurs, enseignants, routiers, c’est une ''grogne''. Pas une protestation, une colère, un mécontentement, non, une grogne. La France grogne. Ça, c’est de l’information.

On demande au premier venu ce qu’il pense de n’importe quoi, et cette pensée est considérée comme digne du plus grand intérêt. Après quoi, on informe les citoyens de ce qu’ils ont pensé. Ainsi, les Français se regardent. Les journalistes, convaincus d’avoir affaire à des imbéciles, leur donnent du vide. Le public avale? Les journalistes y voient la preuve que c’est ce qu’il demande.

Cela, c’est 95% de l’information, même sur les chaînes publiques. Les 5% restants permettent aux employés d’une industrie médiatique qui vend des voitures et des téléphones de croire qu’ils exercent encore le métier de journalistes. »72

Une censure sans censeur : Comme pour les autres médias (et en particulier les radios), le principe est souvent le même : ''Dis moi qui te paie, je te dirai qui tu es''. Et ici plus qu’ailleurs, les options désastreuses des pouvoirs publics (privatisations etc...) condamnent la plupart des télévisions à dépendre de la publicité et de la concurrence purement commerciale. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la nature et la qualité de l'''info'', de la création et des émissions audiovisuelles. Toute la subtilité de la censure moderne réside dans l’absence de censeurs identifiés. Ceux-ci ont été efficacement remplacés par la ''loi du marché'' et la ''loi de l’audience''.

Par le simple jeu de conditions économiques habilement créées, les chaînes (pour l’essentiel privées) n’ont plus les moyens (ni la volonté) de financer le travail d’enquête du vrai journalisme, alors que dans le même temps, les ''reality-show'', ''caméras cachées'' et autres ''micro-trottoirs'' font plus d’audience avec un coût de production réduit, sans oublier les pubs déguisées pour les produits ''culturels'' faisant l’objet d’une campagne de promotion (spectacles, films, livres, disques…).

Les événements importants sont traités sous un angle ''magazine'', par le petit bout de la lorgnette. Ainsi, un sommet international donnera lieu à une interview du chef-cuistot chargé du repas, à des images de limousines officielles et de salutations devant un bâtiment, mais aucune information ni analyses sérieuses, voire contradictoires à propos des sujets débattus par les chefs d’État73. » Par exemple, lors de la COP 21, la grande conférence sur le climat, organisée à Paris du 30 novembre au 12 décembre 2015, François Hollande recevait une grande partie des chefs d'État du monde entier, dont Barack Obama. Les deux hommes ont alors dîné un soir dans un grand restaurant, place des Vosges à Paris, et Maryse Burgot, la journaliste du 20H de France 2, qui couvrait cet « événement », a mis plus de temps à nous parler du menu commandé par Barack Obama, que du menu des discussions entre les deux hommes.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est burgot.png.

 

Alors nous avons notamment appris, je cite cette « journaliste » : « Barack Obama devrait manger du poisson et une tarte fine au chocolat, un nuage de chocolat nous dit-on ». Le journal de 20H de France 2 a ainsi préféré nous apprendre que Barack Obama allait se goinfrer dans un restaurant hors de prix, au lieu de nous révéler une information beaucoup plus essentielle dans le cadre de cette conférence sur le climat, à savoir que le réchauffement climatique entraîne notamment une diminution et une perte des récoltes dans les pays fortement touchés par la sécheresse, ce qui est dramatique puisque les pauvres ne peuvent plus se nourrir lorsque les prix des denrées alimentaires augmentent à cause de la baisse des récoltes. Mais ce genre d'information n'intéresse pas le journal de 20H de France 2, car il essaie de cacher au maximum la misère alors il préfère parler à la place du repas hors de prix commandé par un président multi-millionnaire, qui est d'ailleurs le principal responsable du réchauffement climatique étant donné que les États-Unis sont le plus gros pollueur de l'histoire de l'humanité. Or le journal de 20H de France 2 n'accusera jamais l'un des principaux alliés de la classe dominante française, d'empêcher les pauvres de se nourrir. Voilà comment on drogue des millions de téléspectateurs.

 

Élise Lucet a présenté le journal de 13H de France 2 durant 11 ans, jusqu'au 29 avril 2016 ; et pendant un temps, chaque jour en début de JT, elle osait nous dire : « Bienvenue dans VOTRE édition du 13H ».

Je rectifie aujourd'hui ce mensonge : « Bienvenue dans NOTRE édition de 13H ».

Car c'est NOTRE journal de 13H à NOUS, les riches, qui gagnons des milliards en pillant les richesses des pauvres, et NOUS exterminons ainsi un enfant toutes les 5 secondes parce que NOUS ne redistribuons pas nos richesses pour les sauver. NOUS cachons ensuite ce génocide dans NOTRE journal de 13H et NOUS racontons alors que le barbare le plus meurtrier de l'humanité est l'islamiste car il est NOTRE CHÊNE qui cache NOTRE forêt de cadavres. »

 

 

De la canonisation de Saint Louis à celle des hommes politiques

À chaque décès d'un homme politique, qui a défendu durant toute sa carrière les intérêts de la bourgeoisie française et le capitalisme, le journal de 20H lui rend hommage en multipliant les louanges.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 6-avril-2013.png.

 

Ainsi, lorsque l'ancien Premier ministre Pierre Mauroy est mort le 7 juin 2013, la présentatrice du journal de 20H de France 2, Marie Drucker, a annoncé en titre : « La mort de Pierre Mauroy, Premier ministre de François Mitterrand, charismatique maire de Lille et grande figure du ''socialisme''. Il avait 84 ans. Toutes les familles politiques saluent la mémoire d'un grand homme d'État. » Le journal de 20H de France 2 rendait ainsi sa propre justice car toutes les familles politiques ne lui ont pas rendu hommage étant donné que Lutte Ouvrière et le NPA ne pouvaient pas saluer la mémoire d'un « grand homme d'État » au vu de sa carrière politique désastreuse. En effet, lorsque le Parti socialiste et Pierre Mauroy sont arrivés au pouvoir en 1981, il y avait 1,5 million de chômeurs, or il y en avait plus de 3 millions quand ils l'ont quitté en 1995, donc le journal de 20H de France 2 a transformé un piètre homme d'État en « grand homme d'État ».

« En 1981, le gouvernement ''socialiste-communiste'' dirigé par Pierre Mauroy avait commencé par mettre en œuvre un programme de réformes sociales, d’extension du secteur public et de ''relance économique par la consommation''. Plusieurs banques et grands groupes du secteur privé ont été nationalisés, en rémunérant grassement leurs actionnaires. Parmi les réformes sociales, il y avait la semaine de travail de 39 heures, la cinquième semaine de congés payés, un net rehaussement des allocations sociales, la création d’emplois dans le secteur public et la légalisation de nouveaux droits syndicaux. Cependant, la contre-attaque patronale a été immédiate et foudroyante. Malgré les nationalisations, le pouvoir économique est resté très largement concentré entre les mains des capitalistes, ce qui leur donnait la possibilité de saborder les réformes et déstabiliser l’économie. Le CNPF (devenu depuis le MEDEF) a d’emblée décrété une "grève d’investissement". Le chômage s’est mis à grimper et une spéculation féroce s’est déchaînée contre la monnaie nationale. Chaque jour, des dizaines de milliards de francs quittaient la France. Le gouvernement socialiste-communiste de 1981 se trouvait devant un choix décisif : soit mettre fin au pouvoir économique de la minorité capitaliste, soit capituler. Le gouvernement a choisi de capituler en faisant marche arrière. Mauroy a formé son gouvernement en juin 1981. Or, dès le mois de mars 1982, il commençait à abandonner sa politique de réforme sociale. L’adoption d’une politique visant à rétablir la rentabilité du capital au détriment des travailleurs et de l’infrastructure sociale et industrielle du pays a mené à la défaite électorale de 1986. »74

Pierre Mauroy symbolisait la soumission du Parti socialiste au capitalisme et à l'idéologie néolibérale. Ainsi, de 1982 à 1989, le grand patronat a fait baisser la part des salaires dans la répartition des richesses afin de rétablir un taux de profit plus élevé, et la fuite en avant néolibérale a restreint les acquis sociaux, bloqué les salaires, privatisé les services publics et pratiqué une déréglementation sauvage. Le chômage de masse s'est installé et les inégalités sociales ont explosé, mais pourtant, à la mort de Pierre Mauroy, le journal de 20H a glorifié « un grand homme d'État » alors que la politique menée par les « socialistes » lorsqu'ils étaient au pouvoir fut un véritable désastre. Marie Drucker déclarait dans le journal de 20H : « Au delà de Lille, au delà des clivages, toutes les familles politiques à l'unanimité, rendent hommage à un grand homme d'État. Ils soulignent ses qualités humaines et son courage politique. » Le Premier ministre de l'époque, Jean-Marc Ayrault, déclarait ainsi : « Sa stature, nous l'avions toujours évidemment à l'esprit, d'un homme solide, puissant, mais aussi la force de ses convictions et la bienveillance qu'il avait à l'égard des autres. C'était quelqu'un qui était aimé, qu'on aimait. » Jean-Louis Borloo déclarait quant à lui : « C'est un homme, un responsable politique, qui est allé lui-même expliquer aux ouvriers d'Usinor la fermeture inéluctable – enfin ce qu'il croyait – en prenant les boulons, les injures, les insultes, les incompréhensions. C'est un homme de chair. Je ne l'ai jamais vu se mettre en avant. Je ne l'ai jamais vu faire le matador. » Le journal de VIN heures est clairement une mise en SCÈNE orchestrée par les dominants, car Marie Drucker déclarait que « toutes les familles politiques à l'unanimité, ont rendu hommage à un grand homme d'État ». Or L.O. et le NPA font partie d'une famille politique, et ils ont tous les deux critiqué l'action de Pierre Mauroy lorsqu'il était au pouvoir, mais étant donné que nous ne vivons pas dans une démocratie, personne n'a eu le droit de critiquer l'ancien Premier ministre lors du journal de VIN heures, puisque l'oligarchie au pouvoir n'accepte pas que soient critiqués ses plus fidèles serviteurs. Ainsi, le NPA écrivait sur son site internet : « À l’annonce de sa disparition, les couronnes tressées à Pierre Mauroy par l’ensemble de la classe politique institutionnelle ne sauraient être de pure circonstance. Feints ou sincères, ces éloges unanimes viennent nous rappeler qu’avant tout, Pierre Mauroy fut un fidèle serviteur de la 5e République et du capitalisme.
Ainsi, Jean-Louis Borloo réagissant sur France Info, et visiblement ému, évoque un homme de valeur qui incarnait ''le vrai socialisme ouvrier'', rappelant qu’''il n’avait pas hésité à prendre la décision de fermer les mines de charbon et l’usine sidérurgique d’Usinor Denain'', admirant même ''son courage pour avoir été en personne l’annoncer aux ouvriers''… Pour Jean-François Copé, il était un ''socialiste sincère qui avait su gagner l’estime de chacun au-delà de son camp''. Steeve Briois, secrétaire du Front national, ose même se permettre de ''saluer son engagement réel et sincère pour la défense des travailleurs français''.
Assez logiquement, au Parti socialiste, d’Harlem Désir à Gérard Filoche (comme au Parti de gauche d’ailleurs), on ne cherche à retenir que les mesures prises par le gouvernement Mauroy entre 1981 et 1983 : les 39 heures de travail hebdomadaire, l’augmentation du Smic, l’abaissement de l’âge de départ à la retraite à 60 ans, les lois Auroux, l’abolition de la peine de mort et la nationalisation de neuf groupes industriels de la sidérurgie et d’une partie du secteur bancaire… indemnisés à prix d’or. Du côté du Parti communiste, on invite les quatre anciens ministres du parti à également chanter les louanges de ''la plus belle période depuis le Front Populaire''. Le bureau confédéral de la CGT ose à peine se souvenir que c’est Pierre Mauroy en personne, qui à la tribune du congrès de Lille vint annoncer ''le tournant de la rigueur et la modération salariale'' hué par une partie des délégués.
Ce tableau dithyrambique tiré par les responsables politiques et syndicaux de cette époque occulte les renoncements à en appeler à la mobilisation ouvrière et populaire pour imposer durablement les mesures sociales prononcées au lendemain de la victoire électorale de l’Union de la gauche. Dans un contexte international marqué par les politiques ultralibérales de Reagan et de Thatcher, le gouvernement de Pierre Mauroy, et de Jacques Delors son ministre des Finances européiste convaincu, a choisi la pire des politique, celle du renoncement.
Les "trois glorieuses" allaient se solder par un abandon pur et simple des promesses faites aux salariés, dont la première mesure fut la décision du blocage des salaires. Les gouvernements successifs dirigés par les socialistes ne feront que détricoter l’ensemble des conquêtes sociales obtenues après 1981, à l’exception de l’abolition de la peine de mort.
Enfin, nous ne saurions terminer cet hommage iconoclaste sans évoquer l’injure faite par Pierre Mauroy en janvier 1984 aux salariés de Talbot-Aulnay (aujourd’hui PSA) en grève contre les licenciements et les plans de restructuration, qualifiant ce mouvement de ''grève des ayatollahs''. Tenue par un Premier ministre ''socialiste'', cette expression illustre à elle seule le fossé qui existe entre les internationalistes dont nous faisons partie, attachés à l’égalité des droits, et combattant le poison mortel que sont le développement des idées racistes et nationalistes, et les gestionnaires de cette 5e République, qu’ils soient classés à droite ou à gauche
. »75

Ainsi, contrairement à ce que déclarait Marie Drucker, toutes les familles politiques n'ont pas salué unanimement un « grand homme d'État », puisque Pierre Mauroy n'en était pas un. Les commentaires élogieux n'ont pas manqué d'évoquer les origines humbles de Pierre Mauroy, son attachement à sa région du Nord et à ses couches populaires. Ce côté « homme du peuple » a été bien utile à la gauche pour cautionner une politique profondément anti-ouvrière. Car cette affection, réelle ou supposée, pour la population pauvre n'est pas allée jusqu'à en défendre les intérêts76. Au contraire, si Mauroy a été un grand homme politique, alors c'était au service du patronat et c'est la raison pour laquelle le journal de VIN heures lui a rendu un si vibrant hommage. Pourtant, pendant les 15 minutes de louanges consacrées à Pierre Mauroy, le journal de VIN heures de France 2 n'a pas trouvé le temps de révéler à des millions de téléspectateurs, que le 20 juin 2008, Pierre Mauroy a été mis en examen pour détournement de fonds publics et condamné le 4 février 2011 à 20 000 euros d’amende avec sursis pour abus de confiance, donc cet homme n'était pas si exemplaire que ça mais France 2 n'en dira pas un mot afin de ne pas écorner le mythe. François Hollande a ainsi pu déclarer lors du JT : « Il a servi son pays sans jamais occulté ses valeurs fondamentales. Pierre Mauroy était socialiste et il voulait que la justice sociale puisse inspirer tous ses actes mais il ne trompait pas, il ne mentait pas. » En tout cas, la justice française n'a pas considéré, le 4 février 2011, qu'il ne « trompait pas », en le condamnant pour abus de confiance. Mais le journal de VIN heures rend sa propre justice alors Pierre MauROY fut présenté comme un grand serviteur d'État, le meilleur d'entre nous et nous devions ainsi saluer la mémoire de ce ROI.

François Hollande affirmait que Mauroy « voulait que la justice sociale puisse inspirer tous ses actes », alors qu'il avait bloqué les salaires lorsqu'il était Premier ministre, et la conversion au néolibéralisme fut responsable de l'explosion des inégalités sociales. Par conséquent, Pierre Mauroy a généré l'injustice sociale, mais aucune voix n'est venue contredire François Hollande lors du journal de VIN heures parce que c'est LEUR journal télévisé, étant donné qu'il il est contrôlé par la minorité de ROIS qui dirigent le pays. Alors le JT nous demande de dire « merci » à ces hommes politiques au pouvoir pour les services qu'ils nous rendent car on nous fait croire qu'ils servent le peuple, alors qu'ils servent uniquement les riches, c'est-à-dire la classe sociale à laquelle ils appartiennent.

Une équipe de journalistes de France 2 s'est rendue à Lille, où Pierre Mauroy avait été maire, afin d'interviewer des passants bien sélectionnés, qui exprimaient devant les caméras leur peine d'avoir perdu cet homme « exceptionnel », qui avait tant fait pour la ville de Lille.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 6-juin-2013-1.png.

 

Voici un petit florilège de louanges : « On le remercie pour tout ce qu'il a fait pour la communauté lilloise. Il a été un homme d'exception » ; « des hommes comme ça, on en a plus » ; « le développement de la ville c'est grâce à lui, tout, la ligne TGV, le vieux Lille, beaucoup de choses » ; « pour Lille, il a été très important pour le rayonnement de la ville ». Bien sûr, le journal de 20H de France 2 ne s'est pas rendu dans les quartiers populaires de la ville de Lille, car les victimes de la politique de Pierre Mauroy auraient eu un tout autre point de vue sur le personnage. C'est la raison pour laquelle les Français qui vivent sous le seuil de pauvreté ne sont jamais interrogés pour donner leur avis lorsqu'un homme politique qui a été au pouvoir décède, étant donné qu'aucune voix n'a le droit de le critiquer. Ainsi, France 2 a sélectionné uniquement des passants qui ont salué l'action et le talent de Pierre Mauroy, en essayant de nous faire croire qu'il avait construit la ville à lui tout seul. Une journaliste de France 2 nous a même dit qu'il avait apporté le TGV à Lille alors que c'était le contribuable lillois, avec l'argent de ses impôts, qui avait apporté le TGV à Lille, et c'était l'ouvrier qui avait posé les rails et construit le TGV. Pierre Mauroy n'y était strictement pour rien et il avait d'ailleurs gagné une fortune tout au long de sa carrière politique en étant grassement payé par le contribuable lillois, donc la mise en SCÈNE du journal de VIN heures sacralise ces parasites d'hommes politiques pour que nous leur restions continuellement soumis. La ville de Lille a même construit un stade de 50 000 places portant le nom de Pierre Mauroy, alors que ce sont les ouvriers qui ont construit ce stade, et ce sont les contribuables de l'agglomération lilloise qui l'ont financé, mais c'est un parasite qui n'a jamais transpiré de sa vie pour nourrir sa famille, qui bénéficie de tous les honneurs. Jusqu'à quand ce cirque va-t-il durer ? Le stade Pierre Mauroy se situe au 261 boulevard de TOURNAI, à Villeneuve d'Ascq, et le premier ROI de France, Clovis, est né dans la ville de TOURNAI, donc Dieu nous fait comprendre que nous devons TOURNER la page en refusant de donner le nom de Pierre MauROY à un stade, étant donné que NOUS l'avons construit ce stade comme nous avons construit le TGV mais c'est une minorité de parasites qui en tire tous les honneurs. Ces hommes politiques qui se sont succédé au pouvoir ont créé actuellement 6 millions de chômeurs, 8,8 millions de citoyens vivant sous le seuil de pauvreté, 144 000 personnes condamnées à vivre dans la rue dont 30 000 enfants, et pour les remercier d'avoir pourri la vie de millions de Français, on donne le nom de ces hommes politiques à des rues et à des bâtiments publics ! C'est quoi ce délire ? Deux jours avant la mort de Pierre Mauroy, un jeune militant d'extrême gauche, Clément Méric, fut frappé à mort par un groupe de jeunes appartenant à l'extrême droite.

 

Related image

 

Tout a commencé lorsque deux groupes de trois personnes, un de militants de l'Action antifasciste Paris-Banlieue, l'autre de militants des Jeunesses nationalistes révolutionnaires, se sont rencontrés par hasard le 5 juin 2013, en fin d'après-midi, alors qu'ils se rendaient à une vente privée de vêtements Fred Perry. Un militant d'extrême gauche a interpellé d'abord les nationalistes, qui se trouvaient dans la salle de vente, en leur disant, de son propre aveu : « Alors les nazis, on fait ses courses ? » Selon les nationalistes, le groupe d'antifascistes aurait alors continué à les provoquer, menaçant de les « attendre en bas », tandis qu'eux-mêmes auraient demandé aux antifascistes de les laisser faire leurs courses77. Ils se sont battus un peu plus tard dans une rue et Clément Méric, un jeune de 19 ans qui avait rejoint entre-temps ses amis antifascistes, est mort dans la bagarre. Ce jeune avait obtenu son bac scientifique avec mention très bien un an auparavant et il venait de se remettre d'une leucémie en 2013, il était alors assez frêle et il a succombé à la violence des coups portés. Clément a été tué par un jeune appartenant à l'extrême droite et c'est à partir du moment où les socialistes de Pierre Mauroy ont pris le pouvoir en 1981 que le Front National a commencé son ascension électorale. Le jeune homme qui a tué Clément appartenait aux Jeunesses nationalistes révolutionnaires qui se présentent eux-mêmes en ces termes : « Conçu pour être le bouclier de son peuple contre les attaques de la réaction et de ses valets du capital mondialisé, le JNR se développe comme un anti-corps social et se constitue uniquement d’hommes décidés, sportifs et aguerris78. » Les socialistes de Pierre Mauroy sont responsables de la montée de l'extrême droite car ils ont transformé notre pays en une dictature du capital financier globalisé. « L'une des principales causes du racisme est d'ordre psychologique, et la dictature mondiale des oligarchies du capital financier globalisé, le constat d'un marché mondial n'obéissant qu'à ses propres lois, données comme "naturelles", la concurrence entre les êtres et entre les nations érigées en dogme, la quasi-disparition du discours public porteur des valeurs de solidarité, d'intérêt public, de service public, de justice sociale provoquent – outre la fragilisation concrète des existences individuelles – un sentiment d'insécurité personnel, un désarroi profond et durables chez les hommes et les femmes vivant dans les sociétés capitalistes marchandes. Claude Lévi-Strauss qualifiait cette réaction de nouveau "mal du siècle" : ''Quand des habitudes séculaires s'effondrent, quand les genres de vie disparaissent, quand de vieilles solidarités s'effritent, il est, certes, fréquent qu'une crise d'identité se produise.''

Tous les mouvements d'extrême droite xénophobes, quelles que soient leurs origines géographiques et historiques, partagent un trait dominant : ils opèrent tous en désignant un bouc émissaire. Disqualifiant la raison analytique, ils stigmatisent l'"autre", l'"étranger" comme le responsable de tous les dysfonctionnements, traumatismes et angoisses générées par la société. »79

Les socialistes de Pierre Mauroy ont contribué à la montée de la xénophobie en France parce qu'ils ont stigmatisé l'autre comme bouc émissaire. Ainsi, « en 1983, les ouvriers de Renault à Flins ont fait grève pendant quelques semaines pour obtenir une revalorisation salariale. Cette grève, et par son objectif et par son effet - Renault a perdu quelque 40 000 véhicules - a beaucoup gêné le gouvernement. Autrefois la propagande gouvernementale aurait crié à un "complot communiste" mais étant donné la composition du gouvernement à ce moment-là, cette voie ne lui a pas été ouverte. Il fallait donc trouver un autre bouc émissaire. Ce n'était pas si difficile d'en trouver un puisque 53 % des 17 000 ouvriers chez Renault à Flins étaient des immigrés (en majorité d'Afrique du Nord) et 55 % des 12 000 à Billancourt.
C'est Gaston Defferre qui le 26 janvier a ouvert le feu en déclarant qu'il y avait un "phénomène particulier" dans l'automobile : "il s'agit d'intégristes, des chiites". Le Premier ministre, Pierre Mauroy, a vite couru épauler son ministre de l'Intérieur. Des travailleurs immigrés, Mauroy a-t-il prétendu, "sont agités par des groupes religieux et politiques qui se déterminent en fonction de critères ayant peu à voir avec les réalités sociales françaises."

Ce thème d'un "complot musulman" était repris, après la grève (et après l'expulsion vers l'Italie des gardes du corps de Ben Bella), par Jean Auroux, à l'époque ministre du Travail, qui est allé encore plus loin :

"Un certain nombre de gens sont intéressés à la déstabilisation politique ou sociale de notre pays (...) Certaines forces en France et dans le monde cherchent à nous faire échouer, mais nous sommes vigilants."

Le Républicain Lorrain (11 février) en rapportant ces propos a ajouté :

"La crainte sous-jacente du ministre est que des agitateurs intégristes se servent de l'Islam pour manipuler les travailleurs immigrés, déstabiliser l'industrie automobile française et troubler la paix sociale dans le pays." 80

 

Pierre Mauroy et les socialistes se sont ainsi servis des musulmans comme boucs émissaires pour diviser les ouvriers et les couches populaires, donc ce sont ces hommes politiques qui sont responsables de la montée de l'extrême droite en France. Car par ailleurs, dans les années 1980, la politique menée par Pierre Mauroy et les socialistes a créé des millions de chômeurs, et cette précarité a généré de la peur qui s'est transformée en haine contre l'« étranger ». Nos jeunes ne s'entre-tuent pas par hasard, ce sont les hommes politiques au pouvoir qui génèrent la haine dans notre société puisqu'ils stigmatisent les musulmans et mènent une politique qui glorifie l'individualisme, la concurrence, la compétition, l'écrasement de l'autre. Pierre Mauroy nous a ainsi légué cet héritage et c'est la raison pour laquelle des jeunes rejoignent l'extrême droite. Pierre Mauroy est ainsi l'un des principaux responsables de la mort de Clément MERIC et il faudrait lui dire MERCI pour ça ? Clément MERIC est mort car ses amis ont rencontré un groupe de jeunes d'extrême droite à une vente privée de vêtements Fred Perry, et le logo de cette marque est un LAURIER.

Related image

 

Dieu nous fait ainsi comprendre que les dominants ont tressé des LAURIERS à Pierre Mauroy le jour de sa mort, ils lui ont dit MERCI en saluant un « grand homme d'État », mais deux jours avant, la mort de Clément MERIC était le résultat de la politique menée par Mauroy lorsqu'il était au pouvoir, parce qu'il s'est prosterné devant le capitalisme en 1982, quand son gouvernement a fait machine arrière en refusant de créer une société plus fraternelle, plus solidaire. Les « socialistes » ont alors mené une politique qui glorifiait l'individualisme, la compétition, les inégalités sociales. Par conséquent, à travers Pierre MAUROY, Dieu nous fait comprendre que ces ROIS qui nous dirigent sont responsables de tous les MAUX du pays, car le seul héritage qu'ils nous laissent, c'est le culte de l'Argent roi, c'est l'individualisme, c'est l'injustice, c'est la violence, c'est la haine. Les parents de Clément MERIC étaient tous les deux enseignants en droit à l'université de Brest, donc à travers le droit, Dieu rend la justice et contrairement aux CHAINES de télévision, il condamne ces ROIS MAUDITS qui sont responsables de la mort de Clément MERIC. Alors refusez de vous soumettre à LEUR justice, ne leur dites pas MERCI quand ils décèdent et combattez-les car c'est à cause d'eux que nos jeunes s'entre-tuent.

 

Dieu a ainsi rendu sa justice, et à travers la mort de CLÉMENT Méric, il nous fait comprendre que son verdict contre Pierre Mauroy n'a pas été CLÉMENT puisque Mauroy est mort à l'âge de 84 ans.

 

Le chef-lieu du département 84 est Avignon dont la maire s'appelle Cécile HELLE.

 

HELL signifie ENFER en anglais donc Dieu nous fait comprendre que Pierre Mauroy est aujourd'hui en ENFER, et ce n'est que justice car il a défendu un système économique qui a exterminé plus de 500 millions d'êtres humains ces 30 dernières années. Par conséquent, il brûle aujourd'hui en enfer et vous le rejoindrez si vous continuez à voter pour ces ROIS MAUDITS.

 

 

Pierre MAUROY a quitté son poste de Premier ministre en 1984, et il est mort à l'âge de 84 ans.

 

Dans le roman 1984, le Parti au pouvoir a la mainmise sur les archives et fait accepter sa propre vérité historique en la truquant ; il pratique la désinformation et le lavage de cerveau pour asseoir sa domination81. Nous vivons dans le roman 1984 puisque le Parti au pouvoir manipule l'information, il manipule l'histoire pour nous soumettre à son pouvoir, à sa justice. Lors du journal de 20H de France 2, le 7 juin 2013, Lionel Jospin était invité sur le plateau du JT, et Marie Drucker lui a posé cette question : « On a entendu (concernant Pierre Mauroy) des mots dans la bouche de Jean-Louis Borloo : ''un homme de chair''. Jean-Marc Ayrault a parlé de sa ''bienveillance''. Robert Badinter dans la journée a parlé aussi d'un ''homme de cœur''. Ce sont des mots qu'on entend très rarement quand on évoque des figures politiques. Pierre Mauroy était un grand homme d'État et un grand homme tout court ? ». Le Parti au pouvoir essayait ainsi de nous faire croire que Pierre Mauroy était un homme de « cœur », alors qu'il défendait un système économique qui extermine un enfant toutes les 5 secondes. Il y a assez de richesses dans le monde pour permettre à tous les hommes sur Terre de vivre dignement mais les hommes politiques comme Pierre Mauroy se battent pour que ces richesses soient éternellement accaparées par une minorité. La classe dominante a essayé de nous faire croire que Pierre Mauroy avait du « cœur » mais on ne l'a pourtant jamais entendu dénoncer les milliards d'euros accaparés chaque année par Total, Bolloré ou Areva alors que des millions d'enfants mourraient de faim dans les pays où les actionnaires de ces multinationales se goinfraient de profits. Jean-Louis Borloo a déclaré que Pierre Mauroy était « un homme de chair », et effectivement, Mauroy a permis aux capitalistes français de dévorer la « chair » des enfants du Tiers Monde, c'est la raison pour laquelle ces derniers ont la peau sur les os. Donc Pierre Mauroy était l'un des principaux responsables du génocide perpétré par le système capitaliste, et pour le remercier d'avoir tué des millions d'enfants, nous avons donné son nom à un stade ! C'est l'une des caractéristiques de notre époque puisque nous donnons à des rues ou à des bâtiments publics, le nom des pires nazis du IIIe REICH. Car comprenez bien que le stade Pierre Mauroy, c'est le stade Adolf Hitler. Lorsque ces nazis meurent, la mise en CÈNE du journal de VIN heures les transforme en saints, et nous laissons ainsi la minorité qui nous dirige rendre sa justice sans jamais nous révolter contre ces ROIS MAUDITS.

 

Pierre MAUROY est mort le 7 juin 2013 (7 6 2013).

 

7X6=42

 

Le département 42 est celui de la LOIRE.

 

LOIRE=LE ROI

 

2013=TM

 

T'M=T'AIME

 

T'AIME LE ROI car le journal de VIN heures te manipule.

 

 

Saint Louis a été canonisé alors qu'il avait persécuté les juifs durant son règne. Ça paraît choquant aujourd'hui mais à l'époque, ce n'était pas répréhensible de persécuter les juifs.

Pierre Mauroy a été canonisé par les médias alors qu'il avait persécuté les pauvres durant son règne et il défendait un système économique qui exterminait un enfant toutes les 5 secondes. Alors les futures générations auront du mal à comprendre pourquoi il a été canonisé à sa mort, mais à notre époque, ce n'est pas répréhensible de laisser 1 % de la population mondiale accaparer plus de 75 000 milliards de dollars. Ainsi, les riches peuvent exterminer les pauvres en toute impunité puisque la classe dominante rend sa propre justice en décidant qu'accaparer n'est pas synonyme d'exterminer. Dieu rend désormais sa propre justice en nous faisant clairement comprendre que RICHE=REICH, donc nous devons condamner le RICHE car sa fortune extermine le pauvre.

 

 

Joinville, le biographe de Saint Louis, a écrit que le roi rendait la justice sous un CHÊNE dans le bois de VINCENNES.

 

VINCENNES est le nom d'un célèbre hippodrome où se déroule le grand prix d'Amérique.

 

Le PMU est une entreprise française de paris hippiques.

 

PMU=UMP

 

L'UMP était le nom du parti politique de Nicolas Sarkozy quand il était au pouvoir,.

 

L'un des témoins de mariage de Sarkozy était Martin Bouygues, le propriétaire de la CHAINE de télévision TF1.

 

Dieu nous fait comprendre que les ROIS du capitalisme possèdent les CHAINES de télévision et ils rendent ainsi leur propre justice devant des millions de téléspectateurs qui sont quotidiennement endoctrinés.

 

La solution pour quitter la démocratie totalitaire dans laquelle nous vivons se trouve dans le jour de naissance de Saint Louis, le 25 avril (25 4).

 

25 4=BED

 

BED est un mot anglais signifiant LIT.

 

Dieu te donne ainsi le message suivant : LIS ce livre et arrête de croire les mensonges de JOINTVILLE lors du journal 20H, car il te sert du H pour que tu fumes son BEDO, et ainsi t'empêcher d'avoir la lucidité nécessaire pour voir le vrai visage des ROIS qui nous dirigent.

 

Le LYS est le symbole de la monarchie française.

 

Donc éteins ta télé, LIS ce livre et coupe la tête de TES ROIS le jour de l'élection présidentielle en votant pour L.O. et le NPA.

 

 

En complément, je poste l'article suivant, écrit en 2007 par Pierre Mellet, et il est toujours d'actualité puisque le JT n'a pas évolué depuis.

 

 

La mise en scène du JT

Si le téléspectateur est de plus en plus attentif au traitement d’informations particulières par les journaux télévisés, il s’interroge rarement sur la structure même de cette émission. Or, pour Pierre Mellet, la forme est ici le fond : conçu comme un rite, le déroulement du journal télévisé est une pédagogie en soi, une propagande à part entière qui nous enseigne la soumission au monde que l’on nous montre et que l’on nous apprend, mais que l’on souhaite nous empêcher de comprendre et de penser.

 

« Le journal télévisé est le cœur de l’information contemporaine. Principale source d’information d’une grande partie des Français, il n’était pourtant, à ses débuts, en 1949 en France, que le sous-produit de ce que n’avaient pas voulu diffuser au cinéma la Gaumont et les Actualités Françaises. Défilé d’images sur lesquels était posé un commentaire, le « présentateur » ne s’est installé dans son fauteuil qu’en 1954, quand le journal a été fixé à 20h. Depuis lors, la mise en scène n’a fait qu’aller en s’accroissant, et l’information en a été écartée —si jamais elle était présente au départ— pour faire de ce théâtre non plus un journal, mais un spectacle ritualisé, une cérémonie liturgique. Le « 20h » n’a pas pour fonction d’informer, au sens de dégager une tentative de compréhension du monde, mais bien de divertir les téléspectateurs, tout en leur rappelant toujours ce qu’ils doivent savoir.

L’analyse qui suit se base sur les deux principaux journaux télévisés de 20h français, celui de TF1 et celui de France 2, mais peut, à bien des égards, trouver des correspondances avec les journaux télévisés d’autres pays, principalement en « Occident ».

 

Le contexte

Fixé à 20h, le journal télévisé est devenu, comme la messe à son époque, le rendez-vous où se retrouve (chacun chez soi) toute la société. C’est un lieu de socialisation essentiel, paradoxalement. Chacun découvre chaque soir le monde dans lequel il vit, et peut dès lors en faire le récit autour de lui, en discuter les thèmes du moment avec l’assurance de leur importance, puisqu’ils ont été montré au « JT ». Tout est mis en place comme dans un rituel religieux : l’horaire fixe, la durée (une quarantaine de minutes), le présentateur-prêtre inamovible, ou presque, qui entre ainsi d’autant mieux dans le quotidien de chacun, le ton emprunté, sérieux, distant, presque objectif, mais jamais véritablement neutre, les images choisies, la hiérarchie de l’information. Comme dans tout rituel, le même revient en permanence, et s’agrège autour d’un semblant d’évolution quotidienne. Les mêmes heures annoncent les mêmes histoires, racontées par les mêmes reportages, lancées et commentées par les mêmes mots, mettant en scène les mêmes personnages, illustrées par les mêmes images. C’est une boucle sans fin et sans fond.

En ouverture, le générique lance une musique abstraite où s’entend le mélange du temps qui passe, la précipitation des événements, et une façon d’intemporel nécessaire à toute cérémonie mystique. Sur la musique, un globe précède l’apparition du présentateur, ou un travelling vers ce dernier le fait passer de l’ombre à la lumière. Tout se passe comme si le monde allait nous être révélé.

Le présentateur y tient rôle de passeur et d’authentifiant. Personnage principale et transcendantal, il se trouve au cœur du dispositif de crédibilité du 20h. C’est par lui que l’information arrive, par lui qu’elle est légitimée, rendue importante et donnée comme « vraie ». Par lui également que le téléspectateur peut être rassuré : si le monde va mal et semble totalement inintelligible, il y a encore quelqu’un qui « sait » et qui peut nous l’expliquer.

(Dans d’autre cas, c’est un duo qui présente le journal télévisé. La relation avec le téléspectateur est du coup beaucoup moins professorale et paternaliste, mais plus de l’ordre de la conversation, et peut sembler plus frivole. Bien évidemment, on ne trouvera jamais deux présentateur, ou deux présentatrices, mais toujours un duo hétérosexuel. C’est qu’il s’agit de ne pas choquer la représentation de la famille bourgeoise chrétienne. Ce type de mise en scène étant rare en France, nous ne développerons pas ce point plus avant).

 

Crédibilité et information

« Madame, Monsieur, bonsoir, voici les titres de l’actualité de ce lundi 6 août », nous dit le présentateur au début de chaque journal. Il ne s’agit donc pas d’un sommaire, d’un tri de la rédaction dans l’information du jour, mais bien des « titres de l’actualité », c’est-à-dire précisément de ce qu’il faut savoir du monde du jour. Il n’y a rien à comprendre, le « journalisme » ne s’applique désormais plus qu’a nous apprendre le monde. Le présentateur ne donne pas de clé, il ne déchiffre rien, il dit ce qui est. Ce n’est pas une « vision » de l’actualité qui nous est présentée, mais bien l’Actualité.

Ce qui importe, dès lors, pour lui, c’est « d’avoir l’air ». Sa crédibilité n’est pas basé sur sa qualité de journaliste, mais sur son charisme, sur l’empathie qu’il sait créer, sa manière d’être rassurant, et sur son apparence d’homme honnête et intelligent. David Pujadas peut bien annoncer le retrait d’Alain Juppé de la vie politique, et Patrick Poivre d’Arvor montrer une fausse interview de Fidel Castro, ils sont tout de même maintenus à leur poste avec l’appui de leur direction, et n’en perdent pas pour autant leur statut de « journaliste » et leur crédibilité auprès du public. Tout se passe comme si l’information délivrée n’avait finalement pas d’importance. Elle n’est là que pour justifier le rituel, comme la lecture des Évangiles à la messe, mais elle n’en est en aucun cas la raison centrale, le cœur, qui se trouve toujours ailleurs, dans le rappel constant des mots d’ordres moraux, politiques et économiques de l’époque. « Voici le Bien, voici le Mal », nous dit le présentateur.

La hiérarchie de l’information est donc inexistante. Alors que l’un des premiers travail effectués dans tout « journal » est de dégager les sujets qui semblent les plus essentiels pour tenter d’en ressortir un déroulé (propre à chaque rédaction) de l’information en ordre décroissant, de l’important vers l’insignifiant, ici, point. On passe de la dépouille du cardinal Lustiger à l’accident de la Fête des Loges, puis vient le dénouement dans l’affaire de l’enlèvement du petit Alexandre à la Réunion, suivit du suicide d’un agriculteur face aux menées des anti-OGM, à quoi font suite l’allocation de rentrée scolaire, les enfants qui ne partent pas en vacances, la hausse du prix de l’électricité, la spéléologue belge coincée dans une grotte, la campagne électorale états-unienne chez les démocrates, l’intervention de Reporters sans frontière pour dénoncer l’absence de liberté d’expression en Chine, la Chine comme destination touristique, le licenciement de Laure Manaudou, un accident lors d’une course aux États-Unis, le festival Fiesta de Sète, le décès du journaliste Henri Amouroux et enfin celui du baron Elie de Rothschild. Il n’y a aucune cohérence, à aucun moment. Les sujets ne semblent choisis que pour leur insignifiance quasi-générale, ou leur semblant d’insignifiance. Tout y est mélangé, l’amour et la haine, les rires et les pleurs, l’empathie se mêle au pathos, les images spectaculaires ou risibles aux drames pathétiques, et l’omniprésence de la fatalité nous rappelle toujours la prédominance de la mort sur la vie.

 

Le reportage

Une fois les « titres » annoncés, le présentateur en vient au lancement du reportage. Le reportage est la démonstration par l’exemple de ce que nous dit le présentateur. En effet, tout ce qui va être dit et montré dans le reportage se trouve déjà dans son lancement. Le présentateur résume toujours au lieu précisément de présenter. Cela crée de la redondance. Ce qui est dit une fois en guise d’introduction est systématiquement répété ensuite dans le reportage. Ce sont les mêmes informations qui sont énoncées, la première fois résumées, et la seconde fois étendues pour l’élaboration de l’histoire contée. Le reportage ajoute très peu de chose à ce qu’à déjà dit le présentateur, tout juste développe-t-il les détails anodins qui contrebalancent « l’objectivité » du présentateur en créant de la « proximité ». Aux éléments de départ, trouvé dans le lancement, s’ajoute ensuite à l’histoire les petits détails romanesques nécessaire à son instruction ludique.

Le reportage est constitué de deux choses : l’image et son commentaire. Or, si l’on coupe le son, l’image ne signifie plus rien. Alors même que tout devrait reposer sur elle, c’est l’inverse précisément qui se produit à la télévision : le commentaire raconte ce que l’image ne fait qu’illustrer. Cette dernière n’est là que comme faire-valoir. C’est une succession de paysages semblables, de visages et de gestes interchangeables, collés les uns à côté des autres, et sans lien entre eux. À la télévision, l’image ne sert qu’à justifier le commentaire, à l’authentifier. Elle lui permet d’apparaître comme « vrai ». Et elle le lui permet précisément parce que ne disant rien par elle-même, le commentaire peut alors la transformer en ce qu’il veut, et c’est là le principal danger de ce media. L’image possédant une force de conviction très importante, le consentement est d’autant plus simple à obtenir une fois que vous avez dépouillée l’image de tout son sens et l’avez transformée en preuve authentifiant votre discours. Tout repose donc désormais sur le commentaire, et sur la vraisemblance de l’histoire qui va nous être racontée.

« Dans le reportage, note l’anthropologue Stéphane Breton, le commentaire est soufflé depuis les coulisses, cet arrière-monde interdit au téléspectateur (…) et d’où jaillit, dans le mouvement d’une révélation, un sens imposé à l’image. La signification n’est pas à trouver dans la scène mais hors d’elle, prononcée par quelqu’un qui sait ». Le journaliste n’apparaît que très rarement à la fin de son reportage. Nous entendons donc une voix sans énonciateur. C’est une parole divine qui s’impose à nous pour nous expliquer ce que nous ne pourrions comprendre en ne regardant que les images. Il n’y a pas d’interlocuteur, donc pas de contradiction. Le reportage est un fil qui se déroule suivant une logique propre, celle que le journaliste veut nous donner à apprendre, où les « témoins » ne se succèdent que pour accréditer la parole qui a de toute manière déjà dit ce qu’ils vont nous expliquer. Comme avec le lancement, la redondance est omniprésente dans le reportage. Tout « témoin » est présenté non pas selon sa fonction, ni dans le but de justifier sa place dans ce reportage à ce moment là, mais suivant ce qu’il va nous dire. Et la parole du « témoin » accrédite le commentaire en donnant un point de vue nécessairement « vrai ». « Puisqu’il le dit, c’est que c’est comme ça ». Et bien souvent, le « témoin » n’a strictement rien à dire, mais va le dire tout de même, le journaliste devant faire la preuve de son objectivité et de l’authenticité de son reportage, de son enquête, en démontrant qu’il s’est bien rendu sur place et qu’il peut donc nous donner à voir ce qui est.

Le reportage, au journal télévisé, n’est pas la réalisation d’une enquête qui explore différentes pistes, mais le récit d’un fait quelconque montré comme fondamental. C’est une vision du monde sans alternative, qui tente d’apparaître comme purement objective. Si le présentateur dit ce qui est, le reportage, lui, le montre. Et c’est précisément là que l’image pêche par son non-sens, et que le commentaire semble devenir parole divine. « Voici le monde », nous dit l’un, « et voilà la preuve », poursuit le reportage. Et comment contester la preuve alors qu’elle nous est présentée, là, sous nos yeux ébahis ? La réalité se construit sur l’anecdote, et non plus sur un ensemble de faits plus ou moins contradictoires qui permettent de regarder une situation dans une tentative de vision globale pour pouvoir ensuite en donner une analyse.

 

Les mots d'ordre

Tout cela se rapporte à la logique de diffusion de la morale. Le journal télévisé, comme la quasi-totalité des médias, est un organe de diffusion des mots d’ordre de l’époque. Il ne discute jamais le système, il ne semble d’ailleurs même pas connaître son existence, mais diffuse à flux tendus les ordres que la classe dominante édicte. Le journal télévisé fait partie de ce « service public », dont parle Guy Debord dans les Commentaires sur la société du spectacle, « qui [gère] avec un impartial "professionnalisme" la nouvelle richesse de la communication de tous par mass media, communication enfin parvenue à la pureté unilatérale, où se fait paisiblement admirer la décision déjà prise. Ce qui est communiqué, ce sont des ordres; et, fort harmonieusement, ceux qui les ont donnés sont également ceux qui diront ce qu’ils en pensent ».

Le 20h, issu d’une société où la mémoire a été détruite, transmet les mots d’ordre, comme pour tout conditionnement, par la répétition permanente et quotidienne. Les histoires racontées semblent toutes différentes, quand bien même elles sont finalement toutes semblables. Tout y est répété, soir après soir, constamment, et à tous les niveaux. Seuls les noms et les visages changent, mais le film, lui, reste toujours identique. C’est un perpétuel présent qui est montré et qui permet d’occulter tous les mouvements du pouvoir. Les évolutions n’étant plus jamais mises en lumière, c’est bien qu’elles n’ont plus cours. Le journal télévisé diffuse donc la morale bourgeoise (chrétienne et capitaliste) en bloc compact. C’est un vomi long et lent qui s’écoule, dilué et disséminé tout au long du 20h. Ils connaissent plusieurs modes de diffusions :

- L’accusation. Elle est constante, et généralement dite par les « témoins », ce qui permet de faire croire au journaliste qu’il a donné à voir un « avis », et qu’il a donc rendu un regard objectif de la situation. Un incendie ravage une maison, et ce sont les pompiers qui auraient dû arriver plus tôt. Un violeur est sorti de prison parce qu’il avait droit à une remise de peine, et c’est la justice qui dysfonctionne. Un gouvernement refuse de se plier aux injonctions occidentales, et c’est une dictature, un pays sous-développé où la stupidité se mêle à la barbarie, et mieux encore, où la censure bâillonne tous les opposants, qui sont eux nécessairement d’accord avec le point de vue des occidentaux mais ne peuvent pas le dire. Il s’agit toujours de trouver quelqu’un à vouer aux gémonies pour rappeler ce qui est « bien » et ce qui est « mal », et où l’on retrouve toute la sémantique chrétienne du « pardon », de la « déchéance », etc.

- L’évidence. Particulièrement utilisée pour régler sans discussions les questions économiques, elle consiste à diffuser les dogmes ou les décisions gouvernementales sans jamais les remettre en question. C’est par exemple le cas de la « croissance », qui est toujours la voie nécessaire à la survie jamais remise en cause et dont le présentateur nous annonce les chiffres avec un air catastrophé : « la croissance ne sera que de 1,2 % cette année selon les experts »...

- L’hagiographie. Comme à la messe, le journal télévisé a ses saints à mettre en avant. C’est le portrait de quelqu’un qui a « réussi », soit qu’il vienne de mourir, soit qu’il ait « tout gagné », soit qu’il se soit « fait tout seul », etc. C’est le prisme de l’exception qui édicte le modèle à suivre en suscitant admiration et respect. « Voilà ce que vous n’êtes pas, que vous devriez être, mais ne pourrez jamais devenir, et que vous devez donc adorer », nous répète le journal télévisé en permanence.

- Le voisinage. Particulièrement efficace, il s’agit de dire que « la France est le dernier pays en Europe à aborder cette question ». C’est le mécanisme qui régit la sociabilité de base, l’appartenance au groupe par l’imitation, par la reproduction de ce qu’il semble faire ou être. Le présentateur nous dit alors « eux font comme cela, pourquoi faisons nous autrement ? », présupposant que notre manière de faire est nécessairement moins bonne. « Travailler après 65 ans, aux États-Unis ça n’est pas un problème ». Aucune analyse n’est jamais donnée des points positifs et négatifs du système voisin, seulement un regard « objectif », qui dit : « voilà comment ça se passe là, et pourquoi c’est mieux que chez nous ».

- Le folklore. Ici sont présentés, avec le sourire aux lèvres et l’indulgence pour l’artiste un peu fou mais qui ne fait finalement pas de mal, des gens qui vivent un peu autrement. C’est alors, et seulement dans ce genre de sujet, que le présentateur souligne le caractère « exceptionnel » des personnes qui vont nous être présentées, pour dissuader quiconque de suivre leur exemple.

Ce ne sont là que quelques exemples.

 

 

Anecdote et fatalité

Deux modes de représentation du monde bercent principalement le journal télévisé, et sont les deux principaux mouvements de diffusion des mots d’ordre : l’anecdote et la fatalité.

L’anecdote se trouve au début de chaque sujet. Tout part du fait particulier, du fait divers du jour, et s’étend vers le problème plus vaste qu’il semble contenir en lui-même, ou que les journalistes font mine de croire qu’il contient. C’est une rhétorique particulière qui se retrouve aujourd’hui à la base de tous les discours politiques ou journalistiques, un renversement de la logique, du déroulement effectif de la démonstration et de l’analyse du monde : c’est l’exception qui explique désormais la règle, qui la construit. Tout part du fait particulier pour se prolonger, comme si ce dernier détenait en lui toutes les causes et toutes les conséquences qui ont fondé la situation plus générale qu’il est censé démontrer. Le 20h ne se préoccupe jamais de décrire des phénomènes endémiques, ou les sort toujours de la chaîne d’événements qui les a amené à la situation présente. C’est une nécessité dialectique logique pour qui veut transmettre les consignes sans se mettre en devoir de les expliquer, sans quoi il se trouve obligé d’apporter de la complication à sa démonstration et se rend compte que les choses sont moins simples qu’il ne voulait les faire paraître. Pour que les mots d’ordre soient diffusés efficacement, il ne faut pas donner la possibilité d’être contredit, donc il vaut mieux ne rien expliquer. De toute manière, nous l’avons dit, il ne s’agit jamais de donner à comprendre, mais toujours à apprendre.

La fatalité, elle, berce l’ensemble du journal télévisé. Les événements arrivent par un malheurs contingent, un hasard distrait qui touche malencontreusement toujours les mêmes (personnes, pays…). C’est une lamentation constante : « si les pompiers étaient arrivés plus tôt », « si le violeurs n’était pas sorti de prison », « si l’Afrique n’était pas un continent pauvre et corrompu », etc. Elle est la base de toute religion puisqu’elle permet de ne rien avoir jamais à justifier, et rappel le devoir de soumission face à la transcendance, puisque nous sommes toujours « dépassés ». La fatalité revient sonner en permanence comme une condamnation, et ajoute avec dépit (mais pas toujours) : « c’est comme ça ». Le système se régule tout seul et est « le meilleur des systèmes possibles », l’homme est un être « mauvais » et passe son temps à « chuter » et à « rechuter » malgré toutes les tentatives de lui « pardonner », le pauvre est responsable de sa situation parce qu’il est trop fainéant pour chercher des solutions et les mettre en application alors même qu’on les lui donne, etc. C’est un soupir constant, un appel permanent à l’impuissance et à la soumission face à la souffrance. Le monde va et nous n’y pouvons rien…

Une fois les mots d’ordre transmis, le messager divin peut nous donner congé, concluant le sermon du jour en n’omettant jamais de nous donner rendez-vous le lendemain à la même heure, puis disparaît, rangeant les papiers qui font foi de son sérieux, la caméra s’éloignant, l’ombre grandissant, et se fondant progressivement dans cette sorte de musique qui ouvrait déjà la cérémonie.82

 

 

Philippe le Bel

Philippe IV le Bel (1285-1314) est le dernier des grands Capétiens directs. Il est connu pour le rôle qu'il a joué dans la centralisation administrative du royaume. Il organise définitivement les parlements. Pendant tout son règne, il cherche à améliorer les finances royales. Comme il échoue à instaurer un impôt régulier, le budget de l'État fonctionne au moyen d’expédients : confiscation des biens des juifs, des marchands italiens, diminution du poids en métal précieux par rapport à leur valeur nominale des pièces frappées par le roi. Pour trouver de nouveaux subsides, il organise la première réunion de représentants des trois ordres ou états du clergé, de la noblesse et du tiers état. Ce type de réunion sera appelé plus tard États généraux83. Philippe le Bel s’entoure de légistes, des conseillers compétents qui jouent un rôle décisif dans sa politique. Les légistes appartiennent pour la plupart, au début, à la petite noblesse puis, à la bourgeoisie ou à la noblesse de robe. Les légistes sont apparus sous Philippe Auguste et sont formés au droit romain pour faire évoluer une monarchie féodale, où les pouvoirs du roi sont limités par ses vassaux, vers une monarchie absolue. Il termine cette centralisation commencée par son grand-père, Louis IX, mais ce système sera remis en cause par les Valois directs. Outre les légistes, le roi est entouré de ses héritiers et de sa famille.

Sous le règne de Philippe IV, la France abandonna ses traditions féodales pour devenir un État avec une administration moderne. Mais la centralisation monarchique mécontenta les grands seigneurs, les nouveaux impôts dressèrent les bourgeois contre le pouvoir, et les paysans, accablés de taxes diverses, se révoltèrent.

 

Conflit de pouvoir avec le Pape

Le règne de Philippe le Bel est marqué par ses différends avec le pape Boniface VIII, dont le point central est le droit que s'attribue Philippe le Bel d'imposer -taxer- les biens de l'Église situés dans son Royaume, la France. Ce que va contester le Pape, soucieux de conserver la force du principe de pré-éminence du pape sur les rois, du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel. La décrétale Clericis laicos du 24 février 1296 est le point de départ. Boniface VIII, qui a alors d'autres préoccupations (conflits avec les Aragonais de Sicile et les Colonna), se trouve dans l'embarras et, en dépit de son caractère hautain, cède bientôt. Les bulles Romana mater (février 1297) et Etsi de statu (juillet 1297) donnent au roi gain de cause. Ce dernier document contient une renonciation formelle aux prétentions émises pour la défense des biens ecclésiastiques contre l'arbitraire des rois dans la décrétale Clericis laicos.

Cependant, en 1302, par la bulle Unam Sanctam, Boniface VIII déclare la supériorité du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel, et par ce biais la supériorité du pape sur les rois, ces derniers étant responsables devant le chef de l'Église. Philippe le Bel réunit un concile des évêques de France pour condamner le pape, ainsi que des assemblées de nobles et de bourgeois à Paris (précurseurs des états généraux, qui apparaissent pour la première fois sous son règne). Le roi cherche l'appui de tous ses sujets afin de légitimer la lutte qu'il mène contre le pape. Ce dernier menace de l'excommunier et de jeter l'interdit sur le royaume de France.

Fort du soutien de la population et des ecclésiastiques, le roi envoie alors son conseiller (et futur garde des Sceaux), le chevalier Guillaume de Nogaret, avec une petite escorte armée vers l'Italie, dans le but d'arrêter le pape et de le faire juger par un concile. Nogaret est bientôt rejoint par un ennemi personnel de Boniface VIII, Sciarra Colonna, membre de la noblesse romaine, qui lui indique que le pape s'est réfugié à Anagni, résidence d'été du pape, proche de Rome, et fief des Caetani, la famille du pape.

Le 7 septembre 1303, Nogaret et Colonna arrivent à Anagni et trouvent le pape seul dans la grande salle du palais épiscopal de Caetani abandonné par ses partisans. Le vieil homme de 68 ans est assis sur un haut siège, en habit de cérémonie, et ne réagit pas à l'irruption de la troupe armée. En voyant Guillaume de Nogaret et Sciarra Colonna approcher, il incline légèrement la tête et déclare : Voilà ma tête, voilà mon cou, au moins je mourrai en pape ! »

Guillaume de Nogaret recule, impressionné, tandis que Sciarra Colonna, dans sa haine de Boniface VIII, se serait avancé insolemment et lui aurait, dit-on, donné une gifle avec son gantelet de fer.

Peu de temps après le 9 septembre, la population de la ville d'Anagni se révolte et dégage le pape des mains des Français mais ce dernier tombe malade et meurt un mois plus tard à Rome le 11 octobre 1303.

Cet énorme scandale éclabousse Philippe le Bel, bien qu'il n'en soit pas directement responsable, mais ceux qui ne le savaient pas encore comprennent qu'il vaut mieux ne pas s'opposer au roi de France. D'après Jean-François Chantaraud dans L'état social de la France, cette partie d'échec remportée par Philippe IV contre le pape constitue la clé de voûte de la fusion française des pouvoirs temporel et spirituel : dès lors, le chef de l'exécutif détient le monopole de la légitimité à dire le juste et l’État va devenir le producteur des justifications sur lesquelles il fait reposer ses propres décisions.84

 

L'absolutisme

L’absolutisme ou la monarchie absolue est « un type de régime politique dans lequel le détenteur d'une puissance attachée à sa personne, concentre en ses mains tous les pouvoirs, gouverne sans aucun contrôle. »85

 

La plupart des analystes considère Philippe le Bel comme le premier « roi absolu ».

 

 

PHILIPPE IV était appelé PHILIPPE IV LE BEL

 

PHILIPPE=16+8+9+12+9+16+16+5=91

 

IV=4

 

LE=12+5=17

 

91+4+17=112

 

12=L

 

112=CENT L

 

CENT L se prononce comme les mots SANG AILE.

 

PHILIPPE IV LE BEL

 

BEL=25 12

 

25 12=25 décembre.

 

Jésus est né un 25 décembre.

 

Autrefois, l'Alliance avec le SANG de Jésus permettait aux chrétiens d'obtenir deux AILES pour s'envoler au paradis.

 

Philippe le Bel est considéré comme le premier roi « absolu ». Aujourd'hui, le pouvoir de César est absolu, donc Dieu te demande désormais de le combattre pour renverser son pouvoir, mais si tu ignores l'appel de Dieu, son message est « SANS AILE », puisque si tu laisses César accaparer la majeure partie des richesses de la Terre, il ne te donnera jamais les AILES pour t'envoler au paradis.

 

Philippe le Bel est mort en 1314.

 

13=AC

 

14=N

 

A C N=ASSEZ de HAINE.

 

Philippe le BEL est né et mort à FONTAINEBLEAU.

 

FONTAINEBLEAU=FONTAINE D'EAU

 

Dieu remplace ainsi l'Alliance du SANG avec Jésus par l'Alliance de l'EAU, car il y a eu « ASSEZ de HAINE », alors il fait désormais couler une FONTAINE d'EAU pour laver le SANG que le règne de César a fait couler sur la Terre.

 

FONTAINEBLEAU se situe aujourd'hui dans le département 77.

 

7=SEPT

 

SEPT=19X5X16X20=30400

 

Adolf Hitler, le dirigeant du IIIe REICH, est mort un 30 4 (30 avril).

 

L'Alliance de l'EAU nous impose ainsi de signer l'arrêt mort du RICHE.

 

 

BEL=2X5X12=120

 

120 se prononce SANS VIN.

 

Le VIN symbolise le SANG, donc Dieu change désormais les termes de l'Alliance et nous devons ainsi combattre César, le RICHE, pour obtenir les AILES qui nous permettront de nous envoler au paradis.

 

Dieu nous transmet le signe de la FONTAINE D'EAU à travers Philippe le BEL, parce que ce dernier a posé les bases de l'absolutisme en France, et c'est l'Alliance du VIN qui a permis aux rois d'avoir un pouvoir absolu étant donné que Jésus leur a laissé le pouvoir politique entre les mains, donc Dieu change désormais le VIN en EAU, en l'occurrence une fontaine d'EAU.

Ainsi, l'absolutisme est né en France avec un roi nommé Philippe le BEL car « BEL » symbolise Jésus et ce dernier a autorisé les rois à avoir un pouvoir absolu.

 

Philippe le BEL est mort en 1314.

 

13=M

 

14=N

 

1314=AIME ou HAINE

 

Tu dois choisir entre l'EAU et le VIN, l'AMOUR ou la HAINE. Autrement dit, soit tu laisses une minorité de rois continuer à accaparer plus de 75 000 milliards de dollars, en condamnant ainsi des milliards d'êtres humains à vivre dans la misère, ou alors tu te bats politiquement en t'unissant avec tes frères et sœurs dans le monde entier pour prendre le contrôle de ces 75 000 milliards afin de les redistribuer équitablement entre tous les êtres humains sur Terre. César te dira dans ses médias que c'est utopique de croire que nous pouvons y parvenir, mais c'est tout sauf utopique car il suffit simplement que la Gaule se révolte et exproprie César pour que tous les peuples suivent le mouvement lorsque nous leur aurons prouvé qu'une alternative au nazi-capitalisme est possible.

 

 

Philippe le Bel est mort en 1314 et Saint Louis est mort en 1270, soit 44 ans d'écart entre les deux dates.

 

Le chef-lieu du département 44 est la ville de NANTES.

 

Il y a toutes les lettres du mot « SATAN » dans « NANTES ».

 

Je rappelle que Jules César est mort en 44 av. J.-C.

 

Saint Louis rendait la justice sous un CHÊNE, et dans l'Apocalypse, SATAN est ENCHAINÉ pendant 1 000 ans.

 

Saint Louis rendait la justice sous un CHÊNE dans le BOIS de VINCENNES.

 

Dieu veut nous faire comprendre que lorsque Jésus nous a demandé de BOIRE du VIN lors du repas de la CÈNE, il a enlevé les CHAINES du diable car l'Alliance du VIN laisse les pleins pouvoirs aux rois, c'est-à-dire à SATAN.

Dieu l'a voulu ainsi, il a établi sa loi, sa justice.

 

Saint Louis symbolise le VIN (VIN CÈNE), et il est mort 44 ans avant Philippe le BEL, ce dernier étant décédé à FONTAINEBLEAU.

 

44=SATAN

 

Dieu change ainsi la loi, puisqu'il change le VIN par une fontaine d'EAU afin d'ENCHAINER SATAN.

 

Ainsi, à travers FONTAINEBLEAU, Dieu nous demande de verser une FONTAINE d'EAU.

 

L'EAU symbolise les LARMES, et nous ne versons pas d'EAU sur notre visage parce que les CHAINES de télévision ne nous montrent quasiment jamais la souffrance endurée par des milliards de pauvres sur Terre. Si les médias nous montraient les millions de cadavres des enfants tués par la pauvreté, une FONTAINE D'EAU coulerait sur notre visage.

 

Saint Louis, quant à lui, chérissait les LARMES, comme nous le révèle cet extrait du livre Saint Louis de Michel Le Goff :

 

« Parmi les signes de religion au sens étymologique du mot, les expressions que la grâce de Dieu accorde à l'homme pêcheur, il en est une que Saint Louis a chéri plus que d'autres : ce sont les larmes. Tout au long de sa vie, il implore Dieu de lui donner une source de larmes. Les pleurs manifestent que Dieu a reconnu la fécondité de la pénitence du pêcheur, qu'il fait jaillir en lui l'eau purificatrice. Tout au long de ses biographies, Saint Louis pleure. Or il lui arrive souvent de ne pas y parvenir. Son cœur demeure ''aride et dur''. On sent dans le récit de son confesseur, Geoffroy de Beaulieu, la souffrance du roi privé de larmes.(...) Je modernise ici le texte du confesseur : ''le benoît roi désirai merveilleusement grâce de larmes, et se complaignait à son confesseur de ce que les larmes lui manquaient et il lui disait, débonnairement, humblement et en privé, que lorsqu'on disait dans la litanie ces mots : ''Beau Sire Dieu, nous te prions que tu nous donnes fontaine de larmes'', le saint roi dévotement : ''Or Sire Dieu, je n'ose réclamer fontaine de larmes mais me suffiraient petites gouttes de larmes pour arroser la sécheresse de mon cœur. ''Et quelquefois il avoua a son confesseur en privé que le Seigneur lui concédait parfois quelques larmes dans sa prière : lorsqu'il les sentait couler sur ces joues suavement jusqu'à sa bouche, il les savourait très doucement non seulement dans son cœur,mais aussi avec son goût.''

Rassemblant quelques citations de Joinville, Michelet a pensé que Saint Louis avait pu même souffrir de doutes sur la foi. Mais je crois que ces signes, que d'ailleurs Michelet reconnaît ''légers'', concernaient la crainte de Louis quant à son salut, mais non sa foi. »86

 

Le salut signifie l'octroie de la vie éternelle après la mort.

 

Nous devons désormais verser des larmes pour prouver à Dieu notre humanité et ainsi obtenir la vie éternelle.

 

Les LARMES sont des ARMES qui nous permettront d'obtenir des L afin de nous envoler au paradis.

 

Je suis né à Cholet, une ville célèbre pour ses mouchoirs : je suis programmé pour faire pleurer les hommes.

 

Actuellement, LE ROI Argent extermine 16 000 enfants par jour mais personne ne pleure la mort de ces enfants innocents.

 

LE ROI=LOIRE

 

Le chef-lieu du département de la LOIRE est la ville de Saint-Étienne dont le maire est Gaël Perdriau.

 

Gaël Perdriau est né à Cholet, la ville du mouchoir, et il est né lé 8 juillet 1972.

 

8 juillet=8 7

 

8X7=56

 

Le chef-lieu du département 56 est la ville de VANNES, dont le maire s'appelle David ROBO.

 

Les VANNES sont un dispositif qui permet de laisser passer l'eau ou non. Les VANNES symbolisent ainsi les larmes.

 

Les ROBOTS ne pleurent pas, ils sont incapables d'ouvrir les VANNES, donc ils ne vont pas au paradis. Contrairement à eux, si vous pleurez lorsque LE ROI argent extermine 16 000 enfants par jour, vous prouverez à Dieu votre humanité, par conséquent, vous pourrez un jour obtenir des AILES pour vous envoler au paradis.

 

Dieu nous donne ce message à travers le MAIRE de Vannes, et le MAIRE de Saint-Étienne.

 

MAIRE=AIMER

 

Pleurer la mort d'un enfant est symbolique. Dieu nous demande simplement d'AIMER notre prochain, d'être sensible à sa souffrance et donc de combattre LE ROI ARGENT pour lui venir en aide.

Le Pape ARGENTIN ne nous demande pas encore de combattre le capitalisme mais il nous a demandé de pleurer devant la souffrance de notre prochain, lorsqu'il a notamment dénoncé notre insensibilité face à la souffrance d'autrui dans son ouvrage La joie de l'évangile :

 

« Pour pouvoir soutenir un style de vie qui exclut les autres, ou pour pouvoir s’enthousiasmer avec cet idéal égoïste, on a développé une mondialisation de l’indifférence. Presque sans nous en apercevoir, nous devenons incapables d’éprouver de la compassion devant le cri de douleur des autres, nous ne pleurons plus devant le drame des autres, leur prêter attention ne nous intéresse pas, comme si tout nous était une responsabilité étrangère qui n’est pas de notre ressort. La culture du bien-être nous anesthésie et nous perdons notre calme si le marché offre quelque chose que nous n’avons pas encore acheté, tandis que toutes ces vies brisées par manque de possibilités nous semblent un simple spectacle qui ne nous trouble en aucune façon. »87

 

Désormais, la mission du Pape François est de verser l'EAU à la place du VIN pour apprendre aux hommes du monde entier à pleurer. Ainsi, il doit dénoncer publiquement le génocide perpétré par le système capitaliste afin de faire comprendre aux peuples du monde entier qu'un massacre se déroule sous leurs yeux : des enfants sont assassinés sans aucune raison valable puisque le monde croule sous les richesses mais elles ont été accaparées par une minorité de rois. Alors combattons-les en unissant nos force aux quatre coins du monde car seule une chaîne humaine pourra enchaîner définitivement le diable.

 

J'ai écrit précédemment que si le Pape François versait des larmes devant la mort des 16 000 enfants assassinés quotidiennement par la pauvreté, il n'accepterait pas qu'1 % de la population mondiale accapare plus de 75 000 milliards de dollars, puisqu'il se battrait pour qu'une infime partie de cette fortune soit redistribuée à ces enfants pour leur sauver la vie. Dieu a ainsi multiplié les signes pour faire comprendre au Pape François qu'il doit changer l'Alliance du VIN par celle de l'EAU, donc le Pape doit désormais nous prouver qu'il verse réellement des larmes « devant le drame des autres » en intervenant politiquement pour combattre le capitalisme. Il doit ainsi choisir clairement son camp : celui de César ou celui des pauvres.

 

 

Le procès des templiers

L'ordre du Temple œuvre pendant les XIIe et XIIIe siècles à l'accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. Il participe activement aux batailles qui ont lieu lors des croisades et de la Reconquête. Afin de mener à bien ses missions et notamment d'en assurer le financement, il constitue à travers l'Europe chrétienne d'Occident et à partir de dons fonciers, un réseau de monastères appelés commanderies. Cette activité soutenue fait de l'ordre un interlocuteur financier privilégié des puissances de l'époque, le menant même à effectuer des transactions sans but lucratif avec certains rois ou à avoir la garde de trésors royaux.88

Au début du XIVe siècle, le royaume de France fait face à des difficultés financières. Afin d'y remédier, Philippe le Bel dévalue la monnaie, augmente les taxes et impôts, allant même jusqu'à spolier les biens des marchands lombards et des juifs. Par ailleurs, les templiers possèdent d'importantes richesses, augmentées par les redevances (droits d'octroi, de péage, de douane, banalités, etc.) et les bénéfices issus du travail de leurs commanderies (bétail, agriculture…), ils représentent à la fois un contre-pouvoir et une source de richesse pour Philippe le Bel qui désire être maître en son royaume.

L'ordre du Temple est alors accusé en 1307, par la royauté française de plusieurs chefs d'accusation comprenant l'hérésie, la simonie, la sodomie et l'idolâtrie. Cette affaire prend une ampleur particulière car elle met en cause un ordre militaire composé de religieux et également parce qu'elle est une des conséquences de la lutte entre le roi de France Philippe IV le Bel et le pape Clément V. L'affaire débute au matin du 13 octobre 1307, et se termine avec la bulle papale Considerantes dudum fulminée par Clément V le 6 mai 1312 et la mort du maître de l'ordre Jacques de Molay sur le bûcher le 11 ou 18 mars 1314. Les biens de l'ordre sont dispersés dans les années qui suivent, notamment le 10 juin 1317 lorsque le pape Jean XXII reconnaît par la bulle papale Ad fructus uberes l'existence de l'Ordre de Montesa dans le royaume d'Aragon, ainsi que le 14 mars 1319 en ce qui concerne l'Ordre du Christ dans le royaume du Portugal.89

 

Selon la légende des Templiers, sur le bûcher, Jacques de Molay (grand maître de l'ordre) lance une malédiction sur Philippe le Bel et sa descendance ainsi que sur Guillaume de Nogaret, qui a mené l’instruction du procès des Templiers et le pape Clément V, qui a ouvert le procès sous la pression du roi.

Effectivement, Guillaume de Nogaret, le pape Clément et Philippe le Bel meurent tous trois dans l’année. Les successeurs au trône ne seront pas plus chanceux puisqu’ils meurent d’assassinat ou de maladie sans avoir donné d’héritier au royaume : c’est la première fois, depuis Hugues Capet, que la ligne de succession au trône est brisée.

 

 

Lors du procès des Templiers, le Pape Clément V a perdu son bras de fer contre Philippe le Bel.

Le duel débute lorsque Clément V apprend la nouvelle de l'arrestation des Templiers, il se dirige alors en hâte à Poitiers, où il arrive le dimanche 15 octobre 1307, afin de commander la tenue d'un consistoire. L'objectif est de mettre en place un tribunal où le Pape et ses cardinaux pourront entendre les plaintes et les accusations. Hugues de Pairaud, se rendant à ce tribunal pour témoigner en compagnie de seize ou dix-sept frères de l'ordre, est pourtant arrêté et emmené à Loches. Le consistoire dure plusieurs jours et le Pape décide finalement de s'opposer au roi. Il écrit d'ailleurs à Philippe le Bel, le 27 octobre 1307, pour signifier son indignation devant l'arrestation des Templiers et le mépris dont le roi a fait preuve en agissant de la sorte. Il s'agit d'une atteinte directe aux prérogatives papales et Clément V en est parfaitement conscient. Le combat qu'il commence à mener pour la défense de l'ordre a également, et surtout, pour but la sauvegarde du Saint-Siège.

Menés par l'Inquisition, les interrogatoires se révéleront particulièrement brutaux, à l'image des moyens employés à cette époque. Si l'affaiblissement physique (nourriture limitée à du pain et de l'eau) ou psychologique (influence sur l'émotivité) sont utilisés, on note également l'emploi du chevalet, de l'estrapade et de la brûlure de la plante des pieds. La brutalité employée dans les interrogatoires conduit logiquement à ce qu'il n'y ait que peu de déclarations d'innocence. En effet, des cent-trente huit prisonniers interrogés à Paris, seuls quatre n'avouent rien.

Si Clément V ne peut arrêter la procédure en cours, il compte tout au moins en prendre le contrôle. Le 17 novembre 1307, le Pape envoie son chapelain, Arnaud de Faugères, informer le roi de ses intentions. Finalement, le 22 novembre 1307, Clément V promulgue la bulle Pastoralis præminentiæ, qui ordonne à tous les princes chrétiens d'arrêter les Templiers dans leur pays et de s'emparer de leurs biens au nom de la papauté. Il entend de cette manière garder le contrôle sur la procédure lancée par Philippe le Bel en l'empêchant de clore le procès prématurément. Si le Pape s'était abstenu de faire une telle démarche, il aurait cautionné par son silence l'action entamée par le roi de France contre l'ordre. Cette bulle garantit alors un procès public et mené conjointement par les légats du Pape et les légistes royaux.90

Mais le Pape Clément V finira par se soumettre à Philippe le Bel en accordant le 6 mai 1312, la bulle papale Considerantes Dudum. Elle avait pour but de fixer le sort des Templiers après le procès en hérésie qui avait été instruit à leur encontre : ceux ayant avoué ou ayant été déclarés innocents se verront attribuer une rente et pourront vivre dans une maison de l'ordre, tous ceux ayant nié ou s'étant rétractés, subiront un châtiment sévère (la peine de mort).91

Le Pape Clément V fit preuve de faiblesse parce qu'il céda aux instances de Philippe le Bel et d'injustice, parce qu'il prononça une condamnation alors que les Templiers étaient innocents. Pour son absence de soutien, Jacques de Molay lui lança une malédiction lors de sa mort sur le bûché le 18 mars 1314.

 

TEMPLIERS=TEMPS LIER

 

Une journée dure 24H, par conséquent, 24H sur 24, nous sommes LIÉS au TEMPS.

 

24+24=48

 

Le Pape Clément V est mort 48H après la malédiction lancée par Jacques de Molay.

 

Par ailleurs, il y 24H dans une journée et 24 se prononce 20 4.

 

Clément V est mort le 20 4, le 20 avril.

 

Adolf Hitler est né un 20 avril.

 

Clément V a collaboré avec Adolf Hitler, en l'occurrence Philippe le Bel, en condamnant des victimes innocentes qui avaient été torturées pour les obliger à avouer des fautes qu'elles n'avaient pas commises.

 

Lorsqu'il est devenu Pape, après son élection pontificale, Clément V voulait se faire couronner à VIENNE (dans l'Isère) mais Philippe le Bel préféra Lyon.

VIENNE est la capitale de l'Autriche, pays de naissance d'Adolf Hitler.

Clément V ne s'est pas fait couronner à VIENNE parce qu'il s'est soumis à la volonté de Philippe le Bel en acceptant de se faire couronner à Lyon.

Clément V symbolise la soumission du Pape envers César.

À travers CLÉMENT V, Dieu nous donne la CLÉ pour combattre César avec le chiffre V.

Le chiffre romain « V » est l'équivalent du chiffre 5.

Nous battrons César avec les 5 doigts de notre main qui tiennent le bulletin de vote, et le Pape doit désormais unir les hommes du monde entier dans le combat contre le nazi-capitalisme.

Le V symbolise également les AILES d'un oiseau, donc c'est le Vote et non plus le Vin qui nous donnera des AILES pour nous envoler vers le royaume de Dieu.

 

La ville de VIENNE en France se situe dans le département numéro 38.

3X8=24

Le chiffre 24 se prononce 20 4.

Adolf Hitler est né un 20 4.

 

VIENNE est la capitale de l'Autriche, le pays de naissance d'Adolf Hitler.

38=CH

Les lettres « CH » sont le sigle de la SUISSE, elles sont les initiales de la Confédération Helvétique. Ce sigle est présent notamment sur les plaques minéralogiques des voitures suisses ou sur les adresses internet de la Suisse qui se terminent par le sigle « .CH ».

 

Au niveau international, le symbole de la SUISSE est la neutralité politique.

SUISSE= E SUI SS

En Suisse, lors de la Seconde Guerre mondiale, la lettre « J » était apposée sur les PASSEPORTS des juifs.

J+E SUI SS=JE SUI SS

JE SUI SS=JE SUIS SS

Être neutre politiquement, c'est collaborer implicitement avec le nazi-capitalisme, donc Dieu te fait comprendre que si tu restes neutre, il te dira le jour de ta mort :« tu ne PASSES pas la PORTE pour entrer dans mon royaume. »

 

Le Pape est protégé 24H sur 24 par la garde SUISSE pontificale.

Le Pape collabore avec le nazi-capitalisme lorsqu'il rencontre « chaleureusement » les chefs d'État des grandes puissances occidentales, car c'est comme s'il rencontrait Adolf Hitler sans essayer de le convaincre d'arrêter d'exterminer les juifs. Le Pape ne combat pas ces chefs d'État, pourtant, ces derniers mènent une politique économique qui extermine des millions d'êtres humains chaque année en permettant à une minorité d'individus de piller les richesses de la Terre, donc le Pape doit se révolter contre ces dirigeants et agir en unissant les peuples contre la barbarie du système capitaliste ; ou alors, s'il reste neutre, il deviendra malgré lui un soldat SS du nazi-capitalisme.

Clément V et le Pape François sont des clones, puisqu'à des époques différentes, ils se sont soumis tous les deux au pouvoir de César et ils ont collaboré malgré eux aux meurtres de victimes innocentes.

C'était la volonté de Dieu jusqu'à aujourd'hui.

 

CH=38

3X8=24

24=20 4

Adolf Hitler est né un 20 4.

CH=CHRIST

NAZ ARET=ARET le NAZI

 

JESUS=JE SUIS

CH=Confédération Helvétique=SUISSE

E SUI SS=JE SUIS SS

Si tu suis l'enseignement de Jésus en laissant César diriger le monde, tu seras complice du génocide perpétré par le système capitaliste.

 

CH=38

Le département 38 est celui de l'ISÈRE.

ISÈRE=M ISÈRE

Dieu nous donne le message suivant : « M ton prochain » en combattant ce qui l'extermine : la MISÈRE.

 

Il y a de la MISÈRE dans le monde parce que César a accaparé la majeure partie des richesses de la Terre. Par conséquent, la MISÈRE extermine actuellement 16 000 enfants par jour et nous sommes responsables de ce génocide car nous restons neutres, immobiles, en pensant que c'est la fatalité alors que ce génocide est mis en œuvre par notre main le jour de l'élection présidentielle lorsque nous votons pour un système économique qui permet à une minorité de rois d'accaparer la majeure partie des richesses de la Terre. Donc au final, JE SUIS SS, étant donné que je laisse le RICHE exterminer le pauvre, c'est la raison pour laquelle nous vivons toujours sous le IIIe REICH.

 

Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2017, 10 millions de citoyens ne sont pas allés voter, or désormais nous ne devons plus rester neutres, mais agir en nous unissant le jour de l'élection présidentielle pour éradiquer le nazi-capitalisme.

 

En 2017, le premier tour de l'élection présidentielle a eu lieu le 23 avril (23 4 2017).

23X4X2017=185564

185564=FEDER

FÉDÉRER signifie se rassembler, se regrouper autour d'un projet commun

Dieu nous demandait ainsi de nous FÉDÉRER derrière L.O. et le NPA, le jour de l'élection présidentielle, afin de renverser le système capitaliste.

 

Related image

 

Roger FEDERER est un célèbre joueur de tennis de nationalité SUISSE.

Un joueur de tennis joue avec une RAQUETTE.

Dieu nous demande ainsi de ne plus rester neutre politiquement, et de nous FEDERER le jour de l'élection présidentielle afin de mettre un terme au RACKET des richesses de la Terre car 1 % de la population mondiale a volé la moitié de ces richesses aux peuples du monde entier.

 

Roger FEDERER est né un 8 août (88).

88=HH

HH est l'abréviation de Heil Hitler, le salut nazi.

Dieu nous demande ainsi de nous FÉDÉRER pour mettre un terme à ce RACKET qui extermine 10 millions d'êtres humains chaque année, donc ne restez pas neutres devant ce massacre, ne faites pas le salut nazi, c'est-à-dire ne votez pas pour un parti capitaliste et ne vous abstenez pas de voter.

 

J'ai vu Dieu le 20 avril 2008, j'habitais alors dans une cité de Nantes, appelée le Breil-Malville. L'agence qui s'occupait de gérer les appartements de ma cité, s'appelle l'agence FEYDER, et elle se situe au 6 rue Jacques FEYDER.

FEYDER=FEDER Y

Y=25

Le 23 avril 2017, nous avons élu le 25e président de l'histoire de la République.

23 4 2017=FEDER

Le chef-lieu du département 25 est la ville de BESANCON.

Olivier BESANCENOT est la figure emblématique du NPA.

Le 23 avril 2017, Dieu nous demandait ainsi de nous FÉDÉRER derrière le NPA lors de l'élection du 25e président de l'histoire de la République.

 

Vous comprenez à travers mon histoire que Dieu écrit l'histoire de chacun d'entre nous.

Car à la fin du mois de septembre 2002, je devais commencer ma première année à la faculté de droit de Nantes, et étant donné que j'habitais alors chez mes parents à Cholet, je devais trouver un appartement sur Nantes. Ma mère m'a conseillé de me rendre dans une agence de Nantes Habitat qui gérait des logements sociaux, je me suis alors renseigné et j'ai obtenu le nom et les adresses d'une dizaine d'agences mais je ne connaissais pas du tout la ville de Nantes, alors j'ai choisi au hasard l'agence FEYDER. Arrivé là-bas, j'ai expliqué ma situation à l'accueil puis j'ai rencontré une personne qui m'a trouvé un appartement immédiatement, ce qui devait être plutôt rare, mais j'étais programmé par Dieu pour habiter là. Je me suis rendu compte par la suite, qu'il y avait un bus à 100 mètres de mon immeuble, qui m'emmenait directement à la fac de droit, c'était le bus numéro 25 et l'arrêt se situait au Boulevard du MASSACRE. J'étais ainsi programmé par Dieu pour déchiffrer ce signe qui nous demandait de nous FÉDÉRER derrière le parti politique d'Olivier BESANCENOT lors de l'élection du 25e président de l'histoire de la République, pour mettre un terme au MASSACRE perpétré par le système capitaliste. Comment aurais-je pu savoir en septembre 2002 que l'élection du 25e président de l'histoire de la République aurait lieu le 23 avril 2017 et que cette date nous donnerait les lettres « FEDER ». J'étais ainsi programmé par Dieu pour me rendre dans cette agence FEYDER, qui gérait les logements de ma cité du BREIL-MALVILLE.

BREIL=LIBRE

MALVILLE=VILLE du MAL

La VILLE du MAL est NANTES car son nom symbolise SATAN.

Ma mission est de vous convaincre de nous FÉDÉRER le jour de l'élection présidentielle, afin de renverser le pouvoir de SATAN, et nous débarrasser ainsi du capitalisme pour être LIBRES.

 

Nantes est le chef-lieu du département 44.

Jules César est mort en 44 av. J.-C.

Ma mission est de parvenir à FÉDÉRER suffisamment de citoyens le jour de l'élection présidentielle pour signer l'arrêt de mort de César.

 

L'agence FEYDER, qui gérait l'appartement dans lequel j'ai vu Dieu, se situe rue Jacques FEYDER à Nantes.

Jacques FEYDER est un réalisateur, scénariste, acteur, producteur de cinéma et monteur d'origine belge, naturalisé français, né le 21 juillet 1885 à Ixelles (Belgique), mort le 24 mai 1948 (à 62 ans) à Prangins (Suisse).92

À travers ce réalisateur et scénariste, Dieu nous fait comprendre qu'il réalise le grand film de l'humanité puisqu'il écrit chaque ligne du scénario.

 

Jacques FEYDER est né un 21 juillet (21 7).

21 7=BAG

BAG=BAGUE

La BAGUE de mariage symbolise l'ALLIANCE.

La nouvelle ALLIANCE avec Dieu aura lieu lors du premier tour de la prochaine élection présidentielle.

 

Jacques FEYDER est né un 21 juillet (21 7).

21X7=147

14 7=14 juillet

Le 14 juillet est le jour symbolique de la RÉVOLUTION française.

Dieu nous demande ainsi de nous FÉDÉRER le jour de l'élection présidentielle pour faire la RÉVOLUTION contre le système capitaliste car l'heure est venue de couper la tête des rois qui dirigent le monde.

 

Jacques FEYDER est né à IXELLES, en Belgique.

IXELLES se prononce XL.

X=24

Le chiffre 24 se prononce 20 4

Adolf Hitler est né un 20 4.

L=AILES

Si tu combats Adolf Hitler - le RICHE au pouvoir - le jour de l'élection présidentielle, Dieu te donnera des AILES pour t'envoler au paradis.

 

Jacques FEYDER est mort à Prangins, en SUISSE.

SUISSE=E SUIS SS

E SUIS SS=JE SUIS SS

Tu as donc désormais le choix : soit tu combats Adolf Hitler ou tu votes pour lui, mais tu connais désormais les risques puisque Dieu t'a transmis les termes de la nouvelle ALLIANCE. La commune de Prangrins se situe dans le district de NYONS, donc ne NIONS pas les signes que Dieu nous envoie ou alors nous irons tout droit en enfer, car si je vote pour le nazi-capitalisme, ou que je m'abstiens de voter : « JE SUIS un SS ».

 

Revenons au signe initial, à savoir la comparaison entre le Pape François et Clément V, le Pape qui s'est prosterné devant César : Philippe le Bel.

 

Le Pape François est protégé 24H sur 24 par la garde SUISSE pontificale.

Le chiffre 24 se prononce 20 4.

Adolf Hitler est né un 20 4.

Dieu nous fait comprendre que 24H sur 24, Adolf Hitler dirige le monde.

 

Le Pape François est né un 17 décembre (17 12).

17X12=204

204=20 4

20 4=20 avril

Clément V est mort le 20 avril 1314.

1314=AC N

A C N signifie ASSEZ de HAINE.

Il est temps d'arrêter de collaborer François, ouvrez-les yeux et combattez politiquement le diable, c'est-à-dire le règne du roi ARGENT : le capitalisme.

 

NAZARETH=ARETE le NAZI

 

Hitler est né en 1889 et il est mort en 1945.

1889+1945=3834

38 = ISÈRE = MISÈRE

34 se prononce 30 4.

Adolf Hitler est mort un 30 4 (30 avril).

À travers les dates de naissance et de mort du dirigeant du IIIe REICH, Dieu nous demande ainsi de mettre un terme à la MISÈRE – en signant l'arrêt de mort du RICHE pour redistribuer équitablement les richesses de la Terre entre chaque être humain.

 

Quelques années avant sa mort, Clément V s'installa près d'Avignon. Il arriva avec sa suite le 9 mars 1309 et s’installa d’abord dans le couvent des dominicains hors des murs d'Avignon93. Neuf Papes séjourneront ensuite à Avignon qui deviendra la capitale de la chrétienté jusqu'en 1377.

La maire d'Avignon est actuellement Cécile HELLE.

HELL signifie l'ENFER en anglais.

Clément V s'installa près d'Avignon le 9 mars 1309 pour se rapprocher de VIENNE en prévision du concile de VIENNE qu'il avait convoqué pour juger l'ordre du Temple.

 

9 mars 1309=9 03 1309

9X3X1309=35343

35343=(35+3) 43=3843

Hitler est né en 1889 et mort en 1945.

1889+1945=3834

Le nombre 3834 possède les mêmes chiffres que le nombre 3843.

Dieu associe Clément V à Adolf Hitler, car ce Pape s'est soumis à César donc il a collaboré avec le diable.

 

Le chiffre 38 (CH) est le symbole de la Suisse et donc de la neutralité politique.

43=DC

DC se prononce DÉCÉS

Actuellement, la neutralité politique du Pape entraîne le DÉCÈS de millions d'êtres humains chaque année, et des milliards de personnes vivent en ENFER puisque le règne du roi argent les condamne à vivre dans la MISÈRE.

Dieu fait comprendre au Pape ARGENTIN qu'il doit renoncer à sa neutralité politique et combattre politiquement la dictature de l'ARGENT, c'est-à-dire le nazi-capitalisme qui place le profit avant la vie humaine.

 

À travers la ville d'Avignon, Dieu associe CLÉMENT V à l'ENFER car il veut nous faire comprendre que nous irons en ENFER si nous restons soumis au pouvoir de César. Alors désormais, nous ne devons plus rester neutres mais agir pour mettre un terme au génocide perpétré par le nazi-capitalisme. Ou sinon, Dieu ne sera pas CLÉMENT envers nous si nous ignorons son message.

V=5

Tu dois ainsi agir avec les 5 doigts de ta main qui tiennent le bulletin de vote pour combattre le diable ou alors tu finiras en ENFER.

 

CLÉMENT=CLÉ MANS

La ville du MANS est célèbre pour la course des 24H du MANS.

24=20 4=Hitler

Le capitalisme instaure une course au profit qui se déroule tous les jours de l'année, 24H sur 24. Il n'y a aucun temps mort car les différentes places commerciales sont interconnectées et elles jouent sur les décalages horaires ce qui permet d'acheter et vendre 24H sur 24. Trois mille milliards de dollars circulent ainsi chaque jour dans le monde entier, mais c'est Adolf Hitler qui dirige 24H sur 24 donc il refuse de mettre en place une taxe sur les transactions financières alors qu'il pourrait facilement récolter de cette manière 20 milliards d'euros chaque année pour sauver la vie de millions d'enfants victimes de la faim et de maladies. C'est donc bien la haine qui dirige le monde puisque le profit a plus de valeur que la vie humaine. Alors ne crois pas les MANSONGES des médias lorsqu'ils te diront que le capitalisme n'extermine pas les pauvres.

 

Le MANS est le chef-lieu du département de la SARTHE.

Jean-Paul SARTRE a écrit LES MOTS en 1964.

 

Image result for les mots sartre image

 

64=6X4=24

24=20 4=Hitler

Pour combattre le nazi-capitalisme, nos armes sont les MOTS.

 

Jean-Paul Sartre est mort le 15 avril 1980 (15 4 1980).

15 4 19=DOS

Le chiffre 80 se prononce 4 20

20 4=Hitler

Dieu te fait comprendre qu'il te donnera deux ailes dans le DOS si tu combats le nazi-capitalisme en mettant dans l'urne, le MOT désignant le nom de notre candidat(e) lors de l'élection présidentielle.

Les MOTS « Lutte Ouvrière » et « Nouveau Parti Anticapitaliste », sont la CLÉ qui te permettra d'ouvrir un jour la porte du royaume de Dieu.

 

Jean-Paul Sartre est mort le 15 avril 1980, soit 13 ans avant la victoire de LIMOGES en Coupe d'Europe de basket, le 15 avril 1993.

13=M

M=AIME

AIME ton prochain, donc pour lui venir en aide, LIMOGE Hitler de son poste en t'armant des MOTS « Lutte Ouvrière » et « Nouveau Parti Anticapitaliste » le jour de l'élection présidentielle.

 

Je rappelle que François Hollande est le 24e président de l'histoire de la République.

24=20 4=Hitler

Nous devons ainsi LIMOGER de leurs postes les nazis qui dirigent le monde comme François Hollande durant son quinquennat.

 

En 1964, Jean-Paul Sartre a refusé le Prix Nobel de Littérature.

Sartre a passé une bonne partie de sa vie à refuser les honneurs, à fuir tous les enfermements institutionnels, à ignorer la fortune. Attitude exemplaire de refus. Il nous montre ainsi le chemin suivre car la vie n'est pas une compétition, et il faut refuser les éloges et les distinctions de la part d'un régime criminel.

 

Le numéro du département de la SARTHE est le 72.

Lors du bras de fer entre Clément V et Philippe le Bel, ce dernier a accepté de faire venir 72 Templiers à Poitiers afin qu'ils puissent témoigner devant Clément V, pour le convaincre de leur culpabilité. Cependant, il est fort probable que les prisonniers ont été sélectionnés, soit parce qu'ils faisaient preuve d'animosité pour leur ordre ou parce qu'ils maintenaient leurs aveux, par peur de représailles. En outre, aucun dignitaire ne fit partie du nombre, le roi ayant indiqué que plusieurs d'entre eux étaient malades et ne pouvaient donc être déplacés depuis Chinon.94

 

Le chef-lieu du département 72 est la ville du MANS, et les 72 témoins ont proféré des MENSONGES par peur des représailles.

 

Philippe le Bel a sélectionné 72 témoins pour qu'ils parlent en sa faveur, de la même manière que les chaînes de télévision sélectionnent des « experts » qui témoignent en faveur du règne du capitalisme. Ils utilisent ainsi les MOTS pour manipuler les téléspectateurs.

 

72=GB

 

GB est le sigle de la Grande-Bretagne.

 

Les habitants de la Grande-Bretagne parlent L'ANGLAIS.

 

De 2012 à 2018, l'« expert » économique du journal télévisé de France 2 était François LENGLET, avant qu'il ne rejoigne le JT de TF1.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 14-janvier.png.

 

LENGLET se prononce de la même manière que L'ANGLAIS.

 

L'ANGLETERRE est le plus vieux pays capitaliste du monde, et François LENGLET est un adorateur du capitalisme. Il témoigne toujours en sa faveur et il acclame régulièrement les mesures prises par le gouvernement quand elles ont pour but d'enrichir les capitalistes.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 14-janvier-2014-1.png.

 

Par exemple, le 14 janvier 2014, François Hollande a annoncé qu'il allait faire un cadeaux de 30 milliards d'euros aux entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité. Ces 30 milliards correspondaient à la suppression des cotisations pour la branche famille de la Sécurité sociale payées par les entreprises. Ces 30 milliards destinés aux allocations familiales passaient alors de la poche des salariés à celle des patrons. Et pour commenter ces mesures qui étaient clairement défavorables à la grande majorité des citoyens, le journal de 20H de France 2 a donné la parole, sur le plateau du JT, à François LENGLET, qui déclarait : « On a deux points positifs (...) un, on va avoir un nouveau dispositif d'allégement du coût du travail qui sera plus ambitieux que l'actuel et qui sera ainsi plus simple, plus visible, plus ambitieux. C'est-à-dire qu'il va représenter 30 milliards d'euros alors que l'actuel fait 20 milliards, donc 10 milliards d'écart, c'est peu mais c'est mieux. L'autre événement positif c'est que les contre-parties demandées aux entreprises seront négociées région par région, branche par branche, c'est donc un système souple. »

François LENGLET faisait ainsi croire à 5 millions de téléspectateurs que donner 30 milliards d'euros aux entreprises était « positif », alors que depuis 30 ans, les gouvernements successifs enchaînent ce genre de cadeaux au patronat sans qu'il n'y ait réellement d'impacts dans la création d'emplois. En plus, ces 30 milliards donnés aux patrons étaient compensés par un plan sans précédent, d'économies sur les dépenses de l’État, des collectivités locales et de la Sécurité sociale : une baisse sur trois ans de 50 milliards d’euros, venant s’ajouter aux 15 milliards déjà décidés pour 2014. C'étaient là encore les classes populaires qui payaient la note, avec une destruction sans précédent des services publics, nationaux ou territoriaux et une baisse massive des prestations sociales. L’hôpital public et son personnel étaient particulièrement touchés. En échange, Hollande demandait au patronat des « contreparties claires, précises, mesurables et vérifiables »... Celles-ci étaient définies au niveau national et « déclinées par branches ». Mais sans aucune contrainte ou obligation. En un mot, rien n’obligeait le patronat à embaucher et encore moins à ne pas licencier !
Cela fait 30 ans que la même politique est menée, on peut mesurer son inefficacité à l'aune des 6 millions de chômeurs. C’est une toute autre politique qu’il faudrait : mettre fin aux exonérations de cotisations sociales, réduire le temps de travail, interdire les licenciements des entreprises... 95

Mais François LENGLET est payé pour saluer et encourager les mesures inverses afin que les gros patrons puissent continuer à s'enrichir avec l'argent de nos impôts. François LENGLET fait ainsi partie des 72 témoins sélectionnés pour parler en faveur des rois du capitalisme. Il a notamment dirigé pensant 8 ans la rédaction du magazine Enjeux-Les Échos, un magazine d'économie appartenant au roi le plus riche de France, Bernard Arnaud, qui possède une fortune de 84 milliards d'euros. C'est la raison pour laquelle, François LENGLET ne critique jamais le capitalisme car il est le valet des rois qui ne peuvent régner qu'en exploitant et en dépouillant le peuple des richesses qu'il produit, donc François Lenglet applaudissait régulièrement ce RACKET lors du journal de 20H de France 2, et désormais lors du JT de TF1, où il est grassement rémunéré par le roi milliardaire Martin Bouygues. Par conséquent, s'il veut garder sa place, Lenglet n'a pas d'autres choix que de témoigner en faveur des rois étant donné que ces derniers le limogeraient immédiatement s'il remettait en cause leur pouvoir.

Par ailleurs, François LENGLET est présenté dans les médias comme un « spécialiste de l'économie » mais il n'a aucun diplôme en économie puisqu'il possède une maîtrise de lettres modernes et une maîtrise de philosophie, ce qui signifie qu'il possède l'art de manipuler les téléspectateurs avec les MOTS en leur racontant des MENSONGES, et c'est la raison pour laquelle les rois du capitalisme lui donnent la parole lors du journal de VIN heures.

 

 

Les Rois maudits sont une suite romanesque historique supervisée par Maurice Druon, entre 1955 et 1977, basée sur la malédiction qu'aurait prononcée sur le bûcher le grand-maître du Temple Jacques de Molay, à l'encontre du roi de France Philippe IV le Bel et du pape Clément V. 96

Les Rois maudits sont les rois du capitalisme, et leur pouvoir est devenu absolu après le renoncement du gouvernement MAUROY à vouloir créer une société plus égalitaire.

Autrefois, le mot « ROI » s'écrivait « ROY ».

MAUROY=ROY MAUDITS.

Pierre MAUROY est mort à l'âge de 84 ans.

Le chef-lieu du département 84 est Avignon.

Clément V (5) est arrivé près d'Avignon le 9 mars 1309.

9 mars=93

1309=3 9 10

3X9-10=17

17 et 93= 1793

Les Français ont coupé la tête du ROI Louis XVI en 1793.

Pour nous débarrasser définitivement des ROIS MAUDITS, nous devons leur couper la tête le jour de l'élection présidentielle en votant avec les 5 doigts de notre main qui tiennent le bulletin de vote pour L.O. et le NPA.

 

 

Sources

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_France
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Clovis_Ier
(3) Ibid.
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Juillet
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaucluse_%28d%C3%A9partement%29
(6) http://www.npa2009.org/arguments/climat-urgences-fausses-solutions-et-mobilisation
(7) Hervé Kempf, « Pour sauvez la planète,sortez du capitalisme », Éd. du Seuil, 2009, p.9.
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Vase_de_Soissons
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Vasectomie
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Child%C3%A9ric_Ier
(11) Nathalie Arthaud interviewée sur France Inter dans l'émission Interactiv'. https://www.youtube.com/watch?v=KfgxAUCWzF0
(12) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fable_des_abeilles
(13) Thierry Pech, « Le temps des riches », Éd. du Seuil, 2011, p.32.
(14) https://fr.wikipedia.org/wiki/Main_invisible
(15) Olivier Besancenot, « La conjuration des inégaux », Le Cherche Midi, 2014, 154 pages.
(16) Joseph Eugene Stiglitz, « Quand le capitalisme perd la tête », Fayard, 2003.
(17) ATTAC (France), « Pour un big bang fiscal », le Bord de l'eau, 2010, p.25.
(18) Olivier Besancenot, « Le véritable coût du capital », Autrement, 2015, 153 pages.
(19) Laure-Emmanuelle Husson http://www.challenges.fr/economie/20131118.CHA7145/niel-simoncini-et-granjon-inventent-la-nouvelle-star-des-start-up.html
(20) https://fr.wikipedia.org/wiki/42_%28%C3%A9cole%29
(21) Olivier Besanenot sur France Info dans l'émission Un monde d'idées.
(22) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_France
(23) https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne
(24) https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_carolingien
(25) https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne
(26) http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadrien-ier/
(27) https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne
(28) Ibid.
(29) Michel Collon, http://www.investigaction.net/Nous-ne-pouvons-accueillir-toute/
Source: extraits du livre « Je suis ou je ne suis pas Charlie ? » (chapitres 3 et 6) de Michel Collon, Investig’Action, Bruxelles, 2015.
(30) Michel Collon. https://www.youtube.com/watch?v=tzniBOwI6c4
(31) https://fr.wikipedia.org/wiki/Intervention_militaire_de_2011_en_Libye
(32) Michel Collon interviewé dans l'émission Ce soir ou jamais sur France 3 https://www.youtube.com/watch?v=YtQiiLyQF7I
(33) Interview de Mohammed Hassan par Grégoire Lalieu http://www.investigaction.net/comment-poutine-force-les-etats-unis-a-devoiler-leur-jeu-en-syrie/
(34) http://www.lutte-ouvriere.org/editoriaux/quand-la-barbarie-du-monde-nous-rattrape-62400.html
(35) Olivier Hanne, « Charlemagne : l'Empereur des temps hostiles », Bernard Giovanangeli Éditeur, 2006, p.64.
(36) https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne
(37) https://fr.wikipedia.org/wiki/Carolingiens
(38) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_France
(39) https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_Verdun
(40) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_France
(41) https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9odalit%C3%A9
(42) https://fr.wikipedia.org/wiki/An_mille
(43) Ibid
(44) http://icanfrance.org/pourquoi-une-interdiction/arguments-pour-labolition/
(45) https://fr.wikipedia.org/wiki/Lutte_du_Larzac
(46) Aline Urbain http://www.lutte-ouvriere-journal.org/2015/06/03/budget-de-larmee-gouffre-pour-les-finances-publiques-manne-pour-les-industriels_37263.html
(47) https://fr.wikipedia.org/wiki/Lutte_du_Larzac
(48) Pierre Riché, « Gerbert d'Aurillac,le pape de l'an mil », Fayard, 1987, p.233.
(49) http://www.ladepeche.fr/article/2008/06/13/459317-bush-au-vatican-retrouvailles-chaleureuses-et-bucoliques-avec-benoit-xvi.html
(50) http://www.aleteia.org/fr/religion/article/pape-francois-parents-transmettez-la-foi-a-vos-enfants-5244041654435840
(51) Ibid.
(52) Ibid.
(53) http://www.lutte-ouvriere.org/documents/archives/cercle-leon-trotsky/article/la-gestion-capitaliste-de-l-eau
(54) https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9forme_gr%C3%A9gorienne
(55) https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_IX
(56) https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9forme_gr%C3%A9gorienne
(57) https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_IX
(58) https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugues_Capet
(59) https://fr.wikipedia.org/wiki/Seigneurie_banale
(60) https://fr.wikipedia.org/wiki/Cap%C3%A9tiens
(61) https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_II_Auguste
(62) https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_IX
(63) https://fr.wikipedia.org/wiki/Rouelle_%28Moyen_%C3%82ge%29
(64) Jacques Le Goff, « Saint Louis », Gallimard, 1996, p.813 et 814, cité par Suzanne Citron.dans « Le mythe national », les Éd. de l'Atelier, 2008.
(65) Suzanne Citron, « Le mythe national », les Éd. de l'Atelier, 2008.
(66) https://fr.wikipedia.org/wiki/Joint_%28drogue%29
(67) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Joinville
(68) http://www.histoire.presse.fr/livres/les-classiques/vie-de-saint-louis-de-jean-de-joinville-01-11-2004-3685
(69) Gary Leech, « Le Capitalisme : un génocide structurel, ou les mécanismes meurtriers de la mondialisation néolibérale », Le retour aux sources, 2012, p.143-144.
(70) Noël Mamère et Patrick Fabiaz, « Petits arrangements entre amis », Jean-Claude Gawsewitch, 2009, p.141.
(71) http://2ccr.unblog.fr/2015/11/02/les-strategie-de-manipulation-le-role-des-medias/#more-7622
(72) Pierre Jourde https://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/JOURDE/16204#partage
(73) http://2ccr.unblog.fr/2015/11/02/les-strategie-de-manipulation-le-role-des-medias/#more-7622
(74) http://www.lariposte.com/19/Le%20MJC%20et%20la%20lutte%20contre%20le%20capitalisme.htm
(75) Alain Pojolat https://npa2009.org/content/pierre-mauroy-entre-eloges-et-amnesie
(76) Lucienne Plain http://www.lutte-ouvriere-journal.org/2013/06/12/le-deces-de-pierre-mauroy-homme-du-peuple-au-service-de-la-bourgeoisie_30085.html
(77) https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Cl%C3%A9ment_M%C3%A9ric
(78) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeunesses_nationalistes_r%C3%A9volutionnaires
(79) Jean Ziegler, « Retournez les fusils ! : Choisir son camp », Éd. du Seuil, 2014, p.180.
(80) http://socialisme-mondial.blogspot.fr/2008/07/il-y-25-ans-1-un-complot-musulman.html
(81) https://fr.wikipedia.org/wiki/1984_%28roman%29
(82) Pierre Mellet http://www.voltairenet.org/article150773.html
(83) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_France
(84) https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_IV_le_Bel
(85) https://fr.wikipedia.org/wiki/Absolutisme
(86) Jacques Le Goff, « Saint Louis », Gallimard, 1996.
(87) Pape François, « La Joie de l'Évangile : Exhortation apostolique », Artège, 2013. p.33.
(88) https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_du_Temple
(89) https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_de_l'ordre_du_Temple
(90) Ibid
(91) https://fr.wikipedia.org/wiki/Considerantes_dudum
(92) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Feyder
(93)https://fr.wikipedia.org/wiki/Cl%C3%A9ment_V
(94) https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_de_l%27ordre_du_Temple
(95) https://npa2009.org/content/le-pacte-de-responsabilite-30-milliards-pour-les-patrons-la-liquidation-de-la-secu-et-pas-un
(96) https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Rois_maudits

 

 

Les transformations économiques et sociales

Même si les sources écrites manquent, plusieurs indices montrent que la vitalité démographique de la France est très importante à partir du XIe siècle. Des hommes venus du royaume de France tiennent le premier rang dans la conquête en 1066 de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Les chevaliers francs jouent un rôle prépondérant dans la reconquista de l'Espagne musulmane dès le milieu du XIe siècle. Ils sont si nombreux à participer à la première croisade à la fin du XIe siècle, que les États créés après la prise de Jérusalem en 1099 sont appelés États francs d'Orient. L'augmentation de la population accompagne les grands défrichements. Des nouvelles techniques agricoles se diffusent permettant de cultiver les terres riches et lourdes du bassin parisien : charrues à roue et à versoir qui aèrent le sol, herses qui brisent les mottes. Villages, églises et châteaux-forts façonnent le paysage des campagnes. Le retour à une paix relative favorise la circulation des marchandises et des hommes, la circulation monétaire et la renaissance des villes. Les artisans et les marchands se révoltent bien vite contre l'autorité tatillonne des seigneurs laïcs ou ecclésiastiques et parviennent à obtenir des chartes de libertés leur permettant de s'administrer eux-mêmes. Dans les villes, les artisans exerçant une même activité se regroupent en organisations professionnelles très rigides et protectionnistes.

 

Le XIIIe siècle consacre le rayonnement français. Les historiens pensent qu'au cours de ce siècle la population passe de 12 millions à 20 millions d'habitants, grâce aux améliorations des pratiques agricoles qui permettent l'augmentation des rendements des terres cultivées. Ceci n'empêche pas les campagnes d'être secouées par des révoltes, le plus souvent locales contre les droits féodaux ou la dîme. Pourtant le XIIIe siècle est celui des chartes d'affranchissement qui permettent aux paysans d'améliorer grandement leur condition juridique et fiscale. Paris devient la ville la plus importante de l'Occident chrétien avec près de 200 000 habitants, soit le double de Venise. Son rayonnement est assuré par son université, ses édifices religieux célèbres dans toute la chrétienté, telle la Sainte-Chapelle où sont conservées les reliques de la couronne d'épines et du bâton de Moïse, la cathédrale Notre-Dame de Paris, ses ateliers de miniatures et d'ivoire. Pourtant dès le milieu du XIIIe siècle, des signes d'essoufflement économique apparaissent. Les petits seigneurs s'appauvrissent. La croissance de la population a abouti à un fractionnement des tenures. L'écart s'élargit dans les villes entre les riches et les pauvres entraînant des révoltes du « menu » peuple contre le peuple « gras » entraînant des grèves et des conflits comme à Douai, Paris, Ypres…

 

La fin des capétiens directs

La lignée des Capétiens directs se termine par le règne successif de trois fils de Philippe IV qui meurent sans héritier mâle. Deux prétendants sont en lice, Édouard III, roi d’Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel et Philippe de Valois, neveu de Philippe le Bel. L'assemblée des grands du royaume préfère Philippe car il est de France et plus mûr que son jeune rival anglais. Cet événement marque le début de la dynastie des Capétiens-Valois, branche collatérale des Capétiens directs.1

 

 

Le 15e et dernier roi de la dynastie des Capétiens directs est le dernier fils de Philippe le Bel, Charles IV de France. Il est mort le 1er février 1328 (1 2 1328).

1X2X1328=02656

Le code postal 02656 est l'un des codes postaux de la commune de CHAOURSE dans le département de l'Aisne.

CHAOURSE=COURSE HA

La mort de Charles IV a mis définitivement un terme à la COURSE au pouvoir de la dynastie dite des Capétiens directs.

Le symbole HA est une unité de mesure de superficie.

« HA » symbolise notre COURSE quotidienne au travail pour agrandir la superficie de l'empire des rois du capitalisme.

Avant d'être couronné roi, Charles IV était comte de la MARCHE.

La commune de Chaourse se situe dans l'arrondissement de LAON.

LAON se prononce de la même manière que l'adjectif LENT.

Dieu nous demande désormais de mettre un terme à la COURSE au profit des rois afin que nous puissions MARCHER LENTEMENT chaque jour au travail au lieu de galoper quotidiennement pour agrandir leur empire.

 

La mort de Charles IV provoqua une crise de succession qui fut l'un des éléments déclencheurs de la guerre de Cent Ans, marquée par la COURSE au pouvoir entre le roi de France et le roi d'Angleterre.

 

CHAOURSE=COURSE HA

HA=8-1=7

7=SEPT

SEPT=PEST

La PESTE noire décima la population européenne à partir de l'année 1348, soit 20 ans après la mort de Charles IV (1328).

La PESTE noire décima la population européenne de la même manière que la COURSE au pouvoir des rois de France et d'Angleterre provoqua, à une échelle moindre, la mort de nombreuses vies humaines.

20=VIN

L'Alliance du VIN avec Jésus a laissé le pouvoir politique entre les mains des rois ce qui leur a permis de mener une COURSE perpétuelle pour dominer le monde en ensanglantant la planète.

Dieu associe les rois à la PESTE, et il nous demande désormais de mettre un terme à ces fléaux en leur coupant la tête le jour de l'élection présidentielle.

 

 

Le temps des crises

À la fin du XIIIe siècle, on assiste en France à un retournement de conjoncture : il n'y a plus de terre à défricher. La production agricole stagne alors que la population continue à augmenter. L'épuisement des mines d'or et d'argent freine le développement de la monnaie et par là même les échanges commerciaux. Du début du XIVe siècle à la fin du XVe l'Europe entière connaît un petit âge glaciaire : les hivers sont plus longs et plus froids, les étés plus frais et plus humides, ce qui fait pourrir les récoltes sur pied. Les crises économiques qui en résultent entraînent des troubles politiques et sociaux accentués par la faiblesse de certains rois pendant la guerre de Cent Ans.

Dans les années 1315-1317, le mauvais temps entraîne des récoltes insuffisantes. Le prix des céréales augmente, ce qui génère la famine avec une surmortalité des plus pauvres. Les famines persistent jusqu'à la fin du XVe siècle. La situation des paysans est catastrophique : soit ils mangent la part de grains réservée aux semailles et la famine s'accentue l'année suivante, soit ils préservent les grains à semer et, dès la fin de l'hiver, la mortalité augmente, faute de nourriture suffisante. Les textes de l'époque font aussi état de loups entrant dans les villes pour se nourrir, car eux-mêmes privés de proies.

À partir de 1348, la peste qui avait déjà ravagé la France dans l'Antiquité et le haut Moyen Âge, fait un retour en force provoquant la mort de presque un tiers de la population française. En 1361-1363, et en 1418-1419, une forme de peste fait des ravages parmi les enfants. Les révoltes se multiplient, notamment à Paris : révolte d'Étienne Marcel, révolte des Cabochiens. Dans les campagnes les jacqueries sont nombreuses.

Les différentes crises ont eu aussi des aspects positifs. Les paysans et les artisans qui survivent aux famines et à la peste voient leur condition de vie s'améliorer du fait de la hausse des salaires causée par la raréfaction de la main-d’œuvre. La noblesse décimée lors des grandes batailles de la guerre de Cent Ans se renouvelle. Les bourgeois achètent des seigneuries.

 

La guerre de Cent Ans

La guerre de Cent Ans oppose la France et l'Angleterre de 1337 à 1453. Si on trouve les raisons profondes du conflit dans la crise démographique, économique et sociale que traverse l’Europe du XIVe siècle, le déclenchement de la guerre est motivé par la montée progressive de la tension entre les rois de France et d’Angleterre au sujet de la Guyenne, des Flandres et de l'Écosse. La question dynastique, posée par une interruption de la descendance mâle directe des Capétiens en est le prétexte officiel.

La guerre de Cent Ans n'est pas continue. Elle compte 55 années de trêve pour 61 années de combats. Elle ne touche pas tout le royaume mais là où elle a lieu, elle apporte la désolation et la mort : pillages, épidémies et désertification accompagnent les bandes de mercenaires qui, en l'absence d'intendance et de solde régulière, se paient en mettant à sac les régions où ils stationnent, même celles du prince qui les emploie. Pendant cet interminable conflit, le territoire français est le champ de combats épisodiques mais acharnés entre rois de France et rois d'Angleterre. Les Anglais bénéficient de la supériorité tactique de leur armée (et particulièrement de leurs archers). Ils infligent à la chevalerie française pourtant très supérieure en nombre, deux cuisantes défaites à Crécy en 1346 et Poitiers, bataille durant laquelle le roi de France, Jean II le Bon est fait prisonnier. Le dauphin Charles est contraint de signer le traité de Brétigny en 1360 qui concède aux Anglais un bon tiers du royaume de France, prévoit le paiement d'une énorme rançon de 3 millions d'écus d'or pour la libération de Jean II le Bon (équivalent à la totalité des recettes du roi pendant deux ans). Celui-ci meurt à Londres en 1364 sans que la rançon ait été complètement versée.

 

Son fils, Charles V est un bon stratège : la paix obtenue permet de lui redonner les capacités de reconquérir les territoires cédés. Charles V sait éviter les grandes batailles rangées et confie à de grands capitaines tel Du Guesclin la reconquête du territoire en reprenant une à une les places fortes de l'ennemi par une stratégie de sièges successifs. En 1377 les Anglais ne contrôlent plus que la Bayonne, Bordeaux, Brest, Calais et Cherbourg.

Le redressement est provisoire. La folie de Charles VI plonge le pays dans la guerre civile entre Philippe Le Hardi duc de Bourgogne, oncle du roi, et Louis d'Orléans, frère du roi. Ce dernier prend le contrôle de l'État et s'allie avec des seigneurs du Sud Ouest hostiles au roi d'Angleterre. L'accent de ces méridionaux va donner le nom des partisans du duc d'Orléans : les Armagnacs. Le duc de Bourgogne a lui intérêt à ménager les Anglais qui commercent avec son comté de Flandre. Ces derniers profitent de la confusion pour lancer une chevauchée dévastatrice à travers la France. Après avoir évité Paris ils traversent la Picardie en direction de Calais. Ils sont rejoints à Azincourt en 1415 par la fine fleur de la chevalerie française. Les Français subissent de nouveau une défaite meurtrière face à une armée anglaise épuisée et moins nombreuse : le parti des Armagnacs est décapité. Le duc de Bourgogne, Jean sans Peur, en profite pour s'emparer de la Champagne puis de Paris. Son fils, Philippe le Bon, pousse Charles VI à signer le 21 mai 1420 le traité de Troyes qui stipule :

  • Charles VI doit déshériter son fils le dauphin Charles. Il le déclare inapte à régner dans la mesure où il a fait tuer le duc de Bourgogne Jean sans peur, le 10 septembre 1419.
  • Le roi Henri V d'Angleterre devient immédiatement régent du royaume de France et doit épouser Catherine de France, fille du roi fou.
  • À la mort de Charles VI, le royaume de France doit revenir au fils d'Henri V et de Catherine.

 

Lorsque Charles VI meurt en 1422, la France est divisée en trois : le nord et l'ouest sont sous le contrôle du frère d'Henri V, Jean de Lancastre duc de Bedford, en tant que régent du jeune roi anglais, futur Henri VI ; le nord-est où le duc de Bourgogne est quasi-indépendant ; le sud de la Loire où le dauphin, prend le titre de Charles VII mais est surnommé le « roi de Bourges » par la propagande anglaise qui met en doute sa légitimité (dans la mesure où le château de Bourges est la demeure favorite de Charles).

Mais la clé du conflit est celle du choix de la nationalité. Les Anglais par leur stratégie de pillage (les fameuses chevauchées) se sont fait haïr par le peuple et ne sont soutenus que par les artisans et les universitaires des grandes villes. Le rôle de Jeanne d'Arc est plus politique et psychologique que militaire : elle catalyse cette volonté « de bouter les Anglais hors de France ». Elle participe au siège d'Orléans et après la bataille de Patay insiste pour que le sacre de Charles VII ait lieu à Reims (ce qui est extrêmement symbolique et interprété à l'époque comme un nouveau signe de volonté divine car la ville est en plein territoire bourguignon). Elle permet de justifier la naissance légitime du roi, faisant oublier les rumeurs prétendant qu’il était le fils illégitime du duc d'Orléans et permet son sacre. La voie est alors libre pour la reconquête du territoire français. Le rôle militaire propre de Jeanne d'Arc est faible : durant l'hiver 1429, elle s'empare du village de Saint-Pierre-le-Moûtier, échoue devant la bourgade de La Charité-sur-Loire avant d'être fait prisonnière devant Compiègne (24 mai 1430). La fin du conflit est proche : Charles VII fait la paix avec les Bourguignons en 1435 (traité d'Arras) et privés de leur puissant allié et sans soutien sur le terrain, les Anglais sont chassés de France en 1453 après la bataille de Castillon.2

 

La peste noire

La peste noire est une pandémie de peste bubonique, causée par la bactérie Yersinia pestis, qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352.

On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans, faisant environ vingt-cinq millions de victimes. Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés : entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment.

En décembre 1349, la peste a traversé presque toute l’Allemagne, le Danemark, l’Angleterre, le Pays de Galles, une bonne partie de l’Irlande et de l’Écosse.3

 

 

La mort des fils de Philippe le Bel et la crise de succession qui a suivi fut l'une des raisons principales de la Guerre de Cent Ans.

 

PHILIPPE=PH

 

En biologie, le sigle « PH » signifie « Potentiel Hydrogène ». Il mesure l'acidité ou la basicité d'une solution.

Le PH a un impact bien défini sur la santé des plantes. Un niveau de PH incorrect peut rendre les nutriments indisponibles à la plante, et même causer leur disparition du sol.

 

Pendant la guerre de Cent Ans, les rois de France étaient opposés aux PLANTAGENET.

 

PLANTAGENET=PLANTE AGENT

 

Les AGENTS pathogènes d'une PLANTE sont des virus ou des bactéries.

Les rois de la dynastie PLANTAGENET étaient des virus responsables de la mort d'une centaine de milliers de PLANTES (d'hommes) lors de la guerre de Cent Ans. Les PLANTES ont besoin d'EAU pour vivre. Or Dieu a arrosé la Terre avec du VIN, donc les rois ont pu régner et ils ont provoqué la mort d'une multitude de PLANTES tout au long de l'histoire de l'humanité.

 

Quand une solution de PH est égale à 7, on dit que la solution est neutre.

Quand la solution de PH est inférieure à 7, on dit que la solution est ACIDE.

7=SEPT

SEPT=PEST

La PESTE NOIRE a traversé totalement l'Angleterre en 1349.

1349=ACID

NOIRE=ROI N

N=HAINE

Dieu nous fait comprendre que la PESTE c'est la royauté.

 

La PESTE noire a fait 25 millions de victimes.

Actuellement, la PESTE c'est le capitalisme et ses millions de rois sans couronne, car cette PESTE noire provoque la mort de 10 millions d'êtres humains chaque année.

 

Quand une solution de PH est égale à 7, on dit que la solution est NEUTRE.

 

Le concept de PH a été introduit par le danois Søren Peder Lauritz Sørensen, qui est né le 9 janvier 1868 (9 1 1868).

9X1X1868=16812

168=PH

12=L

L=AILE

Le PH mesure l'acidité ou la basicité d'une SOLUTION.

 

Le seule SOLUTION pour obtenir les AILES qui nous permettront de nous envoler au paradis, est de ne peut pas rester NEUTRE politiquement et d'éradiquer la PESTE capitaliste en votant pour L.O. et le NPA le jour de l'élection présidentielle.

 

PEST=16X5X19X20=30400

Adolf Hitler est mort un 30 4 (30 avril).

PESTE=PEST E

E=5

Dieu nous donne ainsi la SOLUTION pour éradiquer la PESTE en nous faisant comprendre que nous devons tuer Adolf Hitler, c'est-dire le nazi-capitalisme, avec les 5 doigts de notre main qui tiennent le bulletin de vote.

 

 

Jeanne d'Arc

À treize ans, Jeanne affirme avoir entendu dans le jardin de son père les voix célestes des saintes Catherine et Marguerite et de l'archange saint Michel lui demandant d'être pieuse, de libérer le royaume de France de l'envahisseur et de conduire le dauphin sur le trône. Dès lors, elle s'isole et s'éloigne des jeunes du village qui n'hésitent pas à se moquer de sa trop grande ferveur religieuse, allant jusqu'à rompre ses fiançailles (probablement devant l'official de l'évêché de Toul). Elle craint le pillage et les massacres pour son village de Domrémy : les intrusions anglo-bourguignonnes menacent toute la Lorraine. Ses expériences mystiques se multiplient à mesure que les troubles dans la région augmentent mais, effrayée, elle ne les révèle à son « oncle », Durand Laxart (en fait, un cousin qu'elle appelle oncle car plus âgé), qu'à l'âge de 16 ans. Après beaucoup d'hésitations, son « oncle » l'emmène — sans permission parentale — rencontrer Robert de Baudricourt, capitaine de Vaucouleurs, forteresse voisine de Domrémy, sous prétexte d'aller aider aux relevailles d'une cousine germaine. Demandant à s'enrôler dans les troupes du Dauphin pour répondre à une prophétie locale qui voulait qu'une pucelle des Marches de Lorraine sauvât la France, elle demande audience à Robert de Baudricourt en vue d'obtenir de lui la lettre de crédit qui lui ouvrirait les portes de la Cour. Le seigneur local la prend pour une affabulatrice ou une illuminée et conseille Laxart de ramener sa nièce chez ses parents avec une bonne gifle. L'année suivante, les Anglo-bourguignons attaquent Domrémy ; avec sa famille, elle se réfugie à Neufchâteau. Jeanne tenace revient s'installer à Vaucouleurs en 1429 pendant trois semaines. Elle loge chez Henri et Catherine Le Royer, famille bourgeoise, et la population — avide en ces temps troublés de prophéties encourageantes — l'adopte et la soutient. Dotée d'un grand charisme, la jeune paysanne illettrée acquiert une certaine notoriété de guérisseuse lorsque le duc malade Charles II de Lorraine lui donne un sauf-conduit pour lui rendre visite à Nancy : elle lui promet de prier pour sa guérison en échange d'une escorte menée par René d'Anjou, le gendre du duc. Elle finit par être prise au sérieux par Baudricourt après qu'elle lui a annoncé par avance la journée des Harengs et l'arrivée concomitante de Bertrand de Poulengy, jeune seigneur proche de la maison d'Anjou et de Jean de Novellompont, dit de Metz. Il lui donne une escorte de six hommes : les deux écuyers Jean de Metz et Bertrand de Poulengy qui resteront fidèles à Jeanne tout au long de son aventure, ainsi qu'un courrier, le messager royal Colet de Vienne, chacun accompagné de son serviteur (Julien et Jean de Honnecourt ainsi que Richard L'Archer). Avant son départ pour le royaume de France, Jeanne se recueille dans l'ancienne église de Saint-Nicolas-de-Port, dédiée au saint patron du duché de Lorraine.

Portant des habits masculins et coupant ses cheveux au bol — ce qu'elle fera jusqu'à sa mort, excepté pour sa dernière fête de Pâques — elle traverse incognito les terres bourguignonnes et se rend à Chinon où elle est finalement autorisée à voir le Dauphin Charles, après réception d'une lettre de Baudricourt. La légende de « l'envoyée de Dieu », peu probable, raconte qu'elle fut capable de reconnaître Charles, vêtu simplement au milieu de ses courtisans. En réalité, arrivée à Chinon le mercredi 23 février 1429, elle n'est reçue par le roi que deux jours plus tard, non dans la grande salle de la forteresse mais dans ses appartements privés lors d'une entrevue au cours de laquelle elle parle au Dauphin de sa mission, la grande réception devant la Cour à l'origine de la légende n'ayant lieu qu'un mois plus tard. Jeanne est logée dans la tour du Coudray, celle où Jacques de Molay fut emprisonné. Jeanne annonce clairement quatre événements : la libération d'Orléans, le sacre du roi à Reims, la libération de Paris et la libération du duc d'Orléans. Après l'avoir fait interroger par les autorités ecclésiastiques à Poitiers où des docteurs en théologie réalisent son examen de conscience et où des matrones, supervisées par Yolande d'Aragon, constatent sa virginité (exigence pour une « envoyée de Dieu » ? Vérification qu'elle n'est pas un homme ? Pour ne pas donner prise à ses ennemis qui la qualifient de « putain des Armagnac »), et après avoir fait une enquête à Domrémy, Charles donne son accord pour envoyer Jeanne à Orléans assiégée par les Anglais, non pas à la tête d'une armée, mais avec un convoi de ravitaillement. Ce sera à Jeanne de faire ses preuves.

 

Jeanne d'Arc, chef de guerre ou porte-étendard ? (avril 1429 – mai 1430)

Ses frères la rejoignent. On l'équipe d'une armure et d'une bannière blanche frappée de la fleur de lys, elle y inscrit Jesus Maria, qui est aussi la devise des ordres mendiants (les dominicains et les franciscains). En partance de Blois pour Orléans, Jeanne expulse ou marie les prostituées de l'armée de secours et fait précéder ses troupes d'ecclésiastiques. Arrivée à Orléans le 29 avril, elle apporte le ravitaillement et y rencontre Jean d'Orléans, dit « le Bâtard d'Orléans », futur comte de Dunois. Elle est accueillie avec enthousiasme par la population, mais les capitaines de guerre sont réservés. Avec sa foi, sa confiance et son enthousiasme, elle parvient à insuffler aux soldats français désespérés une énergie nouvelle et à contraindre les Anglais à lever le siège de la ville dans la nuit du 7 au 8 mai 1429.

À cause de cette victoire (encore célébrée à Orléans au cours des « Fêtes johanniques », chaque année du 29 avril au 8 mai), on la surnommera la « Pucelle d'Orléans », expression apparaissant pour la première fois en 1555 dans l'ouvrage Le Fort inexpugnable de l'honneur du sexe féminin de François de Billon. Après le nettoyage de la vallée de la Loire grâce à la victoire de Patay (où Jeanne d'Arc ne prit pas part aux combats), le 18 juin 1429, remportée face aux Anglais, Jeanne se rend à Loches et persuade le Dauphin d'aller à Reims se faire sacrer roi de France.

Pour arriver à Reims, l'équipée doit traverser des villes sous domination bourguignonne qui n'ont pas de raison d'ouvrir leurs portes, et que personne n'a les moyens de contraindre militairement. Selon Dunois, le coup de bluff aux portes de Troyes entraîne la soumission de la ville mais aussi de Châlons-en-Champagne et de Reims. Dès lors, la traversée est possible.

Le 17 juillet 1429, dans la cathédrale de Reims, en la présence de Jeanne d'Arc, Charles VII est sacré par l'archevêque Renault de Chartres. Le duc de Bourgogne, en tant que pair du royaume, est absent, Jeanne lui envoie une lettre le jour même du sacre pour lui demander la paix. L'effet politique et psychologique de ce sacre est majeur. Reims étant au cœur du territoire contrôlé par les Bourguignons et hautement symbolique, il est interprété par beaucoup à l'époque comme le résultat d'une volonté divine. Il légitime Charles VII qui était déshérité par le traité de Troyes et soupçonné d'être en réalité le fils illégitime du duc d'Orléans et d'Isabelle de Bavière.

Cette partie de la vie de Jeanne d'Arc constitue communément son épopée : ces événements qui fourmillent d'anecdotes où les contemporains voient régulièrement des petits miracles, le tout conforté par leurs références explicites dans les procès, ont grandement contribué à forger la légende et l'histoire officielle de Jeanne d'Arc. La découverte miraculeuse de l'épée dite de « Charles Martel » sous l'autel de Sainte-Catherine-de-Fierbois, en est un exemple. Le mythe de la chef de guerre commandant les armées de Charles VII en est un autre. C'est le duc de Bedford, pour minimiser la portée de la délivrance d'Orléans et les défaites ultérieures qui lui attribue le rôle de chef de guerre de l'ost du roi envoyé par le diable. Les conseillers du roi se méfiant de son inexpérience et de son prestige, ils la font tenir à l'écart des décisions militaires essentielles tandis que le commandement est successivement confié à Dunois, au duc d'Alençon, à Charles d'Albret ou au maréchal de Boussac. Les historiens contemporains la considèrent soit comme une simple mascotte qui redonne du cœur aux combattants soit comme un génie militaire.

 

Siège de Paris

Dans la foulée, Jeanne d'Arc tente de convaincre le roi de reprendre Paris aux Bourguignons, mais il hésite. Jeanne mène une attaque sur Paris mais blessée lors de l'attaque de la porte Saint-Honoré l'attaque est rapidement abandonnée et Jeanne est ramenée au village de la Chapelle. Le Roi finit par interdire tout nouvel assaut : l'argent et les vivres manquent et la discorde règne au sein de son conseil. C'est une retraite forcée vers la Loire, l'armée est dissoute.

Jeanne repart néanmoins en campagne : désormais elle conduit sa propre troupe et se considère comme une chef de guerre indépendante, elle ne représente plus le roi. Entraîneur d'hommes qu'elle galvanise par son charisme et son courage (elle est plusieurs fois blessée), elle dispose d'une maison militaire avec une écurie de coursiers, un écuyer et un héraut. Ses troupes lutteront contre des capitaines locaux, mais sans beaucoup de succès. Le 4 novembre 1429, « la Pucelle » et Charles d'Albret s'emparent de Saint-Pierre-le-Moûtier. Le 23 novembre, ils mettent le siège devant La Charité-sur-Loire pour en chasser Perrinet Gressart. Pour Noël, Jeanne a regagné Jargeau à la suite de l'échec du siège.

Jeanne est alors conviée à rester dans le château de La Trémouille à Sully-sur-Loire. Quittant le roi sans prendre congé, elle s'échappera rapidement de sa prison dorée pour répondre à l'appel à l'aide de Compiègne, assiégée par les Bourguignons. Finalement, elle est capturée par les Bourguignons lors d'une sortie aux portes de Compiègne le 23 mai 1430. Elle essaie de s'échapper par deux fois, mais échoue. Elle se blessera même sérieusement en sautant par une fenêtre au château de Beaurevoir. Elle est vendue aux Anglais le 21 novembre 1430, pour dix mille livres, et confiée à Pierre Cauchon, évêque de Beauvais et allié des Anglais.

 

 

 

Le procès

Lors de son procès qui dura du 21 février au 23 mai 1431, elle est accusée d'hérésie et interrogée sans ménagement à Rouen. Elle est emprisonnée dans une tour du château de Philippe Auguste, dite plus tard « tour de la Pucelle » ; seul le donjon de la construction est parvenu jusqu'à nous.

Le procès débute le 21 février 1431. Environ cent vingt personnes y participent, dont vingt-deux chanoines, soixante docteurs, dix abbés normands, dix délégués de l'université de Paris. Leurs membres furent sélectionnés avec soin. Lors du procès de réhabilitation, plusieurs témoignèrent de leur peur. Ainsi, Richard de Grouchet déclare que « c'est sous la menace et en pleine terreur que nous dûmes prendre part au procès ; nous avions l'intention de déguerpir. » Pour Jean Massieu, « il n'y avait personne au tribunal qui ne tremblât de peur. » Pour Jean Lemaître, « Je vois que si l'on n'agit pas selon la volonté des Anglais, c'est la mort qui menace. »

Une dizaine de personnes sont actives lors du procès, tels Jean d'Estivet, Nicolas Midy et Nicolas Loyseleur. Mais les enquêteurs, conduits par l'évêque de Beauvais Pierre Cauchon, ne parviennent pas à établir un chef d'accusation valable : Jeanne semble être une bonne chrétienne, convaincue de sa mission, différente des hérétiques qui pullulent dans un climat de défiance vis-à-vis de l'Église en ces temps troublés. Le tribunal lui reproche par défaut de porter des habits d'homme, d'avoir quitté ses parents sans qu'ils lui aient donné congé, et surtout de s'en remettre systématiquement au jugement de Dieu plutôt qu'à celui de « l'Église militante », c'est-à-dire l'autorité ecclésiastique terrestre. Les juges estiment également que ses « voix », auxquelles elle se réfère constamment, sont en fait inspirées par le démon. Soixante-dix chefs d'accusation sont finalement trouvés, le principal étant Revelationum et apparitionum divinorum mendosa confictrix (imaginant mensongèrement des révélations et apparitions divines). L’université de Paris (Sorbonne), alors à la solde des Bourguignons, rend son avis : Jeanne est coupable d'être schismatique, apostate, menteuse, devineresse, suspecte d'hérésie, errante en la foi, blasphématrice de Dieu et des saints. Jeanne en appelle au Pape, ce qui sera ignoré par les juges.

 

 

 

Condamnation et exécution

Le 24 mai, au cimetière Saint-Ouen de Rouen, les juges mettent en scène un simulacre de bûcher pour effrayer Jeanne et la presser de reconnaître ses fautes. Jeanne, sous la promesse orale (donc invérifiable) du tribunal de l'incarcérer dans une prison ecclésiastique, signe d'une croix (alors qu'elle savait écrire son nom) l'abjuration de ses erreurs, reconnaissant avoir menti à propos des voix et se soumet à l'autorité de l'Église. Elle est alors renvoyée dans sa prison aux mains des Anglais. S'estimant trompée, elle se rétracte deux jours plus tard, endosse de nouveau des habits d'homme (dans des conditions obscures).

Le tribunal la déclare « relapse » (retombée dans ses erreurs passées), la condamne au bûcher et la livre au « bras séculier ». Le 30 mai 1431, après s'être confessée et avoir communié, Jeanne en tunique de toile soufrée est conduite vers neuf heures, sous escorte anglaise, dans la charrette du bourreau Geoffroy Thérage, place du Vieux-Marché à Rouen où l'on a dressé trois estrades : la première, pour le cardinal Winchester et ses invités, la seconde pour les membres du tribunal civil représenté par le bailli de Rouen Raoul le Bouteiller ; la troisième, pour Jeanne et le prédicateur Nicolas Midi, docteur en théologie. Après le prêche et la lecture de sa sentence, les soldats la conduisent au bûcher dressé en hauteur sur une estrade plâtrée pour qu'elle soit bien vue.

Le supplice de Jeanne, qui devait ressembler à une jeune fille terrorisée, provoque un défoulement cathartique, comme toute exécution. Il suscite également de nombreux témoignages de mythographes (comme celui du chevalier Perceval de Caigny) qui prétendent que sur le bûcher, un écriteau décrivant ses péchés masquait Jeanne, ou que Jeanne était coiffée de la mitre d'infamie qui dissimulait son visage. Ces témoignages donnent naissance quelques années plus tard à la légende survivantiste selon laquelle Jeanne aurait survécu au bûcher grâce à la substitution d'une autre condamnée.

Le cardinal de Winchester avait insisté pour qu'il ne reste rien de son corps. Il désirait éviter tout culte posthume de la « pucelle ». Il avait donc ordonné trois crémations successives. La première vit mourir Jeanne d'Arc par intoxication par les gaz toxiques issus de la combustion, dont notamment le monoxyde de carbone. Le bourreau écarta les fagots, à la demande des Anglais qui craignaient qu’on ne dise qu’elle s’était évadée, pour que le public puisse voir que le cadavre déshabillé par les flammes était bien celui de Jeanne. La seconde dura plusieurs heures et fit exploser la boîte crânienne et la cavité abdominale dont les morceaux furent projetés sur le public en contrebas, laissant au centre du bûcher les organes calcinés à l'exception des entrailles et du cœur (organes plus humides brûlant moins vite) restés intacts. Pour la troisième, le bourreau ajouta de l'huile et de la poix et il ne resta que des cendres et des débris osseux qui furent dispersés à quinze heures par Geoffroy Thérage dans la Seine (non pas à l'emplacement de l'actuel pont Jeanne d'Arc, mais du pont Mathilde, jadis situé près de l'emplacement de l'actuel pont Boieldieu) afin qu'on ne puisse pas en faire de reliques ou des actes de sorcellerie.

 

 

 

Le procès en réhabilitation : 1455-1456 à Rouen

Peu après qu'il eut repris Rouen, Charles VII publia, le 15 février 1450, une ordonnance où il était dit que « les ennemis de Jeanne l'ayant fait mourir contre raison et très cruellement », il voulait savoir la vérité sur cette affaire. Mais il fallut attendre que Calixte III succédât à Nicolas V pour qu'un rescrit papal ordonnât enfin, en 1455 et sur la demande de la mère de Jeanne, la révision du procès. Le pape avait ordonné à Thomas Basin, évêque de Lisieux et conseiller de Charles VII, d'étudier en profondeur les actes du procès de Jeanne d'Arc. Son mémoire fut la condition juridique du procès en réhabilitation. Celui-ci aboutit à casser le premier jugement pour « corruption, dol, calomnie, fraude et malice » grâce au travail de Jean Bréhal, qui enregistra les dépositions de nombreux contemporains de Jeanne, dont les notaires du premier procès et certains juges. Le jugement, prononcé le 7 juillet 1456, déclare le premier procès et ses conclusions « nuls, non avenus, sans valeur ni effet » et réhabilite entièrement Jeanne et sa famille. Il ordonne également l'« apposition [d'une] croix honnête pour la perpétuelle mémoire de la défunte » au lieu même où Jeanne est morte. La plupart des juges du premier procès, dont l'évêque Cauchon, sont morts entre-temps. Aubert d'Ourches comparait à Toul comme vingt-huitième témoin, voici sa déposition du 14 février 1456 lors de la neuvième séance : « La Pucelle me parut être imbue des meilleures mœurs. Je voudrais bien avoir une fille aussi bonne… Elle parlait moult bien ».

 

 

 

Canonisation

Jeanne d'Arc est béatifiée le 18 avril 1909 et canonisée le 16 mai 1920. Sa fête religieuse est fixée au 30 mai, jour anniversaire de son martyre. Pie XI la proclame sainte patronne secondaire de la France en 1922.4

 

 

La mission de Jeanne d'Arc était de sacrer le roi, la nôtre est de lui couper la tête.

Charles VII a été sacré grâce à Jeanne d'Arc, le 17 juillet 1429.

14+29=43

43=DC

D C se prononce DÉCÉS.

Dieu nous fait comprendre que nous devons désormais signer l'acte de DÉCÈS du roi et non plus le sacrer.

17 juillet=17 07

17+7=24

Le chiffre 24 se prononce 20 4.

Adolf Hitler est né 20 4.

Nous devons arrêter de sacrer Adolf Hitler tous les 5 ans, il faut lui couper la tête.

Dieu change ainsi les termes de l'Alliance.

 

JEANNE=10 5 1 14 14 5

10X5X1X14X14X5=49000

Le code postal 49000 est celui de la ville d'ANGERS.

Le maire actuel de la ville d'ANGERS est Christophe BÉCHU.

BÉCHU=BUCHÉ

Jeanne d'Arc est morte après avoir brûlée sur le BUCHÉ.

Dieu nous fait comprendre que nous brûlerons en enfer si nous continuons à sacrer les rois du capitalisme le jour de l'élection présidentielle.

 

JEANNE d'Arc a permis à Charles VII d'être sacré roi de France en 1429.

1429=NIB

NIB est un mot anglais signifiant la PLUME d'un stylo.

Dieu change ainsi les écritures.

À travers la ville d'ANGERS, il nous fait comprendre que nous deviendrons des ANGES si nous luttons pour empêcher le sacre des rois du capitalisme le jour de l'élection présidentielle.

L'ANGE a des PLUMES dans le dos donc Dieu multiplie les signes pour nous prouver qu'ils ne sont pas dû au hasard et si tu décides de les ignorer en votant pour le sacre des rois, tu finiras comme JEANNE d'Arc sur le BUCHÉ, c'est-à-dire que tu brûleras en ENFER.

 

Christophe BÉCHU est né le 11 juin 1974 (11 6 1974).

11X6=66

Le chiffre de la bête est le 666.

Christophe BÉCHU est un homme politique de droite, ancien membre de l'UMP. Il porte ainsi les couleurs du nazi-capitalisme.

Le roi Charles VII a été sacré à REIMS en 1429.

REIMS=18+5+9+13+19=64

Nicolas Sarkozy a été élu à la tête de l'UMP avec 64% des voix. (64,5% précisément).

Dieu te fait comprendre que si tu votes avec les 5 doigts de ta main pour ce parti politique, devenu Les Républicains, tu voteras pour le sacre des rois du capitalisme.

 

De 2012 à 2014, le maire d'ANGERS était Frédéric BÉATSE.

Être BÉAT devant quelqu'un signifie être en admiration devant lui.

SE=19+5=24

Le chiffre 24 se prononce 20 4.

Adolf Hitler est né un 20 4.

À travers l'ancien maire D'ANGERS, Dieu te fait comprendre que tu cours un grand DANGER si tu restes BÉAT devant Adolf Hitler, en votant pour lui le jour de l'élection présidentielle.

Les électeurs sont BÉATS devant Adolf Hitler car Johnny Hallyday, Gérard Depardieu, et Yannick Noah le soutiennent à ses meeting. Hitler bénéficie également du travail de ses « experts » économique à la télévision qui viennent nous raconter à longueur de temps qu'il n'y a pas d'alternative au règne du nazi-capitalisme. Ils nous font ainsi croire que si nous partageons équitablement les richesses, ce sera l'apocalypse : le monde s'arrêtera de tourner et l'économie mondiale sera ravagée. Les électeurs restent alors BÉATS devant Adolf Hitler puisqu'ils croient les mensonges véhiculés par la propagande du REICH.

BÉATSE=BÉATS E=5

Les électeurs votent ainsi pour Adolf Hitler avec les 5 doigts de la main qui tiennent le bulletin de vote, par conséquent, Dieu vous envoie des signes clairs pour que vous ne soyez plus BÉATS devant le diable, car comprenez bien à travers l'ancien maire D'ANGERS, que vous courrez un grand DANGER si vous ignorez les signes.

Frédéric BÉATSE est né un 4 octobre (4 10).

4X10=40

Lorsque j'ai mis en ligne ce site internet, l'OIT recensait 40 millions d'« esclaves modernes » dans le monde, et dans la Bible, les juifs ont erré pendant 40 ans dans le désert après avoir été esclaves en Égypte. Le chiffre 40 est ainsi associé à l'esclavage, donc en associant Frédéric BÉATSE au chiffre 40, Dieu nous fait comprendre que nous sommes les esclaves des rois du capitalisme parce que nous restons BÉATS devant leur pouvoir.

Jeanne d'Arc a été BÉATIFIÉE le 18 avril 1909.

Olivier Besancenot est né un 18 avril donc Dieu nous fait comprendre que nous ne resterons pas BÉATS devant les rois, si nous votons pour le parti politique d'Olivier Besancenot.

Nous abolirons ainsi la monarchie nazi-capitaliste avec le bulletin de vote du NPA qui sera notre guillotine le jour de l'élection présidentielle.

Ainsi, à travers les signes, Dieu te révèle que tu ne deviendras jamais un ANGE si tu restes BÉAT devant les rois du nazi-capitalisme, mais au contraire, tu finiras sur le BUCHÉ.

Le maire d'ANGERS s'appelle actuellement CHRISTOPHE BÉCHU.

CHRISTOPHE=CHRIST OFF

OFF signifie ÉTEINDRE en anglais.

Dieu ÉTEINT la lumière du CHRIST puisque tu n'entreras jamais dans le royaume de Dieu en laissant le pouvoir politique entre les mains de César.

Pour devenir un ANGE, tu dois désormais suivre les nouvelles écritures parce que Dieu change l'Alliance du VIN par celle de l'EAU.

Christophe BÉCHU est né le 11 juin 1974 et Jean ALÉSI, l'ancien pilote de F1, est né le 11 juin 1964.

Ils ont 10 ans d'écart, soit 120 mois.

120=SANS VIN

Dieu nous demande d'arrêter de boire le VIN de Jésus, c'est-à-dire de ne plus laisser César diriger le monde.

ALÉSI symbolise César car la défaite des Gaulois à ALÉSIA a permis à César de prendre le contrôle de la Gaule.

ALÉSI est né dans la ville d'Avignon dont la maire est Cécile HELLE.

HELL signifie l'ENFER en anglais.

BÉCHU=BUCHÉ

Le BUCHÉ symbolise le FEU.

ANGERS=ANGE

Dieu met en lumière la dualité entre le paradis (ANGE) et l'enfer (BUCHÉ).

Il n'appartient qu'à toi de suivre les signes pour aller au paradis, ou en enfer si tu les ignores, car à l'instar de Jean ALESI, tu es un pilote, alors ne prend pas la mauvaise direction : ne t'engage pas à toute vitesse sur la route qui te mènera tout droit au BUCHÉ.

 

La ville d'ANGERS est le chef-lieu du département du MAINE-et-LOIRE.

 

LOIRE=LE ROI

 

MAINE=MAIN E

 

E=5

 

Dieu te demande clairement de tuer LE ROI avec les 5 doigts de ta MAIN qui tiennent le bulletin de vote, et tu pourras ainsi devenir un ANGE.

 

Le ROI c'est le capitaliste mais plus généralement le RICHE.

 

Jeanne d'Arc a permis le sacre de Charles VII.

 

VII=SEPT

 

SEPT=19X5X16X20=30400

 

Adolf Hitler, le dirigeant du IIIe REICH, est mort un 30 4 (30 avril).

 

Dieu nous demande ainsi d'arrêter de sacrer le RICHE le jour de l'élection présidentielle, et de lui couper la tête en votant pour L.O. et le NPA avec les 5 doigts de notre main qui tiennent le bulletin de vote.

 

 

Le nom de famille maternelle de Jeanne d'Arc est ROMÉE.

Jeanne est née dans le duché de BAR.

À travers le BAR, Dieu associe Jeanne d'Arc au VIN et à ROME, car Jeanne avait pour mission de sacrer César.

Jeanne d'Arc avait les cheveux ROUX et elle est morte à ROUEN donc Dieu nous fait comprendre que la ROUE tourne puisqu'il change les termes de l'Alliance, et nous devons ainsi nous révolter contre le pouvoir de César afin d'obtenir la vie éternelle.

 

François Hollande est né à ROUEN, et Jeanne d'arc est morte sur le BUCHÉ de ROUEN.

 

Dieu nous révèle qu'en votant pour François Hollande et ses clones, nous finirons sur le BUCHÉ car nous voterons alors en faveur du sacre des rois du nazi-capitalisme.

 

La famille Le Pen rend un véritable culte à JEANNE d'Arc, et chaque année, le 1er mai, les Le Pen déposent symboliquement une gerbe au pied d'une statue de Jeanne d’Arc.

 

Image result for le pen marine jeanne d'arc place des pyramides

 

Le 1er mai 2014, avant que le père et la fille Le Pen ne s'embrouillent, ils se sont rendus tous les deux devant la statue de JEANNE d'Arc située place des PYRAMIDES à Paris, ce qui est symbolique puisque cette famille multimillionnaire se bat pour maintenir en place la PYRAMIDE sociale dans laquelle elle se situe tout en haut, et la famille de l'ouvrier tout en bas. Dieu nous fait comprendre que voter pour la famille Le Pen, c'est voter pour le sacre des rois. Il suffit de voir que dans des municipalités RN, le prix de la cantine pour les familles pauvres a augmenté pour comprendre que le RN compte parmi les pires ennemis des exploités. Marine Le Pen pense avoir trouvé un créneau porteur, un créneau abjecte qui s'appuie sur les préjugés racistes et nationalistes pour se faire une place dans le système mais elle est comme les autres, elle veut sa place au soleil. L'extrême droite associée au pouvoir, ce serait la classe ouvrière mise au pas parce que les travailleurs, Marine Le Pen les aime comme le patronat les aime, c'est-à-dire avec les doigts sur la couture du pantalon5. Elle s'adresse aux travailleurs résignés et désespérés mais quand les travailleurs se battent et font grève, elle est la première à hurler avec les loups, car comme En Marche, Les Républicains et la France Insoumise, le RN est un parti bourgeois respectueux des riches, de la propriété capitaliste et de l’exploitation. Il prône la suppression des droits de certains travailleurs au prétexte qu’ils ne sont pas Français. C’est la meilleure façon de servir la soupe au patronat et de faire reculer la condition ouvrière. La politique favorable au monde du travail est à l’opposé. Elle consiste à s’attaquer aux licencieurs, au grand patronat qui s’enrichit en aggravant la précarité et les bas salaires. À lui contester le pouvoir de licencier et de transformer des millions de personnes en chômeurs. À le forcer à prendre sur ses profits, sur ses parachutes dorés et autres privilèges pour garantir des emplois à tous et des salaires et des retraites dignes6. Si la politique se borne à devoir choisir entre En Marche, Les Républicains, la France Insoumise et le RN, la bourgeoisie pourra alors dormir sur ses deux oreilles, mais pas les travailleurs puisque les exploités ne pourront sauver leur peau qu’au travers d’une lutte contre le patronat, et les idées importées par Marine Le Pen sont dangereuses avant tout pour les travailleurs et les plus pauvres parce qu'elle les divise, elle les empêche de se battre ensemble, de se rendre compte que finalement, on a les mêmes intérêts quand on est salarié, quand on est travailleur, quand on est exploité toute la journée sur les mêmes chaînes ou les mêmes caisses de supermarché, donc il faut avant tout qu'on se batte ensemble contre les vrais responsables de la situation qui sont les capitalistes, les financiers, la bourgeoisie, qui eux, accumulent toujours plus d'argent y compris dans le contexte de la crise qu'on subie aujourd'hui7.

Alors ne votez pas pour le RN parce que vous voterez pour le sacre des rois, et vous courrez un grand DANGER car Dieu a clairement associé le RN à l'ENFER.

 

J'ai expliqué précédemment les signes suivants :

 

Avant de changer de nom en 2018, le Rassemblement National était le Front National, et son sigle le FN.

 

FN=6X14=84

 

Le chef-lieu du département 84 est Avignon dont la maire s'appelle Cécile HELLE.

 

HELL signifie ENFER en anglais.

 

HELLE=HELL E

 

E=5

 

Dieu nous fait comprendre que si nous votons avec les 5 doigts de notre main qui tiennent le bulletin de vote en faveur du FN, devenu RN, nous brûlerons en ENFER, et c'est la raison pour laquelle le logo du RN est une FLAMME.

 

Le FN est devenu le RN, le 1er juin 2018 (1 6 2018).

 

1X6X2018=12108

 

12108=LAO H

 

Le H symbolise l'échelle qui mène au paradis ou en enfer.

 

Dieu nous transmet le message suivant : « Si vous combattez le RN, vous irez LAO, au paradis, mais si vous votez pour lui, vous irez en ENFER. »

 

Par ailleurs, lorsque j'ai mis en ligne ce site internet, le FN possédait alors deux députés en France : Marion MARECHAL Le Pen dans le département 84 (le Vaucluse) et Gilbert Collard dans le GARD.

 

84=ENFER

 

Dieu nous donne ainsi le message suivant : « prends GARDE à toi si tu ne veux pas brûler éternellement dans les FLAMMES de l'ENFER. »

 

Marion MARÉCHAL Le Pen a été élue députée dans le département 84 en 2012 et elle est alors devenue à 22 ans la plus jeune députée de l'histoire de la République.

 

Le MARÉCHAL Pétain reste à ce jour le plus vieux chef d'État de l'histoire de la République française ; il a pris le pouvoir à l'âge de 84 ans lorsqu'il a dirigé le régime de Vichy et collaboré avec les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

Dieu associe ainsi le MARÉCHAL Le PEN au MARÉCHAL PÉTAIN puisque le régime de Vichy a collaboré avec le IIIe REICH, et la famille Le PEN collabore avec le RICHE car cette famille multimillionnaire se bat pour que le RICHE puisse continuer à régner sur la France et sur le monde en exterminant des millions d'êtres humains afin d'accaparer la majeure partie des richesses de la Terre.

D'ailleurs, en 2015, Jean-Marie Le PEN a réaffirmé publiquement son admiration pour PÉTAIN et le régime de Vichy. La même année, Robert Ménard, le maire d'extrême droite de Béziers, s'est vanté d'avoir compté les élèves musulmans de sa commune à partir des prénoms des enfants scolarisés, quand bien même la loi l'interdisait. Il est parvenu au nombre invraisemblable de 64,6 %. Ce comptage nous renvoyait aux pratiques du régime de Pétain. Il n'était alors pas question d'enfants musulmans, c'étaient les enfants juifs qui étaient comptés et forcés de porter l'étoile jaune, et on sait que cela a mené aux camps de concentration et à la mort. Affirmer qu'il suffit d'un prénom pour déduire la religion, l'origine, la nationalité d'une personne et sa supposée dangerosité - puisque c'était de cela dont il s'agissait - relevait du racisme primaire. Et dire que ces enfants, nés en France et dont la plupart des parents sont eux-mêmes Français, représentait un « problème », c'était distiller le poison mortel de la xénophobie. Les provocations de Ménard et sa politique discriminatoire donnaient une idée du DANGER que représenterait un gouvernement d'extrême droite au pouvoir. Il ne s'agissait pas d'un dérapage individuel. Ménard a reçu le soutien inconditionnel du Front National et il profite comme tous ceux de son espèce d'un climat politique de plus en plus malsain8. Dieu multiplie désormais les signes pour ramener les électeurs à la raison.

 

Le Rassemblement National rend ainsi un culte à JEANNE d'Arc et chaque année, des membres de la famille Le Pen déposent une gerbe devant cette statue située place des Pyramides à Paris.

 

 

Jeanne d'Arc a permis le sacre de Charles VII à REIMS.

 

REIMS=18+5+9+13+19=64

 

Un cheval possède 64 chromosomes.

 

Cette statue est symbolique car Dieu nous fait comprendre que la famille Le Pen se bat pour que les travailleurs restent continuellement les chevaux de courses sur lesquelles les rois du capitalisme montent pour bâtir leur empire. Voter pour le RN, c'est voter pour le sacre des rois, c'est ainsi rester perpétuellement à la place du cheval sur cette statue.

 

Les Le Pen sont eux-mêmes des bourgeois qui ont fait fortune en héritant du groupe de cimenterie LAMBERT. Les Le Pen sont ainsi des rois qui se sont enrichis sur le dos des travailleurs en héritant d'un empire. D'ailleurs, cette famille aime particulièrement l'argent car en 2015, le journal Mediapart nous apprenait que Le Pen père aurait eu un compte caché en Suisse crédité de 2,2 millions d’euros dont 1,7 million en or, compte qui aurait été depuis mai 2014 transféré aux Bahamas, autre paradis fiscal bien connu. Un comportement somme-toute banal, dans ce petit monde où se mélangent politiciens et affairistes de tout acabit. Sauf que dans leurs discours, les dirigeants du RN ne sont pas les derniers à fustiger ce milieu. Le papa de Marine est donc un farouche défenseur des frontières nationales… sauf pour son magot9. Par ailleurs, « JEANNE » est le nom d'un micro-parti politique créé en 2010 par des proches de Marine Le Pen et il a été mis en examen en 2015 pour escroquerie. Début avril, c’était déjà le cas de Frédéric Chatillon, patron d’une société de communication proche de la dirigeante du RN. Ils étaient soupçonnés « d’escroqueries » et de « financement illicite » lors des élections cantonales en 2011 et législatives en 2012. « JEANNE » par exemple se serait fait rembourser par l’État des sommes supérieures aux dépenses réelles. La justice a estimé à dix millions d’euros la somme détournée par le montage. Le Rassemblement National est ainsi mis en examen, comme un de ces vulgaires partis de « l’establishment UMPS » que le RN dénoncait tout en rêvant d’y être intégré. Se servir dans les caisses de l’État, considérer les impôts comme une cagnotte à piller par tous les moyens imaginables, c’est le comportement habituel des bourgeois et des politiciens à leur service, ce que sont les Le Pen et leurs complices. En attendant d’avoir peut-être accès un jour à la grande mangeoire gouvernementale, ils se font déjà les dents à leur niveau10. En avril 2016, la famille Le Pen et ses proches ont une nouvelle fois été impliqués dans une affaire de fraude fiscale, révélée par le journal Le Monde, qui a eu accès à des centaines de documents du cabinet d'avocats Mossack Fonseca - les fameux « Panama Papers » -, ces éléments ont mis en lumière le « système » mis en place par des proches du clan Le Pen pour disparaître des radars de l'administration fiscale française. Plusieurs centaines de milliers d'euros du Rassemblement National ont ainsi été placés dans des sociétés écrans à Singapour. Frédéric Chatillon fut notamment conseillé, pour sortir 316.000 euros du territoire français, par l'expert-comptable Nicolas Crochet. Or, le même individu avait été chargé en 2012 d'élaborer le programme économique de Marine Le Pen pour l'élection présidentielle...11 Quand à Jean-Marie Le Pen, les Panama Papers ont révélé que ce serait plus de deux millions en billets, pièces et lingots qui seraient dans des coffres aux îles Vierges et à Guernesey, au nom de son... majordome.

Il n'est donc pas étonnant, qu'en tant que députée europénne, Marine Le Pen « s'est opposée à la création d’une commission d’enquête sur les "Panama Papers" marquant sa complicité avec les fraudeurs. Elle a voté ''oui'', comme tous les députés français du FN qui ont participé à ce vote, à la directive européenne instaurant le « secret des affaires ».(...) Tout cela est révélateur de la posture de classe à la faveur des dominants d’un parti qui se revendique être le porte-parole du peuple12. » Les dirigeants du RN sont en osmose parfaite avec le « système ».

« Mains propres » prétendent-ils dans leurs discours. En fait, tout aussi sales que celles de n'importe quel politicien au service de la bourgeoisie13. Lorsque vous regardez la liste des Français et des Belges impliqués dans les « Panama Papers », vous trouvez une multitude de noms à particule – les « de » – c'est-à-dire des grands bourgeois issus de familles nobles ; et à côté de ces noms « prestigieux » apparaît à un moment donné celui de Jean-Marie Le Pen. Mais par contre, sur cette liste de fraudeurs Belges et Français, vous ne trouvez aucun nom à consonance arabe ou africaine. La fraude fiscale représente en France environ 60 à 80 milliards d'euros par an, et avec 80 milliards, en baissant le temps de travail des salariés, nous pourrions créer environ 3 millions d'emplois payés 1 500 euros net par mois. Donc ce ne sont pas les Noirs et les Arabes qui volent le travail des Français, ce sont les riches fraudeurs du fisc dont font partie la famille Le Pen et des cadres du Rassemblement National. Ces fraudeurs mériteraient la déchéance de nationalité car ils créent des millions de chômeurs en cachant leur magot à l'étranger. La relation du Rassemblement National avec l'argent nous prouve que ce parti politique est le serviteur des riches, alors ne vous faites pas manipuler par Marine Le Pen parce qu'une fois au pouvoir elle servira uniquement la bourgeoisie, la classe sociale à laquelle elle appartient, en lui permettant de continuer à s'enrichir en exploitant les travailleurs tout en lui faisant échapper le plus possible à l'impôt.

Déjà en 2015, la révélation de l'escroquerie mise en place par le micro parti « JEANNE », nous avait donné la preuve que le clan Le Pen et ses proches étaient corrompus, ils sont uniquement intéressés par le pouvoir et l'argent. D'ailleurs, le siège du micro-parti « JEANNE » se situe au 27 rue des VIGNES, dans le 16e arrondissement de Paris, l'un des quartiers les plus riches de la capitale, bien loin des quartiers populaires. La rue des VIGNES est symbolique puisque le VIN symbolise le pouvoir de César donc Dieu nous fait comprendre que les Le Pen sont uniquement dans le camp des rois, celui des riches et non celui des classes populaires et des classes moyennes. Les Le Pen déposent chaque année une GERBE devant la statue de Jeanne d'Arc, car Dieu te demande de GERBER le VIN, c'est-à-dire de renverser le pouvoir de ces rois maudits.

JEANNE=49000

Le code postal 49000 est celui de la ville D'ANGERS dont le maire est Christophe BÉCHU.

BÉCHU=BUCHÉ

JEANNE d'Arc est morte sur le BUCHÉ.

Dieu a clairement associé JEANNE d'Arc à la famille Le Pen donc il vous fait comprendre que vous finirez sur le BUCHÉ, c'est-à-dire brûlés par les FLAMMES de l'ENFER, si vous votez pour le Rassemblement National le jour des élections.

 

 

La première rencontre entre Jeanne d'Arc et Charles VII a eu lieu à CHINON où le roi avait installé sa petite cour.

La ville de CHINON a accueilli la première centrale nucléaire de France en 1963. Cette centrale est située sur le territoire de la commune d'AVOINE en Indre-et-Loire.

 

L'AVOINE est la nourriture donnée au CHEVAL.

 

Jeanne d'Arc était surnommée « Jeanne la PUCELLE ».

 

La SELLE est un accessoire placée sur le dos d'un CHEVAL.

 

Jeanne d'Arc a rencontré le roi à CHINON dans l'objectif de le faire SACRER.

 

À la fin de l'année 2014, nous avons assisté au SACRE de la CHINE qui est devenue le numéro 1 de l'économie mondiale.

 

Dieu associe CHINON à l'AVOINE car l'ouverture de la CHINE à l'économie de marché, au début des années 1980, a permis aux capitalistes du monde entier de monter sur le dos des travailleurs CHINOIS. Les capitalistes français ont alors progressivement exigé des travailleurs français qu'ils galopent encore plus vite au travail sous peine de délocaliser leurs entreprises en CHINE.

Les délocalisations et les chantages à l'emploi ont révélé l'objectif principal de ce qu'on appelle la « mondialisation » : instituer un nouvel esclavage en mettant en concurrence directe les salariés de tous les pays, grâce à la suppression des barrières douanières et des restrictions à la circulation des capitaux.

Les délocalisations continueront tant que les entreprises auront le moindre profit à y gagner, c'est-à-dire tant que le salarié européen ou nord-américain n'aura pas accepté les mêmes conditions que le salarié chinois, en travaillant 70 heures par semaine, 6 jours sur 7, avec une semaine de vacances par an, sans protection sociale, le tout pour un salaire de moins de 250 euros par mois.

Pendant qu'une majorité de la population s'appauvrit, la minorité bénéficiaire de la mondialisation s'enrichit, dont une extrême minorité de façon astronomique, multipliant ainsi le SACRE de rois sans couronne.

CHINON signifie « CHINE NON ! ».

 

Le SACRE actuel de la CHINE symbolise les ravages d'une mondialisation qui permet aux ROIS du capitalisme de s'enrichir en exploitant une main d'œuvre servile, ce qui entraîne la destruction de millions d'emplois en France car dans un monde ouvert aux échanges commerciaux et de capitaux, les pays notamment européens « ont des ''désavantages comparatifs'', difficiles à soutenir face à la concurrence. Par exemple, ils entretiennent des systèmes de protection sociale, veillent sur la santé des consommateurs et des travailleurs, imposent des normes sociales ou écologiques, autorisent les contre-pouvoirs, les contrôles et les inspections indépendants, (...) etc.

À l'inverse, l'avantage comparatif de la Chine se résume à une monnaie sous-évaluée – et maintenue comme telle malgré l'adhésion à l'OMC – une production subventionnée et dirigée par l'État, un système de décision opaque, une société policière, l'absence de syndicats et d'élections libres ou de législation sociale et environnementale vraiment appliquée, etc.. L'avantage comparatif de nombre de pays émergents repose sur leur système social inexistant, et donc peu coûteux. »14

 

Le problème ne vient pas du travailleur chinois mais du capitalisme chinois car avec la Chine, s'est mis en place une relation « perdant-perdant ». « Quelques centaines de millions de personnes en Chine passent de la misère rurale à un emploi indécent, mais payé au-dessus de 1,25 dollar par jour – niveau qui sert de référence aux statistiques internationales sur la très grande pauvreté –, tandis que des pans entiers d'activités manufacturières s'effondrent dans les pays plus avancés15. » « Les principaux gagnants du libre-échange sont les riches des pays riches et les riches des pays pauvres, ceux qui "captent la valeur" parce qu'ils sont actionnaires, intermédiaires, acteurs des marchés financiers. Les ouvriers chinois ne ramassent que les miettes qui tombent de la table. »16

 

La ville de CHINON a accueilli la première centrale nucléaire de France en 1963.

 

Dieu associe la CHINE à une catastrophe nucléaire puisque son ouverture à l'économie de marché à détruit en France 2 millions d'emplois industriels en 30 ans.

 

La catastrophe nucléaire de Fukushima a eu lieu en 2011

 

Jeanne d'Arc a rencontré Charles VII à CHINON en 1429.

 

2011+1429=3440

 

344=CDD

 

Depuis la suppression des barrières douanières et la libre circulation des marchandises et des capitaux permettant aux entreprises de se délocaliser, les CDD (contrats à durée déterminée) se multiplient pour les travailleurs au détriment des CDI (contrats à durée indéterminée). Ainsi, 90 % des embauches s’effectuent actuellement en CDD ou en intérim. Je précise que c'est avant tout le système capitaliste qui en est responsable mais la mondialisation avec sa recherche permanente de profits sur la planète entière a accentué le phénomène.

 

3440=0 CDD

 

0 CDD=ZÉRO CDD

 

Le signe « ZÉRO CD » symbolise les millions de chômeurs qui sont actuellement dans l'incapacité de trouver un emploi. La bombe nucléaire qui a détruit le marché du travail a notamment éclaté lorsque « le libre-échange, déjà consacré par le traité de Rome, est devenu l'alpha et l'oméga de la construction européenne conduite par Margaret Thatcher, Edmut Kohl et Jacques Delors. Il sera conforté grâce aux traités de Maastricht en 1992 et de Lisbonne en 2008. Sur la scène internationale, après la création de l'OMC en 1995, l'entrée de la Chine dans cet accord multilatéral en 1999 provoqua une forte croissance des échanges au début des années 2000.

Choisi à l'origine pour gagner de nouveaux marchés et s'approvisionner à moindre coût en matières premières, le libre-échange devient dans les années 1970 l'outil d'une nouvelle stratégie : la mise en concurrence des régimes sociaux, fiscaux et des normes de protection de l'environnement. Ce changement est redoutable, car il soumet totalement les États à la domination des multinationales et des investisseurs. Qu'un gouvernement envisage l'adoption d'une loi sociale, environnementale ou d'un régime fiscal contraignant pour les grandes entreprises, et celles-ci menacent aussitôt de délocaliser. Face au chantage à l'emploi, les États cèdent systématiquement. Le résultat du libre-échange est loin de se limiter à la perte d'emplois dans l'industrie et dans le secteurs des services. C'est aussi et même avant tout l'impossibilité d'ériger des normes progressistes. C'est renoncer à la démocratie, à la politique, pour se résigner à "gérer" le capitalisme néolibéral en servant les intérêts des plus grandes multinationales17. » Car pour gagner la guerre économique mondiale, la recette pour chaque pays « comporte un seul ingrédient : baisser le coût du travail par la modération salariale, la flexibilité des contrats de travail et les exonérations de charges pour gagner en compétitivité, véritable Graal des sociétés libérales. Le seul moyen de garder son poste, c'est d'en abaisser le prix. »18

 

Ma mission est d'unir L.O. et le NPA dans un seul parti politique et un débat devra avoir lieu au sujet du protectionnisme qui est une politique économique interventionniste menée par un État ou un groupe d'États, consistant à protéger ses producteurs contre la concurrence des producteurs étrangers. Les buts peuvent être le maintien de l'emploi dans certains secteurs d'activité, la diminution du déficit commercial, ou la défense du niveau de vie. Les mesures protectionnistes consistent essentiellement à freiner les importations (barrières douanières, normes contraignantes, freins administratifs...), encourager les exportations (subventions diverses, incitations fiscales, dévaluation, dumping comme le « protectionnisme offensif »), privilégier les entreprises nationales dans les appels d'offres de marchés publics, ou empêcher les investisseurs étrangers de prendre le contrôle d'entreprises nationales.19

 

Le NPA et L.O. sont clairement opposés au protectionnisme notamment parce qu'ils considèrent qu'il crée une fausse solidarité entre ouvriers et patrons et présente les travailleurs des autres pays comme des adversaires. Nathalie Arthaud a déclaré lors d'un meeting à Toulouse en 2012 : « Le ''produire français'' est une stupidité sans nom. On va produire français avec le pétrole français ? Avec les machines-outils françaises ? Les entreprises elles-mêmes sont détenues par les capitalistes du monde entier et aujourd'hui en France, un salarié sur quatre travaille pour l'exportation. La circulation des marchandises, des technologies, des capitaux et des hommes, c'est la circulation sanguine de l'économie et si elle s'arrête, il n'y a plus de vie économique.20 » Olivier Besancenot, pour sa part, considère que : « Le protectionnisme va juste renforcer le pouvoir des capitalistes et des actionnaires, dresser les travailleurs les uns contre les autres, pénaliser les salariés du Sud, aider les capitalistes du Nord. » Selon lui : « il faut soutenir les luttes des travailleurs, toutes les luttes, partout en Europe et dans le monde : c’est la seule solution pour que la classe ouvrière conquiert de nouveaux droits. »21

Les trotskistes sont contre le protectionnisme car ils veulent unir tous les travailleurs du monde et lorsque j'écris par exemple « CHINE NON », c'est dangereux puisque ce signe présente le travailleur chinois comme un ennemi. Mais la question est de savoir comment parvenir à unir le travailleur chinois et le travailleur français, étant donné qu'actuellement, l'ouverture des frontières aux marchandises et aux capitaux, les met clairement en concurrence, par conséquent, cette ouverture les divise plus qu'elle ne les unit.

Pour l'instant, en l'état actuel des choses, je pense que nous parviendrons à unir tous les travailleurs du monde lorsque nous prendrons démocratiquement le pouvoir en France et que nous parviendrons à prouver que notre modèle économique est largement meilleur que le système capitaliste. Nous devrons ainsi réduire le taux de chômage en expropriant notamment les capitalistes de l'économie. Nous prendrons alors le contrôle de la grande distribution et nous aurons notamment besoin d'acheter des chariots pour équiper les supermarchés, donc si nous voulons réduire le taux de chômage, n'avons-nous pas intérêt à fabriquer ces chariots en France, dans l'entreprise Caddie, plutôt que chez son concurrent allemand dont le capitaliste exploitera les travailleurs pour s'enrichir ? Lutte Ouvrière et le NPA sont contre le « produire français » mais le jour où nous prendrons le pouvoir en main, « produire français » signifiera faire la révolution contre les capitalistes étrangers en leur prenant des parts de marché. Or d'un autre point de vue, nous n'avons pas forcément intérêt à fermer nos frontières aux marchandises étrangères, car même si nous avons perdu 2 millions d'emplois industriels depuis 30 ans, actuellement, un salarié français sur quatre travaille pour l'exportation, donc j'aimerais que des économistes objectifs déterminent si le protectionnisme créerait en France plus d'emplois qu'il n'en détruirait. Il est clair qu'en établissant des mesures protectionnistes, les travailleurs français pourraient alors fabriquer des téléphones portables, des téléviseurs, des machines à laver, des vêtements, des jouets... mais à l'inverse nous risquerions de détruire de nombreux emplois en nous fermant avec l'extérieur, et d'autre part, les produits fabriqués en France seraient probablement vendus plus cher, ayant pour conséquence une baisse du pouvoir d'achat de la population. Voilà pourquoi j'aimerais que des économistes déterminent si nous avons intérêt ou non à prendre des mesures protectionnistes.

Maintenant, si nous prenons l'habitude, dès aujourd'hui, de consommer des produits 100 % anticapitalistes avec la mise en place de l'économie révolutionnaire, nous ne serons pas forcément obligés de fermer nos frontières parce que le jour où nous remporterons l'élection présidentielle, plus de 50 % des Français boycotteront probablement les marques capitalistes produites à l'étranger pour n'acheter que nos produits « anticapitalistes nationaux », alors à partir de là, nous pourrons fabriquer des téléphones portables, des ordinateurs, des télévisions, des machines à laver... à condition également que la population possède un pouvoir d'achat suffisant pour acheter ces produits. En tout cas, si nous boycottons les produits « étrangers », l'objectif ne sera pas de nous replier sur nous-mêmes, mais une fois encore de baisser drastiquement le taux de chômage pour que notre révolution anticapitaliste dure plus de 5 ans en France et s'exporte dans le monde entier. Donc nous devons évaluer quelle est la meilleure stratégie à adopter pour y parvenir et si le protectionnisme nous permet de créer plus d'emplois, nous ne devons pas hésiter à y avoir recours sachant que nous ne pourrons pas nous fermer complètement au monde. Ainsi, lors d'une conférence organisée par Lutte Ouvrière sur la mondialisation, Xavier Lachaud déclarait : « L'Airbus A380 assemblé à Toulouse, et qui nous est vendu comme le fleuron de la technologie industrielle européenne sinon française, comporte 3 millions de pièces détachées issues de 77 pays différents. Deux éléments aussi fondamentaux pour un avion que les réacteurs et les pneumatiques viennent des États-Unis, la patrie du concurrent Boeing. Quand au Boeing 747, il comporte lui aussi plus de 3 millions de pièces, issus de 33 pays différents, y compris la France qui fournit en particulier les trains d'atterrissage. Alors cet exemple démontre l'absurdité de vouloir produire français ou acheter français, sauf à vouloir se priver de l'avion, du téléphone, mais en réalité de la totalité des produits manufacturés y compris les marinières made in France dont le coton à ma connaissance n'est pas produit en France, sans parler des machines qui permettent sa fabrication. Donc en tout cas, la démondialisation c'est un slogan creux aussi absurde que réactionnaire. »22

 

Par conséquent, j'ai un avis partagé sur les bienfaits du protectionniste mais j'y suis par contre favorable d'un point de vue écologique car il n'y a rien de plus stupide que d'importer des produits d'Asie ou d'Amérique latine quand nous pouvons les produire en France. La relocalisation des industries en France nous permettrait de lutter contre le réchauffement climatique étant donné qu'actuellement « l'intensification de la circulation des marchandises d'un continent à l'autre entre les lieux de fabrication, d'assemblage et de vente se fait au prix d'un accroissement considérable des transports (par avions, bateaux, ou camions) et donc de la pollution au CO2. Et outre la pollution globale au CO2, les pays émergents payent au prix fort les conséquences écologiques de leur croissance économique effrénée23. » Ainsi, les pollutions causées par les accidents industriels se multiplient en Chine, où les habitants des villes portent souvent des masques, protection dérisoire contre une pollution de l'air qui tue 400 000 Chinois chaque année.

Ce qui signifie que le libre-échange TUE et c'est la raison pour laquelle nous devrons débattre pour savoir s'il est préférable ou non d'instaurer des mesures protectionnistes lorsque nous prendrons démocratiquement le pouvoir en main.

 

Les sondages révèlent que 65 % des Français sont favorables au protectionnisme et notamment une large part des ouvriers, contrairement aux professions libérales qui y sont majoritairement opposées.

Le NPA est favorable à la mise en place d'une démocratie participative qui est une forme de partage et d'exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique. Ma mission est de créer un parti politique qui soit issu de la fusion de L.O. et du NPA et j'aimerais que dans l'avenir, ce soient les membres de notre nouveau parti qui décident, à travers la démocratie participative, de trancher la question du protectionnisme une fois qu'un débat aura eu lieu avec des économistes pour déterminer les avantages et les inconvénients d'une telle politique interventionniste. Après, j'ignore si les économistes ont le pouvoir de déterminer si le protectionnisme pourrait permettre de créer ou supprimer par exemple 500 000 emplois en France mais en tout cas, nous devons avoir ce débat car lorsque nous prendrons démocratiquement le pouvoir en main, ce sera le peuple français qui dirigera alors il doit dès maintenant prendre l'habitude de s'exprimer et de décider sur un maximum de sujets. J'aimerais ainsi que les membres de notre futur parti s'expriment sur la question de la libre circulation des travailleurs et des marchandises. L' objectif n'est pas de se replier sur nous-même ou de combattre les travailleurs du monde entier, bien au contraire, l'objectif est de prendre les meilleurs mesures pour que notre révolution s'exporte dans le monde entier, c'est-à-dire exporter le plafonnement des revenus, la juste redistribution des richesses, la nationalisation sans indemnité des grands secteurs de l'économie, l'autogestion des entreprises par les travailleurs, la démocratie participative, le non paiement de la dette, en d'autres termes : exporter la liberté, l'égalité, la fraternité, soient des valeurs dont nos sociétés capitalistes sont totalement dépourvues. La question est ainsi de savoir quelle est la meilleure stratégie à adopter pour renverser le capitalisme et j'aimerais que les membres de notre futur parti politique prennent ces décisions. Je vais avoir du mal à convaincre L.O. et le NPA de changer éventuellement certaines lignes du dogme trotskiste, mais si un afflux massif de citoyens rejoint notre parti pour créer un nouveau monde débarrassé du capitalisme, il est possible que progressivement, L.O. et le NPA adoptent la démocratie participative afin que notre futur parti politique devienne le parti le plus démocratique et le plus révolutionnaire de France. (Je précise que le NPA adopte déjà la démocratie participative, mais pas Lutte Ouvrière.)

 

Pour attirer le plus de membres possibles, nous devrons prouver qu'une alternative au nazi-capitalisme est possible donc nous mettrons en place l'économie révolutionnaire et le « ZÉRO CDD » sera notre mot d'ordre car après éventuellement une courte période d'essai, nous proposerons un maximum de CDI à nos travailleurs-euses pour leur témoigner notre confiance.

L'objectif de Jeanne d'Arc était de SACRER Charles VII, mais dans nos entreprises, c'est le travailleur qui sera SACRÉ car c'est lui qui produit toutes les richesses alors il sera traité comme il se doit.

 

 

De Jeanne d'Arc à Jeanne et Serge

 

Vous me direz, quel rapport entre les deux ? Il y en a un.

 

Je suis né en 1984 et ma génération a grandi avec le dessin animé Jeanne et Serge.

 

Image result for jeanne et serge

 

Jeanne et Serge, dont le premier épisode a été diffusé au Japon le 13 avril 1984, raconte l'histoire de Jeanne Hasuki tout juste arrivée à Tōkyō qui découvre au sein de son lycée la passion du volley-ball et tombe également amoureuse de Serge (Shiro) qui joue, lui dans l'équipe masculine de volley-ball. Au fil des 58 épisodes, nous suivons Jeanne, de la simple équipe d'amateur de volley-ball au sein de son lycée jusqu'à ses qualifications pour les Jeux Olympiques de Séoul.24

 

Jeanne d'Arc et Jeanne Hasuki ont toutes les deux les cheveux ROUX et elles ont aimé toutes les deux un roi.

Jeanne d'Arc s'est battue pour sacrer Charles VII et Jeanne Hasuki était amoureuse de Serge dont le prénom dans la version japonaise du dessin animé est SHIRO.

 

SHIRO=ROI HS

 

HS est l'abréviation de « Hors Service ».

 

La ROUE tourne, car Dieu nous demande désormais de mettre les ROIS HORS SERVICE.

 

Au volley-ball, chaque phase de jeu débute par le SERVICE.

 

Nous devons dorénavant SERVIR Dieu en mettant les rois hors SERVICE afin de rendre SERVICE à tous les pauvres du monde entier.

 

Dans le dessin animé, le nom de famille de Jeanne est HASUKI.

 

HASUKI=8+1+19+21+11+9=76

 

Le chef-lieu du département 76 est la ville de ROUEN.

 

Jeanne d'Arc est morte sur le bûché de ROUEN donc Dieu associe Jeanne HASUKI et Jeanne d'Arc.

 

Jeanne d'Arc a été livrée aux Anglais par l''évêque de Beauvais, Pierre CAUCHON. C'est la raison pour laquelle Jeanne a déclaré sur le bûché : « Évêque, je meurs par vous ! ».

 

Dans les premiers épisodes du dessin animé japonais, Jeanne est confrontée à l'animosité de PEGGY, la meilleure joueuse de l'équipe, qui voit en elle une rivale. Elles deviendront progressivement amies et leur équipe sera alors plus unie.

 

PEGGY est également le prénom d'un célèbre personnage du Muppet Show, PEGGY la COCHONE.

 

Image result for peggy la cochone

 

Le prénom PEGGY symbolise ainsi le COCHON.

 

Jeanne d'Arc a été trahi par un Français, l'évêque CAUCHON, qui avait pris le parti des Anglais.

 

Dans le dessin animé, PEGGY (CAUCHON) et Jeanne sont coéquipières et leur complicité va rendre leur équipe plus performante.

 

Ce signe nous fait comprendre que nous devons jouer en équipe afin de créer un monde solidaire car le capitalisme instaure une compétition quotidienne entre chacun d'entre nous. « C'est une guerre insidieuse où l'ennemi, le plus souvent invisible, n'est pas un État étranger dont l'agression stimulerait le sentiment de solidarité nationale. Votre gouvernement ne vous demande donc pas de combattre tous ensemble pour sauver la patrie ou défendre un idéal commun. En fait, il ne vous demande plus rien, il vous abandonne purement et simplement à la guerre avec vos concurrents, avec votre patron, avec vos collègues ; vous avez l'impression qu'il a ouvert les portes de la cité aux prédateurs pour qu'ils y mènent leurs affaires à leur guise. Alors, non seulement le politique ne vous sert a rien, mais il devient l'allié objectif de vos ennemis. Et quand enfin l'ennemi devient perceptible, vous vous rendez compte que c'est votre voisin, celui qui ne veut pas être viré à votre place, ou qui a été viré à votre place, celui qui veut être plus compétitif que vous, qui veut gagner la course, celui qui ne peut pas courir mais veut quand même manger et boire à la table des vainqueurs, bref, l'autre qui vous perçoit comme un ennemi, parce que vous le percevez comme tel, et qui finit par sortir son couteaux pour une place de parking.(...) Nous sommes dans un monde sans FILET, ou l'avenir de chacun est incertain, sauf sur un point : il faudra se battre. Voilà le message ! »25

 

L'évêque CAUCHON a trahi Jeanne parce qu'il avait pris le parti des Anglais. L'Angleterre est le plus vieux pays capitaliste au monde et l'évêque CAUCHON est mort à l'âge de 71 ans.

 

Le chef-lieu du département 71 est la ville de MACON.

 

Le président de la République, Emmanuel MACRON, est au SERVICE des rois du capitalisme, et avant de devenir président, il était le ministre de l'économie, en l'occurrence l'économie capitaliste.

 

Dieu associe ainsi l'évêque CAUCHON au capitalisme.

 

Le COCHON est un PORC.

 

Dieu veut nous faire comprendre que si nous prenons le parti des capitalistes le jour de l'élection présidentielle, nous nous comporterons comme des PORCS car nous voterons alors pour l'extermination de 10 millions d'êtres humains chaque année afin d'enrichir une minorité de rois.

 

Les PORCS ont établi un système de « JE » imparable en nous manipulant par leur propagande idéologique véhiculée dans leurs médias.

 

JEU=JE+U

 

Le U symbolise une Urne.

 

Nous votons ainsi pour le règne du « JE », c'est-à-dire pour le règne de l'égoïsme, car le système de « JE » des capitalistes est bien plus performant que le nôtre si bien que nous sommes incapables de nous rendre compte qu'une lutte des classes se déroule sous nos yeux et que nous sommes en train de nous faire laminer. « Les ouvriers représentent 20 à 25 % de la population active. Et si on y ajoute les employés, c’est plus de 50 % de la population active. Ce qui signifie que la moitié de la population active est devenue invisible. Une partie de l’explication se trouve dans cette déclaration de Warren Buffett, pendant un temps l’homme le plus riche du monde. Il disait sur CNN en 2005 : ''Il y a une guerre des classes, c’est un fait. Mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre et qui est en train de la gagner.'' Si les classes populaires sont devenues invisibles, c’est qu’elles ont été défaites. »26

 

VOLLEY=VOL

 

Le FILET est l'une des caractéristiques du VOLLEY.

 

Image result for filet volley match

 

À chaque élection présidentielle, la majorité des électeurs tombent dans les FILETS des pêcheurs capitalistes, et ils votent alors pour le VOL des richesses qu'ils produisent mais également pour le VOL des richesses de la Terre.

 

La taille réglementaire d'un FILET de volley-ball féminin est de 2m24.

 

Le chiffre 24 se prononce 20 4.

 

Adolf Hitler est né un 20 4.

 

Donc ne tombez pas dans les FILETS d'Adolf Hitler lors de la campagne présidentielle ou sinon vous lui permettrez de VOLER la majeure partie des richesses de la Terre en exterminant ainsi des millions d'êtres humains chaque année.

 

Nous devons neutraliser son système de « JE » en jouant en PASSES.

 

PASSES=PAS SS E

 

E=5

 

En déposant le bulletin de vote de L.O. ou du NPA dans l'urne avec les 5 doigts de ta main, tu n'agiras PAS comme un SS le jour de l'élection présidentielle puisque tu ne voteras pas pour l'extermination d'un enfant toutes les 5 secondes mais pour la création d'un monde solidaire.

 

Dans un match de volley-ball, lorsqu'une équipe attaque, le joueur de l'équipe adverse réceptionne le ballon en criant « J'AI ! » pour éviter qu'un coéquipier ne vienne en même temps sur le ballon.

« J'AI » est le mot d'ordre du capitalisme car ce système économique permet à 1 % de la population mondiale d'accaparer environ 50 % des richesses de la Terre, ce qui condamne un milliard d'êtres humains à vivre avec moins d'un dollar par jour.

 

VOL est l'inverse de LOV qui signifie AIMER en anglais.

 

VOLLEY=LOVE LY

 

Y=25

 

L=12

 

25-12=13

 

13=M

 

M=AIME

 

À travers le volley, Dieu nous demande de sauter au-dessus du FILET, à l'instar de Jeanne dans le dessin animé, afin de ne pas tomber dans le piège des pêcheurs capitalistes le jour de l'élection présidentielle, car le message de Dieu est « AIME » ton prochain et non « DÉTESTE-LE », comme le désirent Marine Le Pen et Emmanuel Macron puisqu'ils veulent instaurer une guerre permanente entre tous les citoyens. Leur guerre économique « nous dresse les uns contre les autres : la place de chacun dans la société de compétition généralisée n'est plus un droit, mais le résultat incertain d'un combat permanent. Tout le monde est sommé de se comporter en guerrier, en gagnant, pour échapper à l'exclusion et à la stigmatisation réservées aux moins performants27. » « Nos sociétés de compétition marchandes nous mettent ainsi en concurrence généralisée, entre individus et entre groupes, nous frustrent et nous violentent. Elles charrient des comportements agressifs et prédateurs. Elles entretiennent une guerre sociale larvée permanente. Dans le monde du travail, nous luttons pour notre carrière, nous bataillons pour des postes, à grand renfort d'hypocrisie, de coups bas, d'intrigues et de petites trahisons. Dans la rue nous risquons d'être volés, agressés, et nos enfants d'être rackettés à la sortie des écoles. Dans les deux cas, la logique est la même : bouffe ton voisin, écrase-lui la gueule et tire ton épingle du jeu, que tu portes une cravate ou un survêtement.

En 1845, le jeune Engels démontrait déjà le lien entre la rapacité capitaliste et la rapine, entre la guerre économique et la prédation individuelle : ''La société contemporaine, qui nourrit l'hostilité entre chaque individu et tous les autres, produit de la sorte une guerre sociale de tous contre tous qui, dans des cas individuels, notamment parmi les gens sans éducation, prend inévitablement une forme brutale, barbare et violente – celle du crime.'' La question des violences contre les personnes, du vol à l'arraché ou des agressions crapuleuses, sur laquelle les médias se focalisent tellement, doit – si l'on veut en comprendre les causes pour y mettre fin – être replacé dans son contexte : celui d'un véritable système de la violence sociale28. »

C'est ce qui arrive lorsque nous permettons à une minorité de la population de VOLER légalement la majeure partie des richesses puisque de l'autre côté, les plus pauvres veulent également avoir leur part du gâteau, par conséquent, nous vivons dans une société où la violence est permanente.

 

Ainsi, voter pour le maintien du capitalisme, c'est voter pour le maintien d'une guerre perpétuelle entre les hommes.

 

L'équipe française la plus titrée de l'histoire du volley-ball féminin est l'équipe de CANNES.

« Yes we CAN » est un slogan signifiant « Oui, nous pouvons ».

Dieu nous fait comprendre que nous pouvons renverser le système capitaliste et créer un monde solidaire si nous apprenons à jouer en équipe, c'est la raison pour laquelle nous allons mettre en place l'économie révolutionnaire afin d'apprendre à jouer collectivement et faire comprendre à tous les citoyens qu'un autre modèle de société est possible.

 

 

Le rêve de Jeanne dans le dessin animé est de participer aux Jeux Olympiques de SEOUL.

 

SEOUL=SAOUL

 

Jeanne d'Arc est née dans le duché de BAR.

 

Les J.O. de SEOUL ont eu lieu en 1988.

 

88=HH

 

HH=les deux H assemblés forment une échelle.

 

Le double H symbolise ainsi l'échelle qui nous mènera au paradis.

 

JEANNE=49000

 

Le code postal 49000 est celui de la ville d'ANGERS

 

L'ANGE symbolise également le paradis.

 

Pour devenir un ANGE ou monter l'échelle qui te mènera dans le royaume de Dieu, tu dois faire le choix entre boire mon EAU ou le VIN de Jésus qui laisse le pouvoir politique entre les mains de César.

 

Le duché de BAR symbolise le choix entre l'EAU et le VIN.

 

Pour faire ce choix, tu dois éviter de tomber dans les FILETS des capitalistes qui chercheront à te piéger pour récupérer ton vote le jour de l'élection présidentielle.

 

Dans les premiers épisodes, avec l'équipe de volley de son lycée, Jeanne porte le maillot numéro 15.

 

15=O

 

O=EAU

 

 

Le H est le sigle de l'école d'Hikawa.

 

Le message est le suivant :

 

H=8

 

8X15=120

 

Le chiffre 120 se prononce SANS VIN.

 

Le H symbolise une échelle, donc Dieu vous fait comprendre que vous devez boire l'EAU de la nouvelle Alliance pour monter l'échelle qui vous mènera au paradis.

 

JEANNE=10+5+1+14+14+5=49

 

Le département 49 est celui du MAINE-et-LOIRE.

 

LOIRE=LE ROI

 

MAINE=MAIN E

 

E=5

 

Dieu ne veut plus que nous soyons au SERVICE des ROIS du capitalisme donc il nous demande désormais de leur couper la tête le jour de l'élection présidentielle avec les 5 doigts de notre MAIN qui tiennent le bulletin de vote.

 

 

PEGGY, la coéquipière de Jeanne, porte le maillot numéro 8.

 

 

H=8

 

H8=88

 

88=HH

 

HH est l'abréviation de Heil Hitler, le salut nazi.

 

J'ai expliqué précédemment que le prénom PEGGY symbolise le COCHON et l'évêque CAUCHON a trahi Jeanne en prenant le parti des Anglais.

 

Ce signe nous fait comprendre que si nous trahissons notre prochain en votant pour le NAZI-capitalisme, nous ne monterons pas l'échelle pour aller au paradis mais nous la descendrons pour aller en enfer.

 

 

Dans le dessin animé, après plusieurs épisodes, Jeanne et Peggy intègrent l'équipe professionnelle des SEVEN fighters et le mot SEVEN est inscrit sur leur maillot.

 

 

SEVEN signifie SEPT en anglais.

 

SEPT=19X5X16X20=30400

 

Adolf Hitler est mort un 30 4 (30 avril).

 

Dieu nous fait ainsi comprendre que nous devons arrêter d'être au SERVICE des rois du nazi-capitalisme car nous les laissons accaparer la majeure partie des richesses de la Terre, ce qui provoque l'extermination de millions d'êtres humains chaque année. Jeanne a la particularité d'avoir un SERVICE CANON lorsqu'elle joue au volley. Ainsi, à travers le CANON, Dieu nous demande de faire la guerre au capitalisme en jouant en équipe avec la mise en place de l'économie révolutionnaire puisque nos salariés seront alors au SERVICE de la collectivité et non au SERVICE d'une minorité de capitalistes. C'est lorsque les hommes seront au SERVICE uniquement de la collectivité que nous pourrons enfin éradiquer le nazi-capitalisme.

 

 

Avec l'équipe des SEVEN fighters, Jeanne porte le maillot numéro 7. Et étant donné que SEVEN signifie SEPT en anglais, elle porte deux fois le chiffre 7 sur son maillot.

 

7X7=49

 

Le chef lieu du département 49 est la ville d'ANGERS dont le code postal est le 49000.

 

JEANNE=10X5X1X14X14X5=49000

 

Dieu multiplie les signes pour te faire comprendre qu'il dirige tout de A à Z, c'est le scénariste de toute l'histoire de l'humanité donc il te transmets bel et bien des messages à travers le dessin animé Jeanne et Serge, même si ça te paraît ridicule.

Ouvre ton esprit et tu verras alors la cohérence et la profondeur de ses messages.

Dans le dessin animé, JEANNE s'envole dans les AIRS quand elle joue au voley, c'est la raison pour laquelle Dieu associe son prénom avec l'ANGE, qui possède également la faculté de s'envoler vers le ciel.

À travers le VOLLEY, Dieu te fait comprendre que tu deviendras un ANGE, si tu te bats pout empêcher le riche de VOLER les richesses de la Terre.

 

 

Le dessin animé Jeanne et Serge est composé de 58 épisodes.

 

Le département 58 est celui de la NIÈVRE.

 

NIÈVRE=ÈRE VIN

 

L'ÈRE du VIN est désormais terminée parce que Dieu change le VIN en EAU donc nous devons nous révolter afin de ne plus être au SERVICE des rois qui dirigent le monde.

 

 

Mais pour y parvenir, nous devons d'abord apprendre à jouer en équipe à travers l'économie révolutionnaire et ainsi former la NEW TEAM, qui signifie « la nouvelle équipe » en anglais.

 

La New Team est l'équipe d'Olivier dans le dessin animé Olive et Tom.

 

Related image

 

Ma génération a été éduqué par ces dessins animés donc je faisais du football en m'inspirant d'Olivier et ma sœur s'est inscrite au volley-ball, comme ses copines, après avoir regardé Jeanne et Serge. Nous vivons ainsi dans le roman 1984 car le télé-écran contrôle nos vies.

 

Le dessin animé Olive et Tom raconte l'histoire du jeune Olivier Atton qui rêve de devenir le meilleur footballeur au monde. Il rencontre et affronte tous les meilleurs joueurs du pays, avec lesquels il se lie d'amitié, tels que Thomas Price.29

 

Le rêve d'Olivier est d'aller jouer au BRESIL.

 

BRESIL=LIBRES

 

OLIVIER=OLIVIER BESANCENOT

 

TOM=MOT

 

À travers OLIVE et TOM, Dieu nous fait comprendre que nous serons enfin LIBRES en rejoignant massivement l'équipe d'OLIVIER Besancenot afin de renverser le système capitliste, et pour y parvenir nous devons déposer dans l'urne, le MOT désignant le nom du candidat(e) du NPA, le jour de l'élection présidentielle.

 

Ce jour-là, notre candidat(e) sera le capitaine de la New Team car nous lui donnerons le BRASSARD de capitaine en espérant qu'il remporte la victoire pour que les capitalistes arrêtent de BRASSER notre argent.

 

Mais lorsque nous mettrons en place l'économie révolutionnaire, notre candidat(e) ne sera plus le meneur de jeu puisque le numéro 10, ce sera NOUS.

 

NOUS serons les meneurs de JEU de la révolution anticapitaliste.

 

Dans le dessin animé, les joueurs de la New Team portent la lettre N sur leurs maillots.

 

Related image

 

N=HAINE

 

La New Team est née de la fusion entre les écoles de New Pie, San Francis, Naughty Boys, York Town et Mizukoshi afin d'envoyer les meilleurs éléments au Championnat National.

 

Cette équipe symbolise la HAINE parce qu'elle réunit uniquement les meilleurs joueurs de chaque école à l'image de la société capitaliste qui donne plus facilement du travail aux mieux dotés par la nature, en l'occurrence les plus diplômés, et elle exclue ceux qui sont restés le moins longtemps à l'école, comme les ouvriers non qualifiés qui se retrouvent plus souvent au chômage.

 

Nous devons ainsi créer une New Team qui intégrera tous les joueurs, du sur-diplômé à l'ouvrier non qualifié, et nous commencerons à jouer en équipe à travers l'économie révolutionnaire pour parvenir un jour à prendre le pouvoir et ainsi créer une seule et même équipe dans laquelle tous les joueurs réduiront leur temps de jeu pour permettre au plus grand nombre de rentrer sur le terrain.

 

Dieu nous fait également comprendre que nous devons former une nouvelle équipe pour combattre la HAINE qui dirige le monde.

 

 

Dans le dessin animé, le nom de famille d'Olivier est ATTON

 

ATTON=1X20X20X5X14=84000

 

Le code postal 84000 est celui de la ville d'Avignon dont la maire est Cécile HELLE.

 

HELL signifie ENFER en anglais.

 

Actuellement, le capitalisme a plongé des milliards d'êtres humains en ENFER, par conséquent, Dieu nous fait comprendre que nous devons créer une nouvelle équipe autour notamment d'Olivier afin de combattre les capitalistes sur leur terrain de JE, c'est-à-dire en leur prenant des parts de marché pour encourager tous les citoyens à rejoindre notre équipe et ainsi gagner la compétition le jour de l'élection présidentielle pour sortir progressivement de l'ENFER des milliards d'êtres humains.

 

Dieu te fait également comprendre que si tu ne rejoins pas l'équipe d'Olivier le jour de l'élection présidentielle, tu iras clairement en ENFER.

 

Dans le dessin animé, le rêve d'Olivier est de jouer au Brésil car il considère que c'est le pays qui pratique le plus beau football, or aujourd'hui, les jeunes footballers professionnels rêvent de jouer en Europe puisque c'est l'endroit où ils gagneront le plus de pognon donc il est temps d'éduquer nos jeunes dans un monde solidaire pour leur inculquer des valeurs humaines.

 

ATTON=84000=AVIGNON

 

Le festival d'AVIGNON est la plus importante manifestation de l'art théâtral et du spectacle vivant en France.

Des milliards d'êtres humains vivent actuellement un ENFER car Adolf Hitler est un redoutable comédien. Ainsi, durant son quinquennat, François Hollande est parvenu à se fait passer pour Gandhi en nous faisant croire qu'il défendait les droits de l'homme, la démocratie, la paix, la liberté, la fraternité, alors que derrière ses beaux discours, son idéologie persécutait des milliards de pauvres et exterminait des millions d'entre eux chaque année. François Hollande et ses clones sont donc d'excellent comédiens et c'est la raison pour laquelle les électeurs ne se rendent pas comptent qu'ils votent pour Adolf Hitler.

 

Olivier n'est pas un comédien. Il n'a jamais cessé de travailler à côté de son combat contre le capitalisme, ce n'est pas un professionnel de la politique, il n'en vit pas. Olivier est comme nous, avec des qualités et certainement des défauts mais il est honnête dans son combat puisqu'il n'a jamais collaboré avec un gouvernement de droite ou de gauche, par conséquent, Olivier n'a pas de sang sur les mains, il n'a commis aucun crime.

 

Ma mission est de former une équipe avec le plus de joueurs possibles et il n'y aura aucun test préalable, aucune discrimination car on acceptera tout le monde : des femmes voilées, des juifs, des chrétiens, des protestants, des bouddhistes, des laïcs, des pauvres, des riches, des jeunes de cité, des retraités, des étudiants, des travailleurs, des gens du voyage, des homosexuels, des hétéros, des transsexuels, des altermondialistes, des écologistes, des communistes, des socialistes, et même des capitalistes s'ils veulent investir leur argent dans l'économie révolutionnaire. Nous accepterons tous ceux qui voudront créer un monde solidaire. Nous ne voulons pas être la meilleure équipe du monde, nous voulons simplement que le monde forme une seule et même équipe.

 

En 1429, Jeanne d'Arc s'est rendue à VAUCOULEUR dans la Meuse afin de demander une escorte pour se rendre auprès du roi.

Demandez-vous le jour de l'élection présidentielle qui représentera au mieux VOS COULEURS ? Les serviteurs des rois du capitalisme ou les candidats de L.O. et du NPA, qui nous ressemblent comme deux gouttes d'eau, à l'instar d'Olivier Besancenot qui travaille à la Poste.

 

Depuis 2014, Olivier ne distribue plus le courrier, il reste dorénavant au GUICHET de La Poste dans le 18e arrondissement de Paris, le plus multiculturel de la capitale.

 

GUICHET=GUI CHE T

 

Sous une branche de GUI, la coutume est de s'embrasser, en se faisant un « poutou ».

 

Olivier et Philippe Poutou se battent pour abolir le capitalisme afin que tous les hommes ne soient plus des concurrents mais des frères donc le NPA se bat pour que les hommes s'embrassent au lieu de se faire la guerre.

 

GUI=3X21X9=1323

 

1323=ACBC

 

A C B C se prononce ASSEZ BAISSÉ.

 

Il y en a ASSEZ de se BAISSER devant les rois du capitalisme.

 

GUICHET=GUI CHE T

 

L'un des modèle d'Olivier est CHE Guevara, la figure historique du combattant anticapitaliste. Le CHE refusait de se BAISSER devant la dictature de l'argent. Olivier a d'ailleurs écrit une biographie sur lui.

 

CHE=3X8X5=120

 

120=SANS VIN

 

L'Alliance du VIN avec Jésus laisse le pouvoir politique entre les mains de César donc le VIN nous encourage à nous BAISSER devant lui.

 

Dieu considère désormais que nous nous sommes ASSEZ BAISSÉ devant César et il nous libère ainsi de notre soumission au diable.

 

CHET=3X8X5X20=2400

 

Adolf Hitler est né un 20 04.

 

Nous nous sommes ASSEZ BAISSÉ devant Adolf Hitler alors il est temps de nous relever et de le combattre pour l'empêcher de nuire.

 

 

La voix française de Peggy dans Jeanne et Serge, est doublée par la comédienne Joëlle GUIGUI.

 

La voix de Jeanne dans le dessin animé est doublée par la comédienne Jacky BERGER.

 

La mission du BERGER est de propager le GUI sur la Terre afin d'encourager les hommes à s'embrasser.

 

GUILLEMETS=METS LE GUI

 

Je fais ce que Dieu me demande, je METS LE GUI au-dessus de chaque porte en ouvrant les GUILLEMETS pour convaincre les hommes de combattre le capitalisme et ainsi de s'embrasser. Le NPA représentera VOS COULEURS car il veut rendre le pouvoir au peuple. J'ouvre donc les GUILLEMETS pour vous transmettre certaines de ses idées :

 

« Les choix politiques, sociaux et économiques échappent à la volonté populaire.

Les objectifs, les priorités, les besoins de notre société ne sont pas décidés par les institutions de la démocratie, gouvernements, parlements ou encore municipalités. Dans les faits, c'est le marché qui tranche, c'est la priorité qui a le pouvoir véritable. Qui tranche souvent à vif d'ailleurs. Ces décisions sont prises par une poignée de grands patrons et de financiers qui dominent le marché et ne rendent compte qu'à leurs actionnaires.

Et pendant ce temps, les assemblées élues, les pouvoirs publics discutent de tout...sauf de l'essentiel. (...)

Des opérations de concentrations et de fusions des grandes entreprises font basculer la vie de milliers de gens et le gouvernement n'y peut rien !

Dans ces conditions, quel sens peut avoir le vote pour un programme, un parti, un député alors que des millions d'électeurs savent que leur vote n'aura pas de conséquence sur ce qui affectera leur vie de tous les jours ?

Il n'y a pas de choix purement économiques: il y a des choix politiques. Rompre avec ces règles du jeu permettrait d'intégrer l'ensemble des activités sociales et économiques dans le champ de décision de toutes les assemblées élues. Soumettre l'économie aux décisions collectives ne s'effectuera qu'en utilisant les moyens de pression adéquate : le nerf de la guerre capitaliste, c'est l'argent ! Les subventions publiques, les allégements de cotisations sociales, les dons de terrains et de bâtiments, s'ils sont distribués généreusement aujourd'hui, peuvent être repris généreusement demain.

La démocratie c'est "un homme, une voix". Le vote doit décider de tout. Les assemblées élues doivent légiférer sur l'ensemble des priorités économiques. Elles doivent, si elles le jugent bon, pouvoir interdire des licenciements, procéder à des mesures d'urgence sociale, augmenter les salaires, s'opposer à une restructuration économique jugée inopportune.

Une démocratie totale et sans limite signifie que la démocratie ne s'arrête pas là où commence la propriété privée. Il ne suffit pas d'être d'égalité dans l'isoloir quand les citoyens votent. Il s'agit de l'être avant d'y entrer. L'accès démocratique reste inégal selon la fortune. Une démocratie absolue s'attaquerait au contrôle sans partage du patronat sur l'économie. Bref, la démocratie, c'est aussi l'appropriation publique et sociale des principales activités économiques, pour mieux les contrôler et les maîtriser. La démocratie, c'est l'autogestion.

 

Une révolution démocratique se débarrasserait également de la vieille machinerie d'État, en inventant de nouvelles institutions qui permettraient enfin "un gouvernement du peuple, par le peuple lui-même."

Les institutions actuelles ont été vidées de leur substance par la toute-puissance du marché qui les a domestiqué. Il faut pour cela une rupture et surtout un nouveau projet.

La démocratie que nous appelons de nos vœux s'organiserait autour d'assemblées nationales, régionales et locales élues au suffrage universel et à la proportionnelle, représentant réellement citoyens et producteurs. Elles décideraient des grandes orientations et des priorités pour le pays, la région ou la commune. Par ailleurs, dans tous les quartiers et entreprises, des conseils seraient élus au suffrage universel. Ces assemblées respecteraient la parité homme-femme. Tous les conseils seraient placés sous le contrôle permanent de la population. Celle-ci participerait régulièrement à des réunions, des assemblées ou des commissions pour discuter de la gestion de l'entreprise ou de la cité. La pratique des référendums d'initiative populaire serait largement appliquée. Si ces populations observaient que le mandat n'était pas respecté par les élus, elles pourraient alors par droit de pétition solliciter un nombre significatif de citoyens et exiger que de nouvelles élections aient lieu. Dans tous les cas, les responsables devraient être élus au suffrage universel.

Il ne s'agit pas ici de proposer un modèle ou de fournir un mécano clés en main. Il s'agit de proposer un système qui garantisse un va-et-vient entre les grandes orientations fixées à une échelle globale – nationale, européenne et internationale_et des choix au plus près de la communauté.

Les grands choix en termes de priorités et d'équilibre de développement – objectifs et finalités des productions, grandes infrastructures, santé, école, etc. – seraient opérés de manière globale. De leur côté, les conseils et les assemblées de commune ou d'entreprises détermineraient leurs propres besoins.

En matière d'éducation par exemple, les grands choix – programmes éducatifs, statuts et financements – seraient décidés à l'échelle nationale, les communes ayant arrêté leurs besoins spécifiques – nombre de classes, initiatives pédagogiques, activités diverses...

L'ensemble de ces choix seraient ensuite harmonisé dans le cadre du débat démocratique entre les différentes assemblées.

Toutes les décisions seraient ainsi prises souverainement par les conseils ou assemblées de communes et d'entreprises. Une décision ne serait prise à l'échelon supérieur que si, en raison de ses objectifs, elle ne peut ou ne doit pas être menée au niveau local. Et si des conflits de pouvoir en venaient à opposer des assemblées entre elles, il paraît légitime que le peuple puisse trancher, par référendum ou au suffrage universel. En un mot, cette démocratie ne fonctionnerait plus du haut vers le bas, mais bien du bas vers le haut, c'est-à-dire dans le bon sens.

La politique ne serait plus, alors, l'affaire de quelques professionnels. Les institutions y veilleraient pour le respect du mandat des électeurs, la révocabilité des élus si une majorité populaire le demande, l'interdiction du cumul des mandats, l'assurance d'un revenu des élus équivalent au salaire moyen de la population, etc..

La généralisation des libertés publiques est une garantie indispensable à cette démocratie en mouvement perpétuel. À ce titre, le pluralisme politique et syndical n'est pas simplement un droit. Il est vital pour la libre confrontation des programmes, des orientations, des choix sur l'ensemble des questions de société.

Une véritable démocratie socialiste ne doit pas signifier une restriction mais un élargissement sans précédent des libertés démocratiques : la garantie du pluralisme politique, le suffrage universel, la représentation des minorités. C'est un bon début pour surmonter la division entre l'économique et le politique, la scission entre le producteur et le citoyen. Un bon début pour responsabiliser les élus devant leurs mandants, pour favoriser tout ce qui réduit la délégation de pouvoir. Bref un bon début pour que l'État commence à disparaître en tant que corps séparé de la société. Mais, ce n'est qu'un début...le combat continue ! »30

 

Le NPA représentera ainsi NOS COULEURS car une fois élu, il nous donnera le pouvoir entre les mains, c'est pourquoi il désire également abolir la fonction présidentielle. Donc la construction d'un autre monde est possible mais il suffit simplement d'avoir confiance en nous : « YES WE CANNES ! ».

 

 

Le redressement français (1440-1482)

Après la guerre de Cent Ans, les rois de France regagnent prestige et autorité. Ils ont encore affaire à forte partie avec les Grands Ducs d'Occident : Philippe le Bon et Charles le Téméraire, qui ont joint les Pays-Bas à leurs possessions bourguignonnes et se posent parmi les plus puissants souverains d'Europe. Charles VII et son fils Louis XI les considèrent comme leurs principaux rivaux.

À la mort du Téméraire, ses possessions qui provenaient de la famille capétienne sont reprises par Louis XI mais les Pays-Bas reviennent à sa fille unique, Marie de Bourgogne qui les apporte à son époux Maximilien d'Autriche : le partage devient une source de conflit entre les maisons de France et d'Autriche.

Le Moyen Âge s'achève sur la fin de l'indépendance de fait des grandes principautés qu'étaient le duché de Bourgogne (1482) et le duché de Bretagne (vaincu en 1488, rattaché en 1491, et formellement uni au royaume en 1532).

 

 

L'époque moderne

 

 

L'affirmation de la puissance royale

De la fin du XVe siècle à la fin de la première moitié du XVIe siècle, la politique extérieure française est largement dominée par les guerres d'Italie. Les Valois veulent faire valoir les droits hérités de leurs ancêtres sur le royaume de Naples, et le duché de Milan. En 60 ans, ils conquièrent et perdent quatre fois Naples, six fois le duché de Milan. Finalement, ils abandonnent toute ambition en Italie. On peut se poser la question de l'utilité de telles expéditions, sans cesse recommencées et se terminant à chaque fois par des échecs. Il existe plusieurs facteurs explicatifs : l'attrait des richesses et de la culture des prestigieuses villes italiennes, la volonté d'avoir le contrôle de passages qui permettent de menacer les intérêts de Habsbourg par le Sud. Au XVIe siècle, les stratégies militaires se nouent, entre autres, autour de l'idée de frontière offensive. Il s'agit d'occuper des points d'appui pour en priver l'adversaire, plus que d'agrandir le territoire du royaume.

 

En 1519, Charles Quint, roi d'Espagne depuis 1516, hérite des possessions des Habsbourg (Empire d'Autriche, Pays-Bas, Franche-Comté). La France est l'obstacle à abattre pour unifier territorialement ses possessions. Il dispose aussi des inépuisables réserves d'or et d'argent des colonies espagnoles d'Amérique. François Ier se présente en vain à l'élection du Saint-Empire romain germanique pour limiter l'influence du Habsbourg. Il échoue aussi à s'assurer l'alliance d'Henri VIII d'Angleterre. À partir de 1521, la France entame une guerre longue et difficile. Celle-ci commence par le désastre de Pavie en février 1525. François Ier, imprégné des valeurs chevaleresques refuse de reculer et est fait prisonnier. Il est contraint de signer le traité de Madrid en 1526, qui ampute la France d'un tiers de son territoire mais reprend la guerre aussitôt libéré. En 1529, il doit abandonner la suzeraineté de la Flandre et de l'Artois, deux possessions de Charles Quint. Ce dernier renonce à revendiquer la Bourgogne. Bien que combattant la Réforme dans le royaume, François Ier s'allie aux princes protestants allemands et même au sultan de l'Empire ottoman, Soliman le Magnifique pour desserrer l'étau habsbourgeois. Henri II continue la lutte. Il reprend le Boulonnais et le Calaisis aux Anglais. En échange de son soutien aux princes réformés allemands en guerre contre l'empereur Charles Quint, il obtient le droit d'occuper Calais, Metz, Toul et Verdun. En 1559, le traité du Cateau-Cambrésis signe enfin la paix entre la France et l'Espagne.

Au XVIe siècle, la guerre s'est considérablement transformée. L'artillerie dont le rôle est déterminant dans les batailles navales et dans les sièges commence à être utilisée pour les combats en rase campagne. La France, pour maintenir sa puissance dans le jeu européen, doit non seulement entretenir une armée permanente (les compagnies d'ordonnance créées par Charles VII), mais aussi posséder une solide artillerie et construire des forteresses capables de résister aux nouvelles techniques de guerre.

La Renaissance italienne gagne la France depuis, notamment par le biais des guerres d'Italie. François Ier amène Léonard de Vinci à sa cour. C'est l'époque de la construction des châteaux de la Loire : Blois, Chambord, Chenonceau, qui sont autant de lieux où triomphe la vie de cour. La sculpture, la peinture et l'architecture françaises se transforment sous l'influence du modèle italien donnant naissance à la Renaissance française dont la forme la plus aboutie est l'école de Fontainebleau.31

 

François 1er

On considère François Ier comme le roi emblématique de la période de la Renaissance française. Son règne permet un développement important des arts et des lettres en France. Sur le plan militaire et politique, le règne de François Ier est ponctué de guerres et d’importants faits diplomatiques.

Il a un puissant rival en la personne de Charles Quint et doit compter sur les intérêts diplomatiques du roi Henri VIII d’Angleterre toujours désireux de se placer en allié de l’un ou l’autre camp. François Ier enregistre succès et défaites mais interdit à son ennemi impérial de concrétiser ses rêves, dont la réalisation toucherait l’intégrité du royaume. L'antagonisme des deux souverains catholiques a de lourdes conséquences pour l’Occident chrétien : il facilite la diffusion de la Réforme naissante et surtout permet à l'Empire ottoman de s'installer aux portes de Vienne en s'emparant de la quasi-totalité du royaume de Hongrie.

Sur le plan intérieur, son règne coïncide en effet avec l'accélération de la diffusion des idées de la Réforme. La constitution de la monarchie absolue et les besoins financiers liés à la guerre et au développement des arts induisent la nécessité de contrôler et optimiser la gestion de l'État et du territoire. François Ier introduit une série de réformes touchant à l'administration du pouvoir et en particulier à l'amélioration du rendement de l'impôt, réformes mises en œuvre et poursuivies sous le règne de son successeur Henri II.

 

 

 

Le français comme langue officielle

Dans son château de Villers-Cotterêts dans l'Aisne, en 1539, François signe l'ordonnance royale, élaborée par le chancelier Guillaume Poyet, qui fait du français la langue officielle exclusive de l'administration et du droit, en lieu et place du latin. Le même document impose aux prêtres d’enregistrer les naissances et de tenir à jour un registre des baptêmes. C’est le début officiel de l’état civil en France et les premiers enregistrements avec filiation du monde.32

 

 

François 1er est le premier roi de France à s'appeler François, à l'instar du Pape François qui est le premier Pape à s'appeler François. Leurs destins étaient liés.

 

Le Pape François a été élu le 13 mars 2013 (13 3 2013).

 

13 3 13=AC C AC

 

A C C A C se prononce ASSEZ c'est ASSEZ.

 

2013=20

 

20=VIN

 

Le VIN symbolise le sang.

 

Dieu nous fait comprendre que le sang a ASSEZ coulé donc nous devons arrêter de boire le VIN de Jésus car laisser le pouvoir politique entre les mains de César ensanglante la planète.

 

Le roi François 1er est mort un 31 mars (31 3).

 

31 3=CAC

 

C A C se prononce C'EST ASSEZ.

 

CAC=CAC40

 

Le CAC 40 est le principal indice boursier de la place de Paris.

 

Les entreprises du CAC 40 sont les entreprises les plus riches de France.

 

César est aujourd'hui à la tête de ces entreprises.

 

C A C=C'EST ASSEZ

 

Dieu nous dit que C'EST ASSEZ, César a assez régné donc nous devons dorénavant prendre le contrôle de ces entreprises.

 

J'ai expliqué précédemment que le chiffre 40 symbolise l'esclavage car lorsque j'ai mis en ligne ce site internet, l'OIT recensait 40 millions d'« esclaves modernes », et dans la Bible, les juifs mettent 40 ans, dans le désert, à passer du statut d'esclave à celui de liberté, donc Dieu nous fait comprendre qu'en prenant le contrôle des entreprises du CAC 40, nous ne serons plus les esclaves des rois du capitalisme.

 

Le Pape François a fêté ses 40 ans, le 17 décembre 1976, et ce jour-là, la mairie de Cholet, la ville où je suis né, a ouvert ses portes au public. La mairie de Cholet est surnommée « la machine à écrire ».

Dieu fait ainsi comprendre au Pape François que je suis programmé pour changer les écritures, et le message est désormais le suivant : « C'EST ASSEZ » ; César a ASSEZ régné, il est temps de changer l'Alliance du VIN par celle de l'EAU pour que les peuples prennent le contrôle des richesses qu'ils produisent.

 

Le roi François 1er était appelé « le père et le restaurateur des lettres » mais également « le Grand COLAS » ou « le Bonhomme COLAS », donc le terme COLAS symbolise mon prénom, NICOLAS, car je suis le restaurateur des lettres étant donné que je traduis le message de Dieu en toutes lettres pour convaincre notamment le Pape François 1er de combattre les rois du capitalisme.

 

François 1er est mort en 1547.

 

1547=GOD

 

GOD signifie DIEU en anglais.

 

DIEU adresse ainsi un message en toutes LETTRES au Pape François pour lui dire : « C'EST ASSEZ », les peuples du monde ont ASSEZ souffert, alors il est temps d'unir politiquement les hommes afin de renverser le pouvoir du Roi ARGENT puisqu'il tue actuellement un enfant toutes les 5 secondes et plonge des milliards d'êtres humains dans la misère.

 

François 1er a été sacré roi de France à l'âge de 20 ans, en 1515.

 

15=O

 

O=EAU

 

1515=OO

 

OO=les deux O représentent des yeux.

 

L'année 1515 symbolise ainsi l'EAU et des yeux, c'est-dire des larmes, car Dieu nous fait comprendre qu'en votant pour le sacre des rois du capitalisme, des milliards d'êtres humains versent des larmes de souffrance étant donné qu'ils sont plongés dans la misère ; 6 millions de parents pleurent ainsi chaque année la mort de leurs enfants, exterminés par la faim ou la maladie. Par ailleurs, nous sacrons les rois du capitalisme parce que nous ne versons aucune larme devant la tragédie vécue par ces milliards d'hommes, de femmes et d'enfants, donc à travers le sacre du roi François 1er à l'âge de VIN ans, Dieu fait comprendre au Pape François qu'il doit désormais verser l'EAU afin d'humaniser les hommes du monde entier et les convaincre de combattre le règne du Roi ARGENT. C'est la raison pour laquelle le Pape François est ARGENTIN.

 

François 1er a été sacré roi le 25 janvier 1515.

 

En 2017, nous devions élire le 25e président de l'histoire de la République, alors à travers l'année 1515 qui symbolise des yeux (OO), Dieu nous demandait de bien regarder le chiffre 25 parce qu'il nous a clairement dévoilé un message à travers ce nombre.

 

Le chef-lieu du département 25 est BESANCON donc désormais, Dieu fait comprendre au Pape François, qu'il doit soutenir publiquement le parti politique d'Olivier BESANCENOT lors de l'élection présidentielle, car une fois au pouvoir, le NPA renversera les rois du capitalisme.

 

BESANCENOT=OT

 

Le NPA va ainsi leur OTER le pouvoir des mains puisque c'est le seul parti politique avec L.O. à vouloir exproprier de l'économie les rois du capitalisme.

 

L.O.=L'EAU

 

Le Pape François doit ainsi verser l'EAU de la nouvelle Alliance en soutenant L.O. et le parti politique de BESANCENOT lors de l'élection présidentielle.

 

Lors de la prochaine élection, nous élirons le 26e président de la République.

 

26 se prononce 20 6.

 

20 FOI 6 est égal à 120.

 

120=LO

 

Le message est clair, le Pape François doit avoir FOI en Dieu et soutenir L.O.

 

François 1er a été sacré en 1515 à l'âge de 20 ans.

 

Le chiffre 1515 symbolise la nouvelle Alliance de l'EAU.

 

Le chiffre 20 symbolise l'Alliance du VIN avec Jésus.

 

Le Pape François doit donc faire son choix entre le VIN et l'EAU. Il peut suivre les signes ou les ignorer. Il peut ainsi continuer à rester neutre en laissant des millions d'enfants se faire exterminer chaque année par l'inégale redistribution des richesses ou alors se battre politiquement pour sauver la vie de ces enfants. Il doit ainsi faire le choix entre rester un robot ou se comporter en homme.

 

Le dilemme est donc le suivant : combattre politiquement les rois ou continuer à les sacrer en restant neutre.

 

 

Le Pape François est né le 17 décembre 1936 (17 12 1936).

 

17X12X1936=39 49 44

 

Le chef-lieu du département 49 est ANGERS.

 

Le chef-lieu du département 44 est NANTES.

 

ANGERS=ANGE

 

NANTES=SATAN

 

L'ANGE symbolise l'EAU et SATAN le VIN.

 

Le département 39 est celui du JURA.

 

Le Pape François JURA fidélité à Jésus en épousant le christianisme à l'âge de 17 ans mais il doit aujourd'hui rompre avec une partie du dogme chrétien en combattant politiquement César, puisque JURER fidélité à Jésus revient à JURER fidélité à César dans la mesure où ne pas combattre César c'est se prosterner devant son pouvoir donc c'est JURER fidélité à SATAN.

 

Le chef-lieu du département 49 est ANGERS.

 

49=4+9=13

 

13=M

 

M=AIME

 

Si tu AIMES ton prochain tu deviendras un ANGE, et aimer son prochain signifie combattre la minorité de rois qui extermine nos frères et sœurs en accaparant la majeure partie des richesses de la Terre.

 

44=4+4=8

 

8=H

 

Le H symbolise une échelle.

 

Si tu suis les signes, tu monteras l'échelle pour entrer dans le royaume de Dieu, mais si tu suis SATAN, tu descendras l'échelle pour aller en enfer.

 

N'oublie pas qu'il y a le mot BERGER dans mon nom de famille, je vais par ailleurs avoir prochainement deux ailes dans le dos et je suis né dans le département 49 à 60 km d'ANGERS, donc Dieu multiplie les signes pour que tu suives le bon chemin en combattant le règne de la haine à mes côtés. D'ailleurs, mon deuxième prénom est FRANÇOIS et mon petit frère s'appelle FRANÇOIS, j'étais ainsi programmé pour guider le Pape FRANÇOIS car notre mission à tous les deux est de protéger nos petits frères qui sont exterminés chaque année par le système économique le plus criminel de l'histoire de l'humanité.

 

Le Pape François 1er a été élu en 2013.

 

Le roi François 1er est mort en 1547.

 

2013-1547=466

 

Le premier roi de France, Clovis, est né en 466, donc Dieu multiplie les signes pour faire comprendre au Pape François qu'il ne doit plus se prosterner devant le pouvoir des ROIS mais les combattre politiquement.

 

Le Pape François est le 266e Pape.

 

466-266=200

 

200 ans est égal à 2400 mois.

 

Adolf Hitler est né un 20 04.

 

NAZ ARETH=ARRETE le NAZI

 

Le 266e Pape doit combattre politiquement César, c'est-à-dire le nazi-capitalisme qui lui donne les pleins pouvoirs.

 

2013-1547=466

 

Vercingétorix est mort en 46 av. J.-C.

 

Le Pape François s'appelle Jorge BERGOGLIO.

 

BERGOGLIO=BERG GOLOI

 

BERG GOLOI=BERGER GAULOIS

 

À l'instar de Vercingétorix qui a fédéré les peuples gaulois pour combattre César, le Pape François doit désormais fédérer les peuples du monde entier pour combattre l'Empire capitaliste de César.

 

Le roi François Ier est considéré comme le monarque emblématique de la période de la Renaissance.

Le Pape François 1er sera considéré comme le Pape emblématique de la renaissance de l'humanité s'il parvient à unir politiquement les peuples de la Terre dans le combat anticapitaliste pour libérer le monde de la dictature de l'argent.

Tout au long de l'histoire, l'Église de Rome a régulièrement pris le parti des puissants si bien qu'on est en droit se se demander dans quel camp elle est aujourd'hui : celui de Dieu ou celui du diable ? Nous allons bientôt avoir notre réponse à cette question lorsque le Pape François choisira son camp.

 

Le roi François Ier est appelé le Père et Restaurateur des Lettres.

 

Notre devoir avec le Pape François est de restaurer les lettres afin de transmettre aux hommes les messages de Dieu. Je révèle ainsi à François la méthode et la traduction des signes afin qu'il « évangélise » le monde en transmettant les nouvelles écritures. Il existe des messages codés dans toutes les langues et il y aurait actuellement entre 3 000 et 7 000 langues vivantes dans le monde, donc il nous reste de nombreux messages de Dieu à déchiffrer. Les signes se trouvent partout, dans l'histoire de l'humanité, dans l'actualité et dans les détails de la vie quotidienne. Par conséquent, l'Église doit privilégier le RÉEL à la spiritualité car la voix de Dieu ne se trouve pas seulement dans les religions du Livre mais également dans notre Histoire parce qu'il n'a cessé de nous parler à travers elle mais personne ne l'a remarqué étant donné que nous n'avons pas pris le temps de lire et de regarder les signes autour de nous. La plupart des habitants des pays occidentaux passent leur temps libre devant la télévision plutôt que de s'intéresser à l'histoire de l'humanité. Alors désormais, nous devons arrêter de nous détruire les neurones avec cette satanée télévision, car pour trouver les messages de Dieu, nous allons devoir faire travailler notre cerveau en lisant un maximum de livres ou d'encyclopédies, que ce soient sur internet ou à la bibliothèque. Un père bienveillant ne pouvait rien demander de mieux à ses enfants : « Instruisez-vous si vous voulez me trouver ». C'est en musclant notre cerveau et non nos biceps ou notre compte en banque que nous obtiendrons des ailes pour nous envoler dans le royaume de Dieu.

 

 

Le roi François 1er est né le 12 septembre 1494.

 

12 septembre=12 9

 

12 9=LI

 

1494=NID

 

LIS un maximum de livres, et à l'instar d'un oiseau sortant du NID, tu pourras un jour déployer tes ailes pour t'envoler au paradis.

 

Le roi François 1er était appelé le Grand Colas ou le Bonhomme Colas.

 

Dieu envoie ainsi NID COLAS au Pape François afin que ce dernier transmette les nouvelles écritures aux chrétiens et plus généralement à tous les hommes pour qu'ils puissent un jour déployer leurs ailes.

 

Le règne de François 1er est marqué par sa lutte acharnée contre Henry VIII et Charles QUINT .

Le Pape Clément VII était l'arbitre chargé de départager ce trio infernal.

 

À travers Charles QUINT, Dieu demande au Pape François d'unir politiquement les hommes afin qu'ils ne fassent QU'UN pour mettre un terme au système capitaliste.

 

QUINT=UNIT Q

UNI T=UNITÉ

Q=17

Le Pape François a déclaré qu'il avait eu une révélation divine à l'âge de 17 ans, lors de laquelle il s'était senti « appelé par Dieu ».

Aujourd'hui, Dieu appelle une nouvelle fois François en lui demandant d'UNIR les peuples pour combattre le capitalisme.

 

Le Pape Clément VII est né le 26 mai 1478 (26 5 1478).

26X5X1478=192140

192140=SOUD

SOU D se prononce SOUDER.

Le rôle du Pape François est de SOUDER politiquement les hommes afin qu'ils ne fassent QU'UN pour parvenir à renverser le pouvoir de César.

 

En 2017, le premier tour de l'élection présidentielle française a eu lieu le 23 avril (23 4 2017).

23X4X2017=185564

185564=FEDER

La mission du Pape François est de FEDERER les Français derrière L.O. et le NPA le jour de l'élection présidentielle puisque c'est le rôle du BERGER GAULOIS de les unir et les guider dans le combat contre César.

 

Le sigle d'Henry VIII est H.VIII.

 

H VIII=H8

 

H8=HH

 

HH est l'abréviation de Heil Hitler, le salut nazi.

 

Dieu fait ainsi comprendre au Pape François qu'il doit unir les hommes pour combattre le nazi-capitalisme.

 

Le Pape Clément VII est mort le 25 septembre 1534 (25 9 1534).

 

25X9X1534=345150

 

345150=CODE O

 

CODE O=CODE EAU

 

À travers les chiffres de la date du décès de Clément VII, Dieu nous transmet un message CODÉ pour nous faire comprendre que l'EAU est le symbole de la nouvelle Alliance, donc à travers CLÉMENT VII, Dieu nous donne la CLÉ afin d'ouvrir la porte du paradis. Pour obtenir cette CLÉ, nous devons ainsi nous SOUDER, nous FÉDÉRER politiquement entre frères et sœurs car c'est le seul moyen de parvenir à éliminer le diable.

 

CLEMENT VII=VII

 

VII=7

 

7=SEPT

 

SEPT=19X5X16X20=30400

 

Adolf Hitler est mort un 30 4 (30 avril).

 

Dieu nous demande de lutter pour signer l'arrêt de mort du NAZI-capitalisme, et si nous suivons son message, il nous donnera ainsi la CLÉ qui ouvre la porte du paradis.

 

 

La réforme protestante

Amorcée dès le XVe siècle et culminante au XVIe siècle, « la Réforme protestante » est une volonté d'un retour aux sources du christianisme et aussi, par extension, un besoin de considérer la religion et la vie sociale d'une autre manière. Elle reflète l'angoisse des âmes, par la question du salut, centrale dans la réflexion des réformateurs, qui dénoncent la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences qui vient de la possibilité dans l'Église catholique romaine d'acheter des indulgences (du latin indulgere, « accorder »), c'est-à-dire la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue en raison d'un péché pardonné.33

 

Les réformateurs profitent de l'essor de l'imprimerie pour faire circuler la Bible en langues vulgaires (notamment l'allemand après la première traduction réalisée par Martin Luther), et montrent qu'elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du Purgatoire. La référence à la Bible comme norme est néanmoins une des principales motivations des réformateurs. Ce principe, Sola scriptura, les guidera.

 

Commencée par Martin Luther en Allemagne et Ulrich Zwingli à Zurich, puis Martin Bucer à Strasbourg et plus tard Jean Calvin à Paris et Genève, la Réforme touche la majeure partie de l'Europe du Nord-Ouest. Les tentatives de conciliation ayant échoué, elle aboutit à une scission entre l'Église catholique romaine et les Églises protestantes. La Contre-Réforme catholique engagée à l'issue du concile de Trente ne permet à l'Église catholique qu'une reconquête partielle des populations passées au protestantisme.

L'adoption de la Réforme est aussi un caractère politique. C'est un moyen pour les princes d'affirmer leur indépendance face à une papauté revendiquant une théocratie universelle ou pour les populations de pouvoir se révolter face un souverain mal accepté comme en Écosse et aux Pays-Bas espagnols. La Réforme se traduit donc au XVIe siècle par de nombreux conflits, entre l'empereur Habsbourg et les princes allemands mais aussi des guerres civiles en France, en Angleterre et en Écosse.34

 

Les guerres de religion

Les règnes des trois fils d'Henri II, François II (1559-1560), Charles IX (1560-1574) et Henri III (1574-1589) sont marqués par les guerres de religion entre protestants et catholiques. La Réforme s'est progressivement répandue en France à partir de 1520, au point qu'en 1562, date du début des huit guerres de religion, un dixième de la population était devenue protestante. La guerre civile est une grande menace pour l'unité territoriale. Les protestants et les ligueurs font des promesses aux souverains étrangers pour obtenir leur aide.

 

L'édit de Beaulieu de 1576 permet aux protestants de célébrer leur culte publiquement partout sauf à Paris. Ils peuvent occuper huit places fortes et bénéficient de chambres mi-partie dans les parlements. Ils constituent alors un véritable État huguenot dans l'État. L'édit de Nantes de 1598 ne revient qu'en partie sur ces privilèges.

Après l'assassinat commandé par Henri III du duc de Guise, chef de la ligue catholique en France, l'université de théologie de la Sorbonne décrète, lors d'une assemblée tenue le 7 janvier 1589, la déchéance du roi tyran. Cette même assemblée fait savoir que « le peuple français était délié du serment de fidélité prêté à Henri III et qu'il pouvait s'armer pour la défense de la religion ». Cela suffira au moine Jacques Clément à assassiner le roi six mois plus tard.

 

Henry IV

Le trône, ne possédant plus d'héritier dans la branche des Valois, passe alors à une branche cadette, les Bourbons, en la personne d'Henri IV, auparavant roi de Navarre. Mais celui-ci étant protestant, il n'est pas reconnu par les ultracatholiques de la Ligue. Il lui faut reconquérir son royaume et se convertir au catholicisme, ce qu'il fait en 1593. Une fois son pouvoir consolidé, Henri IV met un terme aux Guerres de religion en promulguant l'édit de Nantes de 1598.

Aidé de son ministre Sully, Henri IV tâche de remettre sur pied le royaume durement éprouvé par les guerres de religion35. Dans la continuité de ses prédécesseurs, Henri soutient les expéditions navales en Amérique du Sud et favorise le projet d'une implantation au Brésil. Mais c'est en Nouvelle-France que les Français parviennent à se fixer durablement, marquant le départ de la colonisation française en Amérique.

Alors qu'il préparait une guerre contre l'Espagne, il fut assassiné le 14 mai 1610 par un fanatique charentais, François Ravaillac, rue de la Ferronnerie à Paris.36

 

 

Henri IV est devenu roi de France à la suite de l'assassinat d'Henri III, qui est mort sans héritier.

Henri III est mort le 02 août 1589 (2 8 1589).

2X8X1589=25424

25424=42 42 5

42+42=84

Le département 42 est celui de la LOIRE (LE ROI).

Le chiffre 84 symbolise LE ROI Henri IV car son sigle est H4.

H=8

H4=84

Nous avons besoin du chiffre 5 (42 42 5) pour obtenir le message codé à travers l'assassinat d'Henri IV.

5=E

LE ROI Henri IV a été tué par François RAVAILLAC.

Il faut remplacer les A par le E pour obtenir le message de Dieu.

RAVAILLAC=REVEILLE C

C=3

3=TROIS

T ROIS se prononce T'ES ROI.

Dieu nous donne ainsi le message suivant : « si tu te RÉVEILLES, T'ES ROI. »

 

LE ROI Henry IV est symbolique puisqu'il est né à PAU et cette ville est actuellement le chef-lieu du département 64.

Un cheval possède 64 chromosomes.

J'ai expliqué précédemment que nous sommes les chevaux de courses sur lesquels les rois du capitalisme montent quotidiennement pour bâtir leur empire, donc Dieu nous demande aujourd'hui de nous RÉVEILLER afin de prendre le contrôle de ces empires que nous avons construit de nos mains, et ainsi devenir les ROIS de nos entreprises parce qu'il est hors de question de continuer à galoper au travail toujours plus vite et plus longtemps afin de maximiser les profits d'une minorité de rois fainéants.

 

Le département 64 est celui des PYRÉNÉES-Atlantiques.

PYRÉNÉES=Le PIRE EST NÉ

Henri IV fut roi de NAVARRE.

AVARRE=AVARE

N=HAINE

L’avarice est un état d’esprit qui consiste à ne pas vouloir se séparer de ses biens et richesses.

L'AVARICE symbolise ainsi le capitaliste car il pourrait bien souvent augmenter le salaire des travailleurs et embaucher plus de personnel mais il refuse de la faire pour ne pas avoir à se séparer de ses biens et richesses.

Henri IV est le premier souverain français de la branche dite de BOURBON de la dynastie capétienne.

Le BOURBON est un alcool à 40 degrés.

Dans la Bible, le chiffre 40 symbolise notamment l'esclavage, la tentation et le déluge. Il symbolise ainsi le capitalisme.

Le PIRE est NÉ puisque nous vivons la PIRE période de l'histoire de l'humanité, étant donné que lorsque les juifs étaient exterminés dans les camps de concentration, personne ne le savait à part les nazis, or aujourd'hui, tout le monde sait que des millions d'êtres humains sont exterminés chaque année par la pauvreté alors que le capitalisme permet à une minorité de la population mondiale d'accaparer des richesses phénoménales, alors RÉVEILLE-TOI et combats l'idéologie la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité.

 

Dieu te donne le message suivant : « SERS-TOI du parti d'OLIVIER pour abolir la monarchie capitaliste. »

OLIVIER de SERRES est un agronome français, contemporain d'Henri IV. Il fut l’un des premiers à étudier de manière scientifique les techniques agricoles et à en rechercher l’amélioration par l'expérimentation. De ce point de vue, il est généralement considéré comme le père de l’agronomie française.37

L'agronomie est l'ensemble des sciences exactes, naturelles, économiques et sociales, et des techniques auxquelles il est fait appel dans la pratique et la compréhension de l'agriculture.38

AGRICULTURE=CULTURE AGIR

Olivier Besancenot est à la base un communiste révolutionnaire donc sa CULTURE est d'AGIR contre le système capitaliste, alors écoute-le car il t'apportera sa lumière.

Une SERRE est destinée à protéger les plantes et à favoriser leur croissance, en leur apportant l'eau et la lumière nécessaire pour grandir.

Je t'apporte aujourd'hui la lumière de Dieu en traduisant les signes et tu n'a pas besoin d'aller chercher l'eau à des dizaines de kilomètres pour pouvoir grandir puisque l'eau est en toi, ce sont tes larmes, et ton évolution commencera quand tu pleureras la mort des millions d'innocents tués chaque année par le système capitaliste.

Comme le dit Keny : le soleil est en toi, fais brûler ta lumière intérieure pour éclairer le chaos de leur monde.

 

OLIVIER de SERRES a joué un rôle majeur dans l'histoire de la SOIE en faisant planter des millions de mûriers dans les Cévennes, à Paris et d'autres régions.

OLIVIER Besancenot est contre le chacun pour SOI. Il a notamment dénoncé les subventions européennes versées aux agriculteurs européens, qui ravagent l'agriculture des pays du Sud.

Olivier a ainsi écrit dans son ouvrage Révolution, 100 mots pour changer le monde : « D'un point de vue international, les grands pays industrialisés consacrent 50 milliards d'euros à l'aide au développement des pays du Sud. Dans le même temps, ils versent plus de 350 milliards d'euros pour subventionner leur agriculture propre, désormais orientée vers l'exportation ! Or ce système empêche tout espoir de développement pour les cultivateurs des pays du Sud. Ces derniers ne peuvent évidemment pas rivaliser sur le plan des exportations. Pire encore, en les forçant à réorienter leur production vers l'exportation, les grandes multinationales les éloignent de plus en plus de l'autosuffisance alimentaire, quand ils ne sont pas victimes de famine. (...)

Une société débarrassée de l'exploitation capitaliste et de la course au profit encouragerait le développement d'une agriculture dans laquelle de nombreux paysans vivraient décemment de leur travail, dans des exploitations à taille humaine, produisant des aliments de qualité et répondant aux besoins des populations. Cette agriculture paysanne s'oppose aussi bien au modèle libéral américain qu'à celui de l'Europe qui est productiviste et vit sous perfusion de subventions colossales. Pour y parvenir, il n'est nullement besoin de nationaliser toutes les terres agricoles et de les transformer en fermes d'État. Il est en revanche nécessaire pour cela de s'attaquer à la grande propriété foncière et de réformer radicalement les politiques de subventions à l'agriculture. La solution se trouve du côté des coopératives et de la petite propriété agricole. »39

 

AGRICULTURE=CULTURE AGIR

Nous devons AGIR pour protéger l'agriculture des pays du Tiers Monde afin de garantir la sécurité alimentaire de tous les peuples de la Terre, et ainsi sauver la vie de millions d'êtres humains dans les prochaines années.

Olivier de Serres est mort le 2 juillet 1619 (2 7 1619).

2X7X1619=22666

666 est le chiffre de la bête.

22=V

En chiffres romains, la lettre « V » est l'équivalent du nombre 5.

Dieu nous fait ainsi comprendre que nous devons AGIR en renversant le pouvoir de la bête - le capitalisme - avec les 5 doigts de notre main qui poseront dans l'urne le bulletin de vote du parti politique d'OLIVIER, le jour de l'élection présidentielle.

SERRES-toi du parti d'OLIVIER pour tuer la bête.

 

Olivier de Serres est né a VILLENEUVE-DE-BERG.

BER G se prononce BERGER.

Le jour de jour de l'élection présidentielle, le NPA sera le BERGER qui nous guidera vers la Terre promise, à savoir un monde fraternel dans lequel les richesses seront équitablement redistribuées afin de permettre à tous les êtres humains de vivre dignement.

Nous devons ainsi voter pour le parti d'Olivier afin de fonder une VILLE NEUVE : un nouveau monde.

VILLENEUVE-DE-BERG se situe dans l'arrondissement de LARGENTIÈRE.

Pour créer une VILLE NEUVE, nous devons suivre le bon BERGER le jour de l'élection présidentielle afin de mettre un terme à la dictature de L'ARGENT sur TERRE.

 

VILLENEUVE-SUR-BERGE se situe en Ardèche, dans le département numéro 7.

7 ans est égal à 84 mois.

84=1984

Dieu est Big Brother.

Le scénario est écrit à l'avance, nous sommes programmés pour prendre un jour le pouvoir en main car notre victoire est inévitable, c'est juste une question de temps, donc la question que tu dois te poser est de savoir si tu veux combattre à nos côtés pour obtenir la vie éternelle ou nous combattre et brûler en enfer.

Le chef-lieu du département 84 est Avignon dont la maire est Cécile HELLE.

HELL signifie l'ENFER en anglais.

Olivier de Serre est mort le 2 juillet 1619=2X7X1619=22666

666 est le chiffre du diable.

22=V

Le V symbolise les AILES d'un oiseau.

Tu dois choisir ta future destination : le CIEL ou l'ENFER.

84=HELL=ENFER

HELL se prononce AILES.

Les AILES symbolisent le ciel, donc à travers ce signe, tu dois choisir ta future destination : l'ENFER ou le PARADIS.

84=8+4=12

12=L=AILES

Dieu a multiplié les signes pour que tu puisses obtenir des AILES afin de t'envoler au paradis alors ne sois pas BÊTE et vote pour le parti politique d'Olivier le jour de l'élection présidentielle.

VOTE=22X15X20X5=33000

Le code postal 33000 est celui de la ville de Bordeaux.

Philippe Poutou, le candidat du NPA à la présidentielle de 2012 et 2017, habite à Bordeaux, donc le message de Dieu était clair : « VOTE pour lui ». C'est-à-dire que tu dois toujours VOTER pour le mouvement anticapitaliste le jour de l'élection présidentielle.